PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 ME sérieuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Licoupeille a écrit:
Baudelaire a écrit:

Comment faire son trou ? Et bien en démarrant petit ! Faire des concessions avec les petites ME pour ensuite avoir une notoriété suffisante pour que les grandes ME daignent jeter un œil sur votre manuscrit.
Les éditions Baudelaire ne sont pas une petite ME.
https://www.societe.com/societe/editions-baudelaire-493939219.html
1,3 million de CA, je ne crois pas que ce soit petit.
Ah ouiche... pas mal, le chiffre.

Elles ne sont pas non plus une nouvelle maison en phase de décollage, c'est à dire encore en train de former leur public, leur réputation et éventuellement ajuster leur thématique...

Licoupeille a écrit:
Commencer petit, c'est être sélectionné par une petite ME qui verra des qualités en ton texte.
Oui...
Et pour cela, il faut ce que nous, auteurs, craignons tous et n'aimons guère : des refus de manuscrits.
Désagréable, mais indispensable....
Sans sélection des textes, ou bien avec sélection peu exigeante, c'est comme faire la cuisine avec des ingrédients médiocres : la qualité de la production ne peut être optimale !

Licoupeille a écrit:

Pardon pour la comparaison mais être édité chez du compte d'auteur, c'est se vanter d'aller voir une prostituée et d'être fier de s'entendre dire qu'elle te trouve beau.
Baudelaire a écrit:
Quel rapport avec la prostitution ?
Comme dit l''autre : "tout flatteur vit au dépens de celui qui l'écoute "

Baudelaire a écrit:
j'aimerais savoir combien de tes livres ont été édités ?
Ce n'est pas la maison d'édition qui te lit mais des lecteurs et ce sont eux qui ont aimé.
Et s'il me trouve beau tant mieux !
Tu interroges Lilicoupelle sur ses parutions...
Ne crains-tu pas qu'on t'interroge sur tes ventes ?

Baudelaire a écrit:
Oser se confronter à la lecture des autres demande un peu de courage.
Effectivement !
A mon premier postage e texte sur JE, j'étais morte de trouille, et pour le suivant encore plus.
Encore maintenant, j’appréhende chaque fois le moment de cliquer pour créer le topic. Mais c'est une étape indispensable pour améliorer.
Ceci étant... JE n'est ni une ME ni un libraire ni un public large et lambda
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Baudelaire
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  70
   Date d'inscription  :  17/12/2021
    
                         
Baudelaire  /  Homme invisible


Chère Sélène je parlais de "vrais lecteurs" ! Ceux qui achètent ton bouquin !
Maintenant si la comparaison de ce confrère vous sied très bien. moi je la trouve vulgaire et non appropriée puisqu'il se place du point de vue de l'éditeur alors que je parlais du lecteur.
Celui-ci ne fait pas de cadeau et dit ce qu'il pense.
pas de modérateur pour "adoucir" les propos.
c'est de ce courage là dont je parlais.
 
Licoupeille
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  625
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Hé ! Makarénine



Baudelaire a écrit:

Quel rapport avec la prostitution ?

Tant pis pour toi si tu ne vois pas le rapport. Il me semble évident.

Baudelaire a écrit:

j'aimerais savoir combien de tes livres ont été édités ?

Fais-toi plaiz :
https://chezjulienartigue.wixsite.com/monsite/books
https://chezjulienartigue.wixsite.com/monsite
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Baudelaire a écrit:
Chère Sélène je parlais de "vrais lecteurs" ! Ceux qui achètent ton bouquin !

J'accepte qu'on défende le compte d'auteur sur argument qu'un traité sur les plumes de tourterelle aura plus de mal à trouver éditeur qu'un roman dans l'air du temps...
... mais pas sur idée de publier à tout prix pour atteindre un public qui décidera de si le texte est bon ou pas.

Baudelaire a écrit:
Maintenant si la comparaison de ce confrère vous sied très bien. moi je la trouve vulgaire
Je suis plutôt pudique, dans mon genre, et bien que cette formule me paraisse effectivement très vulgaire, je la comprends.
Néanmoins, comme je fais le distingo entre "compte d'auteur franc" et "compte d'auteur déguisé", j'admets que les premiers ont droit à un peu de ménagement.
Cependant, cette indulgence ne va pas jusqu'à comprendre qu'on pousse les gens à publier sans se soucier d'être potentiellement moqués ou méprisés par le public.
Un bon prestataire de service ne doit pas, à mon avis, se contenter de fournir un service minimum. Subséquemment, un éditeur à compte d'auteur pourrait aider l'auteur à évaluer s'il doit publier ou bien s'en abstenir.

Baudelaire a écrit:
du point de vue de l'éditeur alors que je parlais du lecteur.
Celui-ci ne fait pas de cadeau et dit ce qu'il pense.
Les lecteur disent ce qu'ils pense après publication, une fois qu'il est trop tard pour rectifier le tir, c'est à dire améliorer le teste.
Ce sont les commentaires sur pages de vente ou bien les chroniqueurs, qui donneront des avis... mais cela ne correspondra pas forcément à celui de tous les lecteurs.
scratch Tiens... ça me fait penser que je n'ai chroniqué aucun bouquin depuis près d'un an. Il serait temps que je m'y remette !
Peut-être que je devrais commencer par finir l'un des bouquin que je lis en ce moment. Le tout dernier dont j'ai vu la dernière page m'a semblé tellement mauvais que j'ai eu envie de lui consacrer un article, ce qui serait une "première", car jusqu'à présent, je n'ai chroniqué que des livres que j'ai apprécié.


Edit
S''il vous plaît, n'écorchez pas mes accents. C'est "Séléné" et non "Sélène"
C'est un détail, mais je n'accorde pas à tout le monde le droit de les changer.
Oui, oui, je suis maniaque !
C'est un peu comme les manuscrits. Il y a une sélection.
Quand des personnes que j'apprécie et/ou estime le font, cela me semble normal et chaleureux. Pour le reste du monde, cela me paraît du manque d'attention.
Hé oui.... on ne se refait pas et je suis une grosse pinailleuse.


Edit-bis
Baudelaire a écrit:
Comment faire son trou ? Et bien en démarrant petit ! Faire des concessions avec les petites ME pour ensuite avoir une notoriété suffisante pour que les grandes ME daignent jeter un œil sur votre manuscrit.
Personnellement si j'atteins le millier de lecteur j'en serais grandement satisfait.
Les puristes vont me critiquer mais c'est mon avis chers confrères !
Mille exemplaires, je ne crois pas que ce soit petit...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Baudelaire
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  70
   Date d'inscription  :  17/12/2021
    
                         
Baudelaire  /  Homme invisible


Non M Licoupeille !
on ne se prostitue pas lorsqu'on est publié !
Je ne vends ni mon corps ni mon âme !
C'est n'importe quoi.
la prostitution est "illégale" en principe et immorale donc... quel rapport ?
Quand on se prétend "écrivain" il faut vérifier avec rigueur son vocabulaire.
Définition littéraire du Robert :"action de s'avilir dans un comportement dégradant" !
Je ne suis pas partisan de laisser se décourager de jeunes auteurs à qui on refuse systématiquement les ouvrages. Je continue de penser qu'il faut mettre le pied à l'étrier pour se faire connaître autrement que par les réponses stériles des éditeurs (et les avis d'auteurs fermés à toute concession).
mon premier éditeur m'a confié qu'il avait constaté que ses détracteurs sur les forums étaient ceux qu'il avait refusé.
J'ai l'impression, encore une fois, que les plus anciens, ici, n'apprécient pas un discours divergent.
Il faut savoir tolérer les autres et ne pas les insulter M Licoupeille sous peine de se discréditer soi-même.
Bon samedi !
 
Licoupeille
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  625
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  21/04/2013
    
                         
Licoupeille  /  Hé ! Makarénine


Je ne comprends pas ta démarche, tu viens ici en prenant le pseudo d'une ME, qui plus est à compte d'auteur (mis à part les gérants de ces entreprises, je pense qu'on n'avait encore jamais vu ça)...
Tu es persuadé d'avoir le seul à avoir raison, tu n'écoutes pas ce qu'on te dit.

Sur ce, moi je m'arrête là et te souhaite d'enrichir bcp "d'éditeurs" comme le tien.

Bisous.
https://chezjulienartigue.wixsite.com/monsite
 
LuigiR
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  578
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  30/10/2018
    
                         
LuigiR  /  Gloire de son pair


Salut Baudelaire,

Je vois que tu commence à monter dans les tours.
Ici on n'aime pas l'édition à compte d'auteur parce qu'on pense que c'est un attrape-nigaud.
Un éditeur à compte d'auteur te prends des sous pour t'éditer puis ne fait aucun effort pour vendre ton livre.
La métaphore de la prostituée ne s'adressait pas à toi mais à l'éditeur.
Une prostituée te prends des sous pour te faire des choses agréables. elle fait ces choses là pour de sous, pas pour toi.
Un éditeur à compte d'auteur te prends des sous pour te publier. Il fait ça pour tes sous, pas parce qu'il croit en ton texte.
Les maisons d'éditions à compte d'auteur acceptent n'importe quels textes, elle ne les lisent même pas.

Pour l'instant tu es dans la phase Syndrome de Stockolm : tu a été édité à compte d'auteur et tu trouve ca formidable. Tu as payé plusieurs centaines d'euros (disons 500), tu as vendu 3 livres et gagné disons 6 euros.
Quand tu auras compris que tu as dépensé 494 euros pour avoir 3 lecteurs, tu réaliseras que tu es comme dans le conte de La Fontaine, le mari cocu, battu et content.

Amitiés !
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  181
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tycho l'homoncule


Je pense que la comparaison de Lilicoupeille vaut en cela que dans les deux cas, on paie pour une illusion.

Si on écrit pour être lu avant tout : c'est simple, autant mettre son texte sur des sites de publication en ligne : Le Héron, Scribay, Wattpad... ou même ici sur ce forum, il y a une section pour cela. On y trouve à mon avis beaucoup plus de lecteurs, et surtout d'échanges avec les lecteurs qu'en publiant à compte d'auteur. Et c'est gratuit.

Faire un chèque de 2000 € pour obtenir 2 pauvres commentaires sur Amazon, bof, hein.
Or, quant on se balade sur les pages des livres publiés à compte d'auteur, on en trouve guère plus, et souvent moins, et c'est généralement des commentaires écrits par des personnes qui n'en ont jamais laissé d'autres sur le site (oui, ça se vérifie), si bien qu'il y a de fortes chances pour qu'ils émanent de l'auteur désespéré lui-même, ou du moins de ses proches.

L'argumentation de Baudelaire me semble contradictoire : aucune chance d'être diffusé correctement si on n'est pas chez une grande maison, donc, du coup, signez à compte d'auteur pour "commencer petit" ? Je peine à voir la logique...
Et encore une fois, ce n'est pas en signant à compte d'auteur que vous allez vous faire repérer favorablement par une vraie ME, grosse ou petite.
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1873
   Âge  :  122
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Terrible terreur


On reste courtois et on évite les discours dénigrant les travailleurs et travailleuses du sexe, merci.
Je vous invite toustes à recadrer vos propos et à débattre en bonne intelligence.
Les attaques inter-personnelles n’ont pas à appuyer votre argumentation.

Si ça dérape, on verrouille et corbeille.


ME sérieuses ? - Page 2 Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
Baudelaire
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  70
   Date d'inscription  :  17/12/2021
    
                         
Baudelaire  /  Homme invisible


Bof ! mon dernier message n'apparaît pas ?
Je précisais que mon deuxième contrat est à compte d'éditeur donc.. Ca validait mon raisonnement.
mais je laisse ceux qui préfèrent rester confidentiels.
Je n'écris pas seulement pour être lu ici mais pour avoir des partenaires de discussion que sont les acheteurs-lecteurs.
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3637
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Bon nombre de membres des JE ne sont pas "confidentiels", à commencer par Licoupeille, publié dans des maisons de taille supérieure, invité sur des salons, etc.

Vu son expérience du milieu éditorial, j'écouterais ce qu'il dit.

Quant à moi, j'ai publié dans une ME qui a zéro présence en librairie et vendu plus de 1000 exemplaires (plus en numérique)... Il y a de nos jours différents modèles de ME.

Une chose est certaine : là où j'ai perdu des sous, c'est dans le compte d'auteur.

Et sinon, quelle est cette 2e maison, si tu veux bien nous le dire ?


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13638
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Rien ne t'interdit de créer un topic pour parler très clairement des avantages d'une publications à compte d'auteur, en laissant aux répondeurs le droit d'en regarder les inconvénients.
Tu peux aussi chercher le topic des éditions Baudelaire (il y en a sûrement un) et y relater ton expérience.

Tu t'emportes comme si ton but était uniquement de défendre cet éditeur, et tes arguments tournent en rond,, sans répondre vraiment à ceux qu'on t'y oppose.

Accessoirement...
Tu pourrais, si tu n'es qu'un auteur publié chez Baudelaire, demander au staff de changer ton pseudo, car celui que tu portes présentement donnera forcément à certains lecteurs du topic l'impression que tu parles au nom des éditions Baudelaire.

Si tu n'es pas leur porte-parole mais juste un auteur ayant fait appel à eux,, autant éviter la confusion, n'est-ce pas ? Surtout que, comme tu peux ,me constater, cet éditeur n'a guère de fans dans le secteur.
Tu le défendrais plus efficacement en étant moins ancré sur tes positions et acceptant un minimum de débat.

Baudelaire a écrit:
J'ai l'impression, encore une fois, que les plus anciens, ici, n'apprécient pas un discours divergent.
Je crois que cette impression est réciproque, et que ceux qui te semblent peu ouverts au débat pensent que, c'est toi qui ne l'es pas.

Baudelaire a écrit:
mon premier éditeur m'a confié qu'il avait constaté que ses détracteurs sur les forums étaient ceux qu'il avait refusé
Ton premier éditeur était donc un autre que Baudelaire ?

Loin de moi l'envie de remettre en cause ce que ton éditeur t'a dit, mais
> Pas mal de gens, ici, emploient un pseudo. Faut-il supposer que cet éditeur a fait le tour des topics pour identifier qui écrit quoi et reconnaître qui a envoyé quelque chose ?
> Certains secteurs étant réservés aux membres du forum, faut-il comprendre qu'il est inscrit ici ?
> Ce propos revient à te dire que tel, tel et tel ont envoyé chez lui un texte de mauvaise qualité. Je ne prétends pas qu'un éditeur soit aussi soumis au secret qu'un médecin, mais un peu de confidentialité à ce niveau ne fait pas de mal non plus.

La confidentialité de publication guette tout autant les auteurs publiés à compte d'auteur que ceux publiés à compte d'éditeur... et je crains même qu'elle ne les guette encore plus.
Ce que beaucoup, ici, reprochent aux ME à compte d'auteur, c'est de ne pas s'occuper de la diffusion du livre, et laisser l'auteur s'en occuper.


En ce qui me concerna, je n'ai jamais rien envoyé chez Baudelaire, ni à aucun éditeur à compte d'auteur.
Juré-craché, par la plume qui orne mon étagère et était cet été sur mon chapeau.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  268
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Autostoppeur galactique


Baudelaire a écrit:
je lis tous ces posts et il en ressort que la déception et la méfiance dominent dans vos exposés.
Le choix est simple pour moi : voir son livre édité ou pas ?
J'écris pour être lu avant tout !
Ce n'est pas le cas de tous et c'est respectable, cependant, que recherchez vous ?
une notoriété ou pas ?
!

Nous sommes nombreux sur le forum à être publiés à compte d'éditeur sans avoir eu besoin de payer pour cela. Il n'y a qu'à regarder la section "itinéraire éditoriaux". Donc navrée, mais si on préfère éviter les ME à compte d'auteur, ce n'est pas parce qu'on a peur de se confronter aux lecteurs, comme tu le laisses entendre. C'est juste qu'on préfère être patients et attendre de trouver une vraie ME à compte d'éditeur plutôt que de payer pour être édités.

Quant à la présence en librairie, ce n'est pas vraiment un argument. Les ME à compte d'auteur ne sont présentes en librairie qu'à la commande, pas en rayons. C'est souvent la même chose pour les petites ME à compte d'éditeur. Mais que l'on soit dans une petite ME ou en autoédition,  même sans présence
en librairie, cela n'empêche pas de faire connaître le livre (publicité amazon, réseaux sociaux etc.). Et cela peut générer de belles de ventes.
https://www.juliettesachs.fr/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  376
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Tapage au bout de la nuit


Baudelaire a écrit:

Amazon vous diffusera, peut-être, mais les acheteurs lorsqu'ils se rendent sur la plate forme tapent directement le titre ou l'auteur et ne se donne pas la peine de naviguer pour leurs achats.

C'est très mal connaître le comportement des utilisateurs (et pas que sur Amazon d'ailleurs, c'est pareil quoiqu'à une moindre échelle chez Kobo, Apple books et d'autres). Beaucoup de clients chez Amazon vont voir les nouveautés dans leur genre de prédilection. Ce sont souvent des lecteurs voraces d'ailleurs, qui ne trouvent pas leur bonheur en librairie (où les nouveautés n'arrivent pas assez vite pour eux) et qui n'hésiteront donc pas à aller lire des auteurs qu'ils ne connaissent pas, et qui reviendront acheter tout son catalogue si ce qu'ils ont lu leur plait. Et au delà de ça, Amazon est assez fort pour suggérer aux clients des livres qui pourraient leur plaire.
https://fabiendelorme.fr
 
Baudelaire
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  12
   Âge  :  70
   Date d'inscription  :  17/12/2021
    
                         
Baudelaire  /  Homme invisible


J'ai choisi ce pseudo parce-que j'adore Baudelaire également ! Apparemment j'aurais dû choisir Rimbaud (mon préféré) pour ne pas connaître ce genre de commentaires.
Petite précision importante, je crois : malgré mon apparence je suis âgé de 70 ans !
Donc je veux bien qu'on attende patiemment mais, dans mon cas, je pense qu'il me reste moins de temps que beaucoup ici pour me faire connaître !
Une réflexion également sur le choix des acheteurs: je connais des mais, de la famille qui achètent les livres qui ont eu une bonne critique dans le nouvel obs ou Le Monde et ailleurs.
je trouve ça idiot mais ça concerne beaucoup de gens.
Je me rends souvent à la FNAC, par exemple, et j'adore lire les quatrième de couv et il m'arrive, souvent, que ce texte suffit à me décider ! autrement dit il y a de multiples façons d'aimer lire.

 

 ME sérieuses ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-