PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 [Langue/Style] Premiers chapitres sans dialogues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  581
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Gloire de son pair


Stochastique a écrit:
Comme beaucoup de romans de science fiction, c'est un univers technique, scientifique et d'anticipation, basé sur de véritables connaissances, donc on a rapidement tendance à être descriptif pour expliquer ces concepts au profane

Le meilleur moyen d'éviter ça, ou de limiter au maximum, c'est de toujours, toujours rester dans la tête du personnage. Imagine un roman contemporain (pas SF donc, un policier par exemple, ou une romance). Imagine que ton personnage utilise un stylo à bille pour signer un contrat. Est-ce que tu vas partir sur des pages et des pages d'explications du fonctionnement du stylo à bille, comment le ressort permet de faire disparaître la mine lorsque l'on appuie sur le bouton en haut, afin d'éviter de faire sécher l'encre lorsqu'on ne l'utilise pas, et d'éviter de couvrir d'encre intempestive toutes les surfaces ? Et la façon dont la bille va rouler, afin de faire couler l'encre juste comme il faut, ni trop ni trop peu ? Et partir dans des explications sur la viscosité de l'encre ? Les teintures utilisées ? Comment elles sont sélectionnées et produites ?

Non, tu vas juste dire "il prit son stylo et signa le contrat". Parce que le fonctionnement précis et détaillé du stylo (qui est pourtant un élément important du fonctionnement de notre monde contemporain, après tout tout le monde possède un ou plusieurs stylos et en utilise plus ou moins régulièrement), et que nous-mêmes (les personnages du monde contemporain) les prenons pour acquis.

Par contre, si le stylo a une particularité importante dans l'histoire, tu t'appesantiras un peu plus dessus. Par exemple, si c'est un stylo à encre sympathique : comment ça marche, comment l'encre va-t-elle faire pour disparaître dans quelques heures, une fois que tu auras (apparemment) signé le contrat et que tu seras loin ? Et là encore, ça va dépendre de ton personnage. Si c'est un ingénieur qui a lui-même conçu le stylo, tu t'attarderas plus sur le fonctionnement exact du gadget que si c'est un simple criminel tout en bas de l'échelle. Mais même là, tu ne vas pas commencer à rédiger une thèse de doctorat sur le fonctionnement dudit stylo.
https://fabiendelorme.fr
 
Stochastique
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  24
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  05/10/2021
    
                         
Stochastique  /  Homme invisible


@FABIEND

J'aime beaucoup ta façon d'expliquer la chose car c'est précisément comme cela que je le vois. Je ne cherche pas à décrire à outrance des banalités, bien au contraire, je passe assez vite là dessus. Par contre, le thème même de mon histoire nécessite des descriptions précises, surtout au début.

Sans entrer dans les détails, c'est une histoire de science fiction. Le personnage principal au début est justement un ingénieur et au lieu d'un stylo c'est une machine, une intelligence artificielle (IA), qu'il conçoit. [Mon avatar a donc un lien là aussi  Razz ]

Or, j'ai une idée très précise de la conception de cette IA, dont je détaille les systèmes. L'enjeux est de décrire l'évolution du processus de conception, la raison de ces choix et leur façon de fonctionner le tout en cherchant un équilibre permettant aux lecteurs profanes de comprendre (ou avoir l'impression de comprendre Very Happy ) ce dont il est question.

La compréhension de ces choix est, à mon sens, crucial pour appréhender la suite de l'histoire car cela ne se devine pas, ce n'est pas un simple stylo justement.

Je suis informaticien, passionné de ces thèmes depuis très longtemps. C'est d'ailleurs ce qui m'a donné envie de suivre les études que j'ai entrepris. C'est aussi ce qui me motive pour écrire ce roman. Je ne cherche évidement pas à écrire une thèse là dessus non plus (je n'en ai pas les compétences de toute manière) mais la complexité d'une IA c'est un peu comme 50 stylos très différents à comprendre et il est difficile de distiller l'explication d'éléments importants trop tard dans l'histoire.
 
Inkman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  19
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  22/11/2021
    
                         
Inkman  /  Homme invisible


Ce que tu décris ressemble pas mal à un prologue. C'est courant pour les livres de sci-fi et de fantasy.

Si tu veux mon avis, évite de larguer trop d'informations en début de roman. Le mystère c'est bien aussi. Laisse à tes lecteurs le temps de découvrir ton monde au fil de l'action, au lieu de leur expliquer la fonctionnement de ton monde (show don't tell).

Bien sûr, ce conseil a des limites. Mais j'ai souvent fait cette erreur très scolaire de vouloir mettre un "cadre". Parfois, il est mieux de rentrer au coeur de l'intrigue et de faire du world buillding au gré des premiers chapitres.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Langue/Style] Premiers chapitres sans dialogues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-