PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Instagram & vie d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  286
   Âge  :  57
   Pensée du jour  :  493 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Autostoppeur galactique


Alors voici, parmi les auteur.trice.s que je suis, celles qui font, à mes yeux, un usage intéressant d'Instagram.
Anne Gaelle Hugon. L'art de la story.
Cette petit vie. Pauline Delabroy Allard. En noir et blanc. Vie familiale à Paris 14eme. Etc.
Bohaime. Clarisse Gorokhoff. D'une richesse infinie. Partage de lecture. Poésie sur image. Entre Auvers et Paris.
Olivier Liron. Poésie. Et Josefa.
Leur point commun? Très peu de post sur leur livre.

Car finalement, l'intérêt de bookstagram, c'est avant tout que nos lectrice.teur.s parlent de nos livres. Et pas l'inverse.



https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  873
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Moi aussi, j'adorerais pouvoir baisser les yeux sur la plèbe et déclarer du bout des lèvres "je n'ai pas besoin de parler de mes livres, ce sont mes lectrices qui le font le mieux".

D'ailleurs, je vivrais aussi de ma plume et je serai gracieuse, élégante et mystérieuse, naturellement délicate, même au réveil. Ce serait merveilleusement instagrammable, mais jamais prétentieux.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Tocca
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  144
   Âge  :  34
   Localisation  :  Auvergne
   Date d'inscription  :  17/05/2021
    
                         
Tocca  /  Barge de Radetzky


elopez7228 a écrit:
Moi aussi, j'adorerais pouvoir baisser les yeux sur la plèbe et déclarer du bout des lèvres "je n'ai pas besoin de parler de mes livres, ce sont mes lectrices qui le font le mieux".

D'ailleurs, je vivrais aussi de ma plume et je serai gracieuse, élégante et mystérieuse, naturellement délicate, même au réveil. Ce serait merveilleusement instagrammable, mais jamais prétentieux.

En vrai, je remarque que quand je parle moi-même de mes livres, les retours en terme de ventes sont nuls, alors que quand des lecteurs publient des chroniques, j'observe des rebonds. Ils font peut-être ça mieux que moi (dans le sens où c'est moi qui m'y prend vraiment mal, probablement, mais quand même !).
(En revanche, je ne suis ni gracieux ni élégant ni mystérieux ni rien de tout ça :/ )
Et à l'inverse, en tant que lecteur, quand je tombe sur des comptes où les auteurs ne font que de la promo "mon livre par ci mon livre par là blablabla", ça ne me donne pas envie, alors je ne me vois pas faire de même (peut-être parce que je ne "cible" que des lecteurs qui me ressemblent, alors je publie ce que j'aurais envie de voir en tant que lecteur).

Cela dit, je pense que l'utilisation d'Instagram dépend beaucoup du but qu'on cherche à atteindre par ce biais, et aussi du lectorat.
Mon lectorat cible est relativement peu connecté : la pub RS me ferait venir des lecteurs hors de cette cible, donc inutile d'en faire trop pour moi (pour le niveau de ventes que je vise, je fonctionne mieux par le bouche à oreille suite à des ventes en direct).
Et Instagram me sert pour maintenir un point de contact avec des lecteurs qui ont déjà lu un de mes bouquins, et viennent me retrouver sur les RS pour savoir ce que je fais d'autre ou pour me remercier (je reçois plus de MP qui me remercient de la lecture et du moment d'échange au moment de la vente que d'interactions fortes sur mes publications "promo")
https://toccacieli.wordpress.com/
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  286
   Âge  :  57
   Pensée du jour  :  493 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Autostoppeur galactique


Tocca a écrit:


En vrai, je remarque que quand je parle moi-même de mes livres, les retours en terme de ventes sont nuls, alors que quand des lecteurs publient des chroniques, j'observe des rebonds. Ils font peut-être ça mieux que moi (dans le sens où c'est moi qui m'y prend vraiment mal, probablement, mais quand même !).

En fait, l'autopromo directe, en mode bourrin, ne fonctionne jamais, sur les RS comme ailleurs. Et cela ne sert à rien non plus de faire des posts qui relaient les avis positifs, en mode "regardez regardez, j'ai un super avis !!!!! lisez vite mon bouquin!" ça ne marche pas. Il faut s'armer de patience.

J'ai beaucoup utilisé LinkedIn pour ma part. En fidélisant une audience à mes textes, que je publie en mode feuilleton. Quand je vois des personnes qui accrochent, je leur parle alors de mon livre, en one to one.
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1331
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  J'écris.
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Tentatrice chauve


Le Rosier a écrit:
En fait, l'autopromo directe, en mode bourrin, ne fonctionne jamais, sur les RS comme ailleurs. Et cela ne sert à rien non plus de faire des posts qui relaient les avis positifs, en mode "regardez regardez, j'ai un super avis !!!!! lisez vite mon bouquin!" ça ne marche pas. Il faut s'armer de patience.
J'aurais tendance à penser la même chose Rolling Eyes
En tout cas, ça ne marche pas sur moi quand j'en vois passer, donc je me dis que j'éviterai de le faire ^^'
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  564
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Gloire de son pair


LinkedIn ? Étonnant ce n'est pas juste un réseau plutôt professionnel pour la recherche d'emploi etc ?
Comment tu fonctionnes avec pour tes livres ?
https://www.instagram.com/paige_eligia/
 
Anna Labrousse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  501
   Âge  :  60
   Pensée du jour  :  Vous êtes vivant, alors vivez !
   Date d'inscription  :  30/04/2019
    
                         
Anna Labrousse  /  Gloire de son pair


[quote="Mavis Gary"]
Le Rosier a écrit:
En fait, l'autopromo directe, en mode bourrin, ne fonctionne jamais, sur les RS comme ailleurs. Et cela ne sert à rien non plus de faire des posts qui relaient les avis positifs, en mode "regardez regardez, j'ai un super avis !!!!! lisez vite mon bouquin!" ça ne marche pas. Il faut s'armer de patience.

Quand le livre est diffusé en librairie ou en grande surface de vente, il y a un intérêt à relayer les chroniques et la couverture, car cela contribue à le faire connaître. Si une personne potentiellement intéressée le voit au détour d'un rayon, elle se dit : "j'en ai entendu parler... le thème me paraissait sympa..." elle regarde de plus près, feuillette, et si ça lui plaît, elle peut l'acheter.

Personnellement, c'est comme ça que je fonctionne en tant que lectrice.

L'expression "en mode bourrin" me paraît inutilement blessante. Virginie Grimaldi, qui vent des centaines de milliers d'exemplaires, a présenté à de nombreuses reprises "Les possibles", elle l'a annoncé, a montré la couverture, des extraits, a relayé des chroniques, etc... J'en déduis donc que ce n'est pas complètement inutile.
http://sylvielassalle.fr
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  873
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Je reste sur ma position. On aimerait toustes avoir l'élégance e de ne jamais devoir parler de nos livres et de les voir se vendre naturellement ; mais c'est pas magique.
Même les auteur·ices installé·es alimentent leurs feeds avec leurs annonces de sorties.

Déso que devoir faire son autopromo paraisse une faute de goût.
Les ventes "par hasard / compulsives", mon intuition me dit que ça reste marginal.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1331
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  J'écris.
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Tentatrice chauve


Pour moi, tout est dans le "bourrin", justement... Tout dépend la façon de le faire.
Je pense que poster plusieurs fois par jour une photo de son livre sans aucune valeur ajoutée (et j'en vois), ça ne marchera jamais. Poster des trucs en rapport avec son livre, ou pour montrer l'avancement de l'édition (cover reveal, date de parution, ou autres), ça peut être intéressant et cool à partager Smile

Pour les avis, c'est pareil. Donner son livre à des personnes influentes contre une critique, oui, mais relayer toutes les critiques positives, ça me paraît too much. Ou ça passe mieux quand la ME en partage une, par exemple. À la base, c'est leur boulot de faire la pub, pas celle de l'auteur, non? What a Face

Avoir un compte pour que les lecteurs puissent suivre les sorties et avoir un point de contact direct, c'est sympa et ça me plaît - c'est ce que je vise, en espérant ne pas avoir à faire ma pub. Si on doit/veut le faire sur Instagram (autoédition? ME qui n'a pas les moyens?), faut juste faire attention à trouver une manière agréable/intéressante de le faire, et un juste milieu Smile
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  286
   Âge  :  57
   Pensée du jour  :  493 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Autostoppeur galactique


Mavis Gary a écrit:
Pour moi, tout est dans le "bourrin", justement... Tout dépend la façon de le faire.

Oui, voilà. Et pour ma part, j'avais commencé comme ça, le mode bourrin. Pas efficace du tout. Et je m'étais pris pas mal de volées de bois vert, à vrai dire.

Après ça, je me suis pas mal intéressé aux stratégies d'inbound marketing. Ces stratégies de contenu ont été pensées pour le B2B, donc, j'ai un peu pataugé pour les adapter correctement, en tant qu'auteur indie vers un lectorat potentiel. Il faut s'armer de patience, tester des trucs, certains marchent et d'autres pas du tout, et revoir son positionnement assez souvent.

Et la stratégie est bien différente, selon notre profil d'auteur.trice. Marc Levy, Valérie Perrin, Guillaume Musso, Virginie Grimaldi, Aurélie Valognes etc. n'ont pas besoin d'une forte présence sur les RS, car ils ont a disposition bien d'autres médias, à la force de frappe beaucoup plus puissante. Leur stratégie sur les RS est assez légère. Il leur suffit de faire un peu de suspens sur leur prochain livre, la révélation du titre, puis la couv, les dates de dédicaces, les couv étrangères etc.

Paige_eligia a écrit:
LinkedIn ? Étonnant ce n'est pas juste un réseau plutôt professionnel pour la recherche d'emploi etc ?
Comment tu fonctionnes avec pour tes livres ?

De plus en plus, LinkedIn devient un réseau plus généraliste. Pas uniquement tourné vers la recherche d'emploi. Ma stratégie, sur lk, a été de me dire que derrière chaque pro se cache une lectrice, un lecteur potentiel. Une fois remisé le mode bourrin définitivement au placard, j'ai posté pas mal de nouvelles plus ou moins longues en mode feuilleton. Un épisode chaque jour. A 1000 ou 1200 s.e.c par billet, ça permet de faire durer le plaisir ... de gérer une base de beta*-lecture assez large et diversifiée, de susciter l'envie d'en lire davantage, d'avoir un grand nombre de contacts que tu sais a priori intéressés par tes écrits.
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  27
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Gloire de son pair


Linkedin, c'es original ! Après faut voir aussi le nombre de RS qu'on a. Les auteurs hyperactifs partout, ça fait un peu mort de faim ^^

 

 Instagram & vie d'auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-