PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Le Rosier] Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  58
   Pensée du jour  :  651 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Gloire de son pair


Prénom : Frédéric
Ville : Paris
Une description de vous en quelques mots :
Je suis un homme dans son après-midi. Le soleil du couchant semble encore loin, pourtant, la lumière n’est plus tout à fait la même. La chaleur de l’été est tombée, et c’est peut-être un peu déjà l’automne qui colore les frondaisons. La fraîcheur de l’aube et des rosées semble si lointaine et si proche, leur souvenir reste vif, ancré dans ma mémoire comme une cascade brûlante. L’écriture était mon unique chemin de vie pendant ces années qui s’étiraient avec nonchalance, comme autant de vacances infinies, de l’enfance à l’université, du collège au lycée, quand d’autres rêvaient de sirènes de pompiers, de clairons stridents ou de voitures vrombissantes.
L’écriture m’est venu très vite, bien avant de savoir écrire. À sept ans, je m’étais lancé, je commençais mon premier roman, puis ce fut quinze ans de création continue. Mais il fallait s’adapter, pour correspondre aux attentes d’une société qui laisse peu de place, tout compte fait, aux poètes. Alors, j’ai laissé passer le matin, j’ai laissé passer le midi. Je suis un homme dans son après-midi.

La pensée de l'écriture n'a pas besoin d’un bureau pour se développer. Plutôt d'espace. Pour lui laisser la place de fracturer sa coquille de l'intérieur. Comme un poussin mouillé. Maladroit et piaillant. Mon histoire est fragile. Puis elle gagne en assurance avec le temps. Le poussin devient aigle, colombe ou Phénix. Il faut juste savoir rester vigilant pour que l'idée mature ne s'envole pas d'un coup d'aile vigoureux. La nourrir. La sortir du nid. La laisser voler. Et garder le contrôle. Alors, arrivée à ce stade, l'écriture fait figure de formalité. Les mots viennent avec facilité. Les images éclatantes vibrent d'elles-mêmes. Le chant des phrases résonne comme une évidence. La langue claque comme le vent sur la mer, avec naturel.

J'écris comme un peintre. Par touches impressionnistes. Pour aller au cœur des émotions. Pour faire émerger des profondeurs de l'âme notre nature initiale, primitive, sauvage que nous avons enterrée depuis bien trop longtemps. Avec douceur.

Mes thèmes d'écriture reviennent souvent à l'enfance, à la naissance, à la maternité. Quand materner l'enfant ne peut guère fleurir sans que soit maternée la mère. Le rôle des anciennes se montrent alors définitif pour cette transmission, comme les racines sombres de l'arbre abreuvent de sève l'insouciance des bourgeons. La nature et la terre. L'âme végétale incarnée qu'il s'agit de ne pas assoiffer, de ne pas dessécher. L'eau et l'air. Le soleil et la lumière. La nuit et le jour. Autant d'étoiles que de neige.

J'aime les jardins. Mes héroïnes s'y ressourcent souvent. Ou nagent en pleine mer, en robe de mariée, jusqu'aux lèvres bleues. Et parfois, c’est la métamorphose. Cet état juste changeant, comme le dernier rayon vert du soleil qui s’enfonce dans la mer, qu’il faut juste saisir, à l’instant même de sa tangence avec la réalité, cet état fugace où le merveilleux s’expulse du banal.

Ecrire, pour moi, c’est raconter des histoires. Enrichir cette capacité à voir les interstices entre les miroirs de nos réalités quotidiennes. Parler aux fées. Apprendre avec l'humilité nécessaire l'enseignement des sorcières. Ne craindre ni l'ombre ni la lumière. N’écouter que d'une oreille les gens sérieux et tendre l'autre vers le murmure de l'herbe qui pousse.

Ce que vous voulez faire plus tard (même si vous travaillez déjà, tout le monde a des projets) : Ecrire, écrire encore, et publier d’autres livres, encore et encore.
Auteur(s) préféré(s) : Virginia Woolf. William Faulkner. Toni Morrison. Carlos Fuentes. Marguerite Duras. Gustave Flaubert. Ursula Le Guin. Emile Zola. Iris Murdoch. Clarisse Gorokhoff.  
Livre(s) préféré(s) : Le ravissement de Lol V. Stein. Absalon Absalon! Terra Nostra. Home. Salammbô. Les vagues. Germinal. Les dépossédés. Femmes qui courent avec les loups. Le Petit Prince.
Auteur(s) détesté(s) : Michel Houellebecq.
Passions :
J'aime : la peinture, en tant que media miroir de l’écriture. Pour d'autres, c’est la musique, pour ma part, je ressens des émotions un peu similaires en entrant dans un livre ou dans un tableau.
J'aime pas :
Vos écrits : Le rosier de Julia (2018).
Film(s) préféré(s) : Premier Contact. Le portrait de la jeune fille en feu.  
Série(s) préféré(s) : Person of Interest, essentiellement pour la relation entre Root et Shaw.
BDs/Mangas/Animes préféré(e)(s) :
Chanteurs/euses/Groupes préféré(e)(s) : actuellement, Pomme, Hoshi, Cléa Vincent, Louisadonna.
Pourquoi êtes vous ici ? :
Comment êtes vous arrivé ici ? : google Wink
Ce que vous comptez faire ici ? : tester des textes, lire, commenter
Votre mot préféré :
Une petite phrase de vous dont vous êtes fier : La route était douce. Un peu étroite, mais qu’importe. La mère et la fille souriaient du bonheur simple d’être là, ensemble, pour ces petits riens de la vie, qui sonnent comme des trésors.


Dernière édition par Le rosier le Jeu 2 Sep 2021 - 11:01, édité 1 fois
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
Al-ex
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  34
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  23/10/2019
    
                         
Al-ex  /  Petit chose


Bienvenue sur JE Frédéric.

Ta présentation est simplement époustouflante et ce sera assurément un honneur pour quiconque de croiser ta plume sur site.

Prends soin de toi. Au plaisir de te lire.

Alex
 
Chamanii
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  571
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Chamanii  /  Gloire de son pair


Bienvenue rosier fleuri ! Je te souhaite un excellent après-midi !
En ligne
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  58
   Pensée du jour  :  651 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Gloire de son pair


Al-ex a écrit:
Bienvenue sur JE Frédéric.

Ta présentation est simplement époustouflante et ce sera assurément un honneur pour quiconque de croiser ta plume sur site.

Prends soin de toi. Au plaisir de te lire.

Alex

Merci pour cet accueil qui me touche !
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  58
   Pensée du jour  :  651 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Gloire de son pair


Chamanii a écrit:
Bienvenue rosier fleuri ! Je te souhaite un excellent après-midi !

Le soleil est doux. Merci pour ton accueil ici !
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
Le rosier
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  542
   Âge  :  58
   Pensée du jour  :  651 !
   Date d'inscription  :  25/08/2021
    
                         
Le rosier  /  Gloire de son pair


Aujourd'hui, j'ai (enfin) changé d'avatar.
Jusqu'à maintenant, j'avais choisi l'image de couverture du livre Femmes qui courent avec les loups  de Clarissa Pinkola Estes.

[Le Rosier] Présentation Femmes10

Un livre essentiel pour mon travail d'écriture. Sans la lecture de ce livre, jamais mon écriture, la manière de construire mes histoires, de concevoir mes personnages et leurs tensions vis à vis du monde ne serait celle qui est la mienne aujourd’hui.

Mais l'avatar ne raconte pas le livre.  A force d'en regarder l'image, je voyais de moins en moins le livre. Et de plus en plus, cet avatar quittait sa fonction d'hommage à l'autrice Clarissa Pinkola Estes au profit d'un hommage au peintre, Picasso en l’occurrence.

Cette dissonance cognitive finissait par me désarçonner à chaque fois que je lisais des intervention du Rosier sur ce forum.

Mon nouvel avatar est une peinture de la peintresse Italienne Elisabetta Sirani, 1638-1665, qui au court de sa courte vie a peint 190 tableaux, dont celui-ci, Timoclée, en 1659 (à l'âge de 21 ans, donc). La scène représente Timoclée, jeune femme Thébaine, qui projette dans un puits le capitaine Thrace qui vient de la violer, au cours d'une des campagnes d'Alexandre.

[Le Rosier] Présentation Sirani10
https://www.amazon.fr/dp/1727268415
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Le Rosier] Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Accueil :: Présentations-