PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Le temps employé dans un récit : présent ou passé ,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Bonsoir,

Il y a quelques mois, je me suis lancé dans l'univers de la narration donc on peut dire que je suis un pur débutant. On m'avait fortement conseillé de lire pour m'améliorer.
Pendant les vacances, j'en ai profité pour lire quelques Light Novel (même genre que mon récit) et j'ai remarqué qu'ils étaient tous rédigés au passé.
Au départ, j'ai commencé à écrire mon récit au présent pour que ce soit plus "facile" mais paradoxalement le passé semble plus naturel et approprié à une histoire. Donc faut-il absolument écrire son histoire au passé ? Si oui, en utilisant uniquement l'imparfait le passé simple ? Sinon, dans quel cas utilise-t-on le présent ?

Merci d'avance Smile
 
Princesse Sarah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  26/08/2021
    
                         
Princesse Sarah  /  Petit chose


Bonjour Rikkou,

L'utilisation du passé n'est pas obligatoire. C'est ton écrit, tu fais ce que tu veux.
C'est vrai que c'est plus facile, plus naturel, mais les scènes d'action, par exemple, sont souvent écrites au présent, pour plus d'immersion.

Je ne suis pas une spécialiste, et je te conseille d'attendre d'autres réponses, mais, de ce que je crois savoir, l'imparfait sert majoritairement à la description, au scène un peu passive.
Exemple : Il regardait par le fenêtre, la neige qui tombait. --> description, passivité

Alors que le passé simple marquera des actions franches, ou qui rompent avec cette description.
Exemple : Il entendit un bruit et se retourna brusquement.

Le passé composé, lui, s'utilise pour une action qui a eu lieu et qui est désormais terminée.
Exemple : Il a eu peur, il s'est enfui.

L'essentiel, c'est que ce soit cohérent. N'hésite pas à lire ton histoire à voix haute, comme si tu la racontait à quelqu'un. Si ça sonne bizarre, essaie avec un autre temps.

Voilà, j'espère que j'ai pu t'aider un peu !
 
Nyumé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  123
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  11/08/2018
    
                         
Nyumé  /  Barge de Radetzky


Il n'y a aucune règle qui oblige une narration au passé ou au présent pour un roman ! Mais une narration au présent n'est pas plus facile (ou simple) qu'une narration au passé. C'est même parfois tout l'inverse (peut-être parce qu'ayant l'habitude de lire des romans écrits au passé, il est plus facile d'écrire au passé ?)
Ton light novel, tu l'écris à la première personne ou à la troisième personne ?

La personne au-dessus a bien résumé les temps. Je rajouterais aussi que l'imparfait s'utilise aussi pour les actions qui se répètent, les habitudes quotidiennes des gens, comme : "Bébert buvait toujours son café avec deux sucres. Ce jour-là, il n'en mit qu'un et demi. Sa femme sut immédiatement qu'un événement grave était arrivé".

Selon les cas, tu peux aussi utiliser le passé composé ou le plus-que-parfait. (Le plus que parfait s'utilise pour une action antérieur au moment où ta narration passée se déroule, comme dans l'exemple plus haut).
Il y a aussi le passé antérieur mais il n'est pratiquement plus utilisé.

Je pense que le mieux pour le passé, c'est effectivement d'écrire au feeling : généralement, si tu as l'impression que ta phrase ne "sonne" pas bon, c'est que le temps employé n'est pas le bon (même inconsciemment, tu as retenu ce qui s'utilise et ne s'utilise pas à force de lire et d'entendre les gens parler). Et là, hop, on ouvre une page sur la concordance des temps pour vérifier ce qui ne va pas.
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Princesse Sarah a écrit:
Bonjour Rikkou,

L'utilisation du passé n'est pas obligatoire. C'est ton écrit, tu fais ce que tu veux.
C'est vrai que c'est plus facile, plus naturel, mais les scènes d'action, par exemple, sont souvent écrites au présent, pour plus d'immersion.

Je ne suis pas une spécialiste, et je te conseille d'attendre d'autres réponses, mais, de ce que je crois savoir, l'imparfait sert majoritairement à la description, au scène un peu passive.
Exemple : Il regardait par le fenêtre, la neige qui tombait. --> description, passivité

Alors que le passé simple marquera des actions franches, ou qui rompent avec cette description.
Exemple : Il entendit un bruit et se retourna brusquement.

Le passé composé, lui, s'utilise pour une action qui a eu lieu et qui est désormais terminée.
Exemple : Il a eu peur, il s'est enfui.

L'essentiel, c'est que ce soit cohérent. N'hésite pas à lire ton histoire à voix haute, comme si tu la racontait à quelqu'un. Si ça sonne bizarre, essaie avec un autre temps.

Voilà, j'espère que j'ai pu t'aider un peu !

Tout d'abord, merci pour cette réponse complète. Sache que je suis complètement d'accord avec toi. A part pour l'emploi du passé composé, je ne pense pas avoir de problème pour utiliser les autres temps du passé.
Comme tu l'as dit, le présent semble plus adéquat aux textes basés sur l'immersion. Or, mon récit appartient au genre School Life/Romance ...

Dans tous les cas je vais me relire plusieurs fois. En attendant d'autres réponses, je le récris au passé.

Edit : Pour répondre à Nyumé, il est vrai que j'ai oublié de préciser, mais mon LN est écrit à la 3e personne, ce qui justifie davantage l'emploi du passé peut-être ?

Voici un extrait : "Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l’avait déjà rencontré quelques semaines auparavant, et il se souvint d’un individu très spécial ..."

J'ai un doute sur les temps employés, en particulier pour le passé simple, mais cela donne une idée.
 
Princesse Sarah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  26/08/2021
    
                         
Princesse Sarah  /  Petit chose


Rikkou a écrit:
Voici un extrait : "Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l’avait déjà rencontré quelques semaines auparavant, et il se souvint d’un individu très spécial ..."

Personnellement, je continuerais sur le présent :

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvient d'un individu très spécial... [et tu enchaînes la suite de ta scène]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il s'en souvient comme d'un individu très spécial... [et tu enchaînes le flashback ou sur ta scène]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvenait d'un individu très spécial, qui faisait froid dans le dos [si tu veux développer un peu l'impression de la première rencontre, continue avec l'imparfait]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvint (alors) du caractère très spécial de l'individu... [J'ai l'impression d'une rupture, comme s'il allait se passer quelque chose d'inattendu, ou comme si tu te concentrais sur ce souvenir, comme si le personnage y retournait consciemment, activement]

Tu vois ce que je veux dire ? Je ne suis peut-être pas très claire scratch


Dernière édition par Princesse Sarah le Lun 30 Aoû 2021 - 0:18, édité 1 fois
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Princesse Sarah a écrit:
Rikkou a écrit:
Voici un extrait : "Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l’avait déjà rencontré quelques semaines auparavant, et il se souvint d’un individu très spécial ..."

Personnellement, je continuerais sur le présent :

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvient d'un individu très spécial... [et tu enchaînes la suite de ta scène]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il s'en souvient comme d'un individu très spécial... [et tu enchaînes le flashback ou sur ta scène]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvenait d'un individu très spécial, qui faisait froid dans le dos [si tu veux développer un peu l'impression de la première rencontre, continue avec l'imparfait]

Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l'avait déjà rencontré quelques semaines auparavant. Il se souvint d'un individu très spécial... [J'ai l'impression d'une rupture, comme s'il allait se passer quelque chose d'inattendu]

En le disant à voix haute, ça donnait la 1ere version (la suite est une simple description du proviseur). Sauf que je ne pensais pas qu'il était possible de mettre du présent dans le texte, à part si le récit est principalement écrit au présent.

Sinon oui tes explications sont très claires, et j'ai la même impression que toi concernant l'utilisation du passé simple dans ce cas-là.
 
Princesse Sarah
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  26/08/2021
    
                         
Princesse Sarah  /  Petit chose


Princesse Sarah a écrit:
C'est ton écrit, tu fais ce que tu veux

Les règles ne sont pas là pour te bloquer mais pour t'aider, et elles sont bien imparfaites. Elles ne s'adapteront pas toujours à la situation de ton écrit.

Pour le bac, j'ai étudié Zazie dans le métro, je me souviens que l'auteur jouait sur les mots, en réécrivait même. Renaud, dans ses chansons, se fout de la conjugaison, et c'est pas grave !

Si ton instinct te dit d'employer le présent, tu emploies le présent ! Wink

Ps : j'ai un peu édité mon post précédent, en essayant de le rendre plus clair. Tu as répondu entre temps Razz
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Princesse Sarah a écrit:
Princesse Sarah a écrit:
C'est ton écrit, tu fais ce que tu veux

Les règles ne sont pas là pour te bloquer mais pour t'aider, et elles sont bien imparfaites. Elles ne s'adapteront pas toujours à la situation de ton écrit.

Pour le bac, j'ai étudié Zazie dans le métro, je me souviens que l'auteur jouait sur les mots, en réécrivait même. Renaud, dans ses chansons, se fout de la conjugaison, et c'est pas grave !

Si ton instinct te dit d'employer le présent, tu emploies le présent ! Wink

Ps : j'ai un peu édité mon post précédent, en essayant de le rendre plus clair. Tu as répondu entre temps Razz

C'est vrai que je me mets une "pression". Je suis une personne qui ne stresse pas du tout mais lorsqu'il s'agit de créer quelques chose qui me tient à cœur, je veux approcher de la perfection, et au final je n'atteins pas la version finale. Même si ça m'énerve de le reconnaitre, il faut que je comprenne que mon récit aura forcément des défauts.

Merci pour l'aide et aussi de m'avoir fait réaliser cela. Je vais encore réfléchir (pas trop) sur les temps à employer.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2341
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Alors, au risque d'être puriste : NON, si tu commences ton récit au passé, tu ne peux pas passer au présent en plein milieu sauf à avoir des coupures nettes (comme un chapitre au passé et un chapitre au présent). Mais alterner passé et présent dans le même paragraphe comme ça est fautif ou du moins extrêmement casse gueule (en particulier les exemples plus haut ne me semble pas convainquant, certes, on peut détourner les règles mais encore faut-il que cela serve à qqchose).

Concernant le temps général d'un récit, beaucoup d'auteurs choisissent le passé pour la simple raison qu'il y a une multitude de temps du passé mais un seul présent et donc le registre est plus varié dans le passé.
Personnellement, je trouve qu'il est plus facile d'obtenir un beau style au passé qu'au présent car il offre une plus grande palette de variétés.
Ce qui est généralement le plus associé, c'est le passé +3e personne et le présent +1ère personne.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2179
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Je suis d'accord avec Tengaar !

Sur le mélange dans le récit, c'est un risque de perdre le lecteur de trop mélanger. Et les temps ont un vrai impact sur la manière dont le récit est perçu/l'atmosphère. Par exemple, Pierre Grimbert, dans son Cycle de Ji, passe les passages du point de vue du dieu Usul au présent ; ça se justifie parce que le dieu est (quasi) immortel et omniscient, il a toutes les visions des futurs possibles en même temps : il ne vit pas dans la même temporalité que nous. J'ai aussi vu des auteurs qui passaient au présent les rêves des personnages. Passer au présent doit se justifier du point de vue de la narration, pour donner un vrai effet.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Luxya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  82
   Âge  :  27
   Localisation  :  Mtp - Bdx - Mtl
   Pensée du jour  :  "Perhaps one did not want to be loved so much as to be understood."
   Date d'inscription  :  19/08/2020
    
                         
Luxya  /  Pippin le Bref


Princesse Sarah a écrit:
Les règles ne sont pas là pour te bloquer mais pour t'aider, et elles sont bien imparfaites. Elles ne s'adapteront pas toujours à la situation de ton écrit.
Ok pour la première assertion mais pas d'accord pour les suivantes.

Je rejoins Tengaar & Enir, une règle majeure et souvent négligée par les aspirants auteurs, c'est la concordance des temps. Et si on fait le choix d'écrire au passé, alors il faudra rester cohérent et demeurer dans le passé. Les exemples cités genre Pierre Grimbert fonctionnent parce que l'auteur maîtrise du bout des doigts sa concordance pour créer son effet de style.
Une citation de Jean Renoir « La technique, voilà le mot terrible en art. Il faut en avoir, mais il en faut à tel point, qu'on sait alors la dissimuler ! » Mélanger les temps, ce n'est qu'après avoir bien compris les règles et les maîtriser. Wink Autrement, ça risque de sortir le lecteur de l'histoire.

Après pour revenir au topic, c'est vraiment chacun chacun, mais les puristes s'attachent au passé pour la narration et peuvent en venir à ne pas vouloir lire un roman écrit au présent. Si tu veux le faire publier, c'est à prendre en compte. Bon je dis ça mais j'écris de la fantasy au présent...
Cela dit ! Que tu écrives au passé ou au présent ne t'offrira effectivement pas les mêmes perspectives d'écriture, et je m'en rends compte en ayant écrit les deux temps : l'un se focalise sur l'immédiateté constante de l'action (et oblige de narrer le passé avec du composé), ce qui fait que tu ne décriras jamais de la même manière qu'au passé qui lui, te permet de prendre le temps lorsque tu narres quelque chose, puisque le temps n'est pas censé s'écouler en même temps. Tu peux figer ton monde avec le passé : tout est déjà arrivé. Le présent, c'est plus délicat : ça devient un véritable exercice qui pour moi a tout son charme.

Finalement, on ne raconte vraiment pas les mêmes choses en fonction du temps utilisé : à toi de choisir ce que tu préfères raconter Smile Tout ça pour te dire que si tu ré-écris ton bouquin en modifiant le temps, veille à ce que ce que tu racontes reste cohérent avec le nouveau. Il ne s'agit pas que de transposer tes verbes conjugués du présent au passé simple/imparfait, parfois, le propre propos de tes phrases peut jurer avec le nouveau temps.
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


Tout d'abord merci pour tous vos conseils  Smile

Franchement, c'est une bonne chose de savoir que le mélange passé/présent n'est pas conseillé, même si je ne comptais pas l'utiliser parce que ça me semblait effectivement trop complexe.

Parmi vos commentaires, ce qui m'incite à passer au passé, c'est la variété du registre, la description (certains passages en comportent énormément) et aussi le fait de pouvoir "faire pause" dans mon récit.
Aujourd'hui, je compte prendre ma décision, et pour l'instant je penche plutôt vers le passé (je change tout le temps  Mad ).
Comme l'a dit Luxya, il ne suffit pas de changer le temps directement (je le remarque dès la première phrase ...), et c'est sans doute ça qui me gênait.

"En cette fin d’année scolaire, Rikkou se prépare préparait pour faire sa rentrée dans son nouveau lycée et terminer les quelques semaines de cours qui lui restent restaient. "

Quoique c'est bon comme ça non ? Non je pense reformuler quand même.


Pour en revenir sur la phrase à l'origine de cette discussion, pouvez-vous me dire quels sont les bons les temps à employer ?

"Il avait rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Le jeune homme l’avait déjà rencontré quelques semaines auparavant, et il se souvint souvenait d’un individu très spécial : un homme d’un certain âge, ..."

Au départ j'étais parti sur du passé simple, mais l'imparfait semble finalement la meilleure option.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Bon alors je vais y aller de mon petit conseil : la formule consacrée, en romance, c'est première personne du présent.

"J'ai rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Je l'ai déjà rencontré quelques semaines auparavant et je me souviens d'un individu très spécial : un homme d'un certain âge..."

C'est pas obligatoire, c'est pas une règle officielle, mais celles et ceux qui y dérogent (#represent) se font tailler dans les reviews.
Donc en romance et YA, pour vendre plus, et vendre facilement : première personne du présent.

Choisir une autre narration, c'est partir avec un malus.
Je ne dis pas que c'est impossible. Je dis que c'est une difficulté supplémentaire pour percer.

Ensuite, un avis très personnel : je ne suis pas fan de la formule "un individu très spécial : un homme d'un certain âge."
"très spécial" ne veut rien dire vraiment. Ce que moi j'interprête en lisant ces mots sera certainement très différent de ce que tu as en tête. "un certain âge" c'est un peu le même problème. C'est quoi "un certain âge" ?
Je t'encourage à être plus précis.

Bonne écriture ! Smile
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Rikou
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Gendō avait raison
   Date d'inscription  :  24/05/2021
    
                         
Rikou  /  Clochard céleste


elopez7228 a écrit:
Bon alors je vais y aller de mon petit conseil : la formule consacrée, en romance, c'est première personne du présent.

"J'ai rendez-vous avec le proviseur pour faire les présentations. Je l'ai déjà rencontré quelques semaines auparavant et je me souviens d'un individu très spécial : un homme d'un certain âge..."

C'est pas obligatoire, c'est pas une règle officielle, mais celles et ceux qui y dérogent (#represent) se font tailler dans les reviews.
Donc en romance et YA, pour vendre plus, et vendre facilement : première personne du présent.

Choisir une autre narration, c'est partir avec un malus.
Je ne dis pas que c'est impossible. Je dis que c'est une difficulté supplémentaire pour percer.

Ensuite, un avis très personnel : je ne suis pas fan de la formule "un individu très spécial : un homme d'un certain âge."
"très spécial" ne veut rien dire vraiment. Ce que moi j'interprête en lisant ces mots sera certainement très différent de ce que tu as en tête. "un certain âge" c'est un peu le même problème. C'est quoi "un certain âge" ?
Je t'encourage à être plus précis.

Bonne écriture ! Smile

Parmi le peu de LN que j'ai lu, ils étaient tous rédigés à la 1ere personne, mais au passé ... Sauf celui qui m'a le plus inspiré qui est effectivement au présent. Après il vrai que ce dernier, est le seul où le genre principal est la romance. Toutefois, ça ne me dérange pas de rechanger (encore) le temps, mais par contre je tiens absolument à garder le point de vue à la 3e personne. C'est l'une des seules choses que je compte absolument garder dans mon histoire, même si ça équivaut à partir avec un malus. Parce que bien sûr, mon objectif c'est de partager mon histoire aux autres voire plus.

Sinon, merci pour ta remarque, il est vrai que je dois absolument retravailler la description de TOUS les personnages, mais pour l'instant je préfère me concentrer sur le temps employé.

Dans l'exemple, le terme "spécial" est (ou plutôt devra être) expliqué plus tard et "un certain âge" c'est pour marquer la différence d'âge importante avec le MC contrairement à d'autres personnages, mais je suis d'accord avec toi, il faudrait changer ces termes.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2179
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Je te sens (très) indécis… Je pense que, même si bien sûr les grands principes du genre doivent entrer en ligne de compte, tu dois aussi te demander de quoi a besoin ton histoire. Comme disait Luxya tu ne racontes pas les mêmes choses au présent qu'au passé. Ça, c'est la question à se poser. Parce que, comme le répète souvent Azaby, un bon texte trouve toujours preneur Wink
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Le temps employé dans un récit : présent ou passé ,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-