PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 La construction des personnages, des réseaux de personnages : comment faites-vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Tocca
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  95
   Âge  :  34
   Localisation  :  Auvergne
   Date d'inscription  :  17/05/2021
    
                         
Tocca  /  Pippin le Bref


Oryctérope a écrit:
Du coup je trouve ça génial d'arriver à varier les personnages en y allant au feeling comme toi.

Je sais pas à quel point je parviens à varier : tous mes personnages doivent porter, chacun à leur manière, une part de moi, donc finir par se ressembler. Cette "méthode" risque donc d'avoir ses limites et de conduire à une certaine répétition.

Leah-B a écrit:
Bref, si vous voulez travailler sur la cohérence des persos etc., je vous invite à vous pencher sur ces quelques concepts si vous ne connaissez pas

Merci pour les liens et les idées ! J'adore justement travailler ce genre de profils (handicapés affectifs), et ce qui ressort souvent est qu'en voulant faire apparaître des comportements présents solitaires ou asociaux, quand je commence à creuser le passé pour le définir, j'arrive à des abandons, des violences, des milieux familiaux insecures (et je "valide" la cohérence de tout ça avec l'oncle de ma femme qui est psychanalyste). Mais ton post me donne envie de creuser pour avoir plus de matière en amont de l'écriture, plutôt que de corriger mon intuition après coup.
https://toccacieli.wordpress.com/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Effleure du mal


C'est passionnant !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/ En ligne
 
Avak
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  31
   Localisation  :  Yvelines 78
   Pensée du jour  :  De retour !
   Date d'inscription  :  07/01/2018
    
                         
Avak  /  Barge de Radetzky


Merci pour ce sujet passionnant et vos réponses intéressantes
Je pourrai pas vous parler de mon processus car en pause d'écriture Sad mais ça fait du bien de vous lire

Pour apporter mon "aide", j'ai trouvé aujourd'hui même un site avec un article sur une fiche de personnage tellement détaillée que ça me fait limite peur aha
Je ne vous copie colle pas le lien (je ne sais pas si c'est autorisé ici)
tapez "écrire de la fiction 9 clés personnages" sur un moteur de recherche

Et cette année encore, belle découverte d'un youtubeur PsykoCouac qui fait de la vulgarisation sur des concepts psychologiques ; j'adore ce qu'il fait. Il est lui même psychologue (ou psychiatre je sais plus, en tout cas il est du métier et c'est très pédagogique). J'ai découvert ainsi l'attachement et le b*rdel qu'il crée
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  263
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Ooooh Leah, merci pour tes explications!! I love you I love you c'est exactement ce sur quoi je planche en ce moment pour mes persos, mais je n'avais pas les mots et concepts à mettre dessus... je vais aller voir les auteurs que tu conseilles! Merci encore (et du coup, je comprends encore mieux que tu y ailles à l'impro pour tes persos, avec un bagage pareil :mrgreen: )

Et merci aussi Avak pour PsykoCouac, qui rien que pour son nom mérite qu'on aille voir son travail de vulgarisation :mrgreen: :mrgreen:
 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  29
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Clochard céleste


Comment faites-vous pour penser vos personnages/Vos réseaux de personnages ?

Quelque chose que je fais depuis un petit moment maintenant, c'est de créer un personnage à partir d'une idée ; je veux dire par là que je ne rentre pas en construction de personnage, mais je pars d'une idée, aussi ténue soit-elle (une fille seule dans une cave... Un garçon avec juste un oeil... Quelqu'un qui parle aux corbeaux... Un cimetière sans gardien... Un alchimiste raté... Une fille qui veut récupérer son bien...), qui va ensuite dessiner les premiers contours de mon personnage. En gros, je ne cherche pas à en créer un coûte que coûte.
L'avantage de cette méthode, c'est qu'elle me fournit presque immédiatement les clés principales de l'histoire dans laquelle ce personnage va évoluer. Par exemple, pour "une fille qui veut récupérer son bien" cité plus haut, j'ai eu cette idée il y a environ deux, trois ans, et j'en ai depuis tiré une héroïne, un enjeu, deux figures antagonistes et une fin, que je laisse grandir dans un coin pour le moment.

Pour le réseau de personnages, je fonctionne par rapport aux faiblesses de la figure principale, et aux tenants et aboutissants de l'histoire en création. J'aime bien avoir des personnages secondaires qui possèdent ce que le héros ou l'héroïne n'a pas (ce peut être des qualités comme des bien matériels ou du pouvoir, mais surtout les qualités). Par exemple, si j'ai un héros un peu prudent, je vais essayer de lui adjoindre une tête brûlée ou quelqu'un de très inconséquent pour le forcer à se bouger le derche, voire se retrouver dans des situations problématiques dans lesquels il aurait été incapable de se fourrer seul.
Je visualise ce dont le personnage principal aurait besoin ; sinon, j'ai mes bons vieux archétypes. J'ai construit plusieurs modèles de personnages, qui fonctionnent comme des patrons de couture, que je peux sortir du placard à tout instant et utiliser pour faire peau neuve, même si la structure interne sera la même. Par exemple, j'ai :
- le parent instable (très bonne source de traumas pour l'enfance d'un personnage)
- "l'ami.e" avec un attachement pathologique, qui peut endosser un rôle de vrai boulet ou de menace potentielle
- la personne à problèmes (ça peut varier du lycéen mal dans sa peau à une personne qui va mettre elle-même et les autres en danger)
- la fille impétueuse, loyale mais sans aucune pitié (déclinable en meilleure amie, sœur, voire compagne)
- le personnage "torturé" (très large spectre)
- la figure de l'innocence
- le personnage névrosé et très inconséquent, qui respecte une logique propre
- ect. J'en ai énormément, mais les autres se basent surtout sur des ressentis qu'il m'est difficile de retranscrire dans l'immédiat.

Ce sont des bases très simples, qui vont nécessiter d'être retravaillées et étoffées à chaque fois, puisque je n'ai évidemment pas envie de ressortir les mêmes personnages à chaque histoire. Mais le noyau dur est déjà pensé et présent, et surtout ça me donne une direction ; ensuite, j'avise.

Comment décidez-vous du caractère de vos persos, et sur quels aspects du caractère travaillez-vous ? (par exemple, comment réagit-il en cas de conflit ? son rapport à l'amour/à la colère/à la peur ? quels sont les "essentiels" pour penser un caractère de personnage selon vous?)

Je vais vraiment essayer de "ressentir" le perso. Parfois, je fais des tests sur le net, et je les effectue en me mettant à la place du personnage. Cela peut aller de trucs assez cons mais révélateurs comme le Test de Pureté, à des tests plus orientés psychologie (bon, j'évite ceux sur les sites tels que "nouslesfifilles.com", encore que parfois... Laughing )
Sinon, un truc sympa, c'est d'écrire un bout de background ; comme ça, sans prise de tête, comme un HS. On pose les bases, et tout en découle finalement.
Enfin, mon arme secrète, c'est le rôleplay, abrégé en RP. J'en ai parlé sur un autre sujet ; il s'agit de penser, parler et "agir" comme le personnage dans une écriture à quatre mains, en instantané (on fait ça sur des appli de discussion instantanée). C'est un genre de théâtre, il s'agit vraiment de se glisser dans la peau du personnage, en face de son partenaire qui en joue lui-même un, et qui va chercher à faire avancer l'histoire, à nous mettre en difficulté, et tout ça en totale improvisation. C'est une expérience qui m'a énormément apporté, en plus d'être franchement jouissive.

Avez-vous des outils, des livres à me conseiller pour structurer tout ça ?

Je dirai que le rôleplay (que ce soit sous forme "classique", avec un Maître de Jeu, des dés, des fiches et un plateau, ou bien dans la forme citée au-dessus) peut vraiment aider.

Sinon, créer des personnages à la pelle, juste pour eux, et pas pour les incorporer immédiatement quelque part. Cela va entraîner l'esprit et la créativité, et constituer une bonne réserver de "patrons" à utiliser au besoin. De plus, cela permet de cerner de mieux en mieux notre façon de travailler et ce que l'on préfère (et donc se rendre aussi compte des lacunes et faiblesses) ; de plus, un "bon" personnage, qui nous plaît vraiment, se distinguera toujours des autres en revenant sans cesse nous hanter.

L'improvisation ; c'est une arme immense. Certes, ça peut aussi péter à la figure, mais c'est vraiment une force motrice.

Et pour finir : Roger.
Qui est Roger ?
Roger est un alien, issu de la série d'animation pour adultes "American Dad !" Roger est un personnage fabuleux, dont la principale passion, le principal talent, est justement de créer des personnages qu'il va vivre en temps réel. Il en a des centaines, au moins un par épisode, voire trois, cinq, avec quelques personnages cultes redondants. Roger va inventer un visuel, un background (souvent très farfelu mais étrangement logique), des caractéristiques spécifiques pour chaque personnage, c'est tout simplement du génie.
J'aime bien cette série, qui est très drôle et satirique, mais Roger est vraiment un cas à part entière, une référence en matière de créations de personnages. Ne vous attendez pas non plus à une série d'une intelligence extraordinaire, et elle mêle toujours un peu d'absurde au reste, mais c'est vraiment un truc à voir.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5341
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Celui que tu as lu sur la psychologie des personnages et les troubles de personnalité, je l'ai lu aussi et il est vachement bien justement pour créer des arcs narratifs crédibles. Il montre aussi quels sont les aspects importants à définir dans la création de tout personnage de cinéma (mais ça s'adapte aussi aux romans) : contexte familial, langage, profession, style vestimentaire, santé, clichés couramment associés au personnage (très pratique pour s'en défaire).

Pour le bouquin de Truby, c'est également ma bible. Ce sont les faiblesses, traumatismes, besoins et désirs qui vont me permettre de définir le caractère du personnage, de manière logique et crédible. (Un perso qui a manqué de se noyer dans sa jeunesse aura peut-être plus tard au temps de l'histoire des soucis d'hygiène OU entamera des travaux chez lui pour transformer sa baignoire en douche OU pourra suivre des cours de natation pour adulte, OU pourra avoir complètement vaincu son traumatisme et être devenu nageur sélectionné aux JO... En fonction de cela, le caractère du perso pourra être dépressif, fuyant, optimiste, persévérant, obsédé, opiniâtre... Les traits de caractère ne sont en effet pas à jeter au hasard, ils sont la conséquence d'une évolution psychologique.)

Les personnages se construisent aussi en fonction de ce que toi, auteur, tu as envie de raconter. (Le thème, le débat moral découlant de ce thème.)
Si j'ai envie de parler des JO de Tôkyô, je pourrais choisir ma nageuse aquaphobe qui a vaincu son traumatisme. Par contre, si j'ai envie de parler des réseaux de prostitution au Mexique, je choisirai un autre personnage. On pourrait raconter une histoire pour chaque personnage inventé, mais on n'a pas nécessairement envie de cela. C'est l'histoire que l'on a choisie de raconter qui va définir aussi quels personnages on va utiliser.

L'histoire est une illustration du message que tu souhaites faire passer. Ton personnage principal va être là pour te permettre de discuter en long en large et en travers du thème choisi. L'adversaire aura pour but de créer de la contradiction et du conflit. Les personnages secondaires seront en réalité des variations (subtiles) du héros, pour pouvoir permettre à celui-ci de développer sa pensée, de comprendre qu'il est dans l'erreur ou de renforcer ses convictions. L'arène temporelle et l'arène géographique seront aussi définies de manière à servir le développement de l'intrigue.
(Si mon thème est la natation et le dépassement de soi, ma nageuse aquaphobe aux JO pourrait avoir pour adversaire un maitre-nageur traumatisant. En personnages secondaires, je pourrais caser des nageurs amateurs, ou des gens qui n'ont jamais appris à nager, ou des gens qui ont déjà fait des compétitions dans d'autres disciplines. Arène géographique : Londres, ville ayant déjà accueilli des JO, arène temporelle 2020, l'année où les JO de Tôkyô ont été reportés. Il ne reste plus qu'à développer les personnages à partir de ce canevas et l'intrigue qui va venir naturellement de la confrontation entre les désirs du héros et les désirs de l'adversaire.)  

Je prends tout ça en compte, quand je crée mon histoire, je ne peux pas créer d'abord le personnage principal et ensuite l'antagoniste, et ensuite l'intrigue. Ou l'inverse, d'abord l'intrigue, ensuite le perso principal et l'antagoniste. Tout se dessine à peu près en même temps. Je pose une ébauche grossière en amont de l'écriture, et après, je me contente d'éprouver de l'empathie pour mes personnages et d'être l'observatrice silencieuse de leurs actions. Le premier jet est grossier. Puis je réécris plusieurs fois chaque passage en réfléchissant à la narration. (c'est à dire, la manière dont je veux raconter cette intrigue, à partir de quel point de vue, quel ton, quelle ambiance je veux donner à l'histoire...)

Voilou voilou. What a Face
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Apolag
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  41
   Âge  :  33
   Localisation  :  Sud des Landes
   Date d'inscription  :  27/04/2021
    
                         
Apolag  /  Petit chose


Pour ce qui est des outils en tout cas, j'ai acheté quelques masterclass de Cécile Duquenne qui portent spécifiquement sr les personnages et ça m'a beaucoup aidée ! Ça structure beaucoup le bazar et ça aide à y voir plus clair à mesure qu'on avance.
https://world-of-furries.com/
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  263
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Merci à vous 3 pour vos retours!

Chimère: J'ai beaucoup de mal à "ressentir" mes persos: si je les laisse vivre dans ma tête sans aucune structure poussée à la base, je me rends compte que j'y mets toujours un peu trop de moi à mon goût. :mrgreen: même si j'arrive à varier les caractères et les archétypes, le cadre général du perso est rarement très différent.
Par exemple: je suis quelqu'un de très tempéré et mesuré. du coup, mes persos, même les plus borderline, sont finalement tous capables de plus ou moins rationnaliser une situation, ou d'avoir des réactions à peu près "intelligibles". Pour mon dernier roman, je voulais un perso complètement excessif, aux réactions émotionnelles disproportionnées, et pour cela, je voulais absolument qu'il ait des réactions auxquelles moi, rationnelle et réfléchie as fuck, je n'aurais pas pensé. Paradoxe, hein? Du coup, j'ai été obligée de brainstormer avec une amie pour élargir mon prisme et voir le monde comme ce personnage.
C'est une sorte de limite dans mon empathie par rapport à mes persos, je pense ^^
(et c'est pour ça qu'un cadre théorique en psycho m'aiderait à sortir de mes propres schémas de personnalité je pense)

Mokkimy: Amen. study

Apolag: c'est vrai que les masterclasses peuvent être des outils très intéressants, je n'y pense pas assez! (parce que je suis allergique aux formats audiovisuels... je cherche toujours des livres du coup XD)
 

 La construction des personnages, des réseaux de personnages : comment faites-vous?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-