PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 

 La culture doit-elle être gratuite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2320
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Pasiphae a écrit:
Je pensais notamment à ce genre de choses, Plumerose, je suis d'accord avec toi. Une grande partie du travail culturel est accompli gratuitement (ou presque, si on divise l'argent obtenu par le temps nécessaire pour écrire un roman / un recueil de poèmes, ça doit être dérisoire !)

Oui, et si on ajoute à cela le temps (qui reviendra quand même, on l'espère Wink ) des salons et autres dédicaces... comment dire... mieux vaut être très très passionné ! (même chose pour les ME, la plupart en tous les cas... surtout les petites et les moyennes : ça bosse énormément pour gagner peu...  )

Spoiler:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis content en tout cas de voir que vous faites le lien entre mes questionnements sur la gratuité et votre pratique de l'écriture Smile J'étais étonné de voir que vous étiez jusque là dans le sens de la gratuité alors que vous mêmes, auteurs et actrices, êtes les premiers à souffrir d'un système où le créateur est celui qui est le moins rémunéré dans l'équation finale... C'est en tout cas ce qui me révolte aussi profondément dans cette culture du gratuisme, en temps qu'artiste moi même quand je vois les gens me sortire de manière péremptoire "ah mais tous les musées doivent être gratuits c'est une nécessité", j'ai un peu envie de hurler : et que moi je sois payé pour mon travail c'est une nécessité aussi en fait, seulement si on continue à laisser les gens considérée que la culture c'est du divertissement gratuit je pense que je vais rester au RSA jusqu'à la fin de mes jours quoi (d'où ma rage contre les musées gratuits).
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5112
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


j'imagine que si les musées sont gratuits, c'est que la commune ou la région ou l'état subventionnent, donc s'ils subventionnent c'est sûrement avec des impôts, donc au final c'est que c'est pas si gratuit que ça. C'est juste que l'on peut imaginer que ça serait mieux répartie et que ça peut permettre au petits revenus d’accéder au musée. Je vois pas trop ce qu'il peut y avoir de scandaleux dans cette démarche.
Encore que les musées en général c'est du patrimoine et que les artistes sont morts donc je pense pas qu'ils seraient particulièrement lésés par cette présumée gratuité. Et de toute façon en tant qu'artiste si on t'achète une œuvre et qu'ils l'exposent dans un musée, je ne suis pas sûr que tu toucherais des royalties sur les entrées ? Du moins je ne connais pas les règles sur le sujet.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2762
   Âge  :  40
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Il y a un point que personne n'a soulevé : si l'Etat subventionne massivement la culture, ça veut dire qu'à un moment, l'Etat peut avoir son mot à dire sur ce qui est "acceptable" ou non en terme de culture, surtout pour un système entièrement gratuit où fatalement les artistes finiraient rémunérés par l'Etat.
A noter que dans le système anglais, que les musées ne sont pas "gratuits", il est demandé une gratification à l'entrée (il a été montré qu'en fait les gens payent autant que dans un musée pas gratuits) et en plus les expositions temporaires sont vraiment plus chères qu'en France.
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Assez d’accord avec l’idée d’un véritable service public de la culture, même si cela relève aujourd’hui de l’utopie (si je m’en réfère au délitement des services « essentiels »). Toutefois, en dehors de ce cadre-là, il me paraît tout à fait logique que la culture soit payante. Il faut bien rémunérer celles et ceux qui travaillent dans le milieu.

En revanche, je ne suis pas d’accord quand je lis que la culture est un produit de luxe. C’est juste une question d’arbitrage et de niveaux de consommation. Mais on peut accéder à la culture à moindre coût (médiathèques, plateformes de streaming, boutiques d’occasion, Arte… et les places de théâtre ne sont pas toujours onéreuses). Je rappelle que pour le prix d’un week-end à l’étranger on peut s’acheter une cinquantaine de livres de poche ou trois ans d’accès à une plateforme musicale. Et pour le prix d’un resto on peut s’offrir cinq soirées cinéma ou une dizaine de CD d’occasion. Ça remet un peu les choses en perspective.

Quoi qu’il en soit, les prix des produits culturels doivent permettre une juste rémunération des différents acteurs de la branche (et pas uniquement des acteurices, auteurices et autres artistes). On a tendance à l'oublier mais la culture est un secteur économique, et un secteur d'avenir : des emplois locaux non délocalisables, nécessitant peu de ressources matérielles et énergétiques.
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5112
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes



Tengaar a écrit:
Il y a un point que personne n'a soulevé : si l'Etat subventionne massivement la culture, ça veut dire qu'à un moment, l'Etat peut avoir son mot à dire sur ce qui est "acceptable" ou non en terme de culture, surtout pour un système entièrement gratuit où fatalement les artistes finiraient rémunérés par l'Etat.

Il me semble que c'est une remarque qui est aussi vrai pour le privé. Du moins le choix d'une œuvre ne peut pas être neutre. Quelque par des artistes rémunérés par l'état ça existent, l’Opéra de Paris est structurellement déficitaire et ne se maintient que par des subventions. Là où on peut être surpris c'est pourquoi les places sont si chers. C'est à dire que l'on est dans un cas de figure où c'est subventionné, mais c'est cher quand même. Et c'est pas forcément d'hyper qualité (enfin de mon point de vue)
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


(je répondais à Jdoo pendant les interventions des autres - je laisse tel quel je répondrait plus tar aux autres en vous laissant un peu discuter)

Effectivement, si gratuité il y a, c'est que derrière l'État intervient (c'est l'extrait que j'ai publié plus tôt). Mais ce qui me dérange moi dans ces régimes de gratuité sélective, c'est qu'ils sont totalement inégalitaires et discriminants... Mais pas pour les personnes qu'on pense !

Pour commencer, je vous invite à consulter les tarifs du Louvre (ici) que j'ai toujours trouvés aberrants : "de 0 à 17€". Je vous le demande : quel pourcentage permet de passer de 0 à 17 ? scratch (réponse : aucun, ou l'infini pourcent) moi j'aimerais savoir en quoi c'est cohérent et égalitaire de passer de 0 à 17 dans une tarification d'un établissement... Ensuite, si vous étudiez bien, vous remarquez qu'en plus d'être aberrant, cette tarification est brutale : il n'y a même pas de palier entre le 0 et le 17 (ah si 15, Laughing)... Or, là où personnellement ça me dérange profondément, c'est que pour beaucoup de gens qui travaillent, et qui ne bénéficient pas des régimes de gratuité sélective, 17€ je trouve que c'est beaucoup trop leur demander. On retombe un peu toujours sur la même ritournelle franco française : dans ce pays, tout est fait pour les extrêmes ... Les plus pauvres bénéficient d'arrangements, les plus riches s'en moquent par ce qu'ils sont riches... Et entre les deux ? Quelqu'un qui a une activité moyenne et gagne moins que le SMIC, paradoxalement, je pense que pour cette personne 17€ c'est abusif, pour le coup : oui, cette personne renoncera à venir à cause du prix...

Je pense souvent au changement tarifaire des transports que j'ai observé lorsque je vivais à Lille : pendant longtemps, ils ont maintenu une grille tarifaire totalement confiscatoire ressemblant beaucoup à celle du Louvre : plein de catégories de personnes bénéficiaient de gratuités, les étudiants et les jeunes avaient des tarifs très bas, et pour les autres, aucune demie mesure : 49€/mois... Autant dire que dés que quelqu'un se mettait à bosser l'abonnement c'était niet tant que sa situation n'était pas totalement stable... Et puis un jour, ils se sont réveillés, et ils ont dit "et si on mettait en place une tarification solidaire ?" (comme si il n'auraient pas pu décider ça dix ans plus tôt, mais passons). Ainsi au lieu de "gratuité > tarif fortement réduit > plein tarif" où personne ne trouvait son compte, s'est développé tout un éventail de tarifs basé sur les revenus des individus (le quotient familial de la CAF qui indique la santé financière du foyer). Toutes les gratuités ont été supprimées pour être remplacées par un système où tout le monde paie, mais à la hauteur de ses moyens... L'effet vertueux de cette décision drastique a été, paradoxalement, un abaissement des frais de transport pour des milliers de personnes qui ont enfin pu envisager de prendre des abonnements de longue durée aux services de transport. Ceux qui gagnent peu paient 3€70/mois, ceux qui gagnent un peu mieux paient 8€, d'autres paient 20€, d'autres encore paient 30€ : ainsi, l'effet exponentiel observé avec l'ancienne tarification et été brisée par l'abolition des gratuité, remplacée par un lissage solidaire des tarifs qui, finalement, a fortement bénéficié aux classes moyennes 'inférieures' et au travailleurs les plus précaires... Très honnêtement, quand j'ai observé ça, je me suis dit que putain, TOUT devrait fonctionner sur ce principe. TOUT. La culture en premier lieu !

Pour exemple, voici le détail de la tarification sociale du réseau de transports public de Lille : https://www.ilevia.fr/fr/13-la-tarification-sociale
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Je te rejoins à ce sujet Tengaar.  Ils ne seraient plus au ça près en plus...

C'est pour ça que moi je parle de revoir le système économique actuel( voir tout le système en entier pas seulement le côté économique 😅). À mon sens, c'est pas en voulant rester sur ce qui est que les choses vont s'améliorer. Et encore moins en revenant à ce qui était.  Les limites ont plus qu'été franchies à ce sujet. La question n'est pas mauvaises, mais à mon avis il faut pousser la réflexion plus loin.

Absolute ta réflexion fonctionne peut être pour un certain groupe de personnes mais pas pour tous. De notre côté on est loin de voyager, aller au resto ou autres. On priorise déjà nos dépenses.  Et par expériences vu les groupes sur lesquels je suis, je sais que nous sommes loin d'être les seuls ( sans pour autant que nous soyons une majorité ). J'ai toujours trouver ce genre de leçons très réductrice et cliché.
http://airyscine.forumgratuit.org
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5112
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


Si la question est de savoir si les prix du Louvre sont abusifs, oui je pense qu'ils le sont, surtout si on veut y aller tous les mois. Même remarque pour la comédie Française, l'opéra de Paris. Donc oui je trouve que c'est trop cher, et je préférerais que ça le soit moins. Pas gratuit, mais une entré à 3/4 euros m’irait pas mal (allez 10 bals...) Mais la différence serait de toute façon payé par quelqu'un.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Sklaërenn a écrit:

Absolute ta réflexion fonctionne peut être pour un certain groupe de personnes mais pas pour tous. De notre côté on est loin de voyager, aller au resto ou autres. On priorise déjà nos dépenses.  Et par expériences vu les groupes sur lesquels je suis, je sais que nous sommes loin d'être les seuls ( sans pour autant que nous soyons une majorité ). J'ai toujours trouver ce genre de leçons très réductrice et cliché.

Tout le monde priorise ses dépenses, même celles et ceux qui touchent 10 k€ par mois (edit : c'est pas mon cas :mrgreen: ).

Toutefois, je me défends bien de donner des leçons à qui que ce soit, chacun fait ce qu'il veut de son argent.

Reste qu'avec 20 balles par mois, on a déjà accès à la culture. Considérer que c'est un luxe dans un pays ou le salaire médian est de 1800 € net par mois, ça me semble disproportionné. Bien sûr, ça ne signifie pas que tout le monde peut mettre 20 balles par mois dans quelques bouquins. Maintenant, si tu veux analyser le problème dans son ensemble, tu vas devoir tracer des tendances à partir d'éléments factuels (les chiffres de l'insee par exemple) et non à partir de ta simple expérience personnelle.
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5112
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


c'est vrai que tu peux trouver des théâtres, concerts sympa pour 12 bals à Paris (sûrement aussi ailleurs). Et des trucs de qualité en plus.
moi je trouve que c'est bien.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Pie Rat a écrit:
Ceux qui gagnent peu paient 3€70/mois, ceux qui gagnent un peu mieux paient 8€, d'autres paient 20€, d'autres encore paient 30€ : ainsi, l'effet exponentiel observé avec l'ancienne tarification et été brisée par l'abolition des gratuité, remplacée par un lissage solidaire des tarifs qui, finalement, a fortement bénéficié aux classes moyennes 'inférieures' et au travailleurs les plus précaires... Très honnêtement, quand j'ai observé ça, je me suis dit que putain, TOUT devrait fonctionner sur ce principe. TOUT. La culture en premier lieu !
Là, je te rejoint complètement. Tout devrait fonctionner comme ça et là où on peut. Il y a même certains endroits / choses qui fonctionne au prix libre, c'est à dire que c'est les gens qui décident de ce qu'ils donnent et du coup généralement, les gens à l'origine de ce genre de mouvement ont de bonnes surprises sur les retours en investissements. Et ce à court terme comme à long terme. Tout dépend du projet après, mais je sais que ça se fait sur certains domaines et ça fonctionne bien. C'est peut-être aussi une idée à garder sous le coude. 

Absolute a écrit:
Toutefois, je me défends bien de donner des leçons à qui que ce soit, chacun fait ce qu'il veut de son argent.

Reste qu'avec 20 balles par mois, on a déjà accès à la culture. Considérer que c'est un luxe dans un pays ou le salaire médian est de 1800 € net par mois, ça me semble disproportionné. Bien sûr, ça ne signifie pas que tout le monde peut mettre 20 balles par mois dans quelques bouquins. Maintenant, si tu veux analyser le problème dans son ensemble, tu vas devoir tracer des tendances à partir d'éléments factuels (les chiffres de l'insee par exemple) et non à partir de ta simple expérience personnelle.
Ce n'était pas vraiment toi qui donnait une leçon, mais plus la redondance de cette remarque que je vois sur les réseau et pas qu'ici. Du coup, j'avoue que cette phrase elle me sort des yeux  Laughing

Pour le reste, je suis d'accord avec toi. Je me suis déjà posée la question à ce sujet récemment et je devrai effectivement prendre du temps pour prendre en compte tout ça et pas seulement mon vécu et les personnes que je côtoie.
http://airyscine.forumgratuit.org
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  10038
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Je répondrai plus en détail plus tard, mais je maintiens que la culture est un produit de luxe, de même qu’un week-end à l’étranger est une option luxueuse pour beaucoup de gens. Des spectacles à 12€ ça existe mais : c’est beaucoup 12€ ! Et surtout, certains spectacles sont beaucoup plus chers (en amatrice de danse, je le sais : je peux rarement aller voir plus d’un ou deux spectacles de danse par an, et je n’ai jamais vu de spectacles de mes chorégraphes préféré.es). Beaucoup de gens en France, à commencer par les étudiant.es qui font partie des publics privilégiés de la culture, ont comme budget restant, une fois passés les postes de dépense indispensables, moins de 100€, voire moins de 50€. Ça va vite... je ne connais pas une seule personne qui n’ait jamais été obligée de se restreindre sur sa consommation culturelle à cause de considérations budgétaires, à part effectivement les personnes riches (qui n’en sont pas les plus grandes consommatrices d’ailleurs).
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Pasiphae a écrit:
Beaucoup de gens en France, à commencer par les étudiant.es qui font partie des publics privilégiés de la culture, ont comme budget restant, une fois passés les postes de dépense indispensables, moins de 100€, voire moins de 50€. 
Typiquement notre cas et quand tu as d'autres dépenses à faire ( pour nous, étant en instruction en famille, il y a aussi les dépenses matérielles à prendre en compte. Si on compte les séances au cinéma du coin avec séance spécial enfant + les spectacles + ses activités etc... On est vite à sec et ce même en faisant hyper attention... ) clairement 12 euros c'est énorme. Du coup, certaines choses sont accessible, mais d'autres sont inatteignable pour nous ( dans l'immédiat en tout cas ).
http://airyscine.forumgratuit.org
 
Jdoo
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5112
   Âge  :  57
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Three blinds rabbits.
   Date d'inscription  :  05/11/2017
    
                         
Jdoo  /  Maîtrise en tropes


c'est vrai qu'il y a que des vieux dans le public du théatre vivant. ça fait mal un peu.
https://julesallea92.wixsite.com/image
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 La culture doit-elle être gratuite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-