PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Tiphs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  317
   Âge  :  32
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tapage au bout de la nuit


Pour en revenir au sujet, ces petites ME qui publient énormément malgré une équipe restreinte ont un fonctionnement bien particulier : ils comptent sur leurs auteurs.

C'est-à-dire qu'ils délèguent une grande partie du travail éditorial à des "directeurs de collection" piochés parmi les auteurs volontaires de leur catalogue, qui toucheront en échange un petit pourcentage sur les ventes (de l'ordre du 2%, peut-être 3, mais pas plus).

Côté comm, en effet, il n'y a pas le temps de s'attarder sur tous les ouvrages. Là encore, c'est à chaque auteur de mobiliser sa communauté.

Côté diffusion, c'est forcément de l'impression à la demande, donc marges minimes pour la ME, et de fortes chances que les libraires les refusent en librairie. Le système d'impression à la demande a un gros souci : les retours ne sont pas possibles (même si BOD prétend l'inverse, une amie libraire m'a confirmé qu'il s'agissait de vente ferme). Or, à moins de connaître la ME et d'en apprécier le travail, un libraire commandera rarement des livres qui risquent de lui rester sur les bras.

Pour le reste, les corrections, la maquette, les couvs… c'est souvent du fait maison par les éditeurs. Et pour booster les ventes, ça se passe en salon, quand ils ont lieu.


Du coup, ouais, ce genre de maison, j'en pense la même chose que vous : je m'en méfie. Ce n'est pas le genre de maison où j'irai déposer un manuscrit. Quitte à céder mes droits pour ne récolter que 8% sur les ventes, je préfère m'adresser à quelqu'un qui s'investit correctement pour chacun des romans qu'il édite.
Pour moi, ça passe par :
1- travailler avec des gens qui savent ce qu'ils font (donc les auteurs directeurs de collection, aussi bons que puissent être leurs romans, non. Je cède mes droits à un éditeur, j'attends donc un travail d'éditeur qualifié.)
2- avoir une comm digne de ce nom (si c'est à moi de faire 80% de ce job, je préfère m'autoéditer) et
3- avoir un éditeur qui se soucie de l'avenir du roman. Perso, je me fiche qu'il soit diffusé dans toutes les librairies de France. Ce qui m'intéresse, c'est que mon bouquin ne soit pas noyé dans la masse d'un catalogue que l'éditeur remplit à grandes brassées (il sera déjà noyé dans les étagères des librairies, s'il pouvait au moins se démarquer ailleurs…). Qu'il vive longtemps et trouve son lectorat. Ça, ça passe par les cessions de droits dérivés : mon éditrice a déjà réussi à céder les droits de mon roman (sorti le mois dernier) en audio à Audible. Elle travaille aussi pour des sorties poche, club, des traductions et j'en passe.

Du coup, si ces petites ME qui surproduisent des livres ne sont pas capables de m'apporter tout ça, alors je passe mon chemin Very Happy



http://www.tiphs-art.com/
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Autostoppeur galactique


Tu as bien raison Tiphs. Il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité. Malheureusement beaucoup d'auteurs se font avoir par des éditeurs peu scrupuleux Neutral Ils sont tellement contents de pouvoir réaliser leur rêve de voir leur manuscrit sous forme de bouquin, qu'ils signent presque leur contrat les yeux fermés. J'ai vu passer plusieurs éditeurs dont les méthodes et les contrats étaient vraiment irrespectueux. Et pourtant, ils en brassent des livres, ils en font signer des contrats Neutral
Merde les amis, ayez un peu plus de respect envers vous-même et votre travail, et ne signez pas avec n'importe qui pour n'importe quoi. Rolling Eyes
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


MEGANEFAN a écrit:
Merde les amis, ayez un peu plus de respect envers vous-même et votre travail, et ne signez pas avec n'importe qui pour n'importe quoi. Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 Icon_rolleyes

Oui, souvent, le premier contrat... ce n'est pas évident, tant que tu ne vis pas le fait de comprendre que ça ne va pas. 

Il y a aussi des contrats du type : 2% à l'auteur sur les 500 premières ventes, donc c'est proche de 0% sur les 500 premières ventes... (par exemple, hein !)

Donc, là encore : ne pas signer ou alors, négocier des DA "normaux", que je mets en "spoiler", car c'est à peu près ça, donc pour l'auteur, c'est déjà très peu puisque c'est l'auteur qui gagne le moins, dans l'affaire...   Rolling Eyes
Spoiler:
 

PS : un "spoiler" et quatre smileys, ça va, je me désintoxique tout doucement...  Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 1f605
 
Diane SLG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Plumerose a écrit:


Donc, là encore : ne pas signer ou alors, négocier des DA "normaux", que je mets en "spoiler", car c'est à peu près ça, donc pour l'auteur, c'est déjà très peu puisque c'est l'auteur qui gagne le moins, dans l'affaire...   Rolling Eyes
Spoiler:
 

PS : un "spoiler" et quatre smileys, ça va, je me désintoxique tout doucement...  Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 1f605

C'est tellement rien à côté du travail et des sacrifices que cela impose l'écriture Suspect .
Après je suppose que chaque partie voit midi à sa porte. Et puis en plus de la TVA finale, tous les monde paye ses charges ...

HS:
 
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


Merci, Diane, pour ton sympathique "HS" !

J'avoue que j'ai cumulé en voulant rendre plus clair (c'est là, le comble du truc...  Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 1f606 !!) et donc, je soulignais des pans entiers du texte + mise en caractères gras + majuscules + tonne de smileys...  Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 1f605  
Spoiler:
 
:flower:
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Autostoppeur galactique


Plumerose a écrit:

Oui, souvent, le premier contrat... ce n'est pas évident, tant que tu ne vis pas le fait de comprendre que ça ne va pas. 
Surtout qu'il y a des éditeurs qui profitent clairement de ça, et sont très intéressés par les auteurs dont c'est le premier livre car ils savent que ceux-là sont plus aptes à se faire rouler dans la farine Rolling Eyes
Dans ton graphique, c'est 4 euros pour l'éditeur et 2 pour l'auteur, mais j'en connais qui ont signé pour du 70cts, même en numérique Rolling Eyes Il y a des éditeurs qui sont assez fourbes dans leur contrat par ailleurs, ils mentionnent un pourcentage alléchant or il n'est pas sur les ventes, mais sur la partie que eux gagnent. Rolling Eyes En faisant le calcul, la différence est énorme.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


meganefan a écrit:
Plumerose a écrit:

Oui, souvent, le premier contrat... ce n'est pas évident, tant que tu ne vis pas le fait de comprendre que ça ne va pas. 
Surtout qu'il y a des éditeurs qui profitent clairement de ça, et sont très intéressés par les auteurs dont c'est le premier livre car ils savent que ceux-là sont plus aptes à se faire rouler dans la farine Rolling Eyes
Dans ton graphique, c'est 4 euros pour l'éditeur et 2 pour l'auteur, mais j'en connais qui ont signé pour du 70cts, même en numérique Rolling Eyes Il y a des éditeurs qui sont assez fourbes dans leur contrat par ailleurs, ils mentionnent un pourcentage alléchant or il n'est pas sur les ventes, mais sur la partie que eux gagnent. Rolling Eyes En faisant le calcul, la différence est énorme.

En fait, avant de signer un contrat, il faut prendre sa calculette (j'ai fait ça, avec l'histoire des 2% sur livre papier et là, je me suis rendue compte que ça ou rien, c'était presque pareil, bref... )

Par contre, pour le numérique, je suis idiote en ce sens que je ne sais pas quels sont les DA acceptables...  Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps  ? - Page 2 1f62c 
Spoiler:
 

PS : je me demande si on ne devrait pas parler de ça sur un autre fil, que j'ai vu, titré "Droits d'auteur" (un truc du genre... )
 

 Que penser des petites maisons d'éditions qui sortent une multitude de livres en peu de temps ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-