PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

 L'auteur doit-il être "neutre" sur ses réseaux sociaux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  243
   Âge  :  34
   Localisation  :  Le Nébulion
   Pensée du jour  :  Les étoiles, les ¨stars¨ des galaxies. Les planètes sont folles d'elles
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Autostoppeur galactique


Mieux vaut rester neutre et professionnel comme n'importe quelle autre profession je crois. Pour l'auteur, le ¨self-control¨ sur les RS est donc important. Éviter de se mettre les pieds dans les plats. Car oui les ME peuvent défendre leur auteur, mais jusqu'à un certain point. Être à la place de la ME, je ne voudrais pas non plus avoir à ¨dealer¨ avec un auteur qui sème la controverse. Le professionnalisme est je crois une clé importante de la prospérité.
 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  876
   Âge  :  27
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Ben c'est clair qu'à un certain point, quand tu deviens un "personnage public", mieux vaut éviter de lâcher des pamphlets nauséabonds et volontairement disruptifs. Je pense quand même que tu as le droit d'avoir une opinion et des prises de position mais qu'il faut toujours peser le pour et le contre avant de s'exprimer sur un sujet qui peut être épineux.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1971
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Sincèrement, qu'une ME me reproche une controverse, à la rigueur.
Mais qu'on m'ait reproché d'avoir écrit que je n'avais pas le moral, là (?)... et ça a bel et bien été le cas.
 
Jedewyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  876
   Âge  :  27
   Localisation  :  Entre le Rohan et Malaz
   Date d'inscription  :  15/12/2016
    
                         
Jedewyn  /  Double assassiné dans la rue Morgue


MaddyForeigner a écrit:
Sincèrement, qu'une ME me reproche une controverse, à la rigueur.
Mais qu'on m'ait reproché d'avoir écrit que je n'avais pas le moral, là (?)... et ça a bel et bien été le cas.
Malheureusement, ton cas est particulièrement dur : la ME n'était tout simplement pas pro. Je ne vois pas d'autres explications ; l'auteur n'a pas à supprimer sa personnalité et sa parole sous prétexte qu'il endosse le nom d'une ME. On aura tout vu...
 
Pich
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  243
   Âge  :  34
   Localisation  :  Le Nébulion
   Pensée du jour  :  Les étoiles, les ¨stars¨ des galaxies. Les planètes sont folles d'elles
   Date d'inscription  :  01/03/2021
    
                         
Pich  /  Autostoppeur galactique


Je suis d'accord, c'est très ordinaire de leur part. Surtout si le dit post que tu as fait n'avait aucun lien avec la ME ou ta vocation d'auteure. Encore faut-il savoir à quel point ce post était dépressif ? Enfin, je suis persuadé tu ne reproduiras plus la même ¨erreur¨.
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1971
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je sors d'un blocage puisque depuis 2017, je n'avais réussi à finir aucun manuscrit. J'avais vécu tout ça comme un traumatisme. Il y a eu en plus une version officielle à mon renvoi de la ME qui ne coïncide pas avec la vraie raison par rapport aux mails que j'ai reçus mais qui sont de l'ordre de la correspondance privée. En tout cas, j'en suis sortie démolie.
 
A.J.B
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  262
   Âge  :  23
   Localisation  :  Angers, France
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Autostoppeur galactique


MaddyForeigner a écrit:
Puisque je me suis fait descendre pour avoir écrit que je déprimais sur mon mur Facebook confondu par mon ancienne ME avec ma page ME, on se doute de ma réponse à ce sujet. J'avais été virée d'ailleurs.

Les lecteurs sont là pour passer un bon moment donc si on va mal, on ne l'écrit plus à partir du moment où on est publié. On doit devenir un sourire d'affiche publicitaire. Je l'ai à peu près compris comme ça.

Pour que vous compreniez bien, et parce que de toute façon la ME en question n'existe plus, j'avais reçu de la part de mon ex-éditrice :

Citation :
J'ai reçu un mail pour une chronique jusque-là tout va bien... là où je suis "mécontente" c'est quand je vois le message de cette personne disant que tu lui as fait de la peine et c'est déjà la 2eme fois que je reçois ce genre de message me disant que tu n'as pas l'air d'aller bien ...

On a tous des hauts et des bas c'est normal maintenant ta page auteur ne doit pas les montrer. Les lecteurs sont là pour partager avec toi, et passer un bon moment. Tu peux marquer que tu déprimes mais pas sur le compte auteur ou tout le monde le vois... pour ça nous avons des profils persos.
Je l'ai déjà dit à une des filles une fois il faut séparer le perso du pro et pour que je reçoive des échos comme quoi «Tu ne vas pas bien, que tu déprimes alors que tu viens de sortir ton roman et que ce n'est pas normal » c'est bien que la séparation n'est pas faite.

L'image que tu renvois en tant qu'auteur est aussi et surtout celui de la maison d’édition...

Sauf que : je n'avais RIEN écrit sur ma page auteur, mais alors vraiment rien. J'avais plus de 3000 followers à l'époque sur cette page (que j'ai délaissée par la suite) et je m'en servais comme d'une page auteur.
J'avais écrit que je déprimais sur mon mur Facebook, donc sur mon mur perso qui n'est pas un mur pro (bien qu'à la rigueur on puisse confondre les deux, mais je n'ai même pas écrit "auteur" sur mon mur Facebook : c'est un mur Facebook... un réseau social, un profil perso... je pensais pouvoir écrire ce que je voulais sur mon mur Facebook...).

Eh bien, l'effet pervers du truc : dans l'ensemble de mes contacts FB, il y en a 2 qui sont allés écrire à mon ex éditrice que je déprimais (ça aurait pu être pour n'importe quoi... il y a des tas de motifs...  scratch ) et en fait, on n'a pas le droit. Bref :  scratch Quand on me lit, et même quand on lit mes poèmes, mes textes en général, on voit quand même que j'ai une sensibilité à fleur de peau, que ça fait partie de ma personnalité et que je n'écris pas du feel good mais plutôt du feel bad. Donc à partir de là, je ne vois même pas le problème.
Depuis 2017, c'est pour toutes ces raisons que je pense à l'auto-édition. Je ne me suis jamais tout à fait remise de tout ça.

Odieux. Ce n'est même plus une faute professionnelle, mais une faute humaine.
Sache que tu as tout mon soutien...
https://maison-minimes.fr
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1971
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Merci.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1300
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MADDY a écrit:
J'avais écrit que je déprimais sur mon mur Facebook, donc sur mon mur perso qui n'est pas un mur pro (bien qu'à la rigueur on puisse confondre les deux, mais je n'ai même pas écrit "auteur" sur mon mur Facebook : c'est un mur Facebook... un réseau social, un profil perso... je pensais pouvoir écrire ce que je voulais sur mon mur Facebook...).

Voilà, c'est bien là aussi qu'on voit que vie privée/vie publique sur les RS, c'est loin d'être si évident que ça... 

JEDEWYN a écrit:
'à un certain point, quand tu deviens un "personnage public", mieux vaut éviter de lâcher des pamphlets nauséabonds 

Ben... justement, à un moment donné, j'écrivais du "pamphlet poétique" (qui allait tout à fait bien avec "l'esprit JDH", ainsi que quelques nouvelles "engagées", publiées à l'époque sur leur revue numérique... bref, ça passait... )

Sauf qu'à présent, je ne suis plus dans une ME de type "politiquement colorée" (plus ou moins, par en termes de "parti politique", mais en termes de vision du monde... ) ;
et suite à l'une ou l'autre réaction très négative dans quelques groupes littéraires FB, au sujet de l'un de mes pamphlets, et même si ce n'était pas majoritaire, hé bien, j'ai arrêté mais les ai laissés quand même sur : mon mur, ma page FB d'auteure, mon blog, etc... 

Parce que je ne veux pas me renier non plus, et que oui, certaines choses ont été écrites sous le coup de l'impulsion du moment, d'autres sont plus réfléchies, les nouvelles notamment... 

Est-ce que ça dérange ? 
Bon : je ne pense pas pour tout ce qui est thriller, puisque le thriller est sombre à la base... et puis, il faut vraiment "fouiner" pour tomber sur mes pamphlets, et ils sont  un peu subtils parfois (sauf le dernier... Rolling Eyes )

Et à partir du moment où le "feel good" sera numérique et sous pseudo, hé bien, il y aura un Instagram à part, et voilà. 

Spoiler:
 

Spoiler:
 

MADDY a écrit:
Les lecteurs sont là pour passer un bon moment donc si on va mal, on ne l'écrit plus à partir du moment où on est publié. On doit devenir un sourire d'affiche publicitaire. Je l'ai à peu près compris comme ça.

Malgré tout, thriller ou feel good, j'ai quand même l'impression que ça reste ça, en effet MADDY, ce qu'une ME attend du comportement d'un auteur sur les RS.... 

Du coup, à part créer un groupe Fb VRAIMENT PRIVE avec uniquement la famille (si elle est bienveillante... ) et les amis proches, etc... , je vois pas trop comment rester à l'abri des regards indiscrets.

DONC : oui au groupe privé FB, c'est le mieux !!! (mais il faut le mettre en privé dès sa création, après, ça semble impossible de modifier son statut, ce n'est pas comme une publication dont on peut modifier le statut à sa guise... :mrgreen: )
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1971
   Âge  :  43
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


D'un autre côté, je n'ai jamais eu le problème avec les ME avec lesquelles je travaille pour mes albums jeunesse.
La seule fois où j'ai eu le problème aura été pour mon roman et ça aura été avec une ME, qui n'existe d'ailleurs plus, dont la communication reposait essentiellement sur les réseaux sociaux.
C'est d'ailleurs la seule publication que j'ai vraiment mal vécue.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1300
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MaddyForeigner a écrit:
D'un autre côté, je n'ai jamais eu le problème avec les ME avec lesquelles je travaille pour mes albums jeunesse.
La seule fois où j'ai eu le problème aura été pour mon roman et ça aura été avec une ME, qui n'existe d'ailleurs plus, dont la communication reposait essentiellement sur les réseaux sociaux.
C'est d'ailleurs la seule publication que j'ai vraiment mal vécue.

Voilà, MADDY ! Tu as souligné là l'essentiel et qui montre, à mon sens, que le problème ne venait pas de toi, ou bien que même si tu as commis des maladresses, la ME s'est montrée anormalement intransigeante, et versatile !!
Spoiler:
 
 

 L'auteur doit-il être "neutre" sur ses réseaux sociaux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-