PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Personnage] Problème de légitimité quant à mon personnage principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Kala_Nag
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/07/2018
    
                         
Kala_Nag  /  Magicien d'Oz


Je suis un homme et je souhaite créer une femme flic pour un polar, mais j'ai le sentiment de ne pas être légitime, parce que je ne peux me mettre complètement à la place de mon personnage, autant parce que ce serait une femme, que parce qu'elle serait dans la PJ, je pense, or je ne suis pas policier, donc je vais avoir des difficultés à connaitre les réactions qu'elle pourrait avoir.

Je souhaite que mon roman soit contemporain, donc je ne peux utiliser un biais cognitif venant de l'environnement fictionnel, pour expliquer d'éventuels problèmes de cohérence.

Il est possible que mon sentiment d'imposture vienne de mon manque de confiance en moi, auquel cas, je finirais par passer outre, mais camper un personnage féminin dans un univers souvent très masculin, même les oeuvres de fictions policières est important pour moi.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ce qui est légitime, c'est la crainte de ne pas être "capable de" Smile
A côté de quoi, il y a le souci de rencontrer des lecteurs ou lectrices qui ne seront pas contents du résultat,
( eux-mêmes pouvant être légitimes ou bien ne pas l'être plus que toi, mais réagissant quand même )

Cette crainte, je l'ai éprouvée vis à vis de certains de mes personnages, parfois très fort.
Je n'ai pas de recette à proposer.
Il faut "discuter avec le personnage" jusqu'à y arriver... ou bien laisser tomber et changer de personnage

Juste un avis perso : se frotter à des personnages différents de nous est très productif, psychologiquement parlant, et réduit le risque de produire des "clones"
http://scriptorium2.canalblog.com
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Alors moi je suis très contente que tu poses la question.
Le syndrome de l'imposteur, j'ai le sentiment que c'est la base pour produire quelque chose de qualité : ça pousse à se remettre en question, ça ouvre à la critique, ça permet d'avoir du recul.

Et je pense que tu peux écrire une femme.
Les femmes et les hommes ne sont pas différents.
Elle se brosse les dents, elle a faim, elle a froid, elle est ultra énervée parce que machin lui casse les ovaires, elle a envie d'un macdo, elle a peur en situation de danger...

Nous les femmes, on écrit des persos hommes sans se demander si on est légitimes. Pourquoi ?

Ecris ton perso pour qu'elle soit passionnante et qu'elle corresponde au récit.

Evidemment, si tu te mets à écrire "comme un homme" (voir cette compil de bored panda, en mode what the actual fuck - en anglais-), du genre à parler sans arrêt de ses seins ou chaipaquoi, dans ce cas non t'es pas légitime, t'es juste mauvais.
Mais j'ai bon espoir que ça n'arrivera pas.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


elopez7228 a écrit:
Les femmes et les hommes ne sont pas différents.
Elle se brosse les dents, elle a faim, elle a froid, elle est ultra énervée parce que machin lui casse les ovaires, elle a envie d'un macdo, elle a peur en situation de danger...
Mais placés dans un milieu à tendance discriminatoire, ils ne se conduiront peut-être pas de la même façon et ne traverseront très certainement pas la même expérience dudit milieu.
Si tu écris une histoire où le personnage principal doit traverser le pays des Amazones et que ledit personnage est un homme >>> est-ce que son vécu sera le même que si tu avais choisi une femme ? Dans le monde réel, il y a aussi des milieux où les vécus seront différents, et la police en fait partie.

elopez a écrit:
Nous les femmes, on écrit des persos hommes sans se demander si on est légitimes.
Et pourtant, il m'est arrivé de m'en poser la question...
Bon... c'est vrai, en général, ce qui m'inquiète n'est pas le genre mais d'autres aspects du personnage, mais il est tout de même arrivé que ce soit le genre.
Et de toute façon, je ne pense pas que la question doivent s'envisager uniquement sur ce point


Dernière édition par Séléné.C le Sam 8 Mai 2021 - 13:55, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4034
   Âge  :  32
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


Je pense qu'en littérature, on est toujours légitime pour tenter sa chance à écrire quelque chose, dès lors qu'on veut bien le faire.

Reste la question du résultat mais perso, je ne reprocherai jamais à un auteur d'avoir essayé... et tu n'es pas obligé d'écrire seul. Tu peux poser des questions aux femmes autour de toi, te rapprocher peut être de syndicats de police pour voir s'il n'y aurait pas des femmes chez eux qui accepteraient de te parler sur leur quotidien.
 
avatar
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  101
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Après cela dépends de l'époque où se situe le récit. Je veux dire de nos jours les frontières au niveau psychologie (souvent caricaturale et pleine d'idées reçues d'ailleurs ) des genres est moins marquée. Un homme ayant quelques réactions que l'on pourrait ranger dans la catégorie psychologie féminine et vice versa, cela n'aurait rien de choquant et cela offre une facilité à l'auteur il me semble.

J'aime bien écrire les points de vues masculins, forcément ils sont certainement empreints de mes idées reçues mais en même temps le côté féminin que j'y mets malgré moi compense .
Par contre développer par exemple la psychologie d'une femme du 19eme siècle ou d'un homme au moyen-age cela m'est beaucoup plus difficile.

Au stade de la première écriture je pense que le plus important c'est déjà d'écrire. Après tu verra bien ce que cela donne, si ton personnage féminin est vraiment trop masculin, tu corrigera ...
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


Citation :
Mais placés dans un milieu à tendance discriminatoire, ils ne se conduiront peut-être pas de la même façon et ne traverseront très certainement pas la même expérience dudit milieu.
La bonne solution c'est de faire relire ton texte par des concernées (ici : des femmes).
Elles te diront ce qui sonne faux.

Et je partage ce lien merveilleux pour aider à éviter d'écrire des trucs sexistes involontaires.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


elopez7228 a écrit:
Citation :
Mais placés dans un milieu à tendance discriminatoire, ils ne se conduiront peut-être pas de la même façon et ne traverseront très certainement pas la même expérience dudit milieu.
La bonne solution c'est de faire relire ton texte par des concernées (ici : des femmes).
Elles te diront ce qui sonne faux.
Des femmes ? > pas suffisant.
>>> il faut que ces femmes connaissent ce milieu précis
http://scriptorium2.canalblog.com
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1005
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Effleure du mal


Si on ne devait écrire que des perso qui nous ressemblent, ça serait franchement nul... Donc il ne faut pas se sentir illégitime. Par contre, il faut faire beaucoup de recherches, c'est inévitable ! Sinon ça créé beaucoup d'incohérences
 
Kala_Nag
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/07/2018
    
                         
Kala_Nag  /  Magicien d'Oz


Merci beaucoup, finalement, mon héroïne sera une jeune juge d'instruction. Et merci pour vos encouragements et conseils. Merci pour les liens elopez7228. Je pensais bien mettre des femmes de mon entourage comme béta-lectrices (même si elles ne le savent pas encore ^^), et une amie avocate à d'ors et déjà accepté.

Je vous tiens au courant.
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1426
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Roland curieux


parfait !
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Ta question est intéressante. Je me posais justement la question autour de mes personnages, j'écris beaucoup plus de personnage masculin que féminin. je pense que j'ai trop peur que les filles de mes romans jeunesses me ressemblent.
J'ai aussi eu un doute similaire, je me demandais comment écrire les relations dans une fratrie, sachant que je suis enfant unique. J'ai fait comme toi, je me suis tournée vers des beta-lecteurs qui avaient des frères et sœur pour qu'ils critiquent précisément ceci. Les retours sur ce point sont très positifs. Donc rassures toi, il n'y a pas besoin de vivre une situation pour l'exploiter dans un livre.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Izabou a écrit:
Ta question est intéressante. Je me posais justement la question autour de mes personnages, j'écris beaucoup plus de personnage masculin que féminin.
Moi itou...

Mais je suis étonnée que cette question de légitimité semble, sur ce topc, tourner autour de la notion de genre.
Certes, c'est par là que le topic débute, mais c'est loin d'être la seule chose par laquelle un personnage se définit et par conséquent la seule par laquelle l'auteur peut lui ressembler ou s'en distinguer.
Dans mon propre cas (et j'ai l'impression, ici, d'être une particularité, bien que ce ne soit sûrement pas le cas), c'est très rarement par le genre (homme/femme) que je m'interroge sur ma légitimité à traiter un point de vue. Ou du moins, rarement l'élément principal du problème.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Séléné.C a écrit:

Mais je suis étonnée que cette question de légitimité semble, sur ce topc, tourner autour de la notion de genre.
Rien que sur mon roman je me demandais (en sus du problème de la relation fraternelle que j'évoque plus haut :
- suis-je légitime à évoquer le problème des TOC ?
- suis-je légitime à me placer dans la peau d'une femme de 90 ans ou d'un garçon de 11 ans ?
- suis-je légitime à parler de la Seconde Guerre (bien que l'histoire soit ma formation ce n'est pas ma période de spécialité), aurai-je assez de billes ?
- suis-je légitime à pointer le problème de la phobie scolaire alors que je n'ai jamais connu le problème personnellement ?
A un moment je crois qu'il faut se lancer, rassurez vous si vous avez de bons beta-lecteurs il vous le diront si ca sonne faux.
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  13985
   Âge  :  47
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Izabou a écrit:
A un moment je crois qu'il faut se lancer
Oh... pas de souci... je me lance.
C'est plutôt lors du peaufinage, que viennent les hésitations, c'est à dire quand l'auto-critique est activée plein pot.
Ainsi qu'à la correction, moment où la lecture est hyper-lente et l'inspiration mise en veilleuse totale

Izabou a écrit:
si vous avez de bons beta-lecteurs il vous le diront si ca sonne faux.
Même un bon bétalecteur n'est pas forcément impliqué dans tel ou tel sujet abordé ou évoqué dans le livre. Et même s'il est concerné par la question, il n'en aura pas forcément la même perception que d'autres personnes tout aussi concernée. Il peut même être moins rapide à se hérisser que des personnes non-concernées elle-même mais intéressées par le problème.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnage] Problème de légitimité quant à mon personnage principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-