PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Le Culot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Tiphs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  321
   Âge  :  32
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tapage au bout de la nuit


Le culot fonctionne mieux quand les conditions s'y prêtent. Il faut parvenir à les deviner… et c'est là que ce n'est pas évident.

Tout le monde ne voit pas ce genre d'intrusion d'un bon œil, déjà en fonction déjà du caractère de chacun (moi ça me crisperait au plus haut point, et je pense que ça sera le cas des gens maniaques de l'organisation : chaque chose à sa place, par Toutatis, et apprenez à lire, IL Y A UN FORMULAIRE !), mais aussi selon la taille de la ME. Plus elle est grande, plus les gens à avoir réussi à choper l'adresse pro de madame Machin risquent d'être nombreux. Combien ne se poseront même pas la question de la décence et enverront leur manuscrit direct en se croyant si malins d'avoir sauté des intermédiaires ?
Si la réponse à cette question est "un certain nombre", moi je ne tenterais pas. Pas de manière aussi frontale, en tout cas.

Mais du coup, que faire de cette précieuse adresse mail ?
Dans un premier temps, je crois que j'essaierais de me renseigner sur le fonctionnement interne de la maison d'édition, en interrogeant ses auteurices, par exemple. Est-ce qu'iels ont eu affaire à madame Machin ? Est qu'elle semble ouverte à ce genre de démarche ?
Oui ? Alors cool, envoie (pourquoi pas en précisant que tu viens de la part de madame Truc, qui t'a filé le mail justement pour ça).
Non ? N'envoie pas. C'est bête, mais on ne sait pas dans quelle mesure on risque de se griller auprès d'une ME dans ces cas-là. Je parlais des maniaques de l'organisation plus haut, j'ai déjà entendu un éditeur expliquer qu'il bloquait les adresses mails des gens infichus de respecter les règles, pourtant basiques, de soumission de manuscrit. Tu sais pas lire ? Bon, ben tu dois pas savoir écrire non plus :mrgreen:

Va savoir, peut-être que l'occasion de contacter madame Machin se présentera d'une autre manière une autre fois. Je suis partisane du "tout vient à point à qui sait attendre", donc si les conditions pour que mon manuscrit soit étudié ne sont pas optimales, je préfère guetter le bon moment plutôt qu'y aller tête baissée. Jusqu'à présent, ça m'a plutôt réussi :mrgreen:
http://www.tiphs-art.com/
 
Deb
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  11
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  24/02/2021
    
                         
Deb  /  Homme invisible


Salut !

Je le tenterais en mentionnant "Telle personne m'a communiqué votre adresse, accepteriez-vous que je vous transmette mon manuscrit ?" (en développant un peu plus pour donner envie de lire le texte).

Je l'ai fait une fois, une copine libraire m'a passé le contact d'une éditrice et celle-ci ne m'a jamais répondu.

Et dans le cadre de mon travail je reçois souvent des CV alors que normalement les candidats doivent passer par les RH, dans ces cas-là ça dépend de mon humeur : je jette toujours un coup d'oeil, si le CV est bon je dis à la personne de passer par le service RH ou si je suis de très bonne humeur je contacte les RH moi-même, sinon... soit je réponds poliment que je ne suis pas intéressée, soit je ne réponds pas (si je ne réponds pas c'est souvent que j'ai trop à faire).

Dans l'ensemble je dirais que ça vaut le coup de tenter Smile
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  27
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Deb a écrit:


Je le tenterais en mentionnant "Telle personne m'a communiqué votre adresse, accepteriez-vous que je vous transmette mon manuscrit ?" (en développant un peu plus pour donner envie de lire le texte).

Perso ca me semble la meilleur manière, en mettant les formes. Mais bon je suis quelqu'un qui n'a aucun culot, donc je suis toujours impressionnée pas ceux qui osent.
 
A.J.B
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  259
   Âge  :  23
   Localisation  :  Angers, France
   Pensée du jour  :  Vide Cor Meum
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
A.J.B  /  Autostoppeur galactique


À titre personnel, certains auteurs m'ont directement contacté via mes réseaux sociaux, parfois même privés.
C'est passé pour une poétesse absolument fabuleuse, dont j'ai la chance de publier le premier recueil en août, si tout va bien. Je ne regrette pas qu'elle ait osé.
J'ai en revanche décliné quelques autres propositions. En particulier pour la forme et le ton du message. Je n'ai pas cherché à en savoir davantage.
Mais bon, comme nous sommes une toute jeune (pousse) maison, nous n'avons pas encore reçu pléthore d'envois " culottés ". ^^

Je conseillerais donc, de ma modeste expérience, d'oser. Avec la courtoisie et la passion, je crois que ça ne laisse pas indifférent, même cela ne devait finalement pas aboutir à une édition.
https://maison-minimes.fr
 
La Pingue
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  31/12/2017
    
                         
La Pingue  /  Clochard céleste


Pour ma part, j'avais croisé il y a plusieurs années une éditrice qui travaillait chez Robert Laffont et nous avions longuement discuté de littérature.
Je lui ai envoyé mon roman (colis à son nom, à l'adresse de la maison d'édition) en lui expliquant que l'on s'était rencontré et que c'est pour cela que je me permettais de lui envoyer directement mon histoire.
Elle m'a répondu une très belle lettre manuscrite où elle m'expliquait qu'elle avait lu le roman, qu'elle ne le retenait pas et me donnait quelques pistes d'amélioration que j'ai bien sûr suivies (sans lui renvoyer la nouvelle version car elle ne me l'avait pas demandé, ç'aurait été trop culotté, il me semble).

Tout cela pour dire que la première partie de mon culot avait bien fonctionné : l'ouvrage était arrivé à destination, lu par la bonne personne. Cela dit, il manquait la qualité !!

Je ne peux que t'encourager à user de culot. Si tu tournes bien ton mail, en expliquant comment tu as obtenu son adresse et pourquoi tu lui écris directement, je pense que ça ne peut être que positif. Elle y verra quelqu'un de motivé, qui est prêt à prendre des risques.

Quel est le risque pour qu'elle te blackliste pour cela ? A mon avis aucun. Au pire, elle reçoit le mail, elle s'en fout et le jette. Elle ne va pas aller voir toute son équipe de stagiaires pour leur dire de t'exclure !
Au mieux, elle lit ton histoire et tu auras passé un grand nombre d'étapes !

Fonce Wink

 

 Le Culot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-