PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Le Culot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  996
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Bile au trésor


Le culot en édition, parfois c'est bien... parfois, ça peut porter préjudice.

Par exemple, envoyer son manuscrit au culot à une maison d'édition, alors que les soumissions de manuscrits sont pourtant fermées en se disant "oh aller, j'essaie quand même". Je ne pense pas que cette tactique ait déjà porté ses fruits.
Pareil quant à envoyer son manuscrit quand on ne colle pas du tout à la ligne éditoriale ou envoyer une présentation de projet quand la maison d'édition précise qu'elle n'étudiera que les projets terminés.

Cependant, dans un autre cas de figure, j'ai déjà signé un contrat sur la base d'une présentation de projet (manuscrit incomplet au moment de la signature). Ça, c'est du culot qui a bien fonctionné.

Si je me questionne aujourd'hui... c'est que je me demande jusqu'où peut aller le culot et les chances de succès qui y sont liées ?

J'ai obtenu le mail d'une directrice de collection dans une grosse maison d'édition, car je discutais avec une autre personne (pas un auteur, mais quelqu'un qui bosse dans l'édition) qui m'a transféré un mail de sa part, puis voilà... Et là, je suis tentée, je dois bien l'avouer. C'est tentant de faire aboutir un manuscrit directement dans sa boîte de réception où il obtiendrait peut-être plus d'attention que via le formulaire et/ou l'adresse de soumission de la maison d'édition qui reçoit des textes par milliers chaque année. Une amie éditée chez Bragelonne m'avait dit qu'il ne fallait pas hésiter (de son expérience et de ce qu'elle avait appris en assistant à divers événements pour la maison) à envoyer directement aux directeurs de collection quand on avait leur adresse.

Mais ce type de démarche serait-elle bien vue ? J'ai des doutes.
Cela vaut-il la peine de tenter tout de même ?
Je suis curieuse d'obtenir vos avis sur la question. J'ai moi-même de gros doutes sur le "culot".

Au plaisir d'échanger légèrement sur la question !
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  742
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Blanchisseur de campagnes


J'ai envie de dire, qu'as tu à perdre?

je trouve rigolo de sortir de la dynamique "de soumission polie" de l'auteur vers l'éditeur.
Comme pour chercher du taff. J'envoie des lettres de motivation qui disent "personne ne lit les lettres de motivation. Appelez moi, on saura en 5 mn si on match"... il m'a appelé et à la fin, j'ai refusé l'offre. :-þ

En édition, pareil.
les ronds de jambes et les formules alambiquées, je pense que ça lasse. Avoir un peu le sens de la formule et autant de spontanéité, ça peut possiblement promettre le meilleur pour le manuscrit !
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  490
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Pour qui sonne Lestat


Hum, la question est "Utiliser ou non ce mail ?"

Franchement je sais pas.

C'est pas l'endroit pour les manuscrits, le risque que le gars clique sur poubelle aussitôt est quand même plus que grand. Puisque c'est une boîte pro, ton mail va arriver en même temps que d'autres courriers bien plus importants à ses yeux. Il y a certainement un service manuscrit dans cette maison, pourquoi irait-il feuilleter le tien ? Parce qu'il serait interpellé par le fait que tu possèdes son mail ? Je doute que ça fonctionne de la sorte.

Après je ne suis pas sûre que tu "risques" grand chose pour autant. Même si ça l'agace, il y a des chances qu'il embraye très vite sur autre chose.

Sur le culot en général, je verrai peut-être après mon café pour me lancer sur la question ^^
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  742
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Blanchisseur de campagnes


Moi je pense que tu peux.

Si elle est de mauvais poil, elle supprime.
Si elle est neutre, elle fait suivre au service concerné.
Si elle est de bonne humeur, elle feuillette et elle fait suivre.

Les chances qu'elle prenne le temps de dire "quel message déplacé ! je vais immédiatement sanctionner cette autrice et passer un mémo à l'intérieur de l'entreprise pour la blacklister !" sont faibles. Personne n'a le temps pour ça ! Donc AU PIRE elle supprime.
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Diane SLG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Ou alors envoyer ton manuscrit par mail au service manuscrit et en même temps mettre le mail de cette personne en copie? voir en copie cachée ?

Ou sinon lui écrire carrément en lui expliquant très brièvement et gentiment  ton dilemme, bref lui demander la permission de lui envoyer ton manuscrit.
edit: si la personne est de très bonne humeur : elle va te dire ok, si elle est juste de bonne humeur elle va te répondre d'envoyer ton manuscrit au service dédié en te donnant l'adresse mail, ce que tu fais tout en laissant son message dans le corps du mail ...
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1257
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Tentatrice chauve


Je ne suis pas favorable à la copie (cachée), parce que ça fait genre "j'assume pas" auprès de la directrice, et "je connais la directrice, elle attend mon mail" à la personne qui gère la boîte "manuscrits@XXX" donc pour moi c'est non. Soit on assume le culot et on va au bout, soit on ne fait pas : pas de demi-mesure.

Je pense que tu peux tenter. Au pire, qu'est-ce que tu risques ? Ton manuscrit sera remarqué et il y a des chances qu'elle apprécie le culot. Perso, quand j'envoie des candidatures pour des jobs, dès que je peux j'envoie à la personne la plus élevée que j'ai (rédacteur en chef…). Ça m'étonnerait qu'elle te blacklist… au pire, elle t'ignore ! (et dans quelques semaines/mois tu pourras passer par la procédure normale).

En envoyant ce mail tu montres que tu es débrouillarde et que tu en veux, je ne vois pas où est le problème.

Comme j'ai mis dans mon profil : chaque occasion est la meilleure ! Razz
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  126
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Barge de Radetzky


Alors, perso, ça arrive fréquemment que l'on reçoive des manuscrits sur le "mauvais mail", c'est à dire par exemple la boîte utilisée pour les questions administratives et non la boîte manuscrits. Si c'est en période de soumission, on transfère au bon endroit, si c'est hors période, suivant l'humeur effectivement, soit on supprime, soit en répond en expliquant qu'on ne prend pas.

Maintenant, je dois dire que si je recevais un manuscrit sur mon mail perso, je trouverais ça déplacé, limite flippant.
Donc si c'est nom.prénom@gmail.com : je trouve que ça ne se fait pas, la personne a le droit à une vie privée sans qu'on vienne frapper à sa porte pour lui parler boulot.
Si c'est une boîte pro, nom.prénom@editionsmachin.fr ça peut se faire, mais bon, si les éditeurs mettent en place des processus spécifiques pour recevoir les manuscrits, il y a une raison et quand on déroge à ces processus, le risque est quand même plutôt de les agacer un peu parce que ça leur fait perdre du temps que de s'attirer leur attention de façon positive.

Et sinon, certes je ne me fais pas un fichier avec les noms en mode "auteur blacklisté parce qu'il a une fois utilisé le mauvais mail", évidemment. Ain't nobody got time for that.
Mais bon, souvent ceux qui envoient sur le mauvais mail sont aussi ceux qui envoient hors période de soumission, avec un mauvais formatage (liste à puces pour les dialogues, horreur), etc. bref, ceux qui ne lisent pas les consignes, et ça ne donne pas très envie de travailler avec eux.
 
Diane SLG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Enirtourenef a écrit:
Je ne suis pas favorable à la copie (cachée), parce que ça fait genre "j'assume pas" auprès de la directrice, et "je connais la directrice, elle attend mon mail" à la personne qui gère la boîte "manuscrits@XXX" donc pour moi c'est non. Soit on assume le culot et on va au bout, soit on ne fait pas : pas de demi-mesure.

Je pense que tu peux tenter. Au pire, qu'est-ce que tu risques ? Ton manuscrit sera remarqué et il y a des chances qu'elle apprécie le culot. Perso, quand j'envoie des candidatures pour des jobs, dès que je peux j'envoie à la personne la plus élevée que j'ai (rédacteur en chef…). Ça m'étonnerait qu'elle te blacklist… au pire, elle t'ignore ! (et dans quelques semaines/mois tu pourras passer par la procédure normale).

En envoyant ce mail tu montres que tu es débrouillarde et que tu en veux, je ne vois pas où est le problème.

Comme j'ai mis dans mon profil : chaque occasion est la meilleure ! Razz

Oui tout compte fait c'est vrai en copie de mail cela fait pas génial vu comme cela ^^.

 
Luxya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  71
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/08/2020
    
                         
Luxya  /  Clochard céleste


Lors d'un live où l'éditeur de l'HSN Dimitri Pawlowski répondait aux questions du chat, il s'était montré réticent à ce genre de pratiques, que lui en tout cas n'aimait pas recevoir un manuscrit sur son mail perso. Que ça le mettait "mal à l'aise d'un point de vue d'équité par rapport [à ceux] qui suivent les règles" (je suis allée chercher la vidéo pour la quote exacte lol), et qu'il fallait faire attention à l'éditeur en question au risque de braquer.

À prendre ou à laisser, peut-être que ça portera ses fruits après ! Ça dépendra pas mal du caractère de la directrice de collection cible.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1257
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Tentatrice chauve


Si c'est un mail perso, non clairement : à ne pas faire ! Perso, je reçois un mail de travail sur mon mail perso, j'ai peut-être la politesse de répondre en disant que c'est pas le bon endroit, mais je vais pas chercher plus loin. À faire que sur le mail pro !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  996
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Bile au trésor


Par contre, je dois préciser avant la poursuite des débats que c'est bien un mail madame@éditonsmachin.com
et pas un mail personnel x)
 
Luxya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  71
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  19/08/2020
    
                         
Luxya  /  Clochard céleste


Pour préciser, il parlait d'être "contacté directement" : par message privé, réseaux sociaux, mail, sans passer par la manière traditionnelle.
En l'occurence, j'ai l'impression qu'il englobait le mail pro à son nom, parce qu'il disait à l'inverse que si c'était pour lui poser des questions sur la compatibilité des genres avec les collections ou quoi, là il n'y avait pas de souci.

edit : en fait moi aussi je pensais à madame@éditionstruc.bidule quand je parlais de mail perso (pro du coup), je me suis mal exprimée désolée. Razz
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1257
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Tentatrice chauve


Je pense que ça dépend des personnes, du coup. En fait, c'est quitte ou double. Soit tu tombes sur quelqu'un comme toi qui "respecte" le culot et va trouver ça fun, soit tu tombes sur quelqu'un qui est dérangé du fait que la règle soit pas respectée. Du coup, je pense qu'il n'y a pas de bonne solution "en soi" parce qu'au final c'est un pari. Et c'est parce que c'est un pari que ça s'appelle du culot !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Annabee971
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  39
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  02/04/2021
    
                         
Annabee971  /  Petit chose


Pour gérer un tout autre type de société dans laquelle je suis en charge de la sélection de partenaires freelance, voici mon ressenti : je ne prends pas la mouche, loin de là, par contre, je peux selon l'humeur et le profil soit ignorer/supprimer, soit répondre en demandant de suivre le protocole dédié. Le processus traditionnel implique parfois d'autres intervenants, notamment dans ton cas peut-être, au niveau des filtres. Si c'est une grosse ME, il y a à mon avis peu de chance que l'éditrice se donne la peine de vérifier les premiers filtres elle-même.
La seule exception serait la recommandation. La personne qui t'a filé l'email peut-elle te recommander ou tout du moins demander à l'éditrice si tu peux lui envoyer un manuscrit à elle directement ?
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Autostoppeur galactique


S'il y a un protocole du genre soumission par formulaire, il ne vaut mieux pas tenter de l'envoyer directement, car le formulaire a été mis en place dans un but précis (questions auxquelles il est impératif de répondre, filtre à virus, etc...). Mais rien ne t'empêche de tenter le coup. Après tout, qu'est-ce que tu risques ? Le culot, ça paye parfois. Au pire, tu auras un "Il faut envoyer votre manuscrit à telle adresse email"
 

 Le Culot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-