PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  853
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Honnêtement, je pense que certaines grosses (ou au moins moyennes) ME publient aussi des trucs moyennement écrits... (D'ailleurs je suis publiée par une grosse et je ne pense pas du tout écrire ''convenablement'')

Et oui, Maxence, j'ai relu la conversation c'était bien Michel Lafon !
 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  405
   Âge  :  38
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Pour qui sonne Lestat


Yaëlle M. a écrit:
Honnêtement, je pense que certaines grosses (ou au moins moyennes) ME publient aussi des trucs moyennement écrits... (D'ailleurs je suis publiée par une grosse et je ne pense pas du tout écrire ''convenablement'')

Et oui, Maxence, j'ai relu la conversation c'était bien Michel Lafon !

Entre moyennement écrit et une faute/répétition ou impropriété toutes les pages, il y a un monde je pense.

Et cette personne est éditée où du coup, si ce n'est pas indiscret ?
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1170
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


Yaëlle M. a écrit:
Honnêtement, je pense que certaines grosses (ou au moins moyennes) ME publient aussi des trucs moyennement écrits... (D'ailleurs je suis publiée par une grosse et je ne pense pas du tout écrire ''convenablement'')

Et oui, Maxence, j'ai relu la conversation c'était bien Michel Lafon !

Je suis sûre que c'est bien, même si ça n'entre pas forcément dans la fameuse catégorie du "littéraire" ; plein de livres ne peuvent pas l'être, ce n'est pas "le genre"  study mais à partir du moment où l'histoire est chouette, les personnages attachants, etc... c'est déjà énorme ! Wink

Citation :
MAXENCE a écrit:
Et cette personne est éditée où du coup, si ce n'est pas indiscret ?

Oui, je suis bien curieuse aussi de savoir...   Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f605  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f606  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f60a

DIANE a écrit:
ce sentiment quand une ME (même petite mais des gens dont c'est le métier) te disent "ok on croit en ton texte on va miser dessus" (oui je dois être en manque de considération niveau écriture Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f605 ^^ ) ça me fait plus rêver que de devoir poster régulièrement sur un compte insta : " urgent offre spéciale promo: achetez mon roman en promo à 0.90€ ce we !!!! et n'oubliez pas de pré-commander le tome 2 !!! " .

Je n'aurais pas pensé à le formuler ainsi, mais c'est quand même vachement ça, quelque part...  scratch (en tous cas, il y a de ça, et surtout, c'est énorme de se sentir soutenue, et non pas d'errer seul.e, avec un livre, certes, mais qui n'est (à peu près) placé nulle part, etc....
 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


Il y a d'autres histoires, d'autres parcours.  J'en veux pour preuve celle d'un épicier roubaisien amoureux des belles lettres qui envoie son manuscrit chez Lattés et est rappelé une semaine après ( la collection la grenade venait de se créer ).
Ici pas de réseaux ( ni sociaux, ni amicaux ). La simple rencontre d'un texte et d'un éditeur.
Á lire ici : https://www.lavoixdunord.fr/937318/article/2021-02-15/roubaix-la-belle-histoire-de-djamel-cherigui-l-epicier-devenu-ecrivain
https://www.poesitive.me
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Plumerose a écrit:
Yaëlle M. a écrit:
Honnêtement, je pense que certaines grosses (ou au moins moyennes) ME publient aussi des trucs moyennement écrits... (D'ailleurs je suis publiée par une grosse et je ne pense pas du tout écrire ''convenablement'')

Et oui, Maxence, j'ai relu la conversation c'était bien Michel Lafon !

Je suis sûre que c'est bien, même si ça n'entre pas forcément dans la fameuse catégorie du "littéraire" ; plein de livres ne peuvent pas l'être, ce n'est pas "le genre"  study mais à partir du moment où l'histoire est chouette, les personnages attachants, etc... c'est déjà énorme ! Wink


+1 avec Plumerose.
Je ne t'ai pas lue, Yaëlle, donc je ne sais pas à quoi tient cette modestie de ta part, mais au-delà de la notion de style pur, c'est tout un art de réussir à "raconter une histoire", de gérer un rythme, d'incarner un propos et des personnages.
Et je pense sincèrement que les grosses ME sont attentives à cet aspect-là. Je n'ai pas la science infuse, hein, mais c'est le sentiment que j'ai quand je lis des romans issus de grosses ME: ça fonctionne, techniquement parlant.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1170
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


Lola P a écrit:
Il y a d'autres histoires, d'autres parcours.  J'en veux pour preuve celle d'un épicier roubaisien amoureux des belles lettres qui envoie son manuscrit chez Lattés et est rappelé une semaine après ( la collection la grenade venait de se créer ).
Ici pas de réseaux ( ni sociaux, ni amicaux ). La simple rencontre d'un texte et d'un éditeur.
Á lire ici : https://www.lavoixdunord.fr/937318/article/2021-02-15/roubaix-la-belle-histoire-de-djamel-cherigui-l-epicier-devenu-ecrivain

Franchement, j'adore  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f49e  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f49e  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f49e , merci Lola !!! 

Et aussi, je pense foncièrement qu'il y a "des destins". 

Mais il faut oser, et j'avoue que pour ma part, je n'aurais même pas tenté Lattès, convaincue qu'un manuscrit envoyé de cette façon-là = zéro chance.

Donc, décidément, ce sont de jolis parcours !!!  Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ? - Page 2 1f60d
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  530
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Gloire de son pair


Plumerose a écrit:
Mais il faut oser, et j'avoue que pour ma part, je n'aurais même pas tenté Lattès, convaincue qu'un manuscrit envoyé de cette façon-là = zéro chance.

Le dernier manuscrit que j'ai envoyé à une ME, je me suis dit "allez f*ck" et j'ai écrit la lettre de présentation et le résumé au feeling. De toute façon j'ai rien à perdre, je pense réécrire mon roman donc je pars déjà du principe que je n'aurais que des refus. Autant que mon dossier soit moi genre vraiment moi.

Bon malheureusement je n'ai pas de fin heureuse moi mais parfois je pense sincèrement que les démarches vraiment personnelles et sincères peuvent faire de l'effet. Surtout quand elles se retrouvent dans le manuscrit. Donc je pense qu'il faut parfois "oser"

Comme disent beaucoup de personnes, les éditeurs acceptent un auteur avant un manuscrit (dans le sens, c'est la personnalité de l'auteur qui compte, il faut donc l'assumer jusqu'au bout)


Dernière édition par hodobema le Ven 30 Avr 2021 - 20:22, édité 1 fois
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Totalement d'accord avec toi, Hodobema. (et c'est du vécu :mrgreen: )
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1264
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Tentatrice chauve


Ce que je vais dire je le trimballe partout avec moi comme c'est dans ma signature et dans mon profil : Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles qu'on n'ose pas, c'est parce qu'on n'ose pas qu'elles sont difficile ; et : Chaque occasion est la meilleure.

Il faut oser, ne serait-ce que pour pas avoir le petit regret de "et si" !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  853
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour les curieux, il s'agit de ''7 éditions''.

C'est gentil @Plumerose et @Octyreotrope , en effet, je parle plutôt de qualité littéraire. Les fautes à toutes les pages, c'est pas possible... :/

Et je plussoie ! Comment disait Pasteur ( je crois) La fortune sourit aux audacieux.
 
Diane SLG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Yaëlle M. a écrit:
Honnêtement, je pense que certaines grosses (ou au moins moyennes) ME publient aussi des trucs moyennement écrits... (D'ailleurs je suis publiée par une grosse et je ne pense pas du tout écrire ''convenablement'')

Nous avons tous une notion personnelle de ce qu'est la grande littérature, après beaucoup des auteurs que nous admirons et dont nous reconnaissons les qualités de plume aujourd'hui n'étaient pas classés dans les chefs-d’œuvres  de la littérature à leurs débuts, donc tout cela est très subjectif.

Je n'ai pas eu le plaisir de te lire mais il y a beaucoup d'auteurs que j'adore lire pour lesquels je ne dirais pas qu'ils ont des qualités d'écriture exceptionnelles MAIS ils savent me toucher et si on y pense bien c'est avant tout ce que l'on demande à un auteur.

Citation :

Je n'aurais pas pensé à le formuler ainsi, mais c'est quand même vachement ça, quelque part...  scratch (en tous cas, il y a de ça, et surtout, c'est énorme de se sentir soutenue, et non pas d'errer seul.e, avec un livre, certes, mais qui n'est (à peu près) placé nulle part, etc....

Je me dis que déjà écrire un roman c'est quelque chose de tellement solitaire. Alors forcement être épaulé, aiguillé c'est le début du partage. Livrer son roman directement en AE sans intermédiaire à un public déjà moyennement réceptif, il y a un côté un peu angoissant.
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  492
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Pour qui sonne Lestat


Hmmm.

J'aime bien la métaphore de la route.

Tu as les grandes routes, les petites routes, et les carrefours au milieu.

Là, tu hésites entre la grande et la petite, entre celle de gauche et celle de droite, entre les lacets sinueux et la voie où bomber à 140, entre le macadam et le sentier de pierres qui roulent... Du coup, tu restes plantée au carrefour, tu fais un pas, tu réfléchis, tu recules, tu ouvres la fenêtre et tu te demandes si le type sur la départementale avancera pas plus vite que toi... Et au final, t'as même pas les sous pour payer le péage.

Les petites sont devenues grandes à force d'être empruntées. Et que c'est même comme ça que ça s'est mis à bouchonner. C'est con quand même, car quand on regarde le parcours des artistes, qui a imité son voisin ?

En cherchant la "bonne route", on oublie que ce qui compte, ce n'est pas le bitume, c'est l'essence. Les pneus solides. La carosserie qui résiste aux grêlons. Le bon copilote. Pas pour aller plus vite ou pour aller plus loin mais pour pouvoir prendre n'importe quelle route.

 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  405
   Âge  :  38
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Pour qui sonne Lestat


Leah B = J'aime beaucoup ta métaphore de la route ! Effectivement, je suis du genre à ne pas avoir les sous pour le péage. Mieux vaut que je prenne la départementale ! Very Happy :
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


PLUMEROSE a écrit:
, merci Lola !!!

Et aussi, je pense foncièrement qu'il y a "des destins".


Mon moi rationnel s'oppose à la notion de destinée, mais force est de reconnaitre que parfois tant d'obstacles se mettent au travers de notre route qu'on se trouve contraint d'en emprunter une autre Sad ...D'autres fois au contraire, c'est comme si une main invisible vous poussait de ce côté là, ou vous n'aviez pas forcément prévu d'aller.
Après, je sais pas si on est prédestiné à être édité ou à être écrivain. Enfin, ça c'est un autre sujet Surprised Very Happy
https://www.poesitive.me
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

Si je comprends bien, l'opposition que tu proposes, Plumerose, serait de devoir choisir entre :

- AE en espérant déboucher plus tard sur une bonne ME
- une petite ME bien représentée en librairie mais moins de ventes à la fin

Je ne vois pas vraiment les choses sous cet angle parce, depuis ma petite Belgique, les livres qu'on trouve en librairie viennent pratiquement d'office de grandes ME ou de moyennes ME. Entendons-nous, une ME comme les éditions de Minuit est petite au niveau structurelle (peu d'employés), mais grande dans le paysage littéraire.
Du coup, je dirais que le choix se fait plutôt selon les options suivantes :

- autoédition (et advienne que pourra)

- compte d'auteur (mais c'est toujours la mauvaise solution)

- petite ME, avec donc nécessité d'investir pas mal d'énergie si tu veux que ton livre puisse trouver une place (que ce soit dans les réseaux sociaux, les salons ou carrément tout faire, selon les stratégies que la ME applique). Il est donc nécessaire de prendre le temps de bien la connaître.

- ME moyenne, souvent spécialisée dans un créneau.

- grosse ME (beaucoup d'appelés et peu d'élus)


Les maisons d'éditions qui ne prennent aucun manuscrit sont rares à inexistantes. S'ils font un service de manuscrits, c'est dans le but de l'utiliser, donc quelle que soit la ME, quel que soit le genre, il y a une possibilité d'être édité, mais elle peut être de l'ordre de 1 sur 1000.
 

 Opter pour ce parcours ou préférer une "bonne petite ME" qui fera moins de ventes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-