PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 [Contrat, critiques et confiance en soi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Le sujet a déjà été traité ailleurs, de multiples fois, mais j'avais envie d'un peu de débat. Désolée si je fais donc doublon ou si je suis dans la mauvaise section.

Donc parlons édition, critique et confiance en soi.

Spoiler:
 

Ce matin encore, en lisant certaines histoires publiées sur des plateformes d'écriture, je me disais "olalala, cette histoire est passionnante et très bien écrite !". J'ai conseillé à son auteur de tenter sa chance auprès des ME, même si je sais bien que, statistiquement, il recevra un très grande majorité de refus, du moins de grandes ME.
A côté de ça, j'ai reçu un "oui", pour un texte que je trouve vingt fois moins bon que le sien.
Alors, ça m'a turlupiné : pourquoi mon texte (nul) et pas le sien ?
Est-ce parce qu'il est plus "vendable", parce qu'il est vraiment bon, ou est-ce parce que je suis déjà publiée par la ME ?

Une amie publiée chez une célèbre ME romance me disait qu'une fois publiée chez eux, et avec leur clause de préférence, tant que le nouveau texte d'un auteur correspondait à la ligne édito, il était accepté... Est-ce que ça remet en cause la qualité du choix des nouvelles parutions de ces ME ? Je ne sais pas. En tous cas, ça m’interroge.

Pire, ça questionne le peu de confiance en mes bouquins que j'avais. Comme dit dans d'autres sujets, j'ai tendance comme beaucoup d'entre vous à prendre au pied de la lettre les critiques négatives des lecteurs et à ignorer les positives (forcément biaisée). J'attendais donc l’œil "professionnel" d'une ME pour avoir confiance en moi et maintenant... je me dis que mes romans sont acceptés parce que je suis de la maison... (c'est peut-être faux, hein, mais ça me turlupine...).

Et puis au milieu de ces questions "décrocher un contrat vs qualité du bouquin" , il y a les notes babélio et autres ou j'ai parfois l'impression que plus un roman est quelconque, mieux il est noté. Mais c'est sûrement de la jalousie de ma part xD Bref.
Je me demande, in fine, ce qu'il faut pour :

- être édité
- être (beaucoup) lu
- être bien noté
- avoir confiance en soi/ comprendre qu'on a écrit un récit de "qualité" (même si c'est subjectif, et c'est là toute la question)
- oublier toutes ces questions inutiles et retrouver le gout d'écrire pour soi, celui que j'avais biiiien avant que tout le reste tombe dessus...

Hésitez pas à venir papoter, j'ai bien plus envie de vous lire que d'aller bosser !
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  523
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Gloire de son pair


Et bien si quelqu'un à la recette miracle, je suis preneuse. Je lutte fortement pour tenter de faire lire mes romans aux autres (même à mon entourage), j'ai l'impression qu'ils n'intéressent personne. Alors quand je reçois un refus type, je pars direct du principe qu'ils n'ont même pas lu mon manuscrit. Du coup, j'avoue perdre confiance en moi et en mes écrits parce que je me dis qu'ils sont tellement nuls qu'ils donnent même pas l'envie d'être lus.
Le piiire, c'est que bon, même si les critiques font mal mais au moins y en a quoi, ça permet de s'améliorer. Moi j'arrive même pas à avoir des critiques tellement personne veut me lire What a Face

Spoiler:
 
En ligne
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1597
   Âge  :  30
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
Alors, ça m'a turlupiné : pourquoi mon texte (nul) et pas le sien ?
1/ Tu n'es pas forcément la meilleure juge de la qualité de tes textes,
2/ Le sien n'est pas encore refusé, puisqu'il n'est pas encore passé par le processus de sélection des manuscrits !
Citation :
Est-ce parce qu'il est plus "vendable" parce qu'il est vraiment bon, ou est-ce parce que je suis déjà publiée par la ME ?
D'après ce que j'ai compris, dans l'édition, il y a cette notion d'auteurs de la maison. Des personnes dont on a publié un premier texte, le contact s'est bien passé, les corrections ont eu lieu sans douleur, l'auteur ne prend pas la tête à l'éditeur... Et si en plus le livre s'est bien vendu, que l'auteur a commencé à se faire un nom, ça a de la valeur aussi. Pour garder l'auteur dans la maison, on va regarder attentivement son second texte ; est-il publiable en l'état ? Eh, s'il est un peu faible, on peut toujours faire un peu plus de travail éditorial. Ça en vaut la peine, pour garder dans la maison une personne qui est agréable, qui travaille bien et respecte les deadlines, et qui commence à vendre par son seul nom. C'est toujours moins fatigant que de fouiller la pile de manuscrits à la recherche d'un roman génial dont l'auteur sera peut-être incapable de se montrer professionnel.
Tu vois ce que je veux dire ?
http://anowan.blogspot.com/
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  565
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


Pour chacune de ces questions tu as oublié une composante essentielle : la chance !

Pour que ton texte soit édité, il faut que la bonne personne tombe dessus au bon moment.

Oui, certains récits sont plus vendables que d'autres, c'est indéniable.  Les thématiques sociales (LGBTQI+, handicap, précarité , religion) sont des sujets aussi glissants qu'ils sont prisés. On ne va pas se mentir : y a des effets de modes. Y a des textes qui se vendent mieux selon la décennie, selon l'année ou même selon la période.

Oui, le fait d'avoir été publié dans la maison (ou d'avoir publié tout court) majore clairement tes chances d'être publiée à nouveau. Je pense en effet que ton nouveau texte n'aurait pas été remarqué de la même manière si tu avais été une illustre inconnue postulant via le comité de lecture, par voie classique. C'est valable pour moi aussi : j'ai commencé à recevoir des commandes et à avoir des éditeurs qui me demandent mes projets parce que mon expérience se construit.

Tout ça, c'est archi normal.

Tu es autrice. Que tu le veuilles ou non, avec ton exposition médiatique, c'est devenu ton deuxième métier. Tu es considérée comme telle et tes services professionnels sont désirés par les ME : c'est un excellent signe.

Le monde de l'édition (comme celui de la médecine, que tu connais encore mieux que moi) n'est pas un monde juste. Des gens brillants ratent leur PACES, d'autres roulet dessus sans qu'on comprenne pourquoi.

Je pense que ces questions n'ont pas lieu d'être, concrètement.

Concernant les critiques, là aussi, c'est au petit bonheur la chance. Tu ne peux pas te projeter dans un lectorat tout entier et les surprises, bonne comme mauvaise, existent. Je n'ai pas l'impression que les textes médiocres soient mieux notés.

Je pense que tu es dans cette période délicate où tu découvres l'écriture comme un métier et plus uniquement comme une passion. C'est effrayant et plein d'incertitudes, surtout puisque comme moi tu te bats dans ton externat en parallèle.

C'est un monde que tu apprivoiseras petit à petit. Tu te rendras, je pense, rapidement compte que l'écriture n'est pas un sprint. C'est un marathon. Et tu ne le cours pas contre les autres, tu le cours contre toi-même : regarder le temps des autres n'a aucun intérêt. Concentre-toi sur ta course. Y a que ça qui compte Wink


Dernière édition par Azaby le Ven 23 Avr 2021 - 12:19, édité 1 fois
En ligne
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  366
   Âge  :  39
   Localisation  :  Strasbourg
   Pensée du jour  :  Nuit blanche, jour noir.
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Tapage au bout de la nuit


J'imagine que pour être édité, il faut qu'un éditeur croit pouvoir vendre ton roman en vue d'en tirer un bénéfice financier.

Que lisent les gens ? Il suffit de consulter le top des ventes.

S'agit il de "bons" romans ? Je pense que derrière certains romans à l'écriture simpliste et aux intrigues mièvres (et/ou formatées) se cache aussi une réelle maîtrise de la narration (et du rythme). Ce n'est pas donné à tout le monde. On peut inversement accoucher d'un roman élitiste, original, bourré d'érudition et pourtant indigeste.

Si tu as été éditée, tu as réussi là où la plupart échouent. Sois en fière car à l'évidence, la chance seule ne suffit pas (mais ne te chope pas le melon non plus hein !  Razz )
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


YAËLLE a écrit:
 - être édité
- être (beaucoup) lu
- être bien noté
- avoir confiance en soi/ comprendre qu'on a écrit un récit de "qualité" (même si c'est subjectif, et c'est là toute la question)
- oublier toutes ces questions inutiles et retrouver le gout d'écrire pour soi, celui que j'avais biiiien avant que tout le reste tombe dessus...

Certains auteurs sont édités dans des grosses ME (et même, énormes... ) et finissent, du moins je le suppose, par avoir confiance en eux... 

Mais : ne sont pas forcément bien notés tout le temps et par tout le monde (voir les critiques sur Amazon, par exemple... )

Quant au rapport entre "être beaucoup lu" et "écrire un récit "de qualité" : bon, tu as toi-même mis des guillemets à "qualité". 

Là, en effet, on pourrait disserter pendant des heures... je l'ai déjà fait. 
Et on le sait : être beaucoup lu n'a rien à voir avec "la qualité littéraire" d'un texte. 

Je le maintiens : la "qualité littéraire" d'un texte, c'est quelque chose qui s'évalue à la Faculté de Lettres. 
Avec des outils précis, oui. 

Ces outils ne sont pas les mêmes que ceux qu'une ME va utiliser pour évaluer "la qualité" d'un texte. 

En gros, pour la Fac. de Lettres : tu prends mon "feel good book" et direction poubelle = zéro qualité littéraire. 
Par contre : il se lit bien, peut se vendre pas mal, plaire, faire rire, passer des messages. L'écriture est correcte, et à part quelques coquilles, il n'y a pas de fautes. 
C'est donc "publiable". 

Voilà. 

Alors, parfois, un manuscrit allie les deux aspects : presque irréprochable d'un point de vue littéraire, ET publiable (c'est le cas, par exemple, des productions de Leïla Slimani, ou de Delphine de Vigan... etc... ) : alors là, en effet, on arrive avec son "petit texte-pas-trop-littéraire-mais-qui-se-vend-bien" et on rétrécit à vue d'oeil...  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f605  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606 

Je ne parle pas pour toi, YAËLLE, je n'ai même pas lu ton texte Embarassed , hein ! Je parle du genre de mon "feel good"... Wink 


CONCLUSION : alors, je pense pour ce que tu as dit, qui est déjà une conclusion en soi, hein : 
Citation :
oublier toutes ces questions inutiles et retrouver le gout d'écrire pour soi, celui que j'avais biiiien avant que tout le reste tombe dessus...
:write: :flower:
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Hodobema : personnellement, j'ai trouvé (jusqu'à) une trentaine de relecteurs en m'investissant à fond sur JE et sur d'autres plateformes comme Scribay, avec des retours hyper enrichissants. Donc je suis sûre que c'est possible <3 Courage !

Now@n :
1. C'était un exemple quand je disais que son manuscrit à lui était refusé, je pense qu'on connait tous des "bons" manuscrits qui n'ont jamais trouvé preneur (après peut-être l'auteur n'a t il pas assez persévéré ou souhaitait-il uniquement un type donné de ME, mais c'est un autre débat) Smile Je parlais plutôt en général.

2. Je comprends tout à fait, oui ! C'est vrai que c'est la mentalité de certaines ME (dont la mienne) de travailler sur le long terme avec leurs auteurs, et de les aider à faire "avancer leur carrière". Je trouve ça hyper positif d'ailleurs, d'être dans l’accompagnement !

Azaby : Je suis en effet dans une période où je me pose plein (trop, beaucoup trop) de questions. J'ai un joli syndrome de l'imposteur en fond, ça n'aide pas vraiment. Mais je suppose que la seule chose qui compte c'est décrire pour essayer de m'améliorer...

J'aime bien ta comparaison avec la PACES. Je ne me culpabilise pas chaque année en remettant en cause ma légitimité d'être étudiante en médecine, j'essaye juste d'être la meilleure externe possible, sans regarder les copains d'à côté (enfin, pas trop, *hello concours en approche*). Je devrais faire pareil avec l'écriture...

J'aime bien, aussi, ta comparaison avec le marathon... Je vais la garder en tête !

Absolute : C'est tout à fait vrai ! Shocked je n'y avais pas réfléchi comme ça. C'est même vachement positif comme réflexion ! Very Happy (eh non, tkt je ne vais pas prendre le melon, faudrait d'abord régler mon syndrome de l'imposteur pour ça :p ... l'autre jour, j'ai demandé à une librairie s'ils organisaient des sessions de dédicaces. Ils m'ont demandé "vous êtes auteure ?" j'ai bafouillé "heu, non, enfin, j'écris des livres" Voilà, voilà.

Plumerose : merci pour ton avis ! et rassure toi, je ne pense pas qu'aucun de mes textes n'aient une véritable qualité littéraire haha ! d'ailleurs, ce n'est pas mon but ! du moins pas au sens "fac de lettres" Smile si les gens passent un agréable moment en le lisant et qu'ils réfléchissent (oui, j'aime faire réfléchir, sans doute parce que je réfléchis beauuuucoup trop moi-même), ça me suffit !
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  742
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Blanchisseur de campagnes


Moi je suis crevante d'admiration que ton bouquin soit chez hachette et que je l'ai vu à la Fnac. On joue dans une autre catégorie que mes ME à deux sous.

Donc BRAVO et WAHOU.

Et du coup :
Citation :
arrête de te comparer
[Contrat, critiques et confiance en soi] 1f601
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


YAËLLE a écrit:
je ne pense pas qu'aucun de mes textes n'aient une véritable qualité littéraire haha ! d'ailleurs, ce n'est pas mon but ! du moins pas au sens "fac de lettres" [Contrat, critiques et confiance en soi] Icon_smile si les gens passent un agréable moment en le lisant et qu'ils réfléchissent (oui, j'aime faire réfléchir, sans doute parce que je réfléchis beauuuucoup trop moi-même), ça me suffit !

Oui, je comprends, pareil pour mon feel good : l'idée, c'est que l'écriture soit un minimum correcte, et que les lecteurs passent un bon moment, tout en réfléchissant s'ils le souhaitent et en rigolant un bon coup Wink !

Je n'ai pas lu ton livre, mais franchement, je vais le faire ! (cet été au plus tard study !)

Et en tous cas, je trouve le thème abordé très intéressant et encore bravo, car tu as un joli parcours étonnant !!!  :flower:
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Plumerose a écrit:


Ces outils ne sont pas les mêmes que ceux qu'une ME va utiliser pour évaluer "la qualité" d'un texte. 

En gros, pour la Fac. de Lettres : tu prends mon "feel good book" et direction poubelle = zéro qualité littéraire. 
Par contre : il se lit bien, peut se vendre pas mal, plaire, faire rire, passer des messages. L'écriture est correcte, et à part quelques coquilles, il n'y a pas de fautes. 
C'est donc "publiable". 


Tu viens de résumer tout mon problème, Plumerose. Je sors de la fac de lettres. Quand je passais l'agrégation, une candidate m'a dit qu'avec mon style, je finirais tôt ou tard par l'avoir contrairement à elle. Je n'en étais pas sûre : je suis une angoissée chronique et j'avais souvent du mal à respecter les sujets proposés. Mais j'avais un style, en effet, et elle avait raison puisque ça a fini par payer.

Quand je me suis lancée dans l'écriture scratch j'ai recherché la qualité littéraire. Je ne sais faire que ça.
Ils se trouve que cette même candidate était devenue directrice éditoriale dans l'intervalle. Quand elle a lu mon premier roman, elle m'a dit que mon style était trop nickel pour les lecteurs contemporains. :rain:
Je ne peux pas en revenir à une écriture correcte, "publiable". J'ai bien essayé de lire ce qu'on écrit aujourd'hui, des romances, du feel good, et je n'y arrive pas. Au bout de quelques pages, ça me tombe des mains. Je me heurte à un mur. Je lis des BD et des mangas. :flower: Je lis des romans Gallmeister, de la littérature classique, beaucoup de littérature anglaise et américaine en ce moment. Mais mon imaginaire Parchemin part du côté de la romance, du fantastique, du thriller, en mélangeant le tout... sauf que dès que j'écris, ça ne ressemble en rien à ce qu'on publie en 2021.

PS : Félicitations Yaëlle M.
Je n'avais pas vu ton parcours éditorial. :flower:
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Maddy : merci beaucoup ! En l'occurrence, je suis en sciences du coup, je n'ai jamais eu de culture littéraire et je lis très peu. C'est sûrement pour ça aussi que j'ai un style très simple, et peut être que c'est une chance pour le coup.

Cela dit il doit bien y avoir des ME qui cherchent des textes littéraires, comme les Forges de Vulcains ou d'autres, non ?

Ce serait quand même très dommage de modifier ton style si travaillé et abouti pour satisfaire le ''grand public''. Les Goncourts ont un style assez littéraires non ?

Elopez : HQN est une grosse ME aussi !! Et j'aime lire, c'est fort aussi ! Personnellement, j'admire ta capacité à écrire, convaincre et publier dans plein de genre différents et chez des ME différentes ! Comme quoi, on admire toujours quelqu'un et on est toujours l'admiré d'un autre...
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


MADDY : oui, je pense que quand on a fait Lettres, on ne peut s'empêcher d'aborder les choses avec un oeil différent... 

J'ai voulu, à l'époque, faire mon Master sur une auteure de "feel book" et la prof. était "ok" a priori. 
Sauf qu'a posteriori, soit après lecture, heu... comment dire... pale c'était : "Non, on ne peut pas, c'est vide, vous n'aurez rien à dire !" et cette prof. était pourtant ouverte d'esprit, enfin bref...  
Spoiler:
 

Pour ma part, j'ai trouvé le truc : je suis "un auteur double", puisque j'écris aussi bien "du littéraire" que "de la romance et du feel good qui ne sont pas littéraires", mais j'avoue que le littéraire m'est plus familier et me demande moins de boulot (peu, à vrai dire... Wink  tandis que j'ai ramé à mort  What a Face pour le feel good !!!  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606 )

Pour harmoniser tout ça : hé bien, je vais publier romance et feel good sous mon pseudo, et le reste sous mon vrai nom, ce sera le plus simple et ça me permettra de m'en sortir. 

Maintenant, si toi, tu n'écris "que du littéraire", c'est autre chose : ça peut être publiable, tout dépend de plein d'autres choses, je pense dont le thème choisi, la façon dont l'histoire est construite, le rythme, les personnages (attachants ou pas ? bon, je sais, on en a parlé...   [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f615  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f605 ), etc, etc... 

Et puis, du fameux "coup de coeur" I love you  ainsi que le fait de "tomber au bon moment au bon endroit" que quelqu'un a appelé "le facteur chance", hé oui ! Wink
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1963
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Les romans français contemporains ne sont pas vraiment écrits dans le même style que les romans du XIXe siècle ou du début du XXe siècle. Certes on trouve encore des romans comme ceux de Robert Alexis écrits dans un style assez recherché, aux éditions du Tripode. Pour les Forges du Vulcain, j'avais reçu un refus encourageant : je pense que c'est plus le fond que la forme qui avait bloqué, parce que le paradoxe est que mon premier roman est paru en tant que "dark romance" avec tout le drame que ça a provoqué (le roman a plu, l'auteur a été jeté à la poubelle au bout de 11 jours Laughing ).
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1167
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Effleure du mal


MADDY a écrit:
(le roman a plu, l'auteur a été jeté à la poubelle au bout de 11 jours [Contrat, critiques et confiance en soi] Icon_lol

"LE ROMAN A PLU", c'est quand même vachement essentiel, non ? 

Moi aussi, j'ai reçu ma lettre de rupture de contrat fin décembre 
Spoiler:
 

Bref : à ce moment-là, j'étais tellement mal que j''ai écrit plein de nouvelles, et d'un jet, la dystopie (toujours pas encore corrigée... ) + j'ai fini une romance, pas littéraire, dans la foulée. 

Et je me suis dit : je vais m'entêter jusqu'à ce que ça marche, et c'est exactement ce que je vais faire 
Spoiler:
 

Et ensuite, pareil : j'ai décidé de faire des envois à différentes ME, et ça va marcher !!! 

Après, j'ai aussi ce tempérament : zéro hypocrisie, jamais de "putage", etc... (limite, trop franche et ça me joue des sales tours, mais tant pis !) ; 
ET CECI, QUI EST UNE GRANDE AIDE : il y a  les hauts et les bas, et après être tombée bien bas, hé bien, pour une raison inconnue, je me relève et me dis : "Tu veux rire, ou quoi ? Tu retournes au charbon et tu vas y arriver Twisted Evil , ne lâche rien ! Tu ne vas pas rester à terre en train de gémir comme un gros tas mou Evil or Very Mad , non ? Relève-toi, bosse et tu verras : tôt ou tard, ça va marcher, etc...  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f609  [Contrat, critiques et confiance en soi] 1f606  !"


Voilà, je ne sais pas si ça peut t'aider...  Rolling Eyes Very Happy Wink 
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  523
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Gloire de son pair


Plumerose a écrit:
Et je me suis dit : je vais m'entêter jusqu'à ce que ça marche, et c'est exactement ce que je vais faire

Je me dis pareil ahah. Y a bien un moment où l'un des manuscrits va fonctionner non ?!
En ligne
 

 [Contrat, critiques et confiance en soi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-