PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Avis ME] Editions de Beauvilliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


Tengaar a écrit:
Après, peut-être que la ME ne sélectionne que des manuscrits de taille comparable ? 🤔

Ben...  scratch "L'ami indispensable", 122 pages à 15,50 euros ; et "L'amour en dilettante", 66 pages, à 15,50 euros...  tandis que "Voyage d'une S'habael", 442 pages : à 15,50 euros....  Rolling Eyes

Bon, je pense quand même qu'entre 66 pages et 442 pages, il y a une bonne différence, hein !  study   :mrgreen: 

Après, bon, c'est un choix de la ME... 

Si ça se trouve, les livres qu'on y trouve sont très intéressants, et tout et tout, hein !  study :flower:

Ce pourrait d'ailleurs être intéressant d'en chroniquer quelques-uns...  Cool :mrgreen: (dès que j'ai un moment, je tente ça... )
 ___________________________

EDIT : 18:28

En plus, j'ai jeté un coup d'oeil aux 4èmes, et n'ai pas repéré une seule faute pour le moment.  [Avis ME] Editions de Beauvilliers - Page 3 1f44f 

Il faudra que j'en chronique un ou deux !  :mrgreen:


Dernière édition par Plumerose le Dim 25 Avr 2021 - 18:28, édité 1 fois
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Barge de Radetzky


Ah mais souvent la poésie c'est "cher" parce que petit tirage, typo très espacée et "artistique", beau papier, etc...
Donc en soit, une quinzaine d'euros pour un recueil de poèmes contemporain, ça me choque pas. Le problème ici, c'est qu'il n'y a pas vraiment la typo bien travaillée et le beau papier...

Et après, en roman, pour les éditeurs qui font des gros tirages, ça revient normalement pas le double de prix à l'impression d'imprimer le double de pages. Ce qui fait surtout qu'un gros livre est plus cher qu'un petit livre, c'est qu'il y a plus d'heures de travail dessus en correction (et traduction, le cas échéant).
Or, certes, pas sûr que cet éditeur-là fasse un énorme boulot de base sur la correction, donc publier un gros ou un petit livre ne fait pas vraiment de différence pour lui.

Mais ce que je voulais dire, c'est qu'en tant que lectrice, je regarde pas spécialement le rapport prix/nombre de pages, parce qu'il y a plein d'autres choses qui rentrent en compte dans le prix d'un livre que juste le poids du papier. ^^
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


Verowyn a écrit:
Ah mais souvent la poésie c'est "cher" parce que petit tirage, typo très espacée et "artistique", beau papier, etc...
Donc en soit, une quinzaine d'euros pour un recueil de poèmes contemporain, ça me choque pas. Le problème ici, c'est qu'il n'y a pas vraiment la typo bien travaillée et le beau papier...

Et après, en roman, pour les éditeurs qui font des gros tirages, ça revient normalement pas le double de prix à l'impression d'imprimer le double de pages. Ce qui fait surtout qu'un gros livre est plus cher qu'un petit livre, c'est qu'il y a plus d'heures de travail dessus en correction (et traduction, le cas échéant).
Or, certes, pas sûr que cet éditeur-là fasse un énorme boulot de base sur la correction, donc publier un gros ou un petit livre ne fait pas vraiment de différence pour lui.

Mais ce que je voulais dire, c'est qu'en tant que lectrice, je regarde pas spécialement le rapport prix/nombre de pages, parce qu'il y a plein d'autres choses qui rentrent en compte dans le prix d'un livre que juste le poids du papier. ^^

Comme je le disais plus haut : dès que j'ai un moment, je contacte un ou deux auteurs pour faire une ou deux chroniques ! Wink  :mrgreen:

En tous cas, les 4èmes sont bien faites, même si les couvertures sont "bof"...  scratch :mrgreen:

Je me dis que, d'une certaine façon, tout le monde peut y être "gagnant", à partir du moment où la ME effectue un vrai tri = ne prend QUE les textes écrits sans faute, bien agencés, agréables à lire et qui, finalement, peuvent "plus ou moins" se passer d'un travail éditorial....
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/08/2014
    
                         
Kaspar  /  Petit chose


J'ai feuilleté un aperçu d'un Kindle dispo sur Amazon et la mise en page semble correcte, pas de fautes qui sautent aux yeux...
https://www.amazon.fr/Mort-%C3%A0-contretemps-Victor-Nicolas/dp/2381230238/ref=sr_1_2?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=edition+beauvilliers&qid=1619371681&sr=8-2

Ce qui m'inquiète: beaucoup de livres publiés sur une très courte durée...la rotative chauffe, chauffe...
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


Kaspar a écrit:
J'ai feuilleté un aperçu d'un Kindle dispo sur Amazon et la mise en page semble correcte, pas de fautes qui sautent aux yeux...
https://www.amazon.fr/Mort-%C3%A0-contretemps-Victor-Nicolas/dp/2381230238/ref=sr_1_2?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=edition+beauvilliers&qid=1619371681&sr=8-2

Ce qui m'inquiète: beaucoup de livres publiés sur une très courte durée...la rotative chauffe, chauffe...

Ah oui, clairement, c'est le but de la ME ! Wink 

Ce qui n'empêche pas qu'elle publie aussi de la qualité !  Very Happy (enfin, on espère !)
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  377
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Tapage au bout de la nuit


@Kaspar, j'ai cliqué sur ton lien et moi si, il y a des petites choses qui me sautent aux yeux...

[Avis ME] Editions de Beauvilliers - Page 3 Jjydrt10

Sur la forme : pas d'accent sur les majuscules alors que c'est quand même la "règle" maintenant, une virgule absente après "à l'accueil" : deux "erreurs" sur 5 lignes et demi c'est quand même embêtant...

Sur la fond : c'est quand même hyper plat, rien de méchant mais perso ça ne me donne pas envie de lire. On a connu plus engageant comme incipit.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


Ah, oui ! En effet, je lis un peu plus et voici, JE CITE : "Elle arrive dans la salle et appelle le jeune homme, d'un ton fermé comme son expression faciale". 
Ou, au hasard, un peu plus loin : "La commissaire se recule dans son siège."

Alors là, clairement, ce n'est pas bon. Il y a des problèmes de style, en effet. Et tout le livre sera comme ça : mal écrit.

Je n'avais vu que la présentation du livre, qui est, je copie-colle : 

"Tout se bouscule dans la tête d'Ivan. Ses difficultés à s'installer dans sa vie d'adulte entrechoquent des réminiscences de la mort de sa mère. Elle a disparu il y a dix ans dans des circonstances étranges...

Traumatisé, il décide d'embrasser ses obsessions et se lance dans une contre-enquête éprouvante. Des témoins resurgissent du passé, Ivan suit les fils d'une enquête qui déconstruit le schéma familial. Lui qui pensait que ses parents formaient un couple banal...

Manipulation, suspens, tension psychologique, on suit le fil d'une enquête aux révélations inquiétantes et dangereuses. Un polar contemporain qui se dévore et dont la lecture ne laisse pas indemne."


Je n'étais pas allée plus loin, supposant que la facture du livre était la même que celle de sa présentation. 
Or, c'est loin d'être le cas, en effet...

PS : dans la présentation, bon, "suspens" a été confondu avec "suspense", et "resurgissent du passé" est un peu redondant... mais l'ensemble "passait" (et j'ai lu vite... )
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/08/2014
    
                         
Kaspar  /  Petit chose


Difficile de juger un texte en piochant par-ci par-là quelques phrases au gré d'une lecture distraite. Une histoire n'est pas une suite de belles phrases. À ce jeu, Plumerose, tu aurais refusé de publier Jean Ray et Lovecraft pour leur style douteux?
Comme ici: "Harry Dickson fixa l'astre des nuits, et un sourire parcourut sa face austère pendant qu'il prenait notre satellite pour témoin de soliloque" (Les Gardiens du Gouffre)
Gide a refusé de publier Proust parce qu'il est tombé par hasard sur la description d'un «front où des vertèbres transparaissent»...
Avec cette méthode de lecture pointilliste, nonchalante et narcissique, il est aisé de discréditer n'importe quel écrivain.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1810
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Kaspar a écrit:
Difficile de juger un texte en piochant par-ci par-là quelques phrases au gré d'une lecture distraite. Une histoire n'est pas une suite de belles phrases. À ce jeu, Plumerose, tu aurais refusé de publier Jean Ray et Lovecraft pour leur style douteux?
[...]
Avec cette méthode de lecture pointilliste, nonchalante et narcissique, il est aisé de discréditer n'importe quel écrivain.

Personnellement, j'ai lu Lovecraft et je n'ai pas vu ce qu'il y avait de si transcendant là-dedans qu'il faille lui vouer des anthologies mais bref.
Par ailleurs, ton raisonnement est erroné car il y a un biais du survivant : certes, on n'aurait peut-être pas pas publié Lovecraft actuellement mais qui sait si de meilleurs auteurs, qui auraient pu devenir cultes actuellement n'ont pas été refusé à l'époque. Nous n'avons accès qu'aux choix qui ont été faits à l'époque, choix qui étaient, tout autant que maintenant, déterminés par le contexte économique de l'édition de l'époque.
De la même manière, Harry Potter n'aurait certainement pas été publié en 1930.

Donc oui, j'estime qu'il est possible en quelques paragraphes de voir si on a, ou non, des affinités avec un style particulier et comme il n'est pas possible de tout lire, autant qu'on soit captivé le plus vite possible.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


KASPAR a écrit:
Avec cette méthode de lecture pointilliste, nonchalante et narcissique, il est aisé de discréditer n'importe quel écrivain.

Qu'est-ce que le "narcissisme" vient faire là-dedans ?  Rolling Eyes

Sinon, à part ça, hé bien écoute, si pour toi, tout est "ok" dans ces phrases "mal fichues", c'est parfait. 

Le bizarre, je connais : j'ai fait mon mémoire sur Beckett. 
Oui, il y a le "bizarre académique".

Et il y a la langue française maltraitée. 

Maintenant, si tu confonds les deux, grand bien te fasse. 
Sauf qu'à ce rythme-là, hé bien, tu ne progresseras jamais, et n'aideras personne à progresser. 

Le style, c'est quelque chose qui se travaille, et "d'un ton fermé comme son expression faciale", ce n'est juste pas possible, c'est tout. 
Quel rapport avec "le narcissisme" ? Heu... aucun. 


Simplement, je perds mon temps avec une personne qui nie l'évidence. Dommage. Bonne soirée. 


J'ajoute quand même que rien ne m'énerve plus que les attaques personnelles quand on ne sait pas argumenter de façon correcte. 
Enfin, fais ce que tu veux, publie ce que tu veux dans la ME de ton choix, après tout, on a déjà tellement d'indigences dans les rayons des libraires, tellement de "livres" en AE qui sont pourris de A à Z, qu'on n'est plus à ça près, non ? 


Oui, je repère la moindre faute. C'est un peu mon boulot. 


PS : il y a aussi des AE de qualité, mais ce n'est pas majoritaire... sans compter toutes ces ME qui fonctionnent avec "un correcteur" qui est un logiciel, capable d'ajouter des fautes parce qu'ici ou là, le sens de la phrase lui échappe, forcément...  Shocked
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  27
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/08/2014
    
                         
Kaspar  /  Petit chose


Pour moi, "lecture narcissique" est un synonyme de lecture impressionniste puisque tu juges de façon définitive un roman sur quelques impressions négatives sans rien connaître de la capacité de l'auteur à créer des personnages attachants, à faire rebondir l'action de façon astucieuse, à mêler l'angoissant au burlesque ou à dénouer l'intrigue de manière surprenante, émouvante etc. Bref tu ne sais rien sur ce livre et tu te permets de l'assassiner à cause d'une ou deux phrases moches piochées par hasard. D'où ma citation de Jean Ray qui prouve qu'au sein d'une nouvelle vraiment prenante, on peut trouver des "perles" qui appartiennent moins au registre du "bizarre académique" qu'à l'école du mauvais goût façon Ponson du Terrail ou Alexandre Dumas! Il y a comme ça de bons romanciers qui écrivent avec une truelle, mais leur talent est ailleurs.

Cependant, je n'affirme pas que l'auteur dont tu parles a écrit un bon livre, j'ai juste l'humilité de suspendre mon jugement parce que je ne l'ai pas lu. Et tu devrais en faire autant, tu nous épargnerais ainsi tes déclamations péremptoires qui n'apportent rien à la discussion.

Tu es certainement une personne très occupée, très importante dans le milieu, alors, je te remercie de m'avoir consacré un peu de ton si précieux temps, mais maintenant tu peux retourner à tes articles et à tes manuscrits. Tes gesticulations et tes anathèmes dignes de Monsieur Purgon m'ont bien faire rigoler.
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  316
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Tapage au bout de la nuit


Calmons-nous. Les gens donnaient leur opinion sur cette ME et ont jugé superficiellement les extraits gratuits proposés des romans de cette ME pour apercevoir s'il y avait du travail derrière car il arrive que les ME publient des romans bourrés de fautes ou une mise en page ratée. C'est donc normal d'être un peu plus pointilleux quand il y a une méfiance sur la ME derrière.
Après, chacun ses goûts. Certaines personnes accordent la qualité d'un roman dans son style d'écriture, d'autres dans ses personnages, encore d'autres dans ses plot twists. Ca ne produit en rien une hiérarchie des goûts, tu peux accorder énormément d'importance dans l'écriture sans se penser au dessus.

Alors certes, ce n'est pas très sympathique pour l'auteur qui a été jugé mais je pense que des critiques, les auteurs s'en prennent tout le temps.
Enfin bref, ça ne sert à rien de s'énerver et d'être condescendant.

Si toi tu es satisfait de cette ME alors c'est tout ce qui compte, fonce et on te souhaite du bonheur.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


KASPAR a écrit:
Cependant, je n'affirme pas que l'auteur dont tu parles a écrit un bon livre, j'ai juste l'humilité de suspendre mon jugement parce que je ne l'ai pas lu. Et tu devrais en faire autant, tu nous épargnerais ainsi tes déclamations péremptoires qui n'apportent rien à la discussion.

Tu es certainement une personne très occupée, très importante dans le milieu, alors, je te remercie de m'avoir consacré un peu de ton si précieux temps, mais maintenant tu peux retourner à tes articles et à tes manuscrits. Tes gesticulations et tes anathèmes dignes de Monsieur Purgon m'ont bien faire rigoler.

Effectivement, on est dans de l'attaque personnelle.

C'est un constat. 

Je pense qu'il y a quelque chose qui n'a rien à voir avec le simple fait de commenter négativement le début d'un livre, mauvais aussi par la présentation de ses personnages... 

Une telle agressivité est rare, incompréhensible, et n'a rien à voir avec ma personne, mais plus avec la tienne. 

Je te souhaite de pouvoir retrouver la sérénité, et te prie de déverser ta haine ailleurs.

HODOBEMA a écrit:
Alors certes, ce n'est pas très sympathique pour l'auteur qui a été jugé mais je pense que des critiques, les auteurs s'en prennent tout le temps.

En plus, je n'ai même pas "jugé l'auteur", mais sa production ! Wink 

Je le fais aussi pour mes textes, et il m'arrive de dire que celui-ci n'a aucune qualité littéraire, mais qu'il peut plaire pour d'autres raisons (humour, originalité de l'histoire, etc... )

Cependant, dans la forme, il y a un minimum incontournable, voilà tout. 

Evaluer un texte n'est pas "le démolir" et encore moins "vouloir démolir l'auteur", pas du tout. 

Maintenant, si c'est interprété ainsi, hé bien, tant pis, hein ! (Pas par toi, mais par d'autres... Wink )

 ________________________________________________

AJOUT : je tiens à ajouter que oui, ça "tombe sur moi", alors même qu'une personne a critiqué négativement pour moins que ça : une virgule manquante et un "A" sans accent, mais elle n'a pas été "attaquée", enfin bref, passons...  Rolling Eyes

Mais tout de même : il y a un distinction à faire entre "ce que je dis d'un texte" et "ce que je suis", pour tout le monde, d'une façon générale... 
Par contre, les attaques personnelles en disent long sur la personne qui attaque, mais bon...  Rolling Eyes

Spoiler:
 


Une dernière chose : autant j'accepte le débat d'idées, autant les attaques personnelles, c'est NON !  Evil or Very Mad
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Barge de Radetzky


Alors, le "d'un ton fermé comme son expression faciale" ne me choquerait pas particulièrement, dans un roman avec un style qui se prête au jeu.

Par contre, dès le premier paragraphe, je repère un problème non pas de style mais de focalisation.

Citation :
Deux personnes patientent dans une salle située juste à côté : Ivan, un brun d'une vingtaine d'années, et une femme en surpoids aux cheveux gris.

On a là une description très clinique qui ne fonctionne qu'en point de vue externe : le narrateur décrit une situation au lecteur, sans connaître plus que ce qui apparaît "à l'écran". Sauf que le narrateur sait le prénom d'Ivan et sait ce qu'il ressent (veut contrôler sa respiration). Du coup le "brun d'une vingtaine d'années" ne fonctionne pas du tout : soit on connaît Ivan intimement, soit on le regarde de l'extérieur, mais on ne peut pas avoir les deux.

Ce problème de focalisation est typique des auteurs débutants. Quand je reçois un manuscrit en comité de lecture, avec un premier paragraphe tel que celui-ci, je sais direct que c'est un "non", parce que même si ce paragraphe pourrait se corriger, en soi, il indique qu'il va y avoir d'autres gros soucis de narration dans le texte. (Je lis toujours une vingtaine de pages minimum pour pouvoir faire une vraie fiche de lecture, mais quand le premier paragraphe me dit "non" comme celui-ci, ça se confirme toujours sur la suite.)
Et ce n'est pas une lecture narcissique ou impressionniste, Kaspar, c'est comme ça que toutes les ME avec un vrai comité de lecture jugent et sélectionnent leurs manuscrits.

Ce qui me confirme dans ma première impression de cette ME avec sa ligne édito ouverte aux quatre vents : il n'y a pas de vrai travail de sélection.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  911
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Bile au trésor


VERO a écrit:
On a là une description très clinique qui ne fonctionne qu'en point de vue externe 

Oui, je l'avais repéré aussi : c'est une présentation maladroite, alors que les personnages doivent être présentés de façon plus naturelle, pourquoi pas en action, mais pas ainsi (comme si on lisait une pièce de théâtre indiquant à Pierre et Jean comment ils se placent et quelle gestuelle ils doivent adopter... )

Citation :
"d'un ton fermé comme son expression faciale"

Un visage est fermé ; un ton est glacial, froid, poli, etc... mais pas "fermé" ; quant à "l'expression faciale", non, quoi !!!  [Avis ME] Editions de Beauvilliers - Page 3 1f631  
Si en plus, elle est "fermée comme le ton", on quitte la langue française écrite de façon maîtrisée.  Wink

VERO a écrit:
Et ce n'est pas une lecture narcissique ou impressionniste, Kaspar, c'est comme ça que toutes les ME avec un vrai comité de lecture jugent et sélectionnent leurs manuscrits.

Ce qui me confirme dans ma première impression de cette ME avec sa ligne édito ouverte aux quatre vents : il n'y a pas de vrai travail de sélection.


Oui, tout à fait. 
Spoiler:
 
 

 [Avis ME] Editions de Beauvilliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-