PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 Prononciation du "e" dans la poésie moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  361
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour.
Je me pose une question concernant la prononciation du "e" à l'intérieur des vers dans la poésie moderne, écrite en vers libres.
Prononcez-vous le "e" à l'intérieur d'un vers lorsqu'il est suivi d'une consonne ?
 
houle
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1332
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  21/03/2020
    
                         
houle  /  Tentatrice chauve


coucou Calypsa
perso je prononce plus souvent toutes les lettres à l'italienne dans des vers libres
mais je fais tout à l'envers
 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  361
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Tapage au bout de la nuit


Coucou Houle,
merci de ta réponse !
Moi aussi je prononce tout... sauf que j'entends beaucoup de poètes actuels lire des textes en élidant les "e" à l'intérieur des vers, et je trouve que cela change complètement le rythme des vers, donc ça me pose question...
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2194
   Âge  :  38
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


Hello Calypsa,

Quand il s'agit de vers libres, non, je ne suis pas la métrique traditionnelle française et je lis le poème comme un texte de prose.

EDIT : petite réflexion / argument de ma part pour lire les vers "de façon prosaïque" : autant pour le vers traditionnel il y a une convention de lecture stricte et facile à suivre, autant celle-ci est absente en ce qui concerne les vers libres. On ne peut pas savoir, littéralement, quelle métrique l'auteur·e avait à l'esprit en écrivant un vers libre (du moins, pas quand on ne connaît pas l'auteur·e et qu'on ne le·a rencontre qu'à travers un recueil ou un poème isolé). La lecture traditionnelle, avec ses e sonores, n'est donc pas un choix qu'il est possible de faire de manière automatique, à mon sens.
http://silenceecrit.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2306
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Guère épais


Sur ce forum, la question ne se pose pas. Les "vers" (?) sont dits libres, et exempts de recherche rythmique.
 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  361
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Tapage au bout de la nuit


Merci de vos réponses.

@Silence écrit
Je pense que tu as raison.

@Pehache
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ta réponse, dans la mesure où les vers libres restent bien des vers, avec une recherche rythmique et sonore évidente.
D'où ma question sur le "e".
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2306
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Guère épais


Je ne dis pas le contraire -encore que... le vers surréaliste pourrait nous contredire- mais juste que, sur ce forum, cette question ne se pose guère.
Tu as lu des textes de la section, honnêtement, pour combien d'entre eux, quel pourcentage, cette question se poserait-elle ?
Bonne journée.
 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  361
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Tapage au bout de la nuit


@Pehache
Concernant les poèmes de la section, beaucoup de commentaires interpellent les poètes sur la question du rythme, même lorsqu'il s'agit de vers libres. Je serais bien incapable d'émettre des statistiques là-dessus, mais à mon sens, tout poète est sensible au rythme. Par ailleurs, dans les recueils de poésie contemporaine que je lis, il y a un réel travail sur la versification, même en vers libres. La question que j'ai posée au départ ne concernait pas seulement les textes de la section, il s'agissait d'un questionnement global sur la poésie moderne.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2306
   Âge  :  99
   Localisation  :  ardèche
   Pensée du jour  :  Je suis ignorant de ce que j'ignore
   Date d'inscription  :  29/05/2016
    
                         
pehache  /  Guère épais


(Tu as vraiment lu ?)

Sur le fond, un travail poétique fonde ses propres règles (dans un horizon pré-établi culturellement).
 
calypsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  361
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  16/12/2019
    
                         
calypsa  /  Tapage au bout de la nuit


J'ai lu/commenté plusieurs poètes du forum.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Prononciation du "e" dans la poésie moderne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-