PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Trouvez-vous que les poéètes·ses sont plus intéressant·es que les romancier·ères ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1064
   Âge  :  33
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


Cool
 
Juliette n'avait pas peur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6168
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Juliette n'avait pas peur  /  Iphigénie in a bottle


je préfères les poètes aux romancierss car ils sont plus originaux et sincères, ils écrivent par passion et/ou par nécessité

contrairement aux romanciers qui sont pour la plupart des arrivistes

car les poètes savent qu'ils n'ont quasiment aucune chance d'être jamais publiés un jour, et pourtant, dans la solitude et l'inespérance, ils continuent d'écrire

les romanciers sont des fakes qui demain s'inscriront aux Marseillais rien que pour être célèbres

en outre, je n'entends jamais les poètes se moquer des romanciers, mais l'inverse arrive constamment, ici ou sur la CB par exemple

je pense qu'il s'agit simplement de jalousie de la part des romanciers qui savent qu'ils sont fakes et envient les gens qui écrivent avec une réelle passion

la preuve en est ce topic et la très intelligente intervention d'Hannibal, qui attaque qui ? constamment... c'est un peu triste

enfin, si les poètes se rassemblent en clan, c'est parce que les romanciers sont des béotiens sans intérêt, des ambitieux fragiles et des tourne-au-vent sans âme

bref, je préfère copiner avec les animaux sauvages qu'avec les faux modestes en costard-cravate
http://lenuageetlecendrier.com/
 
Scezelivo
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1909
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  27/03/2019
    
                         
Scezelivo  /  Journal du posteur


Citation :
les romanciers sont des fakes qui demain s'inscriront aux Marseillais rien que pour être célèbres

ça tire à balles réelles jpp Laughing " les romanciers sont des poètes ratés ".

but say it cooler : les romanciers sont des poètes ratés

après je suis pas forcément d'accord.. les poétesses sont des brèves romancières.

ah si Laughing je suis d'accord en fait, j'ai rien dit... :Electricité: :rain: :nyancat: Trouvez-vous que les poéètes·ses sont plus intéressant·es que les romancier·ères ? - Page 2 3029968519 totoro


Dernière édition par Scezelivo le Jeu 15 Avr 2021 - 13:03, édité 1 fois
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  654
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Hé ! Makarénine


Eh beh, je savais pas que y avait une rivalité entre les romanciers et les poètes. Je trouve que juger l'autre, peu importe le côté, est stupide. C'est la fin de mon avis pour moi Laughing
 
Scezelivo
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  1909
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  27/03/2019
    
                         
Scezelivo  /  Journal du posteur


Spoiler:
 

Trouvez-vous que les poéètes·ses sont plus intéressant·es que les romancier·ères ? - Page 2 B6ec7153934379d122dc2cdcf07f0911
 
Diane SLG
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  122
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  14/04/2021
    
                         
Diane SLG  /  Barge de Radetzky


Perso les gens que je trouve intéressants ce sont les gens qui sont passionnés par quelque chose, quelle que soit cette "chose", ils en deviennent très vite passionnants.
Romanciers, Poètes, Peintres, Pêcheurs, Alpinistes, Éleveurs d’huîtres ... c'est ce qu'ils mettent dans leur passion qui les rends intéressants.
 
Noxer
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3131
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  15/11/2015
    
                         
Noxer  /  Au nom de l'Abeille – Et du Papillon – Et de la Brise – Amen !


Sur JE ayant été pendant des années H24 sur la chatbox j'ai côtoyé beaucoup de romancier.es que de poéètesses, puisque j'en écris. Il y avait différentes périodes d'activité où il y avait plus de P que de R (on va raccourcir lol flemme) ou plus de R que de P, et les avis des uns sur les autres changeaient en fonction de ça aussi. Parce que les discussions se croisaient, prenaient plus ou moins de place, les gens se connaissaient pas forcément entre eux puisqu'ils se lisaient moins ou interagissaient moins sur le forum. Je crois que sur JE, les gens perçoivent les P comme un "clan" parce que énormément de P se connaissent IRL entre elleux, et que donc leurs interactions sont inaccessibles aux R. Inversement, les P ont tendance à moins s'intéresser aux R et papoter avec leurs ami.es. Je crois que tout ça se ressent principalement sur la Chatbox et moins sur le forum même si du coup ça répercute, vu qu'on sait qui est qui après, alors qu'un membre qui fait son intéressant sur le forum t'en sais rien ce qu'il écrit tu sais juste qu'il est chiant.

Je crois qu'il y a pas mal d'a priori principalement vis à vis des P, car il y a une sorte de complexe d'infériorité culturelle à leur égard (hérité des représentations sociales), les gens estiment qu'ils sont pas assez sensibles pour y comprendre quelque chose, qu'ils manquent un truc, qu'ils ont toujours rien compris à l'école de toute façon. ça je l'ai eu énormément de la part de R qui s'intéressaient à ce que j'écrivais vu qu'on se côtoyait beaucoup et iels disaient ça mot pour mot. Par contre une fois qu'iels ont lu iels disent ah en fait ça va j'ai ressenti quelque chose. Je crois que beaucoup de P lisent pas les R ou peu sur le forum parce que ça demande pas mal de temps. Idem pour les R d'ailleurs. Il y en a pas mal qui en connaissent seulement 3-4 parce qu'ils suivent leur romans respectifs et en fait ils ont juste pas le temps de suivre les autres. Et le forum c'est quelque chose en + pour la plupart des membres dans leur consommation culturelle, donc iels lisent des trucs à côté, et ya pas mal de romans chez les P. Perso je lis 3 fois plus de poésie sur JE que des recueils.

Pour le terme "intéressant" j'y vois à la fois le complexe dont j'ai parlé plus haut mais aussi l'aspect péjoratif parce que les poéètesses ont sur JE historiquement compté le plus de trolls, que les trolls sont extrêmement visibles sur JE, et surtout que les trolls de poéètesses ont été généralement "bien" reçus : lol il trolle mais sa démarche est marrante quand même. On intellectualise le troll entre P, alors que les R sont en mode wtf ? Idem pour les phénomènes de mode chez les P qui envahissent pas mal le forum et dont les R n'y participent pas. Je crois qu'avec la disparition du concours de poésie, l'apparition du concours ambulant (lol je dois le relancer mais j'ai pas de wifi chez moi), les événements comme Babel, y'a plus tellement de scission à part dans la tête de vieux membres.

Sur le plan hors-JE, je crois que l'opinion générale est plutôt en faveur des R. La poésie aujourd'hui c'est tellement éparpillé que c'est difficile de se mettre en avant et d'être intéressant au vu d'une plus grande quantité de personnes.

moi j'écris de la poésie parce que je sais pas écrire de romans. je suis jamais allé au delà de la dixième page word. je crois que je réfléchis de plus en plus à des logiques de recueil dans l'écriture de mes poèmes parce que finalement ça peut ressembler un peu à un roman.


la propriété c'est le vol


noxeradmin
https://letombeaudespaquerettes.wordpress.com/
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  8999
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


J’ai pensé qu’@now@n parlait plutôt en général que sur le forum. Sur le forum, il y a sûrement du vrai dans ce que tu dis, mais que je prolongerais comme suit :
Les R écrivent leur roman sur le forum pour le publier ensuite ailleurs. Il y a de vrais débouchés éditoriaux côté roman, alors le forum est investi comme le lieu d’élaboration du roman, mais selon les canons de l’édition traditionnelle.
Faute de beaucoup de débouchés, les P investissent le forum comme espace de publication. Donc iels vont faire des trucs un peu plus visibles, avec des hétéronymes, plus de topics par personne, des activités plus collectives. Pour elleux le forum n’est pas l’antichambre de quelque chose, c’est toute leur existence comme poètes. Je pense qu’on ne peut pas vraiment séparer la construction de l’image de P / R de ces contraintes-là.
Même si ce qui est ironique, c’est qu’@now@n finalement tu échappes à ce partage, parce que si j’ai bien compris, tu écris pour de la publication numérique !


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1610
   Âge  :  30
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Citation :
Même si ce qui est ironique, c’est qu’@now@n finalement tu échappes à ce partage, parce que si j’ai bien compris, tu écris pour de la publication numérique !
Je ne sais pas si j'y "échappe" vraiment - la plupart des choses que j'écris sont, pas publiables en l'état (ça c'est pas moi qui décide), mais "possibles à transcrire dans un livre de poche sans fantaisies de mise en page ou d'impression et sans perdre une partie de l'intérêt du texte" (ce qui est confirmé par le fait que je suis en mesure de m'auto-imprimer sans savoir technique avancé, achetez la solitude, fin de la pause publicitaire.)
Si je précise ça, c'est pour placer la plupart des choses que j'écris en opposition à des œuvres de fiction reposant lourdement sur le lien hypertexte par exemple, ou des textes écrits en "darkmode" qu'on conçoit mal imprimés en "encre clair sur papier foncé", ou des textes augmentés par de l'animation, toutes ces sortes d'œuvres qui sont, elles, des œuvres profondément numériques.

Limite là on entre dans une notion de privilège - les romans auraient ce "privilège" d'un marché éditorial où il y a plus de pognon comparé aux poèmes, et à partir du moment où c'est un système en place alors ça n'a pas d'importance que je choisisse d'entrer dans l'aventure éditoriale ou pas : écrivant cette forme "privilégiée", mes écrits conservent ce "privilège" même quand je n'en ai pas l'impression - même quand je n'envoie pas de manuscrits à des éditeurs.

...

Ça fait cogiter.

(Bon c'était pas le plus intéressant du topic mais j'étais directement apostrophée il fallait bien que je réponde)

Nox a écrit:
Il y avait différentes périodes d'activité où il y avait plus de P que de R (on va raccourcir lol flemme) ou plus de R que de P
Et pourtant JE n'aura que rarement été un forum de RP. C'était bien, Babel ?

Citation :
il y a une sorte de complexe d'infériorité culturelle à leur égard (hérité des représentations sociales), les gens estiment qu'ils sont pas assez sensibles pour y comprendre quelque chose, qu'ils manquent un truc, qu'ils ont toujours rien compris à l'école de toute façon. ça je l'ai eu énormément de la part de R qui s'intéressaient à ce que j'écrivais vu qu'on se côtoyait beaucoup et iels disaient ça mot pour mot.
... Ce manque de sensibilité est une chose que je pense de moi-même en effet et je n'avais pas conscience que c'était si répandu.
http://anowan.blogspot.com/
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1683
   Âge  :  73
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Fiancée roide


Je pense aussi que si les poèmes sont moins publiés que les romans par les ME, c’est certainement parce qu’il y a moins de “clients” potentiels pour des poèmes que pour des romans.

Il ne faut quand même pas oublier que les ME ont des entreprises comme les autres et que pour survivre, elles sont quand même bien obligées de faire un peu de profit sans pour autant être mercantiles. Ça n’est pas critiquable.

Maintenant, la poésie, est une forme d’écriture infiniment plus “travaillée” plus “recherchée”, souvent qui répond à des “codifications” bien précises lorsqu’elle est classique et pas toujours évidentes à comprendre et à appliquer pour tout le monde.

Nous sommes quand même dans un monde de “consommation” où l’on privilégie le “tout de suite” consommable “immédiatement” et sans délai, où également, l’enseignement ne met pas vraiment l’accent aussi fortement sur la poésie qu’elle ne le met sur la lecture de romans fussent-ils classiques.

Tout le monde sait bien que le niveau général de l’enseignement jusqu’à la fin du secondaire à considérablement baissé entre le début du 20e siècle et aujourd’hui. Si on regarde les sujets des examens ne serait-ce que du certificat d’études des années 1930 et ceux d’aujourd’hui, c’est frappant. Je ne critique pas, mais ça explique que la culture générale soit moins orientée vers des sujets qui demandent de “réfléchir”.

Si l’on ajoute à ça la télé, les blockbusters, l’internet, les jeux vidéos, Youtube, les réseaux sociaux, et beaucoup de “culture” prédigérée, qui représentent les moyens de “distraction” faciles et sans effort intellectuel, il ne reste plus beaucoup de temps pour lire de la poésie qui demande, elle, des efforts intellectuels justement.

Maintenant, après avoir lu tout ce qui a été écrit ici sur le sujet, je reste convaincu que l’un n’est pas au-dessus de l’autre, mais que ce sont simplement deux mondes différents avec leurs codes propres et que chaque domaine a ses adeptes.

Je ne sais pas peindre, mais je peux m’émerveiller devant une belle toile. Il ne me viendrait jamais à l’idée de critiquer les poètes au prétexte que je ne sais pas en faire, ni même de les envier. Ce qui ne m’empêche pas d’admirer une belle poésie quand j’en rencontre une au même titre qu’un bon roman quand j’en trouve un.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  802
   Âge  :  111
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
VivianW  /  Double assassiné dans la rue Morgue


La poésie est moins vendeuse parce que anachronique. Dans la culture de l'urgence, peu ou pas de temps disponible. Là où la poésie requiert disposition & disponibilité, le roman impose son ruban rouge, son voyeurisme et ses interdits délectables. Qu'est devenu le livre ? Un produit de consommation. La poésie demande du temps, de l'empathie. Complètement larguée la pauvre, dans son format et ses fondements : pas le temps. Pas l'envie. Pas à la mode. Alors le poète devient héroïque. Le romancier, un opportuniste. Au pire un rêveur. Fuck la poésie, vivent les poètes ! Ceux-là trouveront le temps pour en lire, et même écriront des romans.
 
mysata
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  105
   Âge  :  19
   Localisation  :  En train d'hiberner
   Date d'inscription  :  06/11/2019
    
                         
mysata  /  Barge de Radetzky


Profsamedi a écrit:
Maintenant, après avoir lu tout ce qui a été écrit ici sur le sujet, je reste convaincu que l’un n’est pas au-dessus de l’autre, mais que ce sont simplement deux mondes différents avec leurs codes propres et que chaque domaine a ses adeptes.

Je ne sais pas peindre, mais je peux m’émerveiller devant une belle toile. Il ne me viendrait jamais à l’idée de critiquer les poètes au prétexte que je ne sais pas en faire, ni même de les envier. Ce qui ne m’empêche pas d’admirer une belle poésie quand j’en rencontre une au même titre qu’un bon roman quand j’en trouve un.

Entièrement d'accord. C'est dommage qu'il y ait cette "hiérarchisation" (je ne sais pas si c'est le terme exact) parce que les poèmes sont tout aussi beaux et importants que les romans.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1683
   Âge  :  73
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :   "Là où l'on brûle des livres, on finit aussi par brûler des hommes." Heinrich Heine (écrivain allemand du XIXᵉ siècle)
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Fiancée roide


mysata a écrit:
Entièrement d'accord. C'est dommage qu'il y ait cette "hiérarchisation" (je ne sais pas si c'est le terme exact) parce que les poèmes sont tout aussi beaux et importants que les romans.

CQFD :mrgreen:
 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1064
   Âge  :  33
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


Juliette n'avait pas peur a écrit:
je préfères les poètes aux romancierss car ils sont plus originaux et sincères, ils écrivent par passion et/ou par nécessité

contrairement aux romanciers qui sont pour la plupart des arrivistes

car les poètes savent qu'ils n'ont quasiment aucune chance d'être jamais publiés un jour, et pourtant, dans la solitude et l'inespérance, ils continuent d'écrire

les romanciers sont des fakes qui demain s'inscriront aux Marseillais rien que pour être célèbres

en outre, je n'entends jamais les poètes se moquer des romanciers, mais l'inverse arrive constamment, ici ou sur la CB par exemple

je pense qu'il s'agit simplement de jalousie de la part des romanciers qui savent qu'ils sont fakes et envient les gens qui écrivent avec une réelle passion

la preuve en est ce topic et la très intelligente intervention d'Hannibal, qui attaque qui ? constamment... c'est un peu triste

enfin, si les poètes se rassemblent en clan, c'est parce que les romanciers sont des béotiens sans intérêt, des ambitieux fragiles et des tourne-au-vent sans âme

bref, je préfère copiner avec les animaux sauvages qu'avec les faux modestes en costard-cravate

Laughing

hahaha bien dit !
 
Lenfant
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1064
   Âge  :  33
   Localisation  :  J'ai tout rangé l'appartement
   Date d'inscription  :  29/08/2017
    
                         
Lenfant  /  Effleure du mal


C'est pas pour rien si Juliette c'est ma poète préférée
 

 Trouvez-vous que les poéètes·ses sont plus intéressant·es que les romancier·ères ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-