PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Faits divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
anonymee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  18/02/2019
    
                         
anonymee  /  Début de partie



Bonjour à tous,

Écrire un roman sur un fait divers. Je me pose plusieurs questions juridiques à ce sujet.

Faut-il changer les noms, et certains détails de l’histoire ?
D’autres précautions sont-elles à prendre ?

Je me pose sérieusement la question, car si on prend l’exemple du roman L’adversaire (sur les crimes et le vie de Jean-Claude Roman), l’auteur n’a pas changé les noms. Il n’y a pas eu de dépôt de plainte.

Néanmoins, pour d’autres romans, on change les noms, tout en revendiquant de quelle affaire on parle dans la presse, ou sur la quatrième de couverture. Exemple : David Foenkinos avec Les Cœurs Autonomes. Il utilise des pronoms.

Aussi, peut-on être condamné pour diffamation, atteinte à la vie privée, ou préjudice moral, en romançant un fait divers déjà jugé ?

Merci beaucoup pour vos réponses.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1008
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Effleure du mal


C'est surtout que L'Adversaire de Emmanuel Carrère a été écrit avec le très grand consentement du criminel Jean Claude Roman que l'auteur est allé visité en prison.

Un meilleur exemple est selon moi le roman Les Fous de Bassan de Anne Hébert qui est basé sur la véritable disparition/meurtre de deux fillettes dans un village côtier du Québec. Dans ce cas-ci, Anne a romancé et changé les noms.

Je pense que tout dépend du fait divers en question, de la façon dont s'est romancé (exemple : si tu reviens sur un fait d'actualité important en portant des lunettes d'historien et en relatant tout le plus précisément possible, inutile de changer les noms, c'est de l'Histoire avec un grand H). Et pourquoi pas demander la permission des personnes concernées ? Cela te permettra, en plus, d'avoir un meilleur travail de recherche.
 
anonymee
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  18/02/2019
    
                         
anonymee  /  Début de partie


Merci beaucoup pour cette réponse ! Je ne savais pas qu’Emmanuel Carrère avait rendu visite à Jean Claude Romand en prison.
Je pense qu’il me serait impossible d’obtenir la permission des personnes concernées. Je suis déjà très documenté sur cette affaire. m
Faut-il aussi changer le lieu ? La date ?
Merci beaucoup, vraiment !


Dernière édition par anonymee le Ven 26 Mar 2021 - 14:54, édité 1 fois
 
Molly
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3746
   Âge  :  109
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Sang-Chaud Panza


Bonjour Anonymee,

je constate que tu n'es pas allé te présenter dans la section ACCUEIL. Cela aurait dû être ton tout premier message, comme le stipulent les règles du forum. Merci d'y remédier au plus vite et de me prévenir par MP dès que cela sera fait, faute de quoi je serai contrainte de supprimer tous tes messages.


La bande-annonce
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  384
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Tapage au bout de la nuit


Mais est-ce un fait divers actuel ? Si c'est un fait divers qui remonte à 200 ans, je ne pense pas que tu auras de souci (sauf s'il y a des héritiers bien rancuniers). Mais si c'est un fait récent, oui effectivement, il faudrait demander l'autorisation des personnes concernées.

Mais après, il y a une question qu'il faut se poser : "j'écris pour parler de ce fait divers ou pour s'en inspirer ?". Est-ce que tu éprouves la volonté de raconter le déroule du fait divers tel qu'il s'est déroulé, comme une sorte de roman documentaire. Ou bien, tu as juste envie d'écrire une fiction qui s'en inspire ?

Je pense qu'il faut également prendre en compte cet élément : est-ce qu'il y a eu un procès ? Ou est-il en train de se dérouler en ce moment ? Parce que si le procès a lieu en ce moment, c'est très périlleux comme exercice de rédiger quelque chose sur cette affaire. Mais s'il y en a pas eu, si l'affaire a été classée sans suite ou si le procès n'a pas donné lieu à des condamnations, cela peut poser problème. En effet, si tu écris un roman sur une affaire sans qu'il y ait de coupable reconnu, tu peux - même involontairement - émettre un jugement personnel faussé et qui porte préjudice aux protagonistes de l'affaire.
 

 Faits divers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-