PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [Avis ME] Éditions Plume Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Chimère
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  554
   Âge  :  31
   Localisation  :  16
   Date d'inscription  :  15/07/2021
    
                         
Chimère  /  Gloire de son pair


Est-ce que Plume Blanche envoie toujours un refus type, ou pratique également le refus par non-réponse ?
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5522
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


La dernière fois que je leur ai soumis un texte, en 2020, j'ai eu une réponse (refus-type) au bout de 4 mois. Comme cette année, ils ont commencé à envoyer des refus, j'ai tendance à penser qu'ils ne font pas de refus par silence Wink


[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Insta13[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Ftb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Nimbb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Jeb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Dppeti12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Cde11010

Participez au concours d'extraits 110 jusqu'au 9 octobre !
 
MaxenceSardane
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  809
   Âge  :  39
   Localisation  :  Dans les montagnes noires.
   Date d'inscription  :  25/02/2021
    
                         
MaxenceSardane  /  Double assassiné dans la rue Morgue


J'ai également reçu un refus-type de leur part après quelques mois.
https://danslesmontagnesnoires.wordpress.com
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


CalédoniaRob a écrit:
Personnellement mon roman est atypique et mélange plusieurs genres littéraires, roman noir, ethnique, fantastique et de voyage, donc je me suis dis que c’était peut être pour ça ?

Ne cherche pas plus loin en effet : l'hybride est ce qu'il y a de plus difficile (pour ne pas dire "est ce qu'il y a de carrément impossible") à caser, sauf chez "les grands" (éditeurs) pour lesquels il y aura toujours des critiques louant le côté "incasable" ou "inclassable" du "dernier roman de Machin Chose, une pépite qui n'entre dans aucune case définie et c'est justement ce qui en fait la force" (et patati, et patata).
Bon d'accord, j'en entends ici qui vont rigoler en me lisant, et vont dire que voilà la Emsi qui radote encore avec son  hybride, mais tant pis :mrgreen:  
C'est vrai que c'est mon cheval de bataille, cette histoire d'hybride.
J'ai eu récemment eu un sympathique échange sur ce sujet avec Violaine, d'Alter Real, qui me disait qu'elle allait prochainement écrire un article justement à ce propos de l'hybride que beaucoup d'éditeurs saluent comme étant une bouffée d'oxygène mais... dont ils ne veulent pas pour eux-mêmes (à preuve : dans la plupart des formulaires de soumission de manuscrits,  la zone "genre", ne permet de cocher qu'une seule case). Et elle m'a donné très honnêtement son propre exemple, disant que comme lectrice elle aimait beaucoup lire de l'hybride, mais que comme éditrice elle ne pouvait pas se le permettre.
Il faut croire que les éditeur (sauf "grands", donc)  tablent sur un profil assez caricatural de lecteurs, lesquels lecteurs s'attendent à des schémas clairement identifiés. L'hybride, au contraire, attend du lecteur qu'il ait un esprit éclectique, qu'il aime les mélanges, les choses qui se fondent les unes dans les autres, ce qui n'est pas la chose la plus partagée dans notre esprit français très cartésien, où on aime séparer, classer, étiqueter, mettre dans des cases ou des tiroirs, nommer les choses une par une...
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


J'ai déjà vu cet éditeur (Plume Blanche) dans des salons (enfin, 2, mais je ne vais pas à beaucoup de salons, et j'y vais en tant que lectrice, pas en tant que vendeuse) représenté par eux-mêmes et des auteurs, ou uniquement par des auteurs, mais avec du matériel "promotionnel" (ce que ne font pas tous les petits éditeurs).

De prime abord, ce qui me dérange un peu avec ces petits éditeurs, c'est qu'ils servent plutôt au boss pour éditer ses propres livres. C'est souvent le cas, et c'est aussi le cas ici de la boss Marion Barril, qui signe Marion Obry en tant qu'auteur. Mais pourquoi pas, si le job est bien fait et que le fait d'avoir galéré pour trouver un éditeur correct peut servir à ce boss pour apporter "autre chose" en termes de rapports humains... Je ne connais pas assez Plume Blanche pour juger.

En revanche côté marketing visuel, il y aurait à revoir côté logo ! Très "Barbara Cartland" ! Même Harlequin ne fait plus depuis belle lurette dans ces volutes romantiques et cette police type Nous Deux des années 60 ! Plume Blanche ne se revendique pourtant pas Romance, ni même plus largement sentimental au sens basique du terme. Donc pour moi un logo pas du tout en adéquation avec leur ligne éditoriale qui semble ancrée dans les tendances actuelles de l'édition y compris avec ses titres "médiévaux" (c'est d'ailleurs dans un salon branché médiéval que j'avais découvert Plume Blanche).
 
Maih'em
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  853
   Âge  :  38
   Localisation  :  Corrèze
   Pensée du jour  :  Ce dont on ne se souvient pas n'est jamais arrivé.
   Date d'inscription  :  05/12/2018
    
                         
Maih'em  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Emsi a écrit:

De prime abord, ce qui me dérange un peu avec ces petits éditeurs, c'est qu'ils servent plutôt au boss pour éditer ses propres livres.  

PB est très bien installé dans le milieu et a la réputation de bien traiter ses auteurs et ses illustrateurs. Ils sont présents sur énormément de salons justement parce que l'éditrice est sur tous les fronts, partout, ce qui est rare chez un éditeur. De plus, tu ne trouveras pas un éditeur qui ne "profite" pas de ses possibilités pour promouvoir un ami, une connaissance ou lui même. Que ça plaise ou non, c'est comme ça que le monde marche, c'est humain.

Emsi a écrit:
Je ne connais pas assez Plume Blanche pour juger.
Bah si apparemment vu que t'es sur le post de PB sur le forum et que tu y laisses ton commentaire. J'ai pas l'impression que tu poses une question, donc ...

Emsi a écrit:

En revanche côté marketing visuel, il y aurait à revoir côté logo ! Très "Barbara Cartland" ! Même Harlequin ne fait plus depuis belle lurette dans ces volutes romantiques et cette police type Nous Deux des années 60 !

Moi je le trouve très stylé et il n'a pas à pâlir de bon nombre d'autres logos du milieu, Beaucoup d'éditeur de SFFF ont un logo dans le même genre, fait le tour et tu verras.
https://www.snag-fiction.com/ciel-sans-etoiles
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  478
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Maih'em a écrit:
Emsi a écrit:

De prime abord, ce qui me dérange un peu avec ces petits éditeurs, c'est qu'ils servent plutôt au boss pour éditer ses propres livres.  

PB est très bien installé dans le milieu et a la réputation de bien traiter ses auteurs et ses illustrateurs. Ils sont présents sur énormément de salons justement parce que l'éditrice est sur tous les fronts, partout, ce qui est rare chez un éditeur. De plus, tu ne trouveras pas un éditeur qui ne "profite" pas de ses possibilités pour promouvoir un ami, une connaissance ou lui même. Que ça plaise ou non, c'est comme ça que le monde marche, c'est humain.

Emsi a écrit:
Je ne connais pas assez Plume Blanche pour juger.
Bah si apparemment vu que t'es sur le post de PB sur le forum et que tu y laisses ton commentaire. J'ai pas l'impression que tu poses une question, donc ...

Emsi a écrit:

En revanche côté marketing visuel, il y aurait à revoir côté logo ! Très "Barbara Cartland" ! Même Harlequin ne fait plus depuis belle lurette dans ces volutes romantiques et cette police type Nous Deux des années 60 !

Moi je le trouve très stylé et il n'a pas à pâlir de bon nombre d'autres logos du milieu, Beaucoup d'éditeur de SFFF ont un logo dans le même genre, fait le tour et tu verras.

Alors...

Pour le logo, mon avis n'engage que moi. Comme on dit "Des goûts et des couleurs.." et sans doute un passé dans le marketing, où il était important qu'un logo cadre avec tous les paramètres d'un annonceur, et pas seulement l'un des paramètres. Je n'ai jamais dit qu'il n'était pas "stylé" (si par là tu veux dire qu'il a "de l'allure") , j'ai juste parlé de l'adéquation à la ligne éditoriale et d'un côté vieillot (on peut être vieillot et stylé :mrgreen: )

Quand je dis que je ne connais pas assez Plume Blanche pour juger : ce que je juge, ce n'st pas Plume Blanche ! Je fais juste le constat (en disant qu'il me dérange un peu) que les petits éditeurs sont souvent nés de l'impossibilité de leur fondateur à trouver un éditeur pour lui-même. Du coup il se met éditeur, et si tu m'as bien lue (?) tu auras vu (?) que je dis "pourquoi pas d'ailleurs si le boulot est bien fait".
C'est donc sur ce boulot que je dis que je n'ai pas de jugement pour Plume Blanche, que je ne connais pas. Est-il nécessaire de connaître une structure pour donner un avis générique sur d'autres structures qui sont sur le même créneau ???

Et enfin, l'implication de l'éditeur : là aussi tu m'as peut-être lue trop vite ! Il me semble que ce que je dis de son implication dans les salons est tout à son honneur, puisque je fais remarquer que soit l'équipe est là, soit elle donne du matériel promotionnel à ses auteurs, ce que tous les petits éditeurs (et moins petits) ne font pas.

Voilà, j'espère avoir clarifié les choses. Je t'ai sentie comme prenant très à coeur mon message, comme si tu étais la maison elle-même et te sentais attaquée. J'en suis désolée mais si tu relis bien, tu verras que mon propos n'était en rien une critique ciblée de cet éditeur.
 
CalédoniaRob
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  335
   Âge  :  40
   Localisation  :  La Paz Bolivie
   Date d'inscription  :  21/01/2022
    
                         
CalédoniaRob  /  Tapage au bout de la nuit


Emsi a écrit:
CalédoniaRob a écrit:
Personnellement mon roman est atypique et mélange plusieurs genres littéraires, roman noir, ethnique, fantastique et de voyage, donc je me suis dis que c’était peut être pour ça ?

Ne cherche pas plus loin en effet : l'hybride est ce qu'il y a de plus difficile (pour ne pas dire "est ce qu'il y a de carrément impossible") à caser, sauf chez "les grands" (éditeurs) pour lesquels il y aura toujours des critiques louant le côté "incasable" ou "inclassable" du "dernier roman de Machin Chose, une pépite qui n'entre dans aucune case définie et c'est justement ce qui en fait la force" (et patati, et patata).
Bon d'accord, j'en entends ici qui vont rigoler en me lisant, et vont dire que voilà la Emsi qui radote encore avec son  hybride, mais tant pis :mrgreen:  
C'est vrai que c'est mon cheval de bataille, cette histoire d'hybride.
J'ai eu récemment eu un sympathique échange sur ce sujet avec Violaine, d'Alter Real, qui me disait qu'elle allait prochainement écrire un article justement à ce propos de l'hybride que beaucoup d'éditeurs saluent comme étant une bouffée d'oxygène mais... dont ils ne veulent pas pour eux-mêmes (à preuve : dans la plupart des formulaires de soumission de manuscrits,  la zone "genre", ne permet de cocher qu'une seule case). Et elle m'a donné très honnêtement son propre exemple, disant que comme lectrice elle aimait beaucoup lire de l'hybride, mais que comme éditrice elle ne pouvait pas se le permettre.
Il faut croire que les éditeur (sauf "grands", donc)  tablent sur un profil assez caricatural de lecteurs, lesquels lecteurs s'attendent à des schémas clairement identifiés. L'hybride, au contraire, attend du lecteur qu'il ait un esprit éclectique, qu'il aime les mélanges, les choses qui se fondent les unes dans les autres, ce qui n'est pas la chose la plus partagée dans notre esprit français très cartésien, où on aime séparer, classer, étiqueter, mettre dans des cases ou des tiroirs, nommer les choses une par une...

Merci pour ton message, oui je suis assez d’accord avec toi le sujet, d’autant plus que le monde invisible qui est très présent en Bolivie et en Amérique latine en général, est quasiment tabou en France, voir qualifié de charlatanisme culturellement, donc dans la littérature ça cloisonne encore plus les genres 😊
 
Tiphs
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  338
   Âge  :  33
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Terre. Brûlée. Au vent.
   Date d'inscription  :  18/01/2017
    
                         
Tiphs  /  Tapage au bout de la nuit


Maih'em a écrit:
Emsi a écrit:

De prime abord, ce qui me dérange un peu avec ces petits éditeurs, c'est qu'ils servent plutôt au boss pour éditer ses propres livres.  

PB est très bien installé dans le milieu et a la réputation de bien traiter ses auteurs et ses illustrateurs. Ils sont présents sur énormément de salons justement parce que l'éditrice est sur tous les fronts, partout, ce qui est rare chez un éditeur. De plus, tu ne trouveras pas un éditeur qui ne "profite" pas de ses possibilités pour promouvoir un ami, une connaissance ou lui même. Que ça plaise ou non, c'est comme ça que le monde marche, c'est humain.

Emsi a écrit:
Je ne connais pas assez Plume Blanche pour juger.
Bah si apparemment vu que t'es sur le post de PB sur le forum et que tu y laisses ton commentaire. J'ai pas l'impression que tu poses une question, donc ...


Pour très bien les connaître (trololo), l'éditrice a en effet réédité deux de ses romans quatre ans après l'ouverture de la ME, et ça représente 2% de son catalogue. Elle est donc loin d'être l'autrice majoritaire de sa ME, comme c'est le cas ailleurs Smile Moi aussi ça me fait tiquer quand l'éditeur ouvre sa maison avec son livre, et en publie un chaque année, donc je me permets de faire cette précision, qui me semble importante. C'est ce qui m'a convaincue de leur soumettre mon manuscrit, à eux plutôt qu'à d'autres.


Emsi a écrit:
Pour le logo, mon avis n'engage que moi. Comme on dit "Des goûts et des couleurs.." et sans doute un passé dans le marketing, où il était important qu'un logo cadre avec tous les paramètres d'un annonceur, et pas seulement l'un des paramètres. Je n'ai jamais dit qu'il n'était pas "stylé" (si par là tu veux dire qu'il a "de l'allure") , j'ai juste parlé de l'adéquation à la ligne éditoriale et d'un côté vieillot (on peut être vieillot et stylé :mrgreen: )

Hiiiiin ben voilà, c'est parce que tu es une marketeuse à la retraite que je ne suis pas du tout d'accord avec toi Very Happy En tant que graphiste, je les trouve au contraire très bien (car il y en a deux, mais tu ne l'avais sans doute pas remarqué), et qu'il colle à la diversité de sa ligne éditoriale. Il ne faut pas nécessairement un logo avec une épée pour montrer que l'on fait de la fantasy, ou une typo sans empattement pour être moderne Razz Mais je comprends ta débandade de points d'exclamations, je fais la même face à d'autres logos ahah

Chimère a écrit:
Est-ce que Plume Blanche envoie toujours un refus type, ou pratique également le refus par non-réponse ?

Nope ! Ce sont toujours des refus types, et plus ils mettent du temps à arriver, plus le manuscrit est allé loin dans la sélection.
http://www.tiphs-art.com/
 
Liréo
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1299
   Âge  :  39
   Pensée du jour  :  La beauté sauvera le monde...ou le détruira.
   Date d'inscription  :  12/06/2021
    
                         
Liréo  /  Tentatrice chauve


Tiphs a écrit:
Ce sont toujours des refus types, et plus ils mettent du temps à arriver, plus le manuscrit est allé loin dans la sélection.
C'est bon à savoir! Merci pour l'information.
En ligne
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2198
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Crime et boniment


Liréo a écrit:
Tiphs a écrit:
Ce sont toujours des refus types, et plus ils mettent du temps à arriver, plus le manuscrit est allé loin dans la sélection.
C'est bon à savoir! Merci pour l'information.
Ah oui, intéressant cyclops

Il y a déjà eu des refus, cette année ? (question lancée telle une bouteille à la mer, au cas où quelqu'un saurait What a Face)
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5522
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Oui, je l'ai dit un peu plus haut.
Certains JE qui avaient envoyé à l'ouverture des soumissions (= première semaine de janvier) ont eu un refus après 3 mois.


[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Insta13[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Ftb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Nimbb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Jeb12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Dppeti12[Avis ME] Éditions Plume Blanche - Page 3 Cde11010

Participez au concours d'extraits 110 jusqu'au 9 octobre !
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2198
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Crime et boniment


Ah, pardon, je n'avais pas vu ! Merci pour l'info :flower:
...
...
...
[Se lance dans d'obscurs calculs pour essayer de déterminer, sachant qu'elle a envoyé fin janvier, en quelle semaine entre aujourd'hui et juillet, elle peut espérer recevoir son refus]
Laughing
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
meganefan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  457
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  31/03/2021
    
                         
meganefan  /  Pour qui sonne Lestat


Franchement, le logo on n'y prête même pas attention quand on voit la beauté de leur couverture, et perso moi je l'aime bien.
De ce que j'en ai entendu et ce que j'en vois, ça a l'air d'être une très bonne ME, tout comme Crin de Chimère.
En ligne
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2198
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Crime et boniment


Et voilà, j'ai reçu mon refus ce soir cheers
Ça fait toujours plaisir quand les gens travaillent les jours fériés Laughing
https://linktr.ee/annejustinejasinski
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Avis ME] Éditions Plume Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-