PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Avis lettre d'accompagnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


Bonjour à toutes et à tous,
Je me suis décidée aux envois papier et j'ai travaillé une lettre d'accompagnement très largement inspirée de ce que j'envoie par mail. ( Avec pour l'instant, un succès très relatif pale )
Je ne pense pas que la lettre soit un élément décisif dans le choix de publier un auteur ou pas. Tout au plus, elle donnera envie de lire le truc, ou de le jeter à la poubelle, direction "les espoirs perdus".
J'aimerais quand même avoir l'avis de la communauté JE. Pour avoir relu cette lettre, je la trouve un poil prétentieuse, mais comment ne pas l'être alors qu'on doit vanter les qualités du bousin.
Donc, voilà le truc. La critique est bienvenue !
spoiler:
 
https://www.poesitive.me
 
elopez7228
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  751
   Âge  :  40
   Date d'inscription  :  11/01/2019
    
                         
elopez7228  /  Blanchisseur de campagnes


Salut,
A ma connaissance, les éditeurs préfèrent un résumé complet du roman, pas un teaser. Ils veulent savoir où tu vas.

Si tu trouves que ta lettre est prétentieuse c'est qu'il faut peut-être la revoir. Moi je trouve qu'elle manque surtout d'assurance. De l'audace, que diable !

Ma recommandation serait de rédiger deux choses :
1- Un petit mot qui dit "bonjour, voici mon texte, merci pour votre attention" (formule le comme tu veux)
2- Une page de synopsis, avec la carte d'identité de ton manuscrit (nombre de caractères, public ciblé) + un résumé complet, incluant la fin.

Chez moi, par mail et par papier, ça ressemble là :

Spoiler:
 

Et tu prépares ta page de synopsis avec
1- Tes coordonnées complètes
2- La fiche technique (nombre de caractères, genre...)
3- L'argument du livre (le résumé un peu teaser, façon quatrième de couv)
4- le synopsis complet (début, rebondissements, fin)

Perso, je trouve que tout ça n'est pas nécessaire :
Citation :
Noémie peut être lue par un public d’adolescents autant que d’adultes. S’il nous est donné de traverser les décennies, nous gardons en souvenir les premières. Rien ne s’efface pour que tout se recrée. Cependant et pour ne pas rester dans la pirouette, Noémie parle au « je », au présent et s’inscrit davantage dans une collection jeunesse. Cette histoire emprunte au roman d’apprentissage, au thriller — en particulier dans sa seconde partie —, elle mélange les ambiances, les humeurs, du fantasque au réalisme, de la douceur au dur, du clair à l’obscur.

Je pense que l'éditeur·ice cherche l'info, qui ici est noyée dans des circonvolutions. Tu peux dire la même chose en étant factuelle, par exemple :
Genre : blablabla
Public ciblé : young adult / adolescents... mais pas que !

Voilà mon ressenti
en espérant que ça t'aide
https://linktr.ee/emilie_goudin.lopez
 
Ness Morgan
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  17/02/2021
    
                         
Ness Morgan  /  Petit chose


Bonjour, de ce que j’ai pu lire et entendre, la lettre permet de faire un premier tri des manuscrits, donc dans ce sens elle est plutôt importante Smile
Je trouve ta lettre intéressante et elle donne envie d’en savoir plus. Et je ne la trouve pas prétentieuse.
Une remarque : donner le genre du roman peut être un plus (mais j’ai l’impression que c’est de la blanche ?) et j’ai des doutes sur la partie traitant du lectorat. Je pense que les éditeurs attendent que tu sois claire : est-ce du jeunesse, de l’adulte ? Car les éditeurs risquent de ne pas être les mêmes d’une catégorie à l’autre. Mais ton heroine étant adolescente je dirais du young adult / adolescent. (Je ne sais d’ailleurs pas si le « je » est la bonne raison de le mettre dans la jeunesse Wink)
J’espère que je t’ai donné des pistes, que tu peux ignorer totalement car je ne suis pas éditeur Smile
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3588
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


Bonjour Lola,
Je déplace dans la section "générale".
Bonne journée.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


Citation :
Bonjour Lola,
Je déplace dans la section "générale".
Bonne journée.

Merci Florence et désolée Embarassed
Bonne journée à toi.
https://www.poesitive.me
 
Radischat
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2799
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radischat  /  Guacamole de radis rouges


Cette lettre d'accompagnement est intéressante et pas prétentieuse du tout mais à mon sens, il y a quelques problèmes :
- différentes maisons demandent différentes choses dans les lettres d'accompagnement, certaines veulent des résumés complets (comme ça a déjà été dit plus haut) et là, je pense qu'on a pas ça.
- il faut voir la lettre d'accompagnement comme une présentation de projet, ce que tu as commencé à faire sans aller jusqu'au bout : les autres l'ont dit, il faut être un peu procédurier avec ses coordonnées, le genre, la taille, et tout ça. De plus, si j'étais toi, je couperai dans le gras des thématiques pour aller à l'essentiel en quelques lignes, (et du coup, pouvoir dire plus avec moins de mots) et j'éviterais de dire que tu ne t'es pas posée la question du lectorat.
- Dernier petit truc, j'ai remarqué qu'il y avait quelques phrases en "qui" qui rendent la lecture un peu maladroite. Ouvrir avec : Ce roman, qui épouse le point de vue d’une adolescente, explore différents thèmes. complique le tout alors que : Ce roman épouse le point de vue d'une adolescente et explore différents thèmes coule tout seul. Pareil pour : Noémie, adolescente foutraque qui moque l’engouement de sa mère pour le développement personnel et voue un culte à son père, avocat médiatique, va mentir. met son action en bout de ligne et la formulation est bien trop dense. Il faut être le plus directe possible.
 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


Merci Elopez Very Happy

Citation :
Je pense que l'éditeur·ice cherche l'info, qui ici est noyée dans des circonvolutions. Tu peux dire la même chose en étant factuelle, par exemple :
Genre : blablabla
Public ciblé : young adult / adolescents... mais pas que !

Oui, je pense que c'est compliqué dans la formulation, j'ai viré...

Merci Red Very Happy
Citation :
Dernier petit truc, j'ai remarqué qu'il y avait quelques phrases en "qui" qui rendent la lecture un peu maladroite. Ouvrir avec : Ce roman, qui épouse le point de vue d’une adolescente, explore différents thèmes. complique le tout alors que : Ce roman épouse le point de vue d'une adolescente et explore différents thèmes coule tout seul.

Oui, la conjonctive fait un peu ampoulé ( beaucoup ) d'où mon sentiment d'une forme de pédanterie Rolling Eyes

Merci Ness:D
Citation :
Je trouve ta lettre intéressante et elle donne envie d’en savoir plus. Et je ne la trouve pas prétentieuse.


Après, je crois que ma difficulté à concevoir cette lettre est liée au fait que je n'ai pas réfléchi au public cible et que je ne sais pas bien où ranger Noémie : trop adulte pour des ados, trop ado pour les adultes.
En tout cas, merci à tous.
https://www.poesitive.me
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  529
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Gloire de son pair


Bonjour !

Je trouve que tu émets vraiment trop de doutes dans ta lettre :
" Je les crois universels"
" Je ne possède pas de réponse définitive"

Ca insinue que tu n'as pas confiance en ton projet, que tu n'es pas sûre de toi, de tes opinions, etc. C'est ton roman, donc si tu décides que le sujet des chaussettes dépareillées est important alors il est important point barre. Si les autres ne le trouvent pas important bah ils le lisent pas puis c'est tout.

"si elle se pose" elle se pose TOUJOURS, ça permet à la ME de faire le tri et surtout organiser la promotion du roman ! Là ça fait croire à l'éditeur que la cible est ambiguë et donc qu'il aura plus de travail et prendra plus de risque
"je ne me la suis pas posée lors de l’écriture…" ça sous-entend que tu ne sais pas ce que tu fais. Tu peux tout à fait écrire un roman sans viser un public, mais à la fin, il faut que tu détermines par toi-même à qui il correspond le plus. Surtout que par la suite, tu évoques que ça concerne la collection jeunesse donc tu réponds à une longue phrase par la suite (et chaque mot compte dans une lettre, l'éditeur n'a pas le temps donc faut être méga concis)

"Noémie parle au « je », au présent" Ca on s'en fiche un peu. L'intérêt de donner les caractéristiques de ton roman, c'est pour que l'éditeur sache que ça correspond à ses collections et en l'occurrence je crois pas que ça existe des collections selon le temps ou le point de vue x)

"en particulier dans sa seconde partie" pas besoin de préciser, sinon ça fout le doute du coup sur la première partie (est-ce qu'elle sera aussi profonde par exemple)

Je ne trouve pas du tout qu'elle soit prétentieuse du coup, au contraire même. Je pense d'ailleurs que certains éditeurs survolent simplement la lettre donc on voit y voir une structure, nos yeux doivent être attirés par les info centrales donc le résumé, le genre, le nombre de mots ou de signes, la cible, les thèmes.

Voilà, ça c'est mon avis qui m'est complètement personnel !
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  491
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Pour qui sonne Lestat


Hello,

J'apporte ma pierre à l'édifice :


Vous trouverez, joint à ce courrier, mon premier roman :............ Ce roman, Truc tout con, mais en première ligne tu as une répétition qui créé une petite lourdeur.


qui épouse le point de vue d’une adolescente, je ne suis pas certaine que ça se dise, en tout cas moi j'ai tiqué, j'aurais mis "qui adopte", moins chaloupé.

explore différents thèmes. Je les crois universels, ceux de l’amitié, de la trahison, du mensonge et de son corollaire : la vérité. Ce sont des thèmes universels, ton "je le crois" sous-tend un certain malaise qui ne joue pas en ta faveur. Autre chose : si tu veux souligner l'universalité de ton texte, penses aussi à contrebalance avec ce qui le démarque, car c'est bien ce qu'on va lui demander, de se démarquer.

Si toutes les vérités étaient bonnes à dire, belles à entendre, un peu répétitif, paraphrase

il n’y aurait nul besoin de les travestir.
Noémie, adolescente foutraque qui moque l’engouement de sa mère pour le développement personnel et voue un culte à son père, avocat médiatique, va mentir. Phrase trop longue et chaloupée, on se prend les pattes dedans. Fais-en deux. Noémie est une ado ...  Elle moque.... et voue un culte...."

Mentir pour donner du relief à ces terres plates du nord de la France dans lesquelles elle a emménagé contre son gré. Mentir pour se faire aimer. L'image est intéressante mais la forme est trop alambiquée. J'aurais mis un truc style "Dans le Nord de la France, les paysage sont plats, la vie de Noémie aussi. Pour tenter de mettre un peu de relief dans son quotidien, elle s'inventera des histoires  hautes en couleurs et en rebondissements...

Ce mensonge — premier d’une lignée — Le mot lignée ne me plaît pas ici, ça me renvoie plutôt à une lignée d'élevage. ici je préfère "série". (et des virgules plutôt que des tirets)

la conduira à une vérité qui la dépasse de plus d’une coudée. Je ne connais pas cette expression mais a priori, elle se rapporte à une image physique, donc peut-être pas la plus pertinente.


Ce roman évoque également un thème qui m’est cher, celui de la filiation. Ma fonction de psychologue m’y confronte régulièrement. Je trouve que c'est bien d'inclure ton métier de cette façon. Juste, précise bien ton "métier" et non ta fonction, c'est quand même bcp plus valorisant ^^

Sommes-nous condamnés à n’être que les enfants de nos parents ? Je trouve cette question très intéressante et selon la place dans le roman, je la mettrais peut-être un peu plus en avant.

Je ne possède pas de réponse définitive. Enlève, j'ai dans l'idée que tu ne veux pas faire pédante, mais là tu obtiens l'effet inverse : ça sonne très "je ne suis pas du tout sûre de moi et de mon projet"

Je suis pourtant convaincue que si l’on ne peut pas réécrire l’histoire, il est possible d’écrire la suite d’une autre façon.
Quant à la question du lectorat, si elle se pose, je ne me la suis pas posée lors de l’écriture… Alors je suis pas éditrice, mais je doute que ce genre de phrase donne envie ^^ Moi non plus je me suis pas vraiment posée cette question pour mes projets mais je n'en dis rien aux ME. Soit ne mets rien, soit par sur un truc large
. (comme pour le genre)
Noémie peut être lue par un public d’adolescents autant que d’adultes.

S’il nous est donné de traverser les décennies, nous gardons en souvenir les premières. Rien ne s’efface pour que tout se recrée. Je trouve ces deux phrases un peu "vérités toute faites" perso ça me donne le sentiment qu'on est pas allé chercher bcp plus loin et que le roman risque de manquer de profondeur.

Cependant et pour ne pas rester dans la pirouette, Noémie parle au « je », au présent et s’inscrit davantage dans une collection jeunesse. Cette histoire emprunte au roman d’apprentissage, au thriller — en particulier dans sa seconde partie —, attention tu nous perds là ^^

elle mélange les ambiances, les humeurs, du fantasque au réalisme, de la douceur au dur, du clair à l’obscur. j'aime bien même si j'ai dans l'idée que pour qqn qui lit des lettres d'accompagnement tous les jours, ça sonnera sans doute un peu déjà lu.

J’espère que ce projet vous séduira, et vous remercie, par avance, du temps que vous lui consacrerez.



J'espère t'avoir aidé Smile
 
Lola P
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  98
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/06/2020
    
                         
Lola P  /  Pippin le Bref


Merci Leah de t'être attardée sur cette lettre. Après les premiers retours, j'avais procédé à des remaniements et des coupes  Avis lettre d'accompagnement 1f603
Le paragraphe de la fin a sauté, je n'étale plus mes incertitudes. Je dis que le roman est destiné à de ados 15 et + et possiblement à des adultes.
En même temps, je reste persuadée que l'un des problèmes majeurs de mon bousin c'est que je n'ai pas réfléchi à la cible en l'écrivant et je ne suis pas persuadée, même si j'affirme le contraire dans ma lettre d'accompagnement, qu'il soit réellement jeunesse.
OK, l'héroïne est une ado, OK, le récit est au présent et au je, mais il n'y a pas les gimmicks habituels du roman ado ( j'en ai lu après l'écriture de Noémie pour me rendre compte Rolling Eyes ) : pas de romance, d'addictions, de découvertes sexuelles, pas de quête du graal ou équivalent. ( Je caricature sans doute, j'en ai lu que 3  Twisted Evil  )
Enfin, on verra bien. Je travaille un autre projet et là je suis sûre de ma cible ( C'est un thriller, un vrai )
https://www.poesitive.me
 

 Avis lettre d'accompagnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-