PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Bundle 6 Boosters EV05 Forces ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Intégrer ses écrits à son CV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Scribolitain
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  81
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  12/04/2021
    
                         
Scribolitain  /  Pippin le Bref


Intéressante comme question.

Mes méfaits littéraires ne sont pas mentionnés sur mon CV, ni dans la section expérience, ni même dans la partie hobbies. Même pas en tout petit. Rien. Pourtant, mon activité tourne autour de la rédaction. Va comprendre... Il doit y avoir un truc pas assumé là-dedans.

Il m'est cependant arrivé à un entretien d'embauche de dire que j'avais écrit un roman. Je ne sais pas pourquoi, je voulais sûrement épater la galerie. La recruteuse était intéressée mais quand je lui ai dit qu'il n'était pas édité, je me suis sentie :rain:

C'est un peu idiot en y repensant. Quelqu'un qui chante ou joue d'un instrument va le mentionner dans son CV même s'il ne fait pas de concert. Je ne sais pas pourquoi il y a ce bocage avec l'écriture.

Je vais peut-être le rajouter dans mon CV. Une simple mention "Ecriture" dans les hobbies pour commencer, "Future prix Nobel de littérature" quand j'aurai calmé mon syndrome de l'imposteur  Cool
https://scribolitain.com/
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1798
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Oui c'est vrai ça ! Il y a une exigence avec l'écriture, comme si pour être légitime/valide, il fallait que ça soit professionnel. Si tu n'es pas publié, ça sous-entend que c'est nul ce que tu fais. Alors que personne ne dit ça par exemple des dessinateurs. Même des dessinateurs amateurs sur twitter, on va leur dire que c'est incroyable ce qu'ils font. Alors que les auteurs, je sais pas, y a une exigence dans ce domaine
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2165
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Ce qui est délicat, en plus, par rapport à "jouer du piano ou du violon", c'est que si l'instrument apporte quelques "indices" au sujet du candidat, l'écriture suppose souvent que l'auteur est impliqué. 

Et quoi qu'on en dise, ce qu'on écrit est perçu comme étant, au moins un tout petit peu, un reflet de nous-mêmes... 

DONC : à voir si on a intérêt à dévoiler cet aspect à un futur employeur, si ça risque d'être bien ou mal interprété... 
C'est délicat. 
Pour ma part, je ne l'ai jamais fait, ça ne m'a jamais effleuré l'esprit.

Ceci dit, tout dépend aussi de ce que souligne HODOBEMA : si on est officiellement publié par une ME ou pas. 
Mais même là, on peut préférer ne pas en parler... Wink
 
Scribolitain
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  81
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  12/04/2021
    
                         
Scribolitain  /  Pippin le Bref


C'est vrai que l'écriture touche plus à l'intime que la pratique d'un instrument. Je réalise que la comparaison n'est pas exacte et qu'il faudrait plutôt faire le parallèle avec de la composition de musique.

Mais même là, je trouve que mettre composition de musique sur un CV sonne mieux qu'auteur de romans même si dans le premier cas personne n'écoute les morceaux composés.

Bref, on pourrait écrire tout un roman sur la relation compliquée entre l'auteur et son statut, et cette volonté parfois étrange de vouloir garder cette activité secrète.
https://scribolitain.com/
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Dans mon cas, le problème est que ça ne sera jamais un ajout. Je l'avais ajouté à mon CV d'enseignante au début : les concours de poésie que j'avais gagnés comme "Flammes vives", les albums jeunesse publiés... puis une inspectrice m'a dit "Vous vous prenez pour un écrivain reconnu ?" et ça m'a refroidie. Je ne pourrai jamais concilier les deux. J'aurais bien aimé : animer des ateliers d'écriture de poèmes avec les élèves, par exemple, leur expliquer comment on travaille avec un illustrateur... je ne peux pas.
Comme je gagne bien ma vie en tant qu'enseignante et que je ne gagne rien en tant qu'auteur (je gagnais un peu en 2014, 2015, 2016... quand j'écrivais surtout des albums jeunesse mais j'ai laissé tomber parce que j'avais plus envie d'écrire des nouvelles et des romans), j'ai souvent eu envie de tout laisser tomber, mais j'ai ça en moi et je suis encore à plus de 20 ans de la retraite. Mais je n'en parle jamais au boulot. Je ne fais même pas ma pub. C'est un peu comme une passion honteuse.
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2165
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MADDY a écrit:
. puis une inspectrice m'a dit "Vous vous prenez pour un écrivain reconnu ?"

Oh, my Gosh... pale pale pale ou comment casser les autres... !!!  

Quelle dommage, franchement, tu es tombée sur une vraie co..e. Sad
 
hodobema
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1798
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  05/01/2021
    
                         
hodobema  /  Six-Cent-Team


Je pense que cette inspectrice est très fermée d'esprit et un peu frustrée. Sa remarque est stupide donc ça ne doit pas te braquer. Et puis quand bien même ça serait le cas, qu'est-ce ça fait ? On a le droit d'avoir confiance en soi.
 
Camusso
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  576
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  18/03/2021
    
                         
Camusso  /  Gloire de son pair


La différence entre jouer d'un instrument et écrire, c'est que pratiquer la musique sous-entend qu'on a suivi une formation (au conservatoire ou à l'école par exemple), c'est en quelque sorte une activité plus reconnue que l'écriture. Alors qu'écrire, c'est "accessible" à tous, dans le sens où tout le monde peut écrire, ce qui n'est pas le cas pour les instruments de musique. Ce qui peut paraître peu reconnue comme activité aux yeux des recruteurs (sauf si on a publié dans une maison d'édition)
 
MaddyForeigner
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1979
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Journal du posteur


Je fais étudier des poèmes chaque année à mes élèves. J'ai déjà fait participer mes classes à des concours de poésie : une année, une de mes élèves avaient gagné un premier prix. J'ai gagné des prix de mon côté quand j'ai commencé à écrire des poèmes en 2013 et ça a continué jusqu'à ce que j'arrête en 2016.
J'avais été étonnée que je ne puisse pas du tout animer d'ateliers d'écriture de poèmes, par exemple.
J'aurais pu animer un club de théâtre sans problème, alors que je n'ai aucune expérience, aucun diplôme particulier et que je serais nulle en tant qu'actrice. Je rougis pour un rien et je ne vois pas du tout ce qui me rendrait légitime pour mettre en scène un texte.
Mais je sais écrire un sonnet, un rondeau ou une ballade. J'ai écrit un recueil entier sur le thème des fruits, paru aux éditions Hugues Facorat (pas une grande ME, on est d'accord) : ce n'est pas de la grande poésie, mais pour des 6e/5e, certains poèmes seraient justement parfaits, et comme je les ai écrits, je pourrais leur expliquer pourquoi j'ai mis 12 syllabes là et pas 8... et oui, là, c'est bien une métaphore. Pour une fois, ils rencontreraient l'auteur du poème en vrai même si c'est juste une poétesse de leur coin qui a su aligner dix vers. Mais peu importe. Ça pourrait leur donner envie de s'y mettre aussi.
Eh bien non, parce que mon enthousiasme a été tué dans l'œuf.
D'ailleurs, je n'écris plus de poésie.
 
Scribolitain
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  81
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  12/04/2021
    
                         
Scribolitain  /  Pippin le Bref


Camusso a écrit:
Alors qu'écrire, c'est "accessible" à tous, dans le sens où tout le monde peut écrire, ce qui n'est pas le cas pour les instruments de musique.

Je suis tout à fait d'accord, et c'est justement là le souci. Comme l'écriture est accessible, beaucoup pensent que c'est "facile". Avec les nombreuses plateformes d'écriture qui ont vu le jour et l'autoédition qui se démocratise, de plus en plus de gens s'y mettent. Difficile dans cette masse de savoir qui fait cela sérieusement et qui se prend pour un génie des mots parce qu'il a eu 1000 vues sur wattpad. Rajoute là dessus ceux qui, malgré ce côté accessible n'y arrivent pas, et on obtient beaucoup de frustration de tous les côtés. Et des critiques.

@Maddy
Si la personne s'est permis de critiquer ton activité, c'est probablement qu'elle la pratiquait elle-même mais n'a pas réussi à aller au bout, à percer, à en tirer une quelconque satisfaction. Ceux qui critiquent le plus les auteurs sont malheureusement les autres auteurs. Tu prends quelqu'un qui n'écrit pas du tout, je te parie qu'il trouvera ça génial que tu écrives de la poésie, des romans, des nouvelles, ce que tu veux. Est-ce que cette inspectrice frustrée mérite que tu jettes une passion à la poubelle ?
https://scribolitain.com/
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  993
   Âge  :  44
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Bile au trésor


Un des gros problèmes de l'écriture vis à vis de certains recruteurs (je ne sais pas si on en a déjà parlé ici ou pas) c'est que c'est une activité solitaire, et beaucoup de recruteurs n'aiment pas les activités solitaires. La musique, au contraire, c'est l'activité sociale par excellence, on joue devant un public, et en prêtant une attention de tous les instants aux autres musiciens. Pareil avec le sport. Mais l'écrivain, lui, est souvent vu comme quelqu'un de renfermé sur lui-même, qui préfère s'isoler dans des mondes imaginaires.
https://fabiendelorme.fr
 
questiondepointure
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  194
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  19/02/2021
    
                         
questiondepointure  /  Tycho l'homoncule


A mon avis il ne faut rien mettre si vous n'avez pas été publié dans une maison à compte d'éditeur. Il ne faut se vanter que de ce qui est prestigieux, de manière générale.

Citation :
Un des gros problèmes de l'écriture vis à vis de certains recruteurs (je ne sais pas si on en a déjà parlé ici ou pas) c'est que c'est une activité solitaire, et beaucoup de recruteurs n'aiment pas les activités solitaires. La musique, au contraire, c'est l'activité sociale par excellence, on joue devant un public, et en prêtant une attention de tous les instants aux autres musiciens. Pareil avec le sport. Mais l'écrivain, lui, est souvent vu comme quelqu'un de renfermé sur lui-même, qui préfère s'isoler dans des mondes imaginaires.

Exact. Le climat actuel est anti-intellectuel à outrance, et ne valorise quasiment que le social. C'est quelque chose à ne pas négliger.
https://www.wattpad.com/user/questiondepointure
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Intégrer ses écrits à son CV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-