PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -34%
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 ...
Voir le deal
919 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Votre processus d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Louvoir
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  45
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  13/12/2020
    
                         
Louvoir  /  Petit chose


Salut tout le monde

Je n'ai pas vraiment trouvé de sujet correspondant à ce que je voulais, donc j'inaugure. Si j'ai loupé un sujet, je m'excuse auprès des modérateurs et administrateurs  Rolling Eyes
Je commençais à poster sur le sujet des logiciels d'écriture, mais je me suis rendu compte que le sujet était beaucoup plus vaste que ça.


De mon côté je suis sur LibreOffice, agrémenté d'Antidote, presque indispensable pour moi!

Lors du premier jet, je ne me met pas de limite. Je me met une bonne playlist (qui dépend de l'ambiance que je veux donner à mon texte, mais souvent quelque chose de bien épique) et je déroule. Dans l'idéal, je ne fais pas de relecture avant d'être arrivé au point final.

Ensuite, premier balayage avec mon ami Antidote qui me permet de faire une relecture en même temps. Là, plus de musique, il me faut le silence.
Normalement, lors de cette première relecture, des idées me viennent pour améliorer le texte, que ce soit du point de vue stylistique, scénaristique ou autre. Du coup je fais mes modifications à la volée. Mais attention, j'enregistre tout ça dans un nouveau fichier! J'aime bien revenir voir mon premier jet quand je bloque et que je doute. Cela me permet de me remémorer vers où je voulais aller à la base :mrgreen:

Après, seulement quand je pense avoir une version relativement aboutie, j'imprime et je relis sur papier en gribouillant dessus partout où quelque chose me gène.
Puis je fais toutes mes modifications sur un nouveau fichier et repassage sur Antidote.

Généralement, c'est à ce moment-là que je met de côté mon texte pendant quelques temps. Genre une ou deux semaines minimum. Pendant ce délai, je m'astreins à ne pas regarder mon texte. Même s'il tourne en boucle dans mon cerveau. Souvent c'est à ce moment-là que me viennent de nouvelles idées pour l'agrémenter, l'améliorer, résoudre une situation maladroite, etc. Je note bien précieusement ces idées dans un petit cahier.
Et après ça : rebelote. Je relis mon texte, avec mon petit cahier à idées et je réécris, toujours sur un nouveau fichier. Puis repassage sur Antidote, puis impression, puis relecture,...

Voilà mon cycle. Je le répète jusqu'à ce que je sois satisfait de mon texte Smile
Et plusieurs de ces cycles peuvent s'entrelacer (s'entrechoquer même parfois!) si je suis sur plusieurs textes en même temps.
Je ne sais pas vraiment si c'est la bonne manière de faire, j'ai construit ce processus assez naturellement en fait. En tout cas, je suis curieux de connaître le vôtre et pourquoi pas avoir vos conseils  Smile
 
Blue Orange
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  61
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  20/01/2021
    
                         
Blue Orange  /  Clochard céleste


Hello Louvoir !

Sujet hyper intéressant, j'adore voir les différentes méthodologies !
La tienne me semble déjà bien au point et, le plus important, elle a l'air de fonctionner pour toi ! On est tous tellement différents que malheureusement (ou heureusement), on a tous des façons de faire bien à nous qui peuvent ne pas du tout convenir à d'autres.

Pour ma part, je sais que je n'arrive à bosser que sur un projet à la fois.
J'ai un carnet par projet (passion papet') et je note mes idées au fur et à mesure, un synopsis grossier et à partir de là je fais mon worldbuilding, mes fiches personnages. Je développe tout, et quand j'ai assez de matière, que je pense avoir répondu (et posé) à toutes les questions que soulève mon intrigue, je commence un plan détaillé.

J'admire les gens comme toi qui partent en premier jet et qui reprennent ensuite. Pour ma part, les corrections et la réécriture m'angoissent beaucoup donc quand je commence à écrire, ça fait déjà des semaines que je réfléchis à tous les détails et que le plan est très très détaillé (facilement 50-60 pages de plan). Comme ça, quand je commence à partir, je n'ai plus à réfléchir à : comment est habillé tel perso, la météo est-elle la même entre les chapitres 18 et 19, etc. J'ai un plan et un fichier excel qui répondent à ces questions.

Peut-être que je perds en plaisir et en spontanéité, mais incapable de faire autrement.
Ensuite, j'écrire généralement les premiers chapitres que je réécris jusqu'à trouver le style, la bonne narration, etc et quand c'est bon, c'est parti pour le marathon ahah. J'écris tout sans relire (la peur de trouver si nul que je serais capable de tout supprimer), puis je relis avec Antidote, tout pareil. Et, comme toi, je trouve hyper important de laisser poser le texte. Pour ma part c'est parfois un mois quand l'obsession n'est pas trop grande^^ Et puis ensuite, corrections, relecture, suppression des milliers de répétitions insupportables et, enfin, bêta-lecture.

Voilà, ma méthode est un peu psychorigide je dois dire mais au moins, je m'évite beaucoup de réécriture après.
En fait, le plus important/excitant à mes yeux c'est de connaître la fin (impossible de commencer un roman sans savoir comment ça finit !) et ensuite, de chercher comment arriver là. Et ça, je n'arrive pas à le faire sans le plan détaillé je dois avouer.

Merci pour ce sujet en tout cas, j'ai hâte de voir les autres façons de travailler, je trouve ça fascinant Razz
 
requisition
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  110
   Date d'inscription  :  05/04/2016
    
                         
requisition  /  Petit chose


Bonjour, c'est intéressant de voir les méthodes des autres, en effet ! J'aime bien l'idée de faire les corrections sur un nouveau fichier et de garder l'ancien !

Pour ma part le processus d'écriture est assez chaotique Laughing J'ai tendance à chercher la perfection constamment, donc lorsque j'écris une phrase/un paragraphe, je le modifie jusqu'à être satisfaite. Autant dire qu'écrire un chapitre me prend des lustres, et que l'écriture en générale est un casse-tête ! Les seules fois où j'arrive à écrire presque sans relire immédiatement c'est lorsque j'ai une vague d'inspiration, ce qui est assez rare...
Même quand j'essaie de me forcer à écrire sans prise de tête, c'est plus fort que moi Sad

Je fonctionne avec un plan global dans ma tête, ou alors plan partiellement écrit, plus ou moins détaillé, et que je complète au fur et à mesure.

Et après le premier jet (déjà parfait Very Happy ) je relis, reformule, complète les chapitres (car en général je laisse des " trous de narration" un peu partout ), corrige avec Andidote, et ainsi de suite jusqu'à l'overdose :flower:
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi en tant que poète, je prends de la drogue et je me laisse aller.
Le lendemain j'y comprends plus rien alors je me dis que ça doit être de la poésie. Smile
(Attention ce commentaire comporte une importante dose de fiction.)
 
Sklaërenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1512
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans le lointain des mystères
   Pensée du jour  :  I'm the fucking writer for my story life
   Date d'inscription  :  15/06/2013
    
                         
Sklaërenn  /  Roland curieux


Coucou alors, il faudrait déjà que j'arrive à finir mon 1er jet, mais avec Tempest, je suis bien partie pour.

J'écris avec une playlist que je forme au fur et à mesure de mes besoins et trouvailles. Je ne fais pas de plan pour les premiers chapitre, je laisse couler l'inspiration et ensuite seulement je fais un plan global, mais pas détailler non plus.

Je fais un plan avec 2 chapitres à l'avance après ça pour garder mon fil conducteur sans trop me coincer non plus. J'ai déjà tester d'écrire mon plan de façon détailler et au final j'avais perdu toute envie d'écrire l'histoire en question. Sachant que la, en plus, l'histoire à énormément changer depuis le projet de base ( ça me plaît hein !C'est le 1er projet dont je n'envisage pas déjà là réécriture )

Par contre, je suis incapable d'écrire le tout d'une traite, j'ai besoin d'avoir un retour presque au fur et à mesure ( je me garde toujours un ou deux chapitres d'avance minimum ) sinon je doute trop de moi et ça me coupe toute motivation.

On verra quand j'aurai fini le 1er jet de ce tome 1 comment j'agirai, je reviendrai compléter ça a ce moment là 😉
http://airyscine.forumgratuit.org
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  795
   Âge  :  29
   Localisation  :  Tours
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Blanchisseur de campagnes


En ce qui me concerne, pas de méthode, car je considère que la méthode, c'est un peu la mort de la créativité.

Mon premier projet, (2 premiers tomes d'une série) je l'ai couché à toute vitesse + travail titanesque de réécriture derrière. Je viens d'entamer le 3ème tome, et là j'essaie d'y aller de manière plus réfléchi, je me suis écrite une mini trame avec juste les éléments que je ne dois pas oublier d'insérer. En fait, je ne voulais pas d'un vrai plan qui m'empêcherait de rajouter des persos ou des intrigues secondaires si ça me chantait, et c'est ce qu'il se passe d'ailleurs.

Le deuxième projet, il s'est construit au fur et à mesure de l'écriture, avec quelques phases de réécriture/corrections quand même.

Je n'utilises ni fiches persos, ni tableaux etc. et de manière, générale, le moins d'outil possible. J'ai plusieurs carnets dans lesquels je note mes idées mais dans les faits j'y reviens assez peu. Par contre, avant de commencer à écrire un chapitre, j'aime bien le résumer en quelques notes au sommet de la page pour être sûr de ne pas partir dans tous les sens (ma spécialité)

Pour mon troisième projet, encore un autre délire, j'écris par bribes sur papier les scènes auquelles je pense et je verrais comment est-ce que je m'y prends pour rassembler le tout.

Voilà, voilà

Vos habitudes sont intéressantes à lire !
 
page-blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  22/01/2021
    
                         
page-blanche  /  Homme invisible


Bonjour ! pour ma part, j'essaye de me noter les personnages, un peu de traits physiques et surtout leur rôle et de noter les idées principales. C'est très important, je trouve, mais c'est parce que j'ai une mémoire de poissons rouge, c'est pour ça Wink
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2232
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Mon inconscient travaille beaucoup en amont, sans que je ne me rende compte de rien, et un beau jour, l'histoire est prête, mais : ça ne fonctionne pas pour tout comme ça (voir l'histoire de la romance...  ou pire, le feel good que j'ai dû entièrement réécrire, puis ensuite retravailler à mort en ajoutant des chapitres, etc... ) ; et puis, j'ai besoin de noter aussi, donc :

-  toujours au minimum : une page word ouverte à côté du roman + un énorme bazar de notes "fluotées" sous le roman

- et comme si ça ne suffisait pas : l'éternel carnet à spirales que j'aime d'amour, et sur lequel je note à la main, chapitre par chapitre + des pages avec des idées, etc.....


Quoi ? Si je m'en sors dans ce bazar ??? Mais quelle question étrange... scratch Shocked Rolling Eyes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
 
s.tupido
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  561
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Gloire de son pair


Moi je pars d'une idée qui me plaît (vraiment une idée toute seule, un truc un peu décalé du genre "tiens mais si les poissons savaient chanter ?", ou bien une scène du genre "concert symphonique de poissons") et je développe une situation initiale et une vague idée de la fin.
Quand j'ai ces grandes lignes, je laisse un peu reposer, je réfléchis de temps à autre sur le sujet et surtout j'occupe mon cerveau à autre chose. Au bout de quelques jours ou quelques semaines, j'ai des idées supplémentaires qui viennent (le rôle des algues dans le concert symphonique des poissons, etc.).
Quand je sens que j'ai assez bien cadré mon début, je commence à écrire le premier jet. A partir de là, j'invente au fur et à mesure tout en conservant le cadre donné par mes grandes lignes initiales (disons que c'est un fonctionnement hybride entre avoir un plan et ne pas en avoir). Arrive toujours un moment où j'ai besoin de me poser et de cadrer au millimètre les événements restants avant de finir le premier jet (cadre au millimètre que je change quand même en cours de route).
Quand j'écris mon premier jet, je me fixe un minimum de 1000 mots par jour (je vise 1500 actuellement parce que j'ai plus de temps et d'énergie). En 3 mois mon premier jet est bouclé.
Ensuite avant la relecture je laisse reposer... 3 bons mois, le temps d'écrire un autre premier jet. Et quand je reviens sur le texte, j'ai oublié la moitié de l'histoire et ça m'évite de m'auto-embarquer dans mon histoire.
https://edewilmer.wordpress.com/
 
Louvoir
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  45
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  13/12/2020
    
                         
Louvoir  /  Petit chose


C'est super intéressant de lire vos méthodes.
En fait, quand je dis que je vais au bout de mon premier jet avant de passer à la relecture/réécriture, il y a certains passages de ce tout premier brouillon qui ressemblent plus à un plan détaillé qu'autre chose.

Après, ce que j'ai décrit dans mon premier message, c'est ce qui se passe le plus souvent. Mais il m'arrive parfois d'avoir une scène en tête, de l'écrire, et de me rendre compte qu'elle n'a aucun sens dans mon projet actuel Laughing

Pour ce qui est du nombre de mots écrits par jour, j'ai essayé de me m'obliger à me fixer un objectif minimum. Mais je me suis apperçu que je n'arrivais pas à le tenir. J'écris vraiment de manière assez peu régulière. Certains jours, je n'ai vraiment pas envie de me mettre devant mon écran et reprendre mon histoire. Et puis d'autres jours, je vais pondre 5000 mots sans difficulté. A la limite, il faudrait que je me mette un objectif à la semaine ou au mois scratch

Merci pour vos réponses en tout cas et bon courage dans vos différents projets!
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2232
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


LOUVOIR :

Je pense que chaque personne est différente, mais qu'il est parfois intéressant de tenter des techniques : au moins, tu as tenté "écrire régulièrement", et bon, ça ne te convient pas (pour le moment... )

Alors que moi, qui suis si peu "disciplinée", hé bien, je me suis aperçue que la technique qui consiste à s'y mettre tous les jours (une pause par semaine seulement), avec un minimum de chapitres, et un certain nombre de caractères par chapitre, hé bien, cela me convient mais mieux :

cela aide à ne pas perdre le fil, à ne pas laisser le roman en plan, bref, c'est bien (presque comme un RV amoureux tous les soirs Very Happy :flower: :woowoo: :nsortedefleur:  !)
 
Mickael13
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  142
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  06/01/2021
    
                         
Mickael13  /  Barge de Radetzky


Qu'est-ce que j'envie ceux qui peuvent écrire tous les jours !
De mon côté, je suis "obligé" d'attendre le week-end. Même si un jour j'ai le temps d'ouvrir mon fichier, il m'est assez difficile de trouver la concentration pour écrire plus d'une centaine de mots valables - c'est à dire que je ne jetterai pas à la prochaine relecture.
J'ai du mal à switcher et à me concentrer sur mes écrits, il me faut obligatoirement une période plus ou moins longue de transition pour me mettre dans "le truc" et ne pas être pollué par les sujets de la journée.

La seule chose que j'arrive à faire au jour le jour c'est prendre quelques notes sur mon téléphone lorsque quelque chose d'intéressant en rapport avec mon récit me passe par la tête. Une idée ou une formule.
Mais comme je ne traite pas ces notes au fil de l'eau, je me retrouve au bout de quelques mois avec un paquet de notes un peu décousues et je n'en utilise qu'une toute petite partie.
Pareil lorsque je repère une formule ou une idée en lisant autre chose. Je suis le spécialiste des bouquins pleins de post-it et quand je reprends le bouquin quelques semaines ou mois plus tard, je me demande pourquoi j'ai surligné un passage...

Sinon, je ne connaissais pas Antidote pour LibreOffice, je vais essayer.
Pour les synonymes, j'utilise beaucoup le dictionnaire en ligne du CRISCO.

Pour la musique, j'ai besoin d'un truc sans parole. Soit de la musique électronique ou jazz ou éventuellement classique via youtube, soit je laisse dérouler la web radio Pedro Broadcasting Basement
 
Oliste
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  17/01/2021
    
                         
Oliste  /  Début de partie


De mon côté, j’ai mon idée de départ, une sorte d’amorce assortie d’idées de scènes qui me paraissent intéressantes. Ça marine un peu dans mon esprit et puis j’écris mon premier jet de ladite amorce.

Du reste, je fonctionne ensuite « de proche en proche » c’est à dire que quand l’histoire commence à se déplier, j’essaie de la suivre, suivre mes personnages, en ayant en tête mes idées intéressantes. Sans pour autant les forcer.
Cette improvisation, sur fond de plan flou, me permet d’être surpris à l’écriture, comme si je découvrais l’histoire en l’écrivant. En réalité j’essaie d’exploiter ce qui se profile au décours de l’histoire.

J’adore quand les idées me traversent, quand soudain un rebondissement apparaît. Par contre je pense qu’il faut aménager les conditions de cette émergence. J’ai l’impression que ça ne marche que si le fond est cohérent, que la logique fonctionne. C’est pour ça d’ailleurs que je dois passer énormément de temps à lire, relire, pour éliminer les absurdités que l’inspiration du moment tend à produire. Au fur et à mesure, le récit commence à tenir la route et il n’y a plus qu’à avancer, chapitre après chapitre.

Ensuite, Je relis et relis à peu près trois million de fois, jusqu’à ce que je sois content (ce qui est laborieux et long, mais possible).

 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2232
   Âge  :  104
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Demain, ça ira mieux !
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MICKAEL13 : éventuellement, si tu es matinal, tu peux tenter très tôt !

Moi, je ne pourrais pas, mais pas mal d'auteurs font cela, car justement, ils ne sont pas encore "pollués" par tout ce qui va se passer dans la journée, et genre vers 5h du mat, c'est encore tout calme, tout silencieux... Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1301
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Tentatrice chauve


Je m'installe devant mon ordi avec une playlist (la BO de Game of Thrones, je n'écoute pratiquement que ça, plus le générique de His Dark Materials). Je commence par relire mon texte, sur Open Office, dans le cadre d'une correction ou d'une réécriture, Je change ce qui doit être changé, puis je passe les changements par Antidote. J'avoue, oups, que je ne me préoccupe pas des répétitions avec ce logiciel. Je sais que je devrais... J'essaie de varier les mots en utilisant des synonymes. Si Antidote ne m'en fournit pas assez, je vais sur le site Synonymo. Il y a tout de même des répétitions que je laisse pour laisser un effet de style, pour appuyer ce que je veux dire. En même temps, je dois quand même laisser passer des mauvaises répétitions... Mais ça me semble un tel travail titanesque de les traquer avec Antidote... #feignasse

Avec ce logiciel, je corrige seulement la typographie, et la sémantique. Mais lorsqu'un mot est déclaré faible, qu'on veut le changer par un synonyme, et que la plupart des synonymes qu'on trouve sont faibles aussi, ben je trouve que c'est assez énervant. Du coup, des fois, zut, je remet celui que j'avais mis au début.

Et cela fait, je relis une fois encore. Je transfère mon texte Open en PDF, car j'aime bien lire mon ouvrage dans ce format. Puis j'enregistre le tout sur ma clé USB.

En général, mes corrections arrivent parce que j'ai reçu un commentaire pointant ce qui ne va pas, ou alors parce que j'ai voulu relire mon PDF et que je me suis rendue compte que quelque chose n'allait pas et que je devais le reprendre.

Sinon, j'imagine les scènes dans ma tête, comme une sorte de film. Mais j'ai énormément de mal à voir les décors... J'ai plus de facilité à voir l'action, comme si mon roman n'était pas vraiment un roman mais un script.

Et puis, faut que je prenne mon temps : je vais trop vite.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Votre processus d'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-