PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 J'ai reçu une réponse positive mais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3332
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Perso, quand je fais attendre, je ne le fais pas dans le vague, j'explique...

En fait, le mieux, c'est vraiment d'étaler ses envois en mettant 3 mois entre chaque vague.

Et les maisons qui se lancent, c'est parfois casse-figure, en effet. J'ai eu mon lot de déconvenues...


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
page-blanche
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  22/01/2021
    
                         
page-blanche  /  Homme invisible


Bonjour ! c'est une très bonne nouvelle, félicitations pour la réponse positive ! après concernant l'autre ME, peut-être les relancer ? mais si tu as un bon feeling avec la maison d'édition qui a répondu la première et qu'en plus tu es publiée à compte d'éditeur avec un contrat nickel, c'est top ! mais je reconnais que ça me stresserait aussi dans ta posture... bon courage à toi !
 
Lima
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2017
    
                         
Lima  /  Homme invisible


Bonjour à tous,

Je reviens vers vous, finalement le contrat proposé par la petite Me (je ne la cite pas, pour ne pas lui nuire), me chiffonne. Après relecture complet trois articles m'interpellent :

"- ARTICLE 9 — VENTE EN SOLDE TOTALE
En cas de mévente 2 ans après la mise en vente de l’ouvrage, l’éditeur aura le droit, après en avoir prévenu l’auteur par lettre recommandée avec demande d’avis de réception :
– soit de solder les exemplaires en stock, étant précisé que le produit de cette vente lui restera acquit sans droit d’auteur si les ouvrages sont vendus à moins de 25 % du prix de vente au public hors taxes
– soit de procéder à une mise au pilon totale.
Dans l’un ou l’autre cas, l’auteur devra, dans les 30 jours, faire connaître à l’éditeur, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, s’il préfère racheter lui-même les exemplaires en stock à un prix préférentiel.
La vente en solde totale et la mise au pilon totale des exemplaires emporte résiliation de plein droit du contrat d’édition. Par conséquent, l’auteur retrouve sa pleine et entière liberté sur l’œuvre faisant l’objet du présent contrat."


Je n'ai pas compris les points en gras, le produit de cette vente, c'est à dire l'argent? me restera acquis sans droit d'auteur, donc la ME garde les droits? Mais en dessous il est précisé que si la vente en solde totale donne la résiliation des droits d'auteurs et que je récupére ma liberté, pour moi ce sont deux points incohérents.
Si je préfère racheter moi même le stock, mais ça va me coûter une fortune, genre 10 000€? S'il y a beaucoup de livre en stock.

- ARTICLE 8 — MISE AU PILON PARTIEL
Si dans les 2 ans suivant la mise en vente de l’ouvrage, l’éditeur a en stock plus d’ouvrages qu’il n’estime nécessaires à l’exploitation normale de l’œuvre, il peut proposer à l’auteur de racheter tout ou partie du stock ou à défaut, le pilonner. Le stock restant doit lui permettre de continuer l’exploitation de façon permanente et suivie.
L’auteur sera informé d’un tel pilonnage lors de la reddition de comptes annuelle.


Idem là, je n'ai pas envie de payer pour avoir le stock chez moi, surtout pour une forte somme, est-ce que je suis obligé? Si je demande le pilonnage, est-ce que c'est également à ma charge? Ou c'est la Me qui paye les frais de destruction?

- ARTICLE 2 — OBLIGATIONS DE L’ÉDITEUR
L’éditeur s’engage à envoyer les épreuves de l’ouvrage à l’auteur, qui devra les lire, les corriger et les retourner dans un délai maximum de 6 semaines, revêtues de son « bon à tirer ».

Je dois corriger moi-même les fautes d'orthographe? donc payer un correcteur professionnel?

Si quelqu'un si connait dans le juridique des contrats d'éditions ou si quelqu'un peut-il m'aider à m'éclairer sur ces points?
merci à vous.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


En fait je pense que : l'éditeur met en vente. S'il fait une ristourne de 25% ou plus (genre en passant par Maxilivres, par exemple) il garde tout l'argent.
Ce n'est pas incohérent avec le point suivant, puisque c'est seulement une fois que tout est vendu que tu récupères tes droits. Quand il n'y a plus de stock et que l'éditeur a raflé la mise, en gros. Tes droits te reviennent avec la sortie des stocks du dernier exemplaire.

Moi, ce que je voudrais savoir auprès des personnes éditées qui passent par ici, c'est si c'est une clause habituelle ?

Non, tu n'es pas obligée, puisqu'il y a écrit "ou à défaut" Wink
Normalement c'est la ME qui paye les frais de destructions, je pense. Mais de toute façon, si elle pilonne c'est que ça lui coûte plus cher de stocker que de jarter !

Sur les corrections ce n'est pas les fautes d'orthographe, c'est plus si tu veux modifier la tournure d'une phrase, finalement. Ou si une erreur s'est glissée dans l'épreuve, ce genre de choses !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Melodie3
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  250
   Âge  :  35
   Localisation  :  Un de ces pays où il fait très, très froid.
   Date d'inscription  :  15/07/2020
    
                         
Melodie3  /  Autostoppeur galactique


Lima a écrit:

Je n'ai pas compris les points en gras, le produit de cette vente, c'est à dire l'argent? me restera acquis sans droit d'auteur, donc la ME garde les droits? Mais en dessous il est précisé que si la vente en solde totale donne la résiliation des droits d'auteurs et que je récupére ma liberté, pour moi ce sont deux points incohérents.
Si je préfère racheter moi même le stock, mais ça va me coûter une fortune, genre 10 000€? S'il y a beaucoup de livre en stock.

Le nombre d'exemplaires imprimés est indiqué plus haut dans ton contrat. S'ils en impriment 10, tu ne te retrouveras jamais avec 10 000 € de stock. Smile

C'est logique pour le reste. Mévente, ça veut dire que le livre ne fonctionne pas du tout, donc l'éditeur ne le veut plus. S'il vend son stock restant à un soldeur avec une réduction de 25 % ou plus, tu ne touches pas de droits d'auteur dessus.
Ce n'est pas une clause abusive dans l'absolu, à toi de voir si tu veux la signer ou pas.
Te reste toujours la solution de racheter le stock, que tu pourras revendre lors de salon pour une dédicace d'un autre livre, par exemple.

Lima a écrit:

Idem là, je n'ai pas envie de payer pour avoir le stock chez moi, surtout pour une forte somme, est-ce que je suis obligé? Si je demande le pilonnage, est-ce que c'est également à ma charge? Ou c'est la Me qui paye les frais de destruction?

Le pilonnage n'est pas à la charge de l'auteur. Et, encore une fois, ça dépend du stock qu'ils te revendraient. Si on parle de 10 livres, c'est bien différent de 1 500.

Lima a écrit:

Je dois corriger moi-même les fautes d'orthographe? donc payer un correcteur professionnel?

Je demanderais précision pour être sûre, à ta place, surtout si tu as un doute. En effet, la façon dont c'est formulé peut laisser penser que... (Mais je ne pense pas que ça soit le cas ici.)
Après, en général, les ME qui font payer la correction comme un "service" précisent le prix dans le contrat.
Six semaines, c'est drôlement bien comme délai ! On est sur moins que ça en général.
 
Lima
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  28/03/2017
    
                         
Lima  /  Homme invisible


Merci pour vos réponses. Very Happy

J'ai demandé des précisions à la ME pour être sûr, ils m'ont répondus. Maintenant, je réfléchie encore. confused

 
Melodie3
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  250
   Âge  :  35
   Localisation  :  Un de ces pays où il fait très, très froid.
   Date d'inscription  :  15/07/2020
    
                         
Melodie3  /  Autostoppeur galactique


Lima a écrit:
Merci pour vos réponses.  Very Happy

J'ai demandé des précisions à la ME pour être sûr, ils m'ont répondus. Maintenant, je réfléchie encore. confused


Qu'est-ce qu'ils ont dit ?
Qu'est-ce qui te fait douter ?
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Clochard céleste


Bonjour !

Ce sont des points assez standards et qui ne constituent pas un abus de la part de la ME.

" vendus à moins de 25 % du prix de vente au public hors taxes" ce n'est pas un rabais de 25% mais de 75% minimum. Ça veut dire, sur un livre à 10€ HT, qu'ils décideraient de le solder à moins de 2,5€ pour essayer de se rembourser l'impression. Dans ce cas-là, ils ne te verseraient pas de droits d'auteur. Tu as, par contre, la possibilité de racheter toi-même le stock, à du coup ce même prix inférieur à 2,5€, pour essayer de le vendre ensuite de ton côté.
Ce n'est pas précisé explicitement, mais à mon avis, comme en cas d'envoi au pilon, tu peux sûrement négocier de ne racheter qu'une partie du stock, juste la quantité que tu penses pouvoir vendre.

Et ça, c'est effectivement en cas de mévente, si le livre fait un bide total, ce qui ni toi ni la ME ne souhaitez, donc a priori, ils feront tout pour ne pas en arriver là.

Citation :
L’éditeur s’engage à envoyer les épreuves de l’ouvrage à l’auteur, qui devra les lire, les corriger

Sur ce point-là, ce n'est pas le manuscrit qu'ils te demandent de corriger mais les épreuves. C'est à dire, le texte sur lequel l'éditeur aura effectué son propre travail de correction et mise en forme. Ils te demandent en fait de vérifier que leurs corrections te conviennent. C'est normal, c'est le contraire qui serait un problème : un éditeur qui ferait des modifications sur ton manuscrit sans que tu n'aies de droit de regard dessus.
 
FaustMephisto
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  99
   Âge  :  31
   Localisation  :  Isère
   Date d'inscription  :  16/01/2019
    
                         
FaustMephisto  /  Pippin le Bref


Bonjour!

je me permets de renchérir sur le sujet, avec ma (petit) expérience.

J'ai eu le même cas que toi il y a un peu moins d'un an.
J'ai reçu un OUI d'une petite structure que j'avais sollicitée (comme toi, loin d'être la maison de mes rêves, mais quand même, un oui, quoi!). J'ai récupéré les infos dont j'avais besoin, et même si les conditions du contrat n'étaient pas mirobolantes, j'étais prêt à tenter.
Je leur ai demandé de combien de temps je disposais avant de leur donner une réponse, parce que comme toi j'avais des demandes en attente auprès d'autres éditeurs. Ils m'ont laissé 3 semaines - 1 mois, et j'ai relancé toutes les maisons que j'ai pu solliciter et qui ne m'avaient pas répondu. Sans réponse, malheureusement.

Arrivé au bout du délai, j'ai dit à l'éditeur que j'acceptais, mais je lui demandais quand même une ultime confirmation: êtes-vous bien à compte d'éditeur? pas de frais cachés? etc etc. Et là, c'est le drame: il me renvoie dans les roses, en me disant que j'étais trop suspicieux, et que dans de telles conditions nous ne pourrions collaborer sereinement. Donc retrait de sa proposition de contrat. Autant te dire à quel point j'étais abattu.

MAIS!

Peu de temps après, l'une des ME que j'ai relancées m'a répondu positivement. Oh joie! J'ai quand même demandé un délai, histoire de voir si les Géants du milieu me répondaient, ce qui n'a bien entendu pas été le cas.

Résultat des courses, j'ai signé chez eux, et il s'avère que même si c'est toujours une petite structure, ils semblent bien plus sérieux que le précédent, et le contrat plus sérieux et avantageux (plus un à-valoir en prime!).

Donc voilà, pour résumer: je ne vois pas de problème à être transparent et dire que tu as plusieurs demandes en attente, et demande combien de temps ils sont prêts à attendre. Je me rappelle avoir lu sur le forum que s'ils aiment ton texte et veulent t'éditer, ils ne feront pas de difficultés pour te laisser un délai.

En espérant que ça t'ait aidé Smile
 

 J'ai reçu une réponse positive mais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-