PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Article du New York Times sur le monde de l'édition en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
didyme
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1066
   Âge  :  51
   Localisation  :  Allemagne
   Pensée du jour  :  La réalité dépasse tout entendement
   Date d'inscription  :  27/04/2013
    
                         
didyme  /  Effleure du mal


Bonjour à tous!

Un petit article assez intéressant sur certaines controverses dans le monde de l'édition en France:
https://www.nytimes.com/2021/01/03/world/europe/france-publishers-matzneff.html

On y parle évidemment de l'affaire du Consentement/Matzneff, mais également des réseaux de copinage qui détermineraient en grande partie ce que les grandes maisons d'édition publient et quels romans peuvent aspirer à un prix littéraire prestigieux.

Bon, c'est un regard de l'extérieur, donc par le biais d'une autre culture avec ses préjugés. D'un autre côté, l'auteur a peut-être plus de recul qu'un journaliste français fréquentant les réseaux dont l'article parle.

Surtout, cet article alimente mon scepticisme face au principe sacro-saint de l'éditeur désintéressé et clairvoyant qui choisirait toujours soit les meilleurs textes, soit ceux qui seraient les plus susceptibles d'atteindre les lecteurs et de bien se vendre. Bon, le monde de l'édition n'est pas monolithique; quelques rares élues parmi nous sont parvenues à attirer l'attention d'éditeurs établis, et nous devons nous réjouir avec elles et les féliciter pour cet exploit (et je dis cela sans la moindre trace de scepticisme ou d'ironie Wink ). Mais - si vous me permettez cette remarque intentionnellement provocante Wink - si vous avez déjà lu un truc de Galligrasseuil, et que vous vous êtes demandé comment ce texte a pu s'imposer chez cet éditeur alors que d'autres textes (les vôtres, par exemple Laughing), qui vous semblent se comparer avantageusement, ont été refusés, l'article du NYT donne certainement à réfléchir.

Qu'en pensez-vous?
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  536
   Âge  :  110
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
VivianW  /  Gloire de son pair


Merci pour l'article. La vision américaine de la France et de l'Europe en général n'échappe pas au stéréotype (béret, baguette, mœurs dépravés... voir Emily in Paris sur Netflix pour un florilège) . Mais ce que tu en reprends (pas le niveau pour lire efficacement et rapidement l'article en question) sonne comme une évidence. La réalité économique prime sur la sensibilité artistique. Est-ce que c'est nouveau... je ne crois pas. Mais avec les réseaux sociaux qui font et défont les personnalités comme les événements, un livre pour se vendre doit répondre à la demande. En cette période le feel good et la parole féministe dominent. Écrire sur le sujet donne plus de chance.
Concernant les prix littéraires, les dés sont jetés depuis des décennies : GalliGraSeuil copine pour s'assurer les meilleures ventes. Quand on sait comme un bandeau rouge les décuple...
L'éditeur désintéressé et clairvoyant existe, en général il ne l'est plus. Depuis que JC Lattès a publié le livre d'une star de téléréalité je n'ai plus aucune foi en ces maisons qui jadis me faisaient rêver. J'ai fait mention ici du dégout d'un grand éditeur du système : article ici
Quand des pointures de ce genre sont dégoutées... le doute n'a plus sa place. Mais le fantasme demeure ! Pour le meilleur et pour le pire
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13010
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Très intéressant !

Citation :
Sur les 37 membres des comités de lecture de Grasset, Seuil et Gallimard, l'âge moyen est de 62 ans, environ un tiers sont des femmes et un seul n'est pas blanc, selon les données fournies par les rédacteurs des trois maisons.
Citation :
Aujourd'hui, les jurys sont dominés par des hommes blancs vieillissants nommés à vie, ce qui entraîne une sorte d '«entropie»
Fatalement... y'a des risques de conservatisme, du coup

https://translate.google.com/translate?sl=en&tl=fr&u=https://www.nytimes.com/2021/01/03/world/europe/france-publishers-matzneff.html
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Très intéressant.
Merci pour le partage.
En ligne
 

 Article du New York Times sur le monde de l'édition en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-