PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 Frontière entre roman jeunesse/YA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  397
   Âge  :  26
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Coucou à tous,

Il est 1 h 40 du matin et je me pose une question (à laquelle je n'ai pas de réponse) : Pour vous, quelle est la limite entre le roman jeunesse et le roman YA ?

Voilà c'est tout ^^ Mais j'aimerais bien avoir des avis là dessus
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  43
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Effleure du mal


Bonjour.

Je ne connais pas la réponse à cette question que je trouve intéressante, et j'aimerais bien avoir moi aussi la réponse.

On catégorise mon roman dans "jeunesse", or pour moi jeunesse signifie une tranche d'âge d'environ 9-12 ans... Et ça m'ennuie profondément, surtout pour ce que je prévois pour la suite, qui est plutôt hard. Je préférerai qu'il soit classé en YA.

Mais la limite entre Jeunesse et YA, je ne la connais pas.
 
image
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  25/01/2020
    
                         
image  /  Clochard céleste


Bonjour,

Moi aussi je me pose cette question.
Pour moi en YA, il y a un peu plus de romance et les persos ont à partir de 14/15 ans. Peut-être aussi que les romans en YA ont plus de pages ?
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Tu trouveras des éléments de réponses ici :

http://jeunesecrivains.superforum.fr/t53094-edition-young-adult-codes-a-respecter?highlight=young+adukt
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t55081-style-et-categorie-le-young-adult?highlight=young+adukt
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  397
   Âge  :  26
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


fleur-de-lyss a écrit:
Tu trouveras des éléments de réponses ici :

http://jeunesecrivains.superforum.fr/t53094-edition-young-adult-codes-a-respecter?highlight=young+adukt
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t55081-style-et-categorie-le-young-adult?highlight=young+adukt

Merci Fleur de Lyss  study

Après mon interrogation porte vraiment sur la limite. A partir de quels éléments considère-t-on que l'on tombe d'un coté ou de l'autre, quels sont les éléments constituant cette frontière.... même si je me doute que la frontière est très floue.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


J'ai fait un mémoire là-dessus, je peux te dire qu'aucune frontière réelle n'existe, c'est à l'appréciation de chacun et il s'agit avant tout de raisons marketing (le livre peut-il plaire à des jeunes adultes ou non). Smile

Du coup, tu peux prendre les ressentis de chacun, mais pour le côté définitoire, on reste un peu sur sa faim. C'est le même problème pour le feel-good ou la bit-lit. C'est facile de trouver quelques livres qui sont en plein dedans, mais établir une frontière est plus compliqué.
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  397
   Âge  :  26
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Tapage au bout de la nuit


Mais du coup, j'ai une autre question (liée à cette dernière) : Comment faire en sorte que, dès le 1er chapitre, le lecteur sache qu'il est dans une histoire YA et non jeunesse ? Sur quels éléments jouer ?

Par ce que, si le lecteur à l'impression de lire une histoire jeunesse et qu'en plein milieu on se met à lui parler d'alcool, de drogue et de fesses... Ca va être compliqué ^^
 
jbm
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  401
   Âge  :  30
   Localisation  :  Dans ma bulle
   Pensée du jour  :  J'ai pas l'espoir de devenir parfait, mais la volonté d'être toujours meilleur.
   Date d'inscription  :  25/03/2012
    
                         
jbm  /  Pour qui sonne Lestat


Peut-être en utilisant un vocabulaire et des éléments de langage plus élaborés, en décrivant une scène où il y a des sujets plus adultes, comme de l'alcool, de la drogue, de la violence ou des fesses justement ^^
Pour moi, l'âge des personnages joue beaucoup aussi. Le lecteur s'identifie souvent au héros, si celui-ci est un jeune adulte dans la vingtaine ou si c'est un collégien de douze ans, effectivement ça ne touche pas le même public d'emblée, et le lecteur s'imagine bien dans quel type d'histoire il va se retrouver, celui des YA ou celui vraiment jeunesse.
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  123
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Après les romans YA n'abordent pas forcément le fameux combo "alcool, drogue & sexe", ils peuvent aborder des thématiques plus profondes, plus sombres qu'en jeunesse avec parfois des scènes plus dérangeantes, par exemple en jeunesse, la mort peut être abordée mais de manière plus douce qu'en YA.

Exemple : le héros combat et vainc le méchant qui meurt, fin de l'histoire. Ici, c'est une morale plus manichéenne qu'en YA : le Bien gagne toujours contre le Mal. Je généralise sans doute un peu mais en YA, il n'est pas rare de voir des morts choquantes du côté des "gentils".

J'ai toujours trouvé personnellement que les YA étaient plus "réalistes" que les romans jeunesses dans le sens où par exemple l'happy end peut être plus nuancée (exemple ci-dessus avec le héros qui peut gagner contre le Mal mais perdre des amis) mais aussi avec des personnages davantage complexes.

Pour reprendre ta question, Le Renard Rouge, comment voir cette distinction dès le 1er chapitre ? Comme JBM l'a dit, il y a les éléments linguistiques : le vocabulaire sera davantage diversifié en YA, la construction syntaxique plus complexe...

Et je complèterais ce propos avec la construction du personnage. Souvent le 1er chapitre, que ce soit en jeunesse ou en YA, présente le protagoniste, le personnage principal. On peut avoir déjà un petit aperçu de la catégorie en observant la description du personnage. En jeunesse, on va mettre davantage en avant les qualités (courageux, intelligent, fort, rapide...) le personnage parfait qui va sauver le monde et pour lequel la fille va tomber amoureuse tandis qu'en YA, les personnages seront plus nuancés, plus complexes et apparaissent plus comme des gens ayant des défauts (mal dans leur peau, avec des tocs, un caractère singulier...), voire même comme des antihéros.
 
mysata
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  105
   Âge  :  20
   Localisation  :  En train d'hiberner
   Date d'inscription  :  06/11/2019
    
                         
mysata  /  Barge de Radetzky


Bonsoir.

Sujet intéressant ! Je me suis posée la question aussi, étant donné que j'écris des romans pour adolescents. La dystopie que j'écris est assez sombre, du coup je ne sais pas trop si c'est du Y.A ou de la jeunesse (je pense + du Young Adult mais c'est pas sûr). Mes persos qui ont tous environ 16 ans sont dans un univers terrible, où les tueries sont banalisés et même valorisés...
Je pense (mais pas sûr) que tout ce qui est Y.A est plutôt destiné à un public d'adolescents et de jeunes adultes (comme la traduction), tandis que tout ce qui est jeunesse convient + aux ados et pré ados. Je pense. Peut-être que je dis n'importe quoi haha.
 
Izabou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  28
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  14/02/2021
    
                         
Izabou  /  Barge de Radetzky


Ce post m'intéresse car je me pose beaucoup de questions pour le roman que j'ai envoyé.
Mes personnages sont une équipe de copains qui ont entre 11 et 17 (les plus jeunes sont en 6e, le plus vieux passe son bac). Le roman est, semble-t-il, trop court pour les collections grands ados (127 000 signes). Mais les thèmes sont parfois assez dur ( même si en arrière plan - les problèmes de harcèlements, relations aux parents, absentéisme au collège - en un mot des trucs assez classiques) : transmission de la mémoire, place de la collaboration de la Seconde Guerre dans la mémoire de la jeunesse d'aujourd'hui, blessure laissée dans les familles par les bombardements américains, quelques lignes évoquent même le suicide, la vengeance. Le vocabulaire est assez vaste mais ca vient du personnage, Mr Synonyme, qui est passionné par les mots. L'épilogue a lieu lors d'un enterrement, mais est très positif malgré tout. Donc je ne sais pas trop sur quel pied danser.
C'est juste pour te montrer un exemple. C'est très compliqué de définir une frontière nette. Le premier chapitre est important (il classe mon texte en jeunesse) mais est vraiment insuffisant à mes yeux pour classifier l'ensemble du livre. Par exemple, pour peu que ce soit un souvenir d'un dès personnage il peut avoir 8 ans, 18 dans la suite du livre.
Sur ces bonnes pensées, je vous laisse, je suis partie sur des texte pour les 3-7 ans en ce moment, donc j'ai d'autres problèmes que le sexe, la drogue et l'alcool Shocked
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Frontière entre roman jeunesse/YA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-