PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


Voilà, je lance ce sujet suite à mes dernières (petites) expériences avec des ME (petite taille) :

Je trouve qu'en plus de signer un contrat qui, en général, n'offre pas des DA importants (vraiment pas, cela relève de l'anecdotique...), les ME de petite taille en demandent de plus en plus aux auteurs, au motif qu'on fait "TEAM famille" :

- faire une partie de sa promo (même les grosses ME sollicitent leurs auteurs qu'on voit ici et là en vidéo, par exemple... et puis à la télé, dans les salons... ) ;

- *faire la promo. des autres auteurs de la ME. Parce qu'on est une "TEAM", quoi !!

- liker et commenter les vidéos de la ME (si elle dispose d'une chaîne Youtube... ) ;

- dans la foulée, acheter les livres des auteurs de la ME (qu'on chroniquera gratos ensuite, oui, oui... même pas un SP gratuit !) = *retour case 2°, promo des autres auteurs...

- en général, s'engager à un droit de préférence avec cette même ME ;

- et puis, bien sûr, accepter "les règles de la TEAM" : et si la TEAM a régulièrement sa "tête de turc", ce qui est le cas de presque tous les groupes, hé bien, vous aurez le choix entre : vous aplatir devant le (faible) "petit chef" qui impose sa (minable) loi ; vous opposer (et là, on va bien vous pourrir la vie... ) ; soutenir envers et contre tout, le (faible) "petit chef".  Bref, aucune place confortable...

Heu... à la base, on veut juste publier ce qu'on a écrit, qui nous a demandé des heures et des heures de boulot. Rolling Eyes
Ensuite, il a fallu passer du temps à corriger, à faire une lettre de présentation pour la ME, à présenter le document selon ses critères (caractère 12, interligne comme ceci ou comme cela... ), etc...
Avoir des entretiens téléphoniques, voire physiques (cela devient plus rare... ) pour finalement : que ça se passe potentiellement mal parce qu'on n'adhère pas à la TEAM, et/ou qu'on est la Xième personne de la ME à avoir été désignée "nouvelle tête de turc" (les autres sont parties, il leur en fallait une nouvelle... )...

Et ensuite, on fait le bilan : le temps qu'on a passé à rédiger des textes pour cette ME, à investir et à faire la promo. des livres des autres auteurs, etc... : tout ça pour rien ! affraid

Là, c'est un cas un peu extrême (le mien, chez JDHéditions, je ne m'en cache pas, en tous cas, pour les points "tête de turc", mais ça existe ailleurs aussi, forcément... ). Twisted Evil

Mais ensuite, on se rend compte qu'ailleurs, l'exigence de "faire partie de la TEAM" est un peu la même, on espère moins dingue, mais ça fiche la trouille !!!!

Tout ça, pour des DA de 10% au mieux !!! = quoi, finalement : entre 1 à 2 euros par livre vendu ?! Surtout qu'on ne va pas en vendre des 100 et des 1000 ! Shocked
ET PUIS : EST-CE NORMAL D'EXIGER AUTANT D'UN AUTEUR ???  scratch

Alors, il reste l'auto-édition, sauf que tout le monde n'est pas "vendeur", et encore moins de ses propres bouquins... pale


Voilà, je ne dois pas être la seule à faire ce bilan... mais bon... je me sens seule quand même, là...

totoro
 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  760
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


Plumerose a écrit:
- faire une partie de sa promo (même les grosses ME sollicitent leurs auteurs qu'on voit ici et là en vidéo, par exemple... et puis à la télé, dans les salons... ) ;
Ca toutes les ME le demande a minima dans le sens où tu va t'auto représenter en salon par exemple. Ceci dis perso je ne suis pas active sur mes RS pour mon livre et ma ME ne m'a jamais rien demandé.

Plumerose a écrit:

- *faire la promo. des autres auteurs de la ME. Parce qu'on est une "TEAM", quoi !!
Non. En tout cas pas les bonnes petite ME

Plumerose a écrit:

- liker et commenter les vidéos de la ME (si elle dispose d'une chaîne Youtube... ) ;
Encore non. Ma ME ne demande même pas de le faire sur les RS ceci dit tu es cencé aimer un peu ce que fais ta ME donc c'est pas illogique de vraiment aimer certains de leurs posts.

Plumerose a écrit:

- dans la foulée, acheter les livres des auteurs de la ME (qu'on chroniquera gratos ensuite, oui, oui... même pas un SP gratuit !) = *retour case 2°, promo des autres auteurs...
Donc encore non....

Plumerose a écrit:

- en général, s'engager à un droit de préférence avec cette même ME ;
Clause la plus facile à faire sauter d'un contrat....

Plumerose a écrit:

- et puis, bien sûr, accepter "les règles de la TEAM" : et si la TEAM a régulièrement sa "tête de turc", ce qui est le cas de presque tous les groupes, hé bien, vous aurez le choix entre : vous aplatir devant le (faible) "petit chef" qui impose sa (minable) loi ; vous opposer (et là, on va bien vous pourrir la vie... ) ; soutenir envers et contre tout, le (faible) "petit chef".  Bref, aucune place confortable...
toujours pas....

Je trouve dommage de généraliser une mauvaise expérience.... Alors oui ya des pommes pourris comme partout hein et j'ai connu une mauvaise ME aussi pourtant je ne généralise pas.

[EDIT] Flora : *high five*


Dernière édition par Nuity le Mar 29 Déc 2020 - 17:41, édité 2 fois
https://www.tisselune.com/
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5080
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Si tu auto-édites, tu n'as pas la pression de faire partie de la team, mais pour le coup, tu gères absolument seule la relecture, la correction, la mise en page, la couverture & la promotion... En ce qui me concerne, je trouve ça beaucoup plus exigeant que faire partie d'une petite maison d'édition.

J'ai deux expériences à mon actif pour le moment et elles sont loin d'être aussi horribles que les tiennes. J'ai obtenu mes contrats sans entretien (un contact par mail pour l'une, un coup de téléphone pour l'autre), on ne m'a pas ordonné de liker les publications sur les réseaux sociaux, ni demandé d'acheter les livres de la maison et de les chroniquer, on ne m'a pas incité à basher les autres auteurs ou à m'incliner devant qui que ce soit... et s'il y avait eu un droit de préférence, je n'aurais pas signé.

En ce qui concerne la promotion, oui, les deux s'attendent à ce que j'en fasse, mais j'ai une amie qui a fait le choix de ne pas en faire du tout avec sa maison et on ne l'a pas pendue à un arbre pour ça... et ça n'a pas empêché sa maison de signer avec elle pour une autre série...

Vas-y doucement, sur les généralités  Neutral

[EDIT] Nuity : *high five*


Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Cde10210Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Ftbout10Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Insta11Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1539428768-d-p-boutonLes ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 102 jusqu'au 16 décembre !
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  592
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


Oulah. Laughing


On te sent remontée contre le monde éditorial. De mon côté, j'ai déjà travaillé avec des petites maisons, des maisons de taille moyenne et de très grosses maisons. Et, si j'ai déjà rencontré des filous (avec lesquels je n'ai évidemment pas signé) je n'ai jamais eu ce genre d'expérience dans mon travail éditorial.

Oui, éditer, c'est du travail et ça ne s'arrête pas à la signature du contrat. Le travail de correction, les discussions sur l'orientation artistique du projet, les débats sur le BàT, le décoquillage et la traque aux incohérences, ça prend un temps monstrueux.

Par contre, ce que tu décris des rapports de force au sein des maisons, ça m'est totalement étranger. Pourtant, j'ai rencontré des dizaines d'éditeurs et eu entre les mains pas mal de contrats.

Non, être écrivain ne paie pas bien : 10% de DA c'est un chouette score, surtout si c'est progressif. Mais si tu penses que c'est l'éditeur (dans le cas d'une maison bien diffusée, au travail édito décent, bien implantée dans le milieu) qui se gave, je pense que tu te trompes largement. Car ce ne sont pas les ME, les goinfres dans l'affaire et, dans beaucoup de cas, elles seraient bien contentes de donner quelques billets en plus à leurs auteurs si elles pouvaient les grappiller ailleurs.

Travailler pour éditer, c'est absolument normal. Perso, ça fait trois mois que je bosse plusieurs heures par jour pour ma prochaine sortie alors que le contrat est signé depuis un moment.

En revanche, une relation aussi malsaine que celle que tu dépeins, c'est très loin d'être la norme.

De mon côté, j'ai toujours eu accès gratuitement aux livres de mes collègues dans mes différentes maisons. Je n'ai jamais eu la sensation d'être roulée à ce niveau.

Je pense que le tableau (alarmant) que tu décris ici signe plutôt les problèmes de ta maison que les problèmes du monde éditorial au sens large. Si tu as des soucis de ce genre, n'hésite pas à la faire remonter à des collectifs d'auteurs spécialisés parce que ça n'est en aucun cas quelque chose d'habituel en maison. Ni chez les petits, ni chez les grands.

L'édition n'est pas un monde tout rose. Mais clairement, je ne l'ai jamais senti semblable à ce monde hypocrite et vicieux que tu nous vends-là. Neutral
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


NUITY a écrit:
Je trouve dommage de généraliser une mauvaise expérience.... Alors oui ya des pommes pourris comme partout hein et j'ai connu une mauvaise ME aussi pourtant je ne généralise pas.

Justement non, je ne généralise pas, c'est bien pourquoi je cite JDH en disant que c'est ce cas précis pour "la tête de turc"...

Mais l'aspect "TEAM famille", bon, ben... ça revient un peu partout, hein... même si ça ne tourne pas mal, et au nom de la TEAM, les petites ME en demandent beaucoup, je trouve : là, je veux pas citer de noms, mais je pense à deux petites structures avec lesquelles j'ai eu un échange, et ça va loin, côté TEAM, quand même...

Alors : ce ne sont pas des mauvaises ME pour autant, mais si ça tourne mal... ?

Je veux dire que : plus l'aspect "TEAM familiale" est présent, plus ça risque de tourner mal (ou pas... mais en %, le risque est plus grand).
Or, on a peu de chances d'être publié par une grosse ME au départ, et/ou on n'en veut peut-être pas : du coup, comment faire pour éviter la TEAM dans une petite ME ?

C'est plutôt ça, ma question...



FLORA a écrit:
J'ai deux expériences à mon actif pour le moment et elles sont loin d'être aussi horribles que les tiennes.

Bon, avec le reste de ce que tu décris, c'est plutôt rassurant... :woowoo:  

Ce serait plutôt aux auteurs de bien prendre leurs renseignements avant de signer... (après, la TEAM JDH convient à d'autres, surtout les hommes qui ne seront jamais attaqués par la ME, enfin bon... ) !

FLORA a écrit:
En ce qui concerne la promotion, oui, les deux s'attendent à ce que j'en fasse, mais j'ai une amie qui a fait le choix de ne pas en faire du tout avec sa maison et on ne l'a pas pendue à un arbre pour ça... et ça n'a pas empêché sa maison de signer avec elle pour une autre série...

Bon, hé bien, c'est rassurant, alors !!! Very Happy


AZABY a écrit:
L'édition n'est pas un monde tout rose. Mais clairement, je ne l'ai jamais senti semblable à ce monde hypocrite et vicieux que tu nous vends-là. Neutral

Merci pour ton long retour, fondé sur ton expérience et plutôt rassurant, lui aussi ! Very Happy

PS : non, non, je cherche pas à "vendre" Rolling Eyes  !! Du tout.

J'ai juste décrit mes expériences, dont l'une vraiment mauvaise. Pas que pour moi, ces derniers mois, plusieurs auteurEs ont été cassées par cette ME.

Par contre, je m'interrogeais au sujet de cette TEAM. Cette fameuse "TEAM"...
Donc, peut-être à moi de repérer des ME qui ont un fonctionnement correct, au lieu de foncer tout feu, tout flammes, comme je l'ai fait pour JDH : et j'avoue que j'aurais signé presque les yeux fermés  affraid , tant j'avais confiance, pour différentes raisons... :write: pale

Je comprends qu'il faut prendre le temps d'évaluer les choses, de lire le contrat et ne pas hésiter à négocier des clauses.


Et pour finir : choisir entre une ME qui donnera des DA minables (oui, je sais bien que les petites structures ne s'en mettent pas plein les poches non plus, je ne les accuse pas de ça !!) ; ou bien s'auto-éditer et faire tout soi-même... (pour ma part : zéro faute et mise en page, c'est ok, mais couverture, "ISBN", promo. et aspect financier (oui, oui... ) : pas pour moi.

Sauf si je me contente d'un simple PDF, ce qui était mon idée de départ : je vends mon histoire en PDF, voilà. scratch


Dernière édition par Plumerose le Mar 29 Déc 2020 - 18:51, édité 1 fois
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5080
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Plumerose a écrit:
Justement non, je ne généralise pas
Pourtant, tu dis bien que la seule solution que tu vois, c'est l'auto-édition... et non pas chercher une maison plus en accord avec tes principes...

J'avoue que j'ai du mal à comprendre pourquoi tu es si amère contre ce que tu désignes comme la team : quelque soit la taille de la maison d'édition, ça me semble assez normal de s'impliquer (un peu au moins) et d'avoir contact avec ceux qui la font vivre (auteurs et éditeurs). Si l'idée, c'est d'être toute seule dans ta barque, oui, en effet, il ne reste que l'auto-édition !


Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Cde10210Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Ftbout10Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Insta11Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1539428768-d-p-boutonLes ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 102 jusqu'au 16 décembre !
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


Flora a écrit:
Plumerose a écrit:
Justement non, je ne généralise pas
Pourtant, tu dis bien que la seule solution que tu vois, c'est l'auto-édition... et non pas chercher une maison plus en accord avec tes principes...

J'avoue que j'ai du mal à comprendre pourquoi tu es si amère contre ce que tu désignes comme la team : quelque soit la taille de la maison d'édition, ça me semble assez normal de s'impliquer (un peu au moins) et d'avoir contact avec ceux qui la font vivre (auteurs et éditeurs). Si l'idée, c'est d'être toute seule dans ta barque, oui, en effet, il ne reste que l'auto-édition !

J'ai un peu plus détaillé plus haut, et concernant JDH : j'avais une confiance totale. TOTALE.

Après, il faut l'avoir vécu aussi, hein, se faire "descendre sur un groupe WhatsApp" alors qu'on n'a rien fait de mal, et personne ne bouge... pale

Alors non, je ne généralise pas.

Mais il y a ce contrat en cours (bon, j'espère que le courrier avec AR est bien la rupture de ce fichu contrat).
Enfin bref, je n'ai pas envie de devoir "me défendre" ici aussi.

Il y a eu une autre ME avec laquelle ça n'a rien donné, du moins pour le moment. Et que de temps passé, pour aboutir à "un malentendu"... alors qu'il y avait eu promesse de contrat à l'oral...

Donc bon... on se dit, pourquoi pas l'AE ? Au moins, je perdrai moins d'énergie.
Sauf que ce n'est pas mon truc.

Entre "être seul dans sa barque" et se trouver la "tête de turc" d'une équipe dont la mauvaise foi dépasse l'entendement, il y a un monde, tout de même ! Twisted Evil

Enfin bon... bien choisir sa ME au lieu de faire confiance aveuglément. Voilà, ça, je le comprends bien...

PS : ma connerie, c'est de toujours croire que "oh, mais ça peut s'arranger, ça va le faire", alors que non, quoi : quand certains points déconnent vraiment, ça déconne et il faut passer son chemin.
Je ne parle pas de clauses à négocier dans le contrat, mais de fonctionnement.

Spoiler:
 

EN TOUS CAS : merci de me dire que ce ne sont PAS TOUTES les petites ME, car vraiment, j'ai eu l'impression que c'était partout pareil ! (enfin, pas des paranos partout, mais des problèmes... )

Donc au moins, c'est rassurant. Je suis "mal tombée", ça me servira pour la suite... Wink

FLORA a écrit:
Pourtant, tu dis bien que la seule solution que tu vois, c'est l'auto-édition... et non pas chercher une maison plus en accord avec tes principes...

En fait, j'envisage les deux : c'est-à-dire que, si je ne trouve aucune ME correcte, hé bien, je vais quand même tenter l'AE. Mais de façon simple. Au moins dans un premier temps.

Là, en ce moment, je finis donc : ma romance pour le concours LIBRINOVA (plus que l'épilogue et c'est bon !!! :flower: Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 770102 ) et j'envoie.
Ensuite, je l'envoie à Harlequin, City et Charleston.

Après, j'attends la réouverture des soumissions chez Taurnada et j'envoie : thriller et dystopie.

Dans la foulée : je poursuis d'autres choses, laisse tomber le "feel good" (oui, JDH m'aura écoeurée de le publier, j'attends que la nausée passe :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: !!) ; m'occupe de ma nouvelle en concours sur Short + poème en concours sur Short.
J'essaye de faire des "gros concours" de nouvelles, cette année.

Et continue à prospecter les ME de taille petite à moyenne.

Si les ME citées ne donnent pas suite, je tente : peut-être "Sudarènes" pour thriller(s) et dystopie, sans doute "Cherry" pour la romance...

Car c'est aussi en échangeant avec les auteurs de ce forum que je découvre certaines ME ! Qui semblent bien fonctionner, mais bon, oui, avec des DA faibles. Rolling Eyes (c'est ça ou l'AE, pour le moment, je choisis quand même d'essayer de trouver une (ou plusieurs) ME.

Voilà !

totoro


Dernière édition par Plumerose le Mar 29 Déc 2020 - 19:20, édité 1 fois
 
Nuity
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  760
   Âge  :  29
   Localisation  :  Ici ou là
   Pensée du jour  :  Piou
   Date d'inscription  :  15/01/2011
    
                         
Nuity  /  Blanchisseur de campagnes


Plumerose a écrit:


Justement non, je ne généralise pas, c'est bien pourquoi je cite JDH en disant que c'est ce cas précis pour "la tête de turc"...

Je ne parlais pas de la tête de truc mais de l'ensemble des points auxquels j'ai répondu, et qui sont loin d'être la norme.
Pour le côté harcèlement rien ne le justifie, quelque soit le milieu, et à partir du moment où il a lieu c'est que c'est un environnement toxique point.

Pour le côté "Team"
En fait je suis un peu perplexe là. Parce que quelque soit le milieu lorsque tu rejoins un groupe cet aspect existera à plus ou moins grande échelle. Et quel que soit le milieu plus la structure est petite plus cet effet aura tendance à se voir. Regarde les TPE par exemple...
Néanmoins comme j'ai déjà répondu cet aspect n'implique pas les points que tu as soulevé dans ton premier post. Ca implique surtout de connaître a minima la ligne directrice de ta ME et de respecter les autres (un peu comme dans n'importe quelle équipe en fait.)
Après si tu veux "juste" vendre ton pdf en étant seule alors oui l'auto-édition te conviendra peut-être mieux. Personnellement moi j'ai pas envie de me prendre le chou sur autre chose que l'écriture et tout le travail que fait la ME.
https://www.tisselune.com/
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


NUITY a écrit:
Pour le côté harcèlement rien ne le justifie, quelque soit le milieu, et à partir du moment où il a lieu c'est que c'est un environnement toxique point.

Oui, je pense que j'y verrai plus clair une fois que le contrat sera rompu. Que je n'aurai plus rien à faire avec cette ME.

NUITY a écrit:
Pour le côté "Team" (...) Et quel que soit le milieu plus la structure est petite plus cet effet aura tendance à se voir.
NUITY a écrit:
Personnellement moi j'ai pas envie de me prendre le chou sur autre chose que l'écriture et tout le travail que fait la ME.

Oui, voilà : la TEAM, à petite dose... (je me suis investie, hein... trop, et surtout, on investit affectivement, et c'est là où c'est énergivore (en plus d'être chronophage, hein... )).
Je suis quelqu'un de très loyal, mais à condition que la base soit "moralement propre".

Donc, soutenir sa ME, c'est normal ; idem pour les "collègues d'écriture", mais pas quand un groupe déraille... Wink
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5080
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Oui, mais du coup, "appartenir à une team" ne veut pas dire "se faire harceler" Wink Personne n'a dit qu'un tel comportement était normal ou que ça n'existait pas, juste que c'était loin d'être le cas de toutes les maisons d'édition, même dans les petites.
Beaucoup te demanderont de t'impliquer (donc d'entrer dans une sorte de team, à divers degrés) mais ça ne veut pas dire pour autant que ça va forcément dérailler vers des exigences insensées ou du lynchage collectif !


Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Cde10210Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Ftbout10Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" Insta11Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1539428768-d-p-boutonLes ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 102 jusqu'au 16 décembre !
 
Melodie3
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  255
   Âge  :  35
   Localisation  :  Un de ces pays où il fait très, très froid.
   Date d'inscription  :  15/07/2020
    
                         
Melodie3  /  Autostoppeur galactique


Plumerose a écrit:


Là, en ce moment, je finis donc : ma romance pour le concours LIBRINOVA (plus que l'épilogue et c'est bon !!! :flower: Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale" 770102 ) et j'envoie.
Ensuite, je l'envoie à Harlequin, City et Charleston.

Tu sais que tu n'as pas le droit de l'envoyer à des agents ou des ME avant l'annonce des résultats par Librinova ? (cf. le règlement)
Je dis juste ça pour que tu n'aies pas de soucis par la suite. Wink
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


FLORA a écrit:
Beaucoup te demanderont de t'impliquer (donc d'entrer dans une sorte de team, à divers degrés) mais ça ne veut pas dire pour autant que ça va forcément dérailler vers des exigences insensées ou du lynchage collectif !

Oui, tu as raison de le souligner... d'autant plus qu'à la base, l'idée de la TEAM, c'est d'être sympa, et non l'inverse ! Very Happy

MELODIE3 a écrit:
Tu sais que tu n'as pas le droit de l'envoyer à des agents ou des ME avant l'annonce des résultats par Librinova ? (cf. le règlement)

Merci pour l'info, car  non, je ne savais pas : vu que c'est de l'AE, le principe de Librinova, je pensais que du coup, même en concours, le texte restait libre de droits...  Wink
Bon, je ne pense pas du tout gagner le concours, mais dans le doute, je n'enverrai mon texte aux ME qu'après les résultats, alors !
 
cevhe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  06/07/2019
    
                         
cevhe  /  Petit chose


Ouille, ça pique quand même un peu ces exigences...

Expérience perso, pas forcement représentative (édition technique de niche...) :

autopromo : ils m'ont envoyé après publication un petit «kit» de promo avec les visuels qu'ils utilisent et des conseils (surtout du bon sens, j'aurai intuitivement fait la même chose). Ils m'ont proposé des flyers pour ma communication, ce que j'ai accepté et finalement peu utilisé.

Réseaux sociaux : à part twitter, j'y suis peu et je l'utilise pour le boulot, échanges et veille pédagogique (et pour troller mon ministre). J'y ai fait quelques tweet d'autopromo en mentionnant le compte de l'éditeur, on se suis mutuellement, ils retweetent et likent gentiment quand j'évoque mon bouquin. J'ai liké et retweeté quelques uns des leurs à propos de sujets qui m'intéressent. Je ne me sens obligé de rien.

Achats dans la ME : Heuuuuu, ils m'ont offert un an d'accès complet à l'ensemble de leur catalogue numérique... Il n'y a qu'un seul titre que j'ai vraiment consulté et je vais me l'acheter en version papier. Je l'aurais probablement fait de toutes façon, et ce n'est pas le premier bouquin que j'achète chez eux pour mon usage perso.

Droit de préférence : il y en avait un dans la première version du contrat, j'ai juste demandé la suppression de la mention. Mais comme pour le moment ça roule plutôt bien si l'occasion se représente, je leur proposerai en priorité une éventuel autre bouquin...

Bref, pas vraiment d'obligation d’adhérer à une team, je peux continuer à faire mon misanthrope dans mon coin...
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3619
   Âge  :  45
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Sang-Chaud Panza


J'ai l'impression que ton expérience avec ta ME t'a vraiment touchée/abîmée.

J'ai travaillé avec bon nombre de petites maisons, et j'ai eu davantage de bonnes surprises que de mauvaises... même si beaucoup ont fermé depuis.

J'espère que tu trouveras "éditeur à ton pied" pour ton prochain texte, que tu choisisses l'auto-édition ou que tu retentes l'aventure en ME.

:calien:


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Plumerose
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1238
   Âge  :  101
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice chauve


cevhe a écrit:
Ouille, ça pique quand même un peu ces exigences...

Expérience perso, pas forcement représentative (édition technique de niche...) :

autopromo : ils m'ont envoyé après publication un petit «kit» de promo avec les visuels qu'ils utilisent et des conseils (surtout du bon sens, j'aurai intuitivement fait la même chose). Ils m'ont proposé des flyers pour ma communication, ce que j'ai accepté et finalement peu utilisé.

Réseaux sociaux : à part twitter, j'y suis peu et je l'utilise pour le boulot, échanges et veille pédagogique (et pour troller mon ministre). J'y ai fait quelques tweet d'autopromo en mentionnant le compte de l'éditeur, on se suis mutuellement, ils retweetent et likent gentiment quand j'évoque mon bouquin. J'ai liké et retweeté quelques uns des leurs à propos de sujets qui m'intéressent. Je ne me sens obligé de rien.

Achats dans la ME : Heuuuuu, ils m'ont offert un an d'accès complet à l'ensemble de leur catalogue numérique... Il n'y a qu'un seul titre que j'ai vraiment consulté et je vais me l'acheter en version papier. Je l'aurais probablement fait de toutes façon, et ce n'est pas le premier bouquin que j'achète chez eux pour mon usage perso.

Droit de préférence : il y en avait un dans la première version du contrat, j'ai juste demandé la suppression de la mention. Mais comme pour le moment ça roule plutôt bien si l'occasion se représente, je leur proposerai en priorité une éventuel autre bouquin...

Bref, pas vraiment d'obligation d’adhérer à une team, je peux continuer à faire mon misanthrope dans mon coin...

Je n'ai pas compris s'il s'agissait de JDH ou d'une autre ME.

Si cela s'est passé ainsi, parfait ! Wink  Même chez JDH, des auteurs peuvent être contents de leur contrat, s'ils jouent les choses avec intelligence, négocient aussi au passage leur contrat, et ne s'impliquent pas trop dès le début au niveau TEAM (ce qui écarte le risque de dérapage... ).

Ensuite, oui : une chose que j'ai retenue, entre autres : ne pas craindre de négocier un contrat. Surtout la clause de préférence puisque si tout se passe bien, l'auteur reste chez le même éditeur pour la suite.
Parce que la confiance, c'est dans les deux sens...  

Spoiler:
 

En tous cas, contente si pour toi, les choses se passent bien !!!

Spoiler:
 

Ce que tout ça m'aura appris :

- certaines clauses d'un contrat se négocient ; il faut le faire, pour certains points.

- quand une ME présente un site, des articles... et notamment des articles écrits par les "dircol" et qu'il y a des grosses fautes = alerte !!! affraid affraid affraid

- la TEAM, oui, mais avec réserve. Pas un truc imposé...

- il y a eu pas mal de départs et de conflits avec les auteurs ? Se méfier, il y a une problématique récurrente... et surtout, le prochain "auteur à problèmes avec la ME", ce sera peut-être celui ou celle qui vient de signer, en toute innocence... :write:

- et puis, malgré la conjoncture (et malgré mon grand amour pour les libraires...  :mrgreen: allez, certains sont vachement bien  study  !!), mieux vaut privilégier une ME qui place les livres en librairie.

- se méfier aussi des clauses "bancales" (genre : la correction est gratuite mais pas vraiment... enfin, sous conditions... par exemple ; mais ce peut être d'autres choses pas très nettes... comme un ton agressif (voir ME "Ex Aequo", par exemple... : pareil, certains auteurs en sont contents, mais pour moi, c'est non, direct !), enfin voilà, toutes ces choses dont on pense pouvoir s'accommoder alors que non, non... )

Et donc : si vraiment ça ne va pas, mieux vaut encore l'AE qu'un mauvais contrat en ME.

totoro

FLORENCE C a écrit:
J'ai l'impression que ton expérience avec ta ME t'a vraiment touchée/abîmée.

J'ai travaillé avec bon nombre de petites maisons, et j'ai eu davantage de bonnes surprises que de mauvaises... même si beaucoup ont fermé depuis.

J'espère que tu trouveras "éditeur à ton pied" pour ton prochain texte, que tu choisisses l'auto-édition ou que tu retentes l'aventure en ME.

On a écrit en même temps !!! :mrgreen:

Merci beaucoup, ça me touche... oui, j'avoue me sentir à la fois vidée et soulagée en même temps, mais heureusement, comme je travaille à fond sur d'autres projets, ça me porte ! :write: :flower:  (ma romance est finie, plus que la relecture et ce sera bon !! J'envoie en concours Librinova❤  )

Un grand merci, Florence !!

PS : j'ai regardé ton parcours, j'avoue être impressionnée... !!! Surprised

:calien:
 

 Les ME n'en demandent-elles pas trop aux auteurs ? ou "la TEAM familiale"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-