PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG S21FE 128Go 5G Graph
474 €
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 [Avis ME] Editions Ex Aequo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonjour,

est-ce que quelqu'un connait les éditions Ex Aequo ?
J'ai repéré leur appel à textes pour un conte de Noël (qui m’intéresse), et je suis allée voir leur site dans la foulée. Le "éditeur militant" m'a interpellé : à quoi font-ils référence ?
Ils diffusent le contrat-type qu'ils proposent à leurs auteurs. J'avoue que certaines clauses me surprennent, sont-elles habituelles ?

Citation :
4. Confidentialité et relations professionnelles
L'auteur s'engage à ne délivrer aucune information de nature technique ou commerciale, publique ou privée, sur  les  procédures  de  travail  de  l'éditeur,  de  sa  maison  d'édition  ou  de  ses collaborateurs  ou prestataires  de  services  ou  des  autres  auteurs publiés aux  éditions  Ex  Aequo.

J'ai du mal à voir ce qui rentre dans "les procédures de travail de l'éditeur". Par exemple, si une autrice dit sur un forum comme JE qu'elle a refusé d'aller à tel évènement où son éditeur l'avait conviée, ou qu'elle a insisté pour un changement de couverture : concernée ou non ?

Citation :
5. Remise du manuscrit et finalisation de l’œuvre
[...] L'auteur  s'engageant à  remettre  à  l'éditeur  un  manuscrit  corrigé, l'éditeur  se  réserve  le  droit  de  lui facturer le coût du travail de correction. Les corrections typographiques restent cependant à la charge de l'éditeur.

Celle qui m'a vraiment surprise...

Citation :
17. Tirages
[...] Le nombre d’exemplaires imprimés lors du premier tirage de l’ouvrage sera  au  minimum  de trente exemplaires. L’éditeur procédera à des nouveaux tirages en fonction de la conjoncture pour maintenir un niveau de stock permettant la fourniture de toute commande.

Je trouve le tirage minimum très faible. Ceci dit, je ne connais pas la maison, peut-être que c'est "logique" dans son cas.

Bref... si vous avez des infos !
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5437
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Moi c'est cette clause-là qui m'a toujours interpellée :

Citation :
Garantie
L'auteur déclare à  l'éditeur  que l’œuvre n'a  jamais,  même  partiellement,été divulguée. En  cas  de violation de cette déclaration, l’auteur aura l’obligation de verser à l’éditeur une indemnité forfaitaire de 2.000 euros: le présent contrat étant résilié de plein droit sur notification par l’éditeur.

Pour moi, c'est une clause qui laisse plein pouvoir à l'éditeur. Quel auteur n'a jamais fait lire partiellement son texte à qui que ce soit, avant de le soumettre à l'éditeur ?

Citation :
La résiliation du présent contrat peut intervenir de plein droit sur notification par l'éditeur si les ventes cumulées  sur  une  année  représentent  moins  de  cinquante  exemplaires  de  livre  en  édition  papier  ou autant dans lesdifférents autres formats exploités

Et sur cette clause-là, il aurait été équitable que l'auteur puisse lui aussi résilier le contrat, tout comme l'éditeur, si moins de cinquante exemplaires vendus sur une année.

Après, les éditions Ex Aequo existent depuis un bail et donnent une image plutôt sérieuse d'eux. C'est étonnant qu'il n'y ait pas déjà des sujets à leur propos sur le forum.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui, tout à fait, je suis d'accord avec toi sur ces deux clauses.

Mokkimy a écrit:
C'est étonnant qu'il n'y ait pas déjà des sujets à leur propos sur le forum.

Peut-être que je l'ai manqué !
J'ajoute que la maison semble pas mal "verrouiller" la communication : cf l'article 4 déjà cité et également le 11 : "L’auteur s’interdit de communiquer toute information interne relative au fonctionnement des éditions Ex Aequo".
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Ce sont exactement ces clauses (et aussi, celles concernant le BAT... il semblerait que la ME ait eu des soucis avec ses anciens auteurs, pour autant, les nouveaux auteurs n'ont pas à en pâtir... ) qui m'on arrêtée.

J'ai trouvé que la ME était d'emblée très agressive, donc, avec ses potentiels nouveaux auteurs...

Mais au moins, ils sont clairs : on sait d'emblée qu'ils se positionnent comme étant "largement supérieurs" aux auteurs, qui eux finalement, sont des outils qu'ils peuvent "jeter" le cas échéant. Et aussi, à qui la ME peut demander une (grosse) somme d'argent...  Twisted Evil

UNE QUESTION : comment ce genre ce clause peut être dans la légalité ???

PS : pendant très longtemps, personne ne connaissait les contrats pourris de L'Harmattan qui, publiant souvent de la belle littérature plutôt que du bas de gamme ou un vague bouquin sur le dernier fait divers, par exemple... (oui, oui... ), passait pour une excellent ME.
Et ce n'est qu'après le fameux procès dénonçant des clauses abusives qu'on a su que les contrats n'étaient pas top.

Et c'est peut-être pareil pour Ex Aequo : la ME semble publier des choses bien, certains livres ont eu des prix, etc... mais le contrat est plutôt pourri (même si là, il n'est pas question du fameux achat de X livres avec remise... c'est pourri autrement, et c'est presque pire, à mon sens).

LA QUESTION donc : est-ce légal ? Je doute que ça le soit... mais bon, si ça tourne mal, se retrouver devant les tribunaux, alors qu'on voulait juste publier un livre, c'est plutôt  moche, non ? Rolling Eyes

L'AUTRE QUESTION : ça fait éditeur parano. Et franchement, une ME parano est à éviter
, vraiment. Au moindre problème, ce sera des menaces (elles figurent déjà dans leur contrat, alors...  Twisted Evil  ) et aucune vraie discussion possible car : le parano distord la réalité, et il a toujours raison, tandis que vous avez toujours tort.

MA CONCLUSION : à fuir.

JOYEUX NOËL !:
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5437
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Des clauses prévoyant le versement de dommages et intérêts ne me choquent pas en leur principe. Celui qui ne respecte pas les termes d'un contrat signé doit verser des dommages et intérêts à l'autre partie, ça c'est normal.  (D'ailleurs, même sans clause au contrat, c'est dans le code civil.)

Mais là, je suis d'accord avec toi sur le sentiment "d'agressivité" de la maison d'édition. On sent dès le départ une méfiance terrible envers les auteurs et la volonté de vouloir dissuader tout esprit contestataire.

Est-ce que par exemple, l'auteur irait indiquer dans une clause au contrat que si la ME ne fait pas son boulot, elle s'exposerait à verser des dommages et intérêts ? C'est implicite. Mais le faire figurer au contrat, c'est moche.

Après, la règle générale est : si t'es pas d'accord avec le contrat, tu ne signes pas. ^^
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MOKKIMY a écrit:
Garantie
L'auteur déclare à  l'éditeur  que l’œuvre n'a  jamais,  même  partiellement, été divulguée. En  cas  de violation de cette déclaration, l’auteur aura l’obligation de verser à l’éditeur une indemnité forfaitaire de 2.000 euros: le présent contrat étant résilié de plein droit sur notification par l’éditeur.

Ceci me semble totalement abusif... par exemple. Car "pas divulgué", ça va loin... et ça reste trop vague. Sans compter que 2000 euros, c'est presque deux salaires de SMIC !!


Ensuite, oui, le ton de cette ME : moi, ça me fait plus penser à une déclaration de guerre contre les auteurs qu'à un contrat d'édition !!

J'ai appris une chose, avec mes déboires récents, c'est qu'au lieu de faire confiance a priori, il vaut mieux d'abord ouvrir ses yeux en grand, et je veux bien croire qu'une ME puisse rencontrer des soucis avec ses auteurs, mais quand c'est de façon récurrente, et quand c'en est à un point tel qu'elle place des clauses de ce type dans le contrat, pour moi, c'est qu'il y a un gros souci.

Car en effet, une ME qui a, de façon récurrente, des problèmes avec plusieurs auteurs, c'est en général non pas les auteurs qui ne vont pas, mais bien la ME qui débloque.
Or, quand on signe avec une ME, la base, c'est la confiance... et chacun.e fait ce qu'il ou elle veut, mais bon courage pour faire confiance à des paranos (ou à ce qui y ressemble... ) affraid !

VANADIUM a écrit:
Bref... si vous avez des infos !

Alors ça y est, j'ai retrouvé le lien : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t40798-avis-sur-me-lune-ecarlate-et-ex-aequo?highlight=Ex+Aequo

Il semblerait que la ME ferme bientôt, d'après ce post...

Je viens de trouver quelque chose sur FB, impossible de mettre l'image : bref, il semble que la "ME" fasse acheter aux auteurs 50 exemplaires de leurs propres livres.
PS : j'ai la photo en capture d'écran, je viens de trouver.




 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  53
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  30/10/2013
    
                         
Eagleye69  /  Clochard céleste


Je ne sais pas si Ex aequo demande à ses auteurs d'acheter des exemplaires, mais je crois que la maison demande beaucoup aux auteurs en terme d'investissement perso (pas forcément financier) : auto-promotion, dédicaces, et surtout un chiffre minimum de ventes en effet, tout ça sans aucune présence en librairie. Pour avoir lu le témoignage d'une autrice sur un autre forum, ils ne vous republient pas (même si votre texte est bon) si vous ne vous êtes pas engagés dans la diffusion de votre précédent bouquin chez eux. Peu de risques de la part de l'éditeur, donc, peu d'investissement, beaucoup d'auteurs publiés... Chacun se fera son idée.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Oui, c'est à peu près ça, EAGLEY69, j'ai réussi à mettre l'image sur l'autre fil, je retente ici (même si ce n'est pas forcément tous les auteurs, pas forcément tous le contrats, je ne sais pas, mais au moins certains, semble-t-il :

Spoiler:
 
Melodie3
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  261
   Âge  :  36
   Localisation  :  Un de ces pays où il fait très, très froid.
   Date d'inscription  :  15/07/2020
    
                         
Melodie3  /  Autostoppeur galactique


Plumerose a écrit:
Oui, c'est à peu près ça, EAGLEY69, j'ai réussi à mettre l'image sur l'autre fil, je retente ici (même si ce n'est pas forcément tous les auteurs, pas forcément tous le contrats, je ne sais pas, mais au moins certains, semble-t-il :

Spoiler:

Je ne vois écrit nulle part que la ME a fait acheter 50 exemplaires à son auteur. Je lis simplement que seuls 100 exemplaires se sont vendus, achetés par l'auteur et ses proches, mais pas qu'ils ont été contraints de les acheter.

Je ne défends pas leur contrat, que je ne trouve pas incroyable, à titre personnel, mais attention à ne pas surinterpréter un post FB. Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


MELODIE3 a écrit:
Je ne vois écrit nulle part que la ME a fait acheter 50 exemplaires à son auteur. Je lis simplement que seuls 100 exemplaires se sont vendus, achetés par l'auteur et ses proches, mais pas qu'ils ont été contraints de les acheter.

Effectivement, j'ai peut-être un peu trop vite déduit ceci de cela...

En tous cas, il y a les contents et le mécontents de la ME, semble-t-il... : c'est entre autres, l'absence de promo. qui semble poser le plus problème, avec la non présence des livres en librairie, du coup, cela créé des déceptions. Forcément.

Mais tout de même, pourquoi un auteur irait-il acheter 50 exemplaires de son livre ? Même pour un salon ou une dédicace (choses actuellement compliquées... ), même pour les proches (qui de toute façon, ont commandé les livres ailleurs et non à l'auteur, dans le cas cité...), 50 exemplaires, cela me semble beaucoup... Une dizaine, à la limite, mais 50... ?
 
Imoen
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  392
   Âge  :  46
   Date d'inscription  :  15/11/2019
    
                         
Imoen  /  Tapage au bout de la nuit


Plumerose a écrit:
MELODIE3 a écrit:
Mais tout de même, pourquoi un auteur irait-il acheter 50 exemplaires de son livre ? Même pour un salon ou une dédicace (choses actuellement compliquées... ), même pour les proches (qui de toute façon, ont commandé les livres ailleurs et non à l'auteur, dans le cas cité...), 50 exemplaires, cela me semble beaucoup... Une dizaine, à la limite, mais 50... ?

Je ne trouve pas cela étrange qu'un auteur achète une cinquantaine d'exemplaires de son roman (si, bien-sûr, ce n'est pas imposé par la ME). Pour mon premier roman, j'ai acheté (et écoulé) une soixantaine d'exemplaires à ma maison d'édition, pour des séances de dédicaces (c'était évidemment avant le covid).
https://www.juliettesachs.fr/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Imoen a écrit:
Plumerose a écrit:
MELODIE3 a écrit:
Mais tout de même, pourquoi un auteur irait-il acheter 50 exemplaires de son livre ? Même pour un salon ou une dédicace (choses actuellement compliquées... ), même pour les proches (qui de toute façon, ont commandé les livres ailleurs et non à l'auteur, dans le cas cité...), 50 exemplaires, cela me semble beaucoup... Une dizaine, à la limite, mais 50... ?

Je ne trouve pas cela étrange qu'un auteur achète une cinquantaine d'exemplaires de son roman (si, bien-sûr, ce n'est pas imposé par la ME). Pour mon premier roman, j'ai acheté (et écoulé) une soixantaine d'exemplaires à ma maison d'édition, pour des séances de dédicaces (c'était évidemment avant le covid).

Dans ce cas, oui, j'ai peut-être conclu trop vite... En tous cas, l'auteur qui se plaint "regrette" aussi le manque de promo autour de son livre, si je comprends bien, et la lenteur des envois, et aussi les modifications imposées par la ME pour finalement, n'en faire aucune promo et aucune diffusion en librairie.

C'est tout de même bon à savoir avant de signer chez eux... (ensuite, si on est sûr de vendre par le biais de son réseau personnel et qu'on se passe de promo et de diffusion, pourquoi pas ? mais dans ce cas, une "ME" de ce genre est-elle utile ?)
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


C'est toute la question des petites maisons d'édition qui ne sont pas présentes en librairie.  Shocked On peut sérieusement se demander quelle est la valeur ajoutée de ces ME par rapport à de l'autoédition ? confused
Elles semblent estimer normal que l'auteur fasse sa promo  Rolling Eyes , vende son livre  Rolling Eyes , paie des pubs fb  Rolling Eyes , paie des billets de train et des chambres d'hôtel pour participer à des salons  Rolling Eyes ... tout ça pour des DA dérisoires... pale Il y a un vrai problème du côté de ces maisons-là  Suspect . Même si le contrat est à compte d'éditeur, de facto l'auteur en est de sa poche (argent ou temps ou les deux) ou alors il ne vend rien... affraid
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1663
   Âge  :  102
   Localisation  :  Dans chacune des histoires que j'écris (je déménage beaucoup, donc... )
   Pensée du jour  :  Bof, bof...
   Date d'inscription  :  29/11/2017
    
                         
Plumerose  /  Tentatrice Alopécique


Bactérie a écrit:
C'est toute la question des petites maisons d'édition qui ne sont pas présentes en librairie.  Shocked On peut sérieusement se demander quelle est la valeur ajoutée de ces ME par rapport à de l'autoédition ? confused
Elles semblent estimer normal que l'auteur fasse sa promo  Rolling Eyes , vende son livre  Rolling Eyes , paie des pubs fb  Rolling Eyes , paie des billets de train et des chambres d'hôtel pour participer à des salons  Rolling Eyes ... tout ça pour des DA dérisoires... pale Il y a un vrai problème du côté de ces maisons-là  Suspect . Même si le contrat est à compte d'éditeur, de facto l'auteur en est de sa poche (argent ou temps ou les deux) ou alors il ne vend rien... affraid

Tellement d'accord avec ce que tu dis !!!

Du coup, oui, mieux vaut encore l'auto-édition.
Après, pour ma part, j'y pense mais j'ai la trouille de devoir tout faire : je veux dire que même si on me dit "l'ISBN, c'est trois fois rien à faire" et la couverture et la mise en page c'est très facile, ok... mais bon. Autant je peux faire un PDF, autant tout le reste me semble insurmontable...

Mais oui, la présence en librairie me semble être un incontournable, sauf qu'avec le confinement, les choses sont différentes, depuis cette année... Mais même si les petits libraires devaient fermer (pour beaucoup... ), je voudrais aussi désormais voir,  non plus mon livre dans une seule boutique L'Harmattan, mais dans les FNAC, au minimum... et que ce boulot ne soit pas fait par moi-l'auteur, en cas de publication en ME ! On est auteur, on n'est pas des commerciaux, flûte à la fin.

Ou alors, en effet, on se rémunère pour ce double boulot !

PS : Bactérie, bravo : tu as fait mille fois pire que moi en matière de smileys !!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :woowoo: affraid :flower: [Avis ME] Editions Ex Aequo 770102 :excited:


totoro
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  544
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


Hahaha oui PLUMEROSEpour les Smileys :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: !
Je suis d'accord avec toi : l'autoédition ça fait un peu peur  affraid , c'est pour ça que j'ai été très séduite par le modèle des éditions d'Avallon q Cool ui offre les mêmes bénéfices (puisqu'ils redistribuent tout l'argent aux auteurs  :squee: ) sans qu'on ait besoin de mettre les mains dans le cambouis en ce qui concerne l'ISBN, les formats numériques, la couverture...  et tout ce genre de truc.
Par contre ils ne peuvent évidemment pas, avec ce modèle, payer un diffuseur papier  Mad . Ils font de l'impression à la demande, comme des tas des tas de petites maisons d'édition (Alter real notamment, où je suis pour mon polar). et ça en vrai ça veut dire quasiment pas de ventes papier, si j'en crois mon expérience. pale
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Avis ME] Editions Ex Aequo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-