PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -36%
Karcher SC2 Upright Easyfix – Balai Nettoyeur ...
Voir le deal
89.99 €

Partagez
 

 Pourquoi Claudine va à l'école de Colette / William n'a pas de cote auprès des jeunes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
PetitPaul1993
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  08/12/2020
    
                         
PetitPaul1993  /  Homme invisible


Bonjour.

C'est mon premier post sur forum jeunes écrivains

Claudine n'est pas une fille qui a la même ligne de conduite que les filles modernes : élevée chez son père artisan, elle est entrée à l'école des filles et là, comme une fille normale de son âge, elle apprend beaucoup de choses.

Relation avec amies comme Grande Anais, et professeure de math sévère, puis, un petit coup de foudre auprès de beau professeur.

J'ai lu jusqu'au troisième tome ( le 4ième, Claudine n'est plus présente.), et ça me fait plaisir de découvrir les moeurs et la moralité de filles de cette époque de jadis !

Mais personne de mon entourage, même les forumeurs , personne ne fait aucune mention sur ce livre. C'est dommage que cette petite histoire simple se cache derrière la déchéterie des romans banals américains.

Alors , on en parle ?
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14267
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


PetitPaul1993 a écrit:
C'est mon premier post sur forum jeunes écrivains
Forum a écrit:
http://jeunesecrivains.superforum.fr/f2-accueil
Autoportrait rapide pour découvrir ses petits camarades et s'introduire dans la communauté. C'est votre premier message. Lecture utile à ceux qui manqueraient d'inspiration : le guide de présentation du parfait Jeune Écrivain.
Dépêche-toi d'y aller !


PetitPaul1993 a écrit:
Mais personne de mon entourage, même les forumeurs , personne ne fait aucune mention sur ce livre. C'est dommage que cette petite histoire simple se cache derrière la déchéterie des romans banals américains.
Alors , on en parle ?
Tu veux dire "Claudine à l'école" (et non "va à l'école") de Colette ?

Ca fait un sacré bout de temps, depuis que je l'ai lu. Il faudra que je le relise, un de ces quatre...

Je ne me souvenais pas qu'elle était fille d'artisan. j'avais gardé en tête un érudit de village (mais aucun souvenir de la profession).
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Le père de Claudine n'est pas artisan, mais malacologue : en gros, il étudie les limaces ! Claudine relève d'ailleurs la différence de milieu social entre elle et la plupart de ses camarades.
J'ai beaucoup (re)lu Claudine à l'école (pas les autres Claudine) quand j'étais ado. Il y a une BD adaptée de Claudine à l'école qui est sortie récemment, preuve que Claudine n'est pas complètement tombée dans l'oubli Wink (même si elle est moins lue, c'est sûr).
 
PetitPaul1993
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  14
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  08/12/2020
    
                         
PetitPaul1993  /  Homme invisible



Saluit

Séléné : J'ai fait ma présentation, merci pour ta remarque !

Vanadium : ah, c'est vrai, merci pour la corréction et je ne recommencerai pas ! Ce qui me plaît dans ses romans, c'est que son style est loin de la vulgarité de certains romans / série de jeunesse comme Skins ( Skins, c'est une série télévisée anglaise qui aborde le côté sombre de la société multiculturelle et de la jeunesse comme drogue, homosexualité, etc). C'est trop cru, violent et banal comme moyen d'attirer des lecteurs qui manquent de réfléxion.

Ses dark romans, à mon avis, c'est une espèce de drogue dans laquelle certains lecteurs s'identifient à qq personnages et suivent leur comportement comme masturbation émotive. Par contre, un roman comme Claudine à l'école, la lecture est vriament agréable. Le style est léger, et on peut lire le roman sans prise de tête grâce à la simplicité de chaque personnage.

 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14267
   Âge  :  49
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


PetitPaul1993 a écrit:
Ce qui me plaît dans ses romans, c'est que son style est loin de la vulgarité de certains romans / série de jeunesse comme Skins ( Skins, c'est une série télévisée anglaise qui aborde le côté sombre de la société multiculturelle et de la jeunesse comme drogue, homosexualité, etc). C'est trop cru, violent et banal comme moyen d'attirer des lecteurs qui manquent de réfléxion.

Claudine à l'école est paru il y a 120 ans.
Tu ne trouveras pas beaucoup de romans datant de cette époque où la vulgarité soit très marquée !

Citation :
Ses dark romans, à mon avis, c'est une espèce de drogue
Les romans de qui ?
C'est une faute d'orthographe, ce S, ou bien tu parles d'un auteur en particulier ?

Citation :
une espèce de drogue dans laquelle certains lecteurs s'identifient à qq personnages et suivent leur comportement comme masturbation émotive.
C'est le cas d'un très grand nombre de romans !
Pour capter le lecteur, il faut lui offrir soit de s'identifier au personnage, soit d'y identifier des gens qu'il connait. L'identification peut être plus ou moins forte et précise, mais elle est souvent là.


détail à propos du titre du topic
Citation :
C'est "Willy", pas "William"


Dernière édition par Séléné.C le Lun 21 Déc 2020 - 18:24, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9988
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


Claudine à l'école est un texte écrit par Colette, pas par son mari qui n'a fait que servir de prête-nom pour qu'il puisse se vendre – donc à cause des préjugés de l'époque. Le titre de ce topic est donc fautif santa

Il 's'agit d'ailleurs d'un de mes textes préférés de Colette, avec Sido.

Par ailleurs, je ne comprends pas ta remarque vis-à-vis de la présence de l'homosexualité dans les séries d'aujourdhui. Colette était lesbienne et parle beaucoup de ça dans ses romans ; Claudine à l'école n'est pas dénué d'érotisme lesbien. Je ne sais donc pas ce que tu appelles "vulgarité", mais ce qui est certain, c'est que les romans de Colette ont beaucoup choqué les puritain·es de l'époque, qui les trouvaient dépravés et vulgaires.

edit : Séléné, tout dépend ce que l'on nomme vulgaire, mais la littérature scabreuse / érotique / pornographique date à peu près des premiers textes littéraires.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Pourquoi Claudine va à l'école de Colette / William n'a pas de cote auprès des jeunes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-