PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Réécriture]Tout un sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  357
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Tapage au bout de la nuit


Puisque le précédent post à ce sujet date de 2015 et n'aborde pas vraiment mes questions, je me permets d'ouvrir un nouveau sujet à ce sujet.

J'ai un kilo de questions :
Sur la réécriture en elle-même :

1. comment éviter d'avoir une réécriture de grande ampleur à faire ?
2.du coup quelles sont les informations primordiales à checker pour s'éviter trop d'incohérences ? (à part un plan)
3.faut-il laisser la correction d'orthographe etc de côté, ou le faire dans la foulée ?
4.faites-vous aussi un plan de réécriture ? (suite à relecture, bêta-lecture...) J'entends redessiner la trame de l'histoire ou alors c'est que moi parce que j'ai très mal préparé mon premier jet ? (une préparation de 6 mois quand même Sad )

Un peu plus larges
5.A quels moments doit-on révéler le mystère ?
Ma principale erreur qui a produit une fin n'importe nawak vient de là, car à force de ne rien vouloir en dire je me suis retrouvée à devoir tout dire en peu de chapitres de fin. Comment préserver le suspense tout en faisant tout de même avancer l'histoire ?
6.Faut-il avoir TOUT dit à la fin de l'histoire ? Peut-on laisser des intrigues secondaires en suspens ?
7.Comment choisir ses bêtas-lecteurs ? Faut-il faire un tri ou non ? (je n'ai pour l'instant eu que des "alphas-lecteurs" qui ont lu au fur et à mesure des chapitres écrits)
8.Quelles sont les erreurs de syntaxe affreuses à éviter ? (et les erreurs de forme en général)

Enfin une question plus ouverte :
9.A quel moment vous décidez d'arrêter de réécrire et de passer le tout en "version finale" ?
10.Que faut-il attendre d'un toman "fini" ?

Je pense que j'ai pas encore tout demandé, mais ça fait un bon début xD

https://www.instagram.com/paige_eligia/
 
phil
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  113
   Âge  :  54
   Localisation  :  amerique du sud
   Date d'inscription  :  05/03/2018
    
                         
phil  /  Barge de Radetzky


1. comment éviter d'avoir une réécriture de grande ampleur à faire ?

Il vaut mieux se dire que le travail de réécriture fait partie intégrante de l'écriture.

Donc plus votre projet aura de l'ampleur ou une exigence de qualité pus la réécriture sera de grande ampleur, c'est normal et doit rester proportionnel. Le minimum c'est quatre ou 5 fois plus que le premier jet. Plus le livre est long et les intrigues sont complexe plus la réécriture est importante. Pour mon roman de 350 pages, j'avais évalué à 8 fois le temps du premier jet pour la réécriture + correction ...
https://sites.google.com/view/philippecaillaud/accueil
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13014
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Par "ré-écriture" tu veux dire : reprendre tout le texte à zéro, à partir d'un nouveau fichier texte ou bien reprendre en profondeur le premier jet écrit ?

Paige_eligia a écrit:
4.faites-vous aussi un plan de réécriture ? (suite à relecture, bêta-lecture...) J'entends redessiner la trame de l'histoire ou alors c'est que moi parce que j'ai très mal préparé mon premier jet ? (une préparation de 6 mois quand même  Sad )

Si j'en juge par cette partie de la question (et quelques autres), il s'agit effectivement de réécriture.
Si tu en es à devoir modifier le plan... alors c'est que tu as mal démarré ton truc et que la préparation de six mois n'a préparé que le fond et pas la forme...
Neutral Bon courage !

Tout reprendre à commencer par le plan, je ne l'ai fait que sur Ange Martin.
Je n'avais pas fait bétalire les premières versions (juste posté sur JE le début de la 4° version). Seule la dernière l'a été. Pas de méthode particulière pour la façon de procéder... à part trouver une "forme" qui ait des chances de convenir et croiser les doigts en la bossant


Paige_eligia a écrit:
1. comment éviter d'avoir une réécriture de grande ampleur à faire ?
Avec un maximum d'éléments corrects dès la première version.
Paige_eligia a écrit:
3.faut-il laisser la correction d'orthographe etc de côté, ou le faire dans la foulée ?
Si le texte va être repris à fond, pas la peine d'y traquer les coquilles. Tu peux corriger ce que tu vois, mais ce sera plutôt à faire sur le texte fini.
Là, j'ai l'impression que tu parles seulement d'un peaufinage en ultra-profondeur avec un brin de chirurgie pour redresser le squelette.
Paige_eligia a écrit:
5.A quels moments doit-on révéler le mystère ?
Ma principale erreur qui a produit une fin n'importe nawak vient de là, car à force de ne rien vouloir en dire je me suis retrouvée à devoir tout dire en peu de chapitres de fin. Comment préserver le suspense tout en faisant tout de même avancer l'histoire ?
Avec les petits mystères et les intrigues secondaires
Paige_eligia a écrit:
6.Faut-il avoir TOUT dit à la fin de l'histoire ? Peut-on laisser des intrigues secondaires en suspens ?
Tu peux laisser une fin ouverte ou fermée...
Paige_eligia a écrit:
7.Comment choisir ses bêtas-lecteurs ? Faut-il faire un tri ou non ? (je n'ai pour l'instant eu que des "alphas-lecteurs" qui ont lu au fur et à mesure des chapitres écrits)
A mon avis, il faut éviter qu'ils soient trop proches dans leurs goûts et habitudes de lecture, afin d'avoir des sons de cloche différent.
Paige_eligia a écrit:
9.A quel moment vous décidez d'arrêter de réécrire et de passer le tout en "version finale" ?
Soit quand tu estime avoir fini, c'est à dire que tu as juste envie d'admirer ton oeuvre
Soit quand tu en as marre et que tu as juste envie de jeter l'ordi par la fenêtre
Paige_eligia a écrit:
10.Que faut-il attendre d'un toman "fini" ?
scratch


Dernière édition par Séléné.C le Ven 27 Nov 2020 - 21:03, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Oh lala que de questions très intéressantes ! Je ne pense pas pouvoir répondre à tout de manière pertinente, mais je vais faire de mon mieux pour te partager mon expérience !

1. Un plan (enfin moi j'appelle ça une frise chronologique pour tromper cet abruti de cerveau, mais bon) + écrire quand même de qualité dès le début (je m'explique : actuellement le soir je travaille sur un projet sans importance, je ponds du 1 500 mots voire 2 000 par heure, comme ça vient, parce que c'est la scène qui compte et pas comment s'est dit. Concrètement, jamais je ne ferais ça avec un projet sérieux, parce que le résultat final est vraiment tout pourrave, avec pas mal de répétitions, des phrases lourdes, etc.)
2. Pas de plan pour moi, une frise chronologique avec les grands événements. J'en ai eu d'autant plus besoin que mes actions se passent dans deux villes différentes, donc il faut que les infos arrivent de l'une à l'autre, sans internet ça prend du temps, donc j'ai écrit les petites bornes des événements pour savoir qui sait quoi à quel moment. Mais ce sont juste des croix sur une ligne : je n'ai pas noté le nombre de jour entre chaque action, ni qui y participe à part les moteurs. Ce sont juste des événements. Genre : Bidule est pas content contre machin à cause de ça.
En gros : la chronologie et qui sait quoi. Les déplacements, etc.
3. J'ai choisi de laisser de côté. Je vais pas me péter les couilles à corriger des fautes d'orthographe de passages que je vais peut-être tout simplement finir par réécrire en entier ou faire sauter :mrgreen: . En terme de perte de temps on serait quand même nominé pour le Grand Prix du Siècle. Donc en gros, je les corrige si je tombe dessus et que ça brûle les yeux, mais je ne les cherche pas.
4. Non. Ma trame en fait je l'ai déjà modifiée en cours d'écriture par rapport à la frise que j'avais faite en amont, du coup normalement elle est bonne. Par contre je fais les corrections sur une copie du fichier du premier jet, pour avoir un suivi (en mode réversible comme en restauration d'art xD)

5. Je pense que pour ce genre de trucs (c'est pas vraiment ce que j'écris, donc je vais plutôt m'appuyer sur ce que j'ai remarqué en lisant, donc c'est du théorique) il est possible de suggérer au lecteur. Si tu as donné en amont dans le texte des pré-éléments, et qu'un peu plus tard tu balances un truc un peu plus lourds, le lecteur peut comprendre tout seul en faisant 1+1 et du coup tu préserves quand même le suspens (parce qu'il va avoir des doutes, mais pas de preuves) et en même temps ça avance. Tu peux jouer sur les points de vue, aussi, je pense.
6. Tu peux tout à fait laisser en suspens ! En fait, ça dépend comment c'est fait et ça dépend si le lecteur a assez d'éléments pour combler sa frustration en montant ses propres théories. Voir en lui laissant un petit sourire malin sur les lèvres en mode "évidemment, c'est ça qu'il se passe, c'est obligé !".
7. Oui, un tri. Y en a qui conseillent de prendre des bêta-lecteurs qui lisent le genre que t'écris et donc qui en maîtrisent les codes. Je dirais oui mais pas que. Dans mes bêta-lecteurs confirmés, pour le moment, j'ai deux filles qui ont fait des études dans l'édition, et une infirmière retraitée à qui j'ai demandé parce que son regard sur le monde m'intéresse énormément ! J'essaye aussi d'avoir des personnes assez différentes en terme de classe d'âge ou milieu social... parce qu'ils vont pas forcément voir la même chose. En gros, je dirais que c'est à l'instinct. Après, il y a des gens qui ont plus ou moins l'habitude de fonctionner à l'instinct et sont plus ou moins à l'aise avec ça. Mais en tout cas moi je rationnalise pas trop.
8. Je sais pas...! Neutral Moi ce que j'aime pas quand je lis, du point de vue de la forme, c'est quand les descriptions des lieux sont pas claires alors que les lieux sont fondamentaux pour l'action. Après, c'est plus un goût personnel qu'une erreur à éviter... franchement, je sèche !

9. Je pense qu'il faut se fixer un objectif dès le début. J'ai prévu de relire une fois mon premier jet et de corriger (je commence le 1er décembre, hauts les cœurs !) ensuite j'envoie en bêta-lecture et je recorrige. Et c'est tout. En fait, ton cerveau gère le temps que tu lui donnes. Si tu dis : je dois peindre le mur de cette maison en 7 jours, tu finiras en 7 jour. Si tu dis : je dois peindre le mur de cette maison en 2 jours, tu finiras en 2 jours. Et si tu dis 30 jours, tu mettras 30 jours. Donc je pense que pour éviter d'avoir à faire 15 passages il faut se dire dès le début qu'on y passera pas 15 ans ! Après c'est aussi question de personnalité : très concrètement, relire mon texte 120 fois alors que y en a d'autres derrières qui poussent pour être écrits... bof Cool
10. Euh... Je pense qu'il est fini à partir du moment où tes connaissances techniques ne te permettent pas d'aller plus loin. Mais aussi à partir du moment où tu as l'impression d'avoir fait un truc bien ficelé. Entrent en compte ces histoires de syndrome de l'imposteur, manque de confiance en soi, etc. qu'il faut tâcher de mettre le plus possible de côté (facile à dire...). Et ce qu'il faut en attendre... que tu sois fière de l'avoir terminé ! Peut-être que ta question se tournait plus du côté des lecteurs, mais vraiment j'ai envie dire qu'à ce point-là de l'histoire les lecteurs on en a rien à carrer. Je veux dire bien sûr on écrit une histoire pour eux, on la ficelle bien tout comme il faut pour que ce soit plaisant et bien sûr les trucs que j'écris que pour moi à 2 000 mots à l'heure n'ont pas la même qualité que quand je travaille sur un vrai roman. Mais. Le truc c'est qu'il est impossible de plaire à tous les lecteurs. Donc on ne saurait attendre d'un roman fini quelque chose pour le lecteur. Donc on doit attendre d'un roman fini qu'il rendre fier son auteur ou son autrice Smile
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Hey Paige ! Allez, un petit kilo de réponses à ton kilo de questions.  What a Face

1. comment éviter d'avoir une réécriture de grande ampleur à faire ?
=> On ne peut pas. Réécrire fait partie du job de l'écrivain et de plus, il n'est pas sain de vouloir éviter les phases de réécriture puisqu'il s'agit du moment où ton récit va réellement s'améliorer. Plus tu vas réécrire, meilleur sera ton texte.

2.du coup quelles sont les informations primordiales à checker pour s'éviter trop d'incohérences ? (à part un plan)
=> Perso, je suis adepte de la méthode Truby, qui fonctionne vachement bien à la fois pour préparer et checker un récit. En gros, tu as deux points à travailler : la cohérence de l'intrigue globale et des intrigues secondaires, et l'arc narratif de tes personnages principaux. Si ça, ça tient la route, en général, le reste suit à peu près.  

3.faut-il laisser la correction d'orthographe etc de côté, ou le faire dans la foulée ?
=> Lors des corrections, je fais tout en même temps, en travaillant chapitre par chapitre.

4.faites-vous aussi un plan de réécriture ? (suite à relecture, bêta-lecture...) J'entends redessiner la trame de l'histoire ou alors c'est que moi parce que j'ai très mal préparé mon premier jet ? (une préparation de 6 mois quand même Sad )
=> Après le diagnostic Truby et les compte-rendu de BL, il m'arrive de prendre des notes sur ce que je dois retravailler. Mais c'est juste pour ne rien oublier, ce n'est pas indispensable.

5.A quels moments doit-on révéler le mystère ?
=> Au fur et à mesure. A chaque chapitre, le lecteur doit apprendre quelque chose. Pour moi, le bon dosage, c'est "un mystère = levée de ce mystère deux chapitres plus tard au max". Après, tu as le droit de garder quelques éléments mystérieux jusqu'au bout du récit, mais il faut éviter les déballages de révélations lors des chapitres finaux.

Ma principale erreur qui a produit une fin n'importe nawak vient de là, car à force de ne rien vouloir en dire je me suis retrouvée à devoir tout dire en peu de chapitres de fin. Comment préserver le suspense tout en faisant tout de même avancer l'histoire ?
=> L'idéal est de préparer de nombreux rebondissements tout au long du récit, ce qui te permet de pouvoir lever régulièrement les petits mystères, sans pour autant épuiser ton scénario.
Quand tu écris un roman, tu peux essayer de viser autour de 40 scènes clefs pour un récit de 80 000 mots.Pense aussi que ton roman ne doit jamais se construire uniquement autour du concept mystères/révélations. L'intrigue se nourrit de tes personnages et leurs évolutions (ou non-évolutions)

6.Faut-il avoir TOUT dit à la fin de l'histoire ? Peut-on laisser des intrigues secondaires en suspens ?
=> Je dirais bien oui, volontiers, il faut avoir tout dit, sans quoi tu frustres le lecteur. Sauf dans le cas où tu prévois un second tome où tu peux te permettre de garder quelques points en suspens. Après, il y a le problème de "qu'est-ce qu'une intrigue secondaire". Parfois on se retrouve à avoir des intrigues secondaires imprévues et que l'on oublie de terminer...  :mrgreen:

7.Comment choisir ses bêtas-lecteurs ? Faut-il faire un tri ou non ? (je n'ai pour l'instant eu que des "alphas-lecteurs" qui ont lu au fur et à mesure des chapitres écrits)
=> En général, c'est plus les béta-lecteurs qui te choisissent que l'inverse. Perso, j'accepte tout le monde, tous les avis sont bons à prendre.  What a Face

8.Quelles sont les erreurs de syntaxe affreuses à éviter ? (et les erreurs de forme en général)
=> Il y en a tellement que c'est difficile à lister... Après, c'est aussi très subjectif. Certaines "erreurs" peuvent donner du peps à une phrase, pour peu qu'on les emploie de la bonne manière. Il n'y a rien à interdire dans l'écriture.

9.A quel moment vous décidez d'arrêter de réécrire et de passer le tout en "version finale" ?
=> Tout dépend... En général, quand j'ai l'impression de tourner en rond après plusieurs retours de bétalecture et réécritures.

10.Que faut-il attendre d'un toman "fini" ?
=> Qu'il vous foute la paix ! Pour moi, un roman fini, c'est un roman qui voyage loin de moi, ou qui repose dans un tiroir sans que cela ne m'empêche de dormir.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4622
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Comment éviter d'avoir une réécriture de grande ampleur à faire ? Du coup quelles sont les informations primordiales à checker pour s'éviter trop d'incohérences (à part un plan)?
Perso, comme Mokkimy, je n’essaie pas d’y échapper. En fait, pour moi, il y a deux situations possibles : soit le premier jet est très travaillé de base, soit le texte a besoin d’une refonte complète. Dans le premier cas, je ne réécris pas, ou alors seulement des passages très ciblés : je corrige seulement. Dans le deuxième cas, je réécris absolument tout, sauf si je veux garder quelques paragraphes par-ci par-là ; c’est long, c’est ardu, mais ça m’évite tout problème de cohérence puisque je reprends le roman depuis le début et le déroule étape par étape.  
Par exemple, je n’ai pas réécrit Funèbres tendresses, il a seulement été corrigé. Par contre, j’ai réécrit intégralement trois fois Le Projet X9-0 et il y avait une très grosse évolution d’une version à une autre.

Faut-il laisser la correction d'orthographe etc de côté, ou le faire dans la foulée ?
Comme Mokkimy, encore, je fais tout d’un coup. Je pense aux personnes qui vont me lire après, pour me dire si ma réécriture vaut le coup Wink

Faites-vous aussi un plan de réécriture ? (suite à relecture, bêta-lecture...) J'entends redessiner la trame de l'histoire ou alors c'est que moi parce que j'ai très mal préparé mon premier jet ?
En fait, c’est assez rare que je réécrive suite à des commentaires, souvent, c’est de ma propre initiative, parce que je trouve que le texte n’est pas assez abouti. Quand je corrige suite à des bêta-lectures, je me fais une espèce de to-do-list avec les points que je ne dois pas oublier tout au long du récit et, souvent, je me fais un tableau avec les corrections à apporter chapitre par chapitre.

A quels moments doit-on révéler le mystère ?
Je trouve que c’est trop général, comme questions, mais je pense effectivement que c’est bien de saupoudrer des infos tout au long du récit. J’avais un peu le problème avec Le Projet X9-0, je gardais tout pour un des derniers chapitres, et ce chapitre était donc obèse (et indigeste). Du coup, j’ai regardé où est-ce que je pouvais dévoiler une première partie de l’intrigue, et j’ai édité les chapitres concernés.

Faut-il avoir TOUT dit à la fin de l'histoire ? Peut-on laisser des intrigues secondaires en suspens ?
Pour moi, il n’y a pas de « Faut que » : chaque auteur est libre… mais doit assumer la grogne de ses lecteurs ensuite. Genre, une de mes amies n’aime pas le système préparations / paiements parce qu’elle trouve que ça « gâche » la surprise. Perso, quand il n’y a pas de préparations et que de gros rebondissements de l’intrigue sortent du chapeau, ça m’énerve. Donc pour moi, il FAUT des préparations / paiements… mais pas pour elle.
Ça m’est arrivé plein de fois de laisser des petites intrigues secondaires en suspense (et d’avoir des demandes de spin-off pour les résoudre, du coup xD)

Comment choisir ses bêtas-lecteurs ? Faut-il faire un tri ou non ?
J’aurais tendance à éviter ceux qui ne lisent pas/n’aiment pas le genre que tu écris, mais c’est une sélection qui se fait généralement assez naturellement.

Quelles sont les erreurs de syntaxe affreuses à éviter ? (et les erreurs de forme en général)
Trop vague.

A quel moment vous décidez d'arrêter de réécrire et de passer le tout en "version finale" ?
Quand j’en ai marre !
Blague à part, j’ai énormément retravaillé X9-0, à tel point que ce sont les lecteurs qui m’ont dit d’arrêter parce qu’on voyait que le texte était en train de perdre toute spontanéité. Il devenait clair que j’avais corrigé mes paragraphes en fonction de Jean, Jacques et Paul, ils n'avaient plus aucune personnalité : j’ai retenu qu’à vouloir plaire à tout le monde, on finit par ne plaire à personne. Cerise sur le cake, je me retrouvais avec des situations absurdes : par exemple, j’avais corrigé A en B, puis B en C, et le troisième avis me disait de retourner à A…
En prime, j’ai réalisé que le seul moyen d’améliorer encore le bouzin, c’était de supprimer mon personnage principal… et à ce compte, autant écrire autre chose, non ? Je pense qu’à un moment, il faut accepter qu’on est arrivé au bout de ce qu’on pouvait faire sur un texte… et tourner la page.
Un topic que j'avais ouvert sur le sujet : http://jeunesecrivains.superforum.fr/t31701-cesser-de-remettre-l-ouvrage-sur-le-metier

Que faut-il attendre d'un toman "fini" ?
Que les lecteur soient contents ? xD


[Réécriture]Tout un sujet Cde9610[Réécriture]Tout un sujet Ftbout10[Réécriture]Tout un sujet Insta11[Réécriture]Tout un sujet 1539428768-d-p-bouton[Réécriture]Tout un sujet 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 96 jusqu'au 18 mars !
En ligne
 
Leah-B
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  296
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sur le toit.
   Date d'inscription  :  27/07/2020
    
                         
Leah-B  /  Autostoppeur galactique


Il ne faut pas trop se prendre la tête... Si tu pars avec une montagne de trucs précis à rectifier/corriger/réécrire... Tu risques de trouver l'expérience incroyablement barbante.

Perso, je fais ma réécriture en même temps que j'écris le premier jet, je reviens souvent au chapitre précédent pour vérifier que tout colle. Je dois avoir 2-3 notes quelques part dans un carnet sur des éléments précis à retravailler mais je ne m'encombre pas de grilles de travail préétablies...

Si ta fin est foirée, j'ai envie de te dire : réécris là. Mon premier manuscrit faisait 166k, je l'ai coupé en deux et ça a été un sacré boulot que de construire une vraie fin à la première partie. Je suis repassée plusieurs fois sur mon texte en modifiant par petites ou grosses touches et maintenant on y est. Encore une fois, pas besoin de méthode...
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  357
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Tapage au bout de la nuit


Merci à tous pour vos avis détaillés et... avisés Wink
https://www.instagram.com/paige_eligia/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  357
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour c'est encore moi.

Je déterre mon sujet précédent. Ma réécriture étant achevée, j'ai pu avoir l'avis d'un deuxième alpha lecteur m'ayant suivi tout du long et le constat est sans appel.

Disons que je n'ai pas réussi à corriger les principaux défauts déjà évoqué dans le premier jet et (même si l'envie de tout laisser tomber me traverse) je me demande comment je peux m'organiser et organiser mes idées pour :
-approfondir mes personnages et dévoiler mieux les intrigues secondaires
-rendre l'univers plus cohérent et la fin logique
-travailler l'introspection.
Bref si quelqu'un a le début d'une idée de comment je pourrais m'y prendre pour corriger ce fratras d'erreurs...
Je suis en phase de réflexion je me suis promise de ne rien écrire tout de suite tant que je n'avais pas assez de recul.
https://www.instagram.com/paige_eligia/
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13014
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je proposerais bien de te lire le roman et donner un avis, mais j'ai déjà plusieurs PDF à lire... et ne lis pas des masses en ce moment
Neutral
Prends le temps du repos !
Laisse passer deux mois. Peut-être qu'en relisant tu auras les idées plus nettes...
Pour passer le temps, tu peux cogiter à un autre texte. C'est un bon moment d'écarter ses pensées de celui qu'on met au repos
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Paige_eligia a écrit:
-approfondir mes personnages et dévoiler mieux les intrigues secondaires
-rendre l'univers plus cohérent et la fin logique
-travailler l'introspection.

Sans avoir lu le texte et voir pourquoi ça ne marche pas c'est difficile de répondre, et moi-même je me débat avec la question de la fin logique. De mon côté, j'ai un roi dont je ne dis pas clairement qu'il vient de la ville qu'il déteste et veut détruire. Je veux que le lecteur comprenne lui-même. Du coup, j'ai essayé de mettre des choses quand il parle (il insiste beaucoup sur les mères indignes, ou évoque un autre personnage d'une manière surprenante pour ses interlocuteurs mais naturel pour qui habite la fameuse ville, etc.)

Le roman dont j'ai le plus aimé la fin (en ce sens qu'elle paraît si logique qu'elle est en même inextricable, c'est Ayesha d'ANGE (j'ai l'impression que j'en parle dans tous les sujets xD), pour le coup, on voudrait écrire une autre fin qu'on ne pourrait pas. J'aime même essayé d'en imaginer une plus heureuse, mais aucune combinaison de fonctionne si on veut garder la cohérence (mon petit cœur brisé cherchait une échappatoire, bref)).

De mon côté j'ai un personnage qui tue le roi pour se protéger (mais c'est pas de la légitime défense) parce qu'elle crève de trouille, la pauvre loutre. Pour faire passer (j'ai pas encore filé aux bêta-lecteurs donc j'ai 0 recul) j'ai essayé de souligner sa peur un peu partout, dès que j'avais l'occaz' ou presque et de montrer à quel point elle est impulsive. Pour un autre, sa "trahison" doit paraître logique au nom de la raison d'État.

Pour l'approfondissement des personnages, j'ai aussi du mal... je sais jamais si je fais pas assez ou trop rentre-dedans... j'avais quand même écrit un article sur mon blog avec la manière dont je m'y prends (notamment avec des "test" psychologiques ou les "besoins fondamentaux", ça m'a pas mal aidé au début à ancrer mes personnages dans ma tête donc à mieux les faire ressortir).


En fait, pour résumer ma pensée : ton premier et ton second point sont liés. Pour qu'une fin paraisse logique, il faut que les motivations des personnages, les enjeux qui les sous-tendent, soient cadenassés de manière à ce que l'on se dise "mais oui, le connaissant ça ne pouvait finir que comme ça". Plus facile à dire qu'à faire, c'est sûr... Ça veut surtout dire que si tu règles le point de la logique tu règles le point des personnages et vice-versa ! Donc en fait, tu n'as qu'un seul problème ! Peut-être qu'en voyant la chose ainsi tu trouveras plus facilement une solution que si tu cherches séparément.

Mais dans tous les cas je suis de l'avis de Séléné : donne-toi du temps Smile
Quand j'ai laissé poser mon manuscrit j'avais plein d'idées pour donner du relief à tel personnage, ou je me disais "mais j'aurais dû faire ça !", etc. Je pense que ton inconscient sait parfaitement solutionner le problème, faut juste le laisser parler ! (Un truc que je fais c'est que quand je suis en train de m'endormir je mets l'histoire que je travaille dans mon esprit et je laisse dérouler le fil. Parfois il se barre carrément à l'autre bout de la planète et je le ramène sur le bon chemin. Y a des trucs intéressants qui sortent Very Happy)
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Petit chose


Bonjour Paige,

Je passe par là, moi aussi étant en plein travail de réécriture compliqué !

Paige_eligia a écrit:

Disons que je n'ai pas réussi à corriger les principaux défauts déjà évoqué dans le premier jet et (même si l'envie de tout laisser tomber me traverse) je me demande comment je peux m'organiser et organiser mes idées pour :
-approfondir mes personnages et dévoiler mieux les intrigues secondaires
-rendre l'univers plus cohérent et la fin logique
-travailler l'introspection.
Je ne connais pas ton texte et ton histoire, donc c'est toujours difficile de donner des conseils pertinents et adaptés à ton roman... mais pour certains de ces points, voici ce qui m'aide généralement :

  • Pour approfondir tes personnages, vérifie peut-être que leurs objectifs concrets (quelles actions veulent-ils accomplir dans ton histoire, et ce pour quelles raisons) et leurs besoins plus psychologiques/inconscients (de quoi ont-ils réellement besoin ?) soient bien clairement énoncés, afin que le lecteur les comprennent (sur la théorie, John Truby dans L'anatomie du scénario explique bien ces concepts, je trouve). Si tu cherches plutôt à complexifier un personnage, une contradiction entre l'objectif et le besoin du personnage est un moyen d'améliorer cela.
  • Pour l'introspection, si tu parles de celle de ton/tes personnage(s) "point de vue", as-tu travaillé la distance narrative ? Je pense qu'essayer de réduire cette distance peut te "forcer" à rajouter de l'introspection, ou du moins peut rendre plus visible l'état émotionnel interne des personnages. Probablement que cela peut aussi améliorer l'aspect "approfondissement" cité plus haut (pour un article top sur la distance narrative, mais en anglais, tape sur google : "psychic distance what it is and how to use it", premier lien de Emma Darwin - je ne peux pas poster de lien mon inscription ici est trop récente  Razz ).

Voilà, bon courage, et en espérant que cela t'aide !
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


L'intervention de Page de Bâtons me fait penser à un truc !

Dans la méthode flocon (que je connais très mal) il y a un exercice qui consiste à écrire un synopsis du roman selon le point de vue de chaque personnage. En gros, c'est comme si ton personnage résumait lui-même ce qui arrive. À la fin t'as plusieurs synopsis comme autant de versions de l'histoire, un peu comme quand t'as des amis qui se disputent et que tu les écoute chacun leur tour ! Je pense que ça pourrait t'aider à mieux cerner ce que tu dois approfondir dans tes personnages ! Smile
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  357
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Tapage au bout de la nuit


Séléné.C a écrit:
Prends le temps du repos !
Laisse passer deux mois. Peut-être qu'en relisant tu auras les idées plus nettes...
Pour passer le temps, tu peux cogiter à un autre texte. C'est un bon moment d'écarter ses pensées de celui qu'on met au repos

Oui, je pense que le temps de repos n'est pas à négliger, je ne compte pas encore y toucher. Mais ça ne m'empêche pas de réfléchir et de me poser des questions ^^ Mon deuxième projet revient aussi de plus en plus dans ma tête, mais j'ai trop peur de me disperser.

Enirtourenef a écrit:
En fait, pour résumer ma pensée : ton premier et ton second point sont liés. Pour qu'une fin paraisse logique, il faut que les motivations des personnages, les enjeux qui les sous-tendent, soient cadenassés de manière à ce que l'on se dise "mais oui, le connaissant ça ne pouvait finir que comme ça". Plus facile à dire qu'à faire, c'est sûr... Ça veut surtout dire que si tu règles le point de la logique tu règles le point des personnages et vice-versa ! Donc en fait, tu n'as qu'un seul problème ! Peut-être qu'en voyant la chose ainsi tu trouveras plus facilement une solution que si tu cherches séparément.

Oui c'est vrai que je pense qu'en résolvant un problème, le reste suivra naturellement. Disons que c'est compliqué à quantifier, ce n'est pas juste "je ne comprends pas ce qui s'est passé avec un tel, elle aurait dû faire ça..." là on est vraiment dans quelque chose d'assez subjectif au final.

Page de Bâtons a écrit:
[*]Pour approfondir tes personnages, vérifie peut-être que leurs objectifs concrets (quelles actions veulent-ils accomplir dans ton histoire, et ce pour quelles raisons) et leurs besoins plus psychologiques/inconscients (de quoi ont-ils réellement besoin ?) soient bien clairement énoncés, afin que le lecteur les comprennent (sur la théorie, John Truby dans L'anatomie du scénario explique bien ces concepts, je trouve). Si tu cherches plutôt à complexifier un personnage, une contradiction entre l'objectif et le besoin du personnage est un moyen d'améliorer cela.

[*]
Hé bien, les grands esprits se rencontrent car je viens justement d'avoir un éclair de génie en me disant que je pourrais peut être remettre mon histoire dans les "cases" de Truby pour y voir clair. Le problème c'est que je ne vois pas où ça coince et je n'arrive pas à comprendre à quel moment j'ai dérapé. Du coup ça m'aidera peut-être à m'auto analyser.

Page de Bâtons a écrit:
[*]Pour l'introspection, si tu parles de celle de ton/tes personnage(s) "point de vue", as-tu travaillé la distance narrative ? Je pense qu'essayer de réduire cette distance peut te "forcer" à rajouter de l'introspection, ou du moins peut rendre plus visible l'état émotionnel interne des personnages. Probablement que cela peut aussi améliorer l'aspect "approfondissement" cité plus haut (pour un article top sur la distance narrative, mais en anglais, tape sur google : "psychic distance what it is and how to use it", premier lien de Emma Darwin - je ne peux pas poster de lien mon inscription ici est trop récente  Razz ).
[/list]
Pour ça je suis déjà dans un point de vue interne, on ne peut pas faire plus proche ^^ c'est justement là où est le problème, je suis pas assez dans leur tête !

Enirtourenef a écrit:
L'intervention de Page de Bâtons me fait penser à un truc !

Dans la méthode flocon (que je connais très mal) il y a un exercice qui consiste à écrire un synopsis du roman selon le point de vue de chaque personnage. En gros, c'est comme si ton personnage résumait lui-même ce qui arrive. À la fin t'as plusieurs synopsis comme autant de versions de l'histoire, un peu comme quand t'as des amis qui se disputent et que tu les écoute chacun leur tour ! Je pense que ça pourrait t'aider à mieux cerner ce que tu dois approfondir dans tes personnages ! Smile
Oui la méthode du flocon m'a servi à construire le début de cette histoire, mais je n'ai jamais été au bout de la méthode n'ayant pas vraiment compris à quoi servait la suite xD Le canvas que j'avais trouvé n'était pas totalement complet, je devrais peut-être raconter à chacun sa ligne scénaristique.

J'ai eu un deuxième éclair de génie dans la voiture, je crois que je vais faire mourir un personnage important. Il me sert jusqu'à un certain point, ensuite.... bof. ça me permettrait de me concentrer sur un autre que j'ai très peu exploité mais qui a été très apprécié des lecteurs.
https://www.instagram.com/paige_eligia/
 
Page de Bâtons
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  25/01/2021
    
                         
Page de Bâtons  /  Petit chose


Paige_Eligia a écrit:
Le problème c'est que je ne vois pas où ça coince et je n'arrive pas à comprendre à quel moment j'ai dérapé. Du coup ça m'aidera peut-être à m'auto analyser.
Ah oui c’est embêtant du coup Laughing
Les alphas ont pas de pistes pour t’aider ?

Paige_Eligia a écrit:
Pour ça je suis déjà dans un point de vue interne, on ne peut pas faire plus proche ^^ c'est justement là où est le problème, je suis pas assez dans leur tête !
Oui, après à quel point le point de vue interne est « proche » ? Tu peux être en point de vue interne et tout de même retrouver une certaine distance narrative, qui dépend de la manière dont le texte est construit (c’est pas mal en soi, mais peut-être que c’est ici ce que tes alphas te reprochent ?). Si ce n’est pas ça... aucune idée de ce qui peut t’aider Razz

(Est-ce que ce roman dont tu parles est Le Violon de Thera ? Si tu veux je peux aller regarder le début et commenter sur ces points là, si ça peut t’aider)
 

 [Réécriture]Tout un sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-