PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Disney Lorcana Chapitre 3 : où acheter le Coffret Cadeau Les Terres ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Acheter des œuvres d'Art : je t'aime moi non plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est un sujet qui est revenu assez souvent dans les échanges dernièrement - acheter des œuvres d'Art originales auprès d'artistes n'est, visiblement, pas dans les habitudes de la plupart des gens.

La principale raison tombe comme une évidence, et elle est assez peu discutable on ne dira pas le contraire : les œuvres originales, c'est très coûteux. Tout le monde ne peut pas se le permettre, c'est un fait. Fin du débat on peut verrouiller le topic !

...

Quoique...

Passée cette déclaration qui sonne comme une évidence, des objections peuvent rapidement émerger : si vous ne pouvez pas vous offrir une œuvre, un proche (ou plusieurs) ne pourrait-il pas vous la payer à titre de cadeau ? Et d'ailleurs, ce téléphone avec lequel vous consultez le forum, combien a-t-il coûté ? 70€ en reconditionné ? Ou 800€ en neuf puisque vous avez craqué pour l'Iphone dernier cri ? Sur certains postes de dépenses, beaucoup n'hésitent pas à dépasser leurs "seuils", mais avec l'art, soudainement, ces seuils s'abaissent à nouveau brutalement... Et si vous arriviez, un jour dans votre carrière, à atteindre un niveau de revenus satisfaisant ainsi qu'une sécurité d'emploi qui vous permettrait d'envisager des investissements ambitieux, aurez-vous pour autant le réflexe d'acheter des œuvres ? Pourquoi les gens achètent-ils plus facilement une œuvre dans le cadre d'une vente solidaire où l'artiste n'est pas rémunéré ? (sachant que les bénéfices vont vers une cause sociale) Alors qu'ils n'auraient probablement jamais acheté cette création en dehors. Et d'ailleurs, si l'on réfléchi en terme de consommation responsable, et d'économie solidaire, ne vaut-il mieux pas faire l'acquisition d'une œuvre, si chère soit-elle, auprès d'un artiste de sa ville pour décorer ses murs, plutôt qu'acheter un imprimé dans une grande surface (surtout quand on sait que ces imprimés rémunèrent mal, voire pas du tout les créateurs qui en sont à l'origine - c'est encore pire que l'édition, et vous savez de quoi on parle là...)

Il y a plein de pistes de réflexion, de points de vue à aborder - mais à titre d'amorce de ce débat, je vous propose de vous exprimer en premier lieu, pourquoi vous n'achetez pas d'œuvres si vous n'en achetez jamais (et pourquoi vous en achetez si vous le faites - c'est possible aussi !) et d'après vous, d'où vient cette frilosité à acheter de l'art (en cherchant dans les autres pistes que l'argent, évident mais pas si pertinent que ça finalement - mais ça on l'approfondira par la suite).

C'est à vous !
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


J'en achète, souvent et beaucoup mais maintenant j'ai plein d'originaux qui attendent dans des pochettes, la plupart ne vont pas ensemble et je ne vais pas pouvoir me composer un intérieur avec ça.
Donc acheter des œuvres pour qu'elles dorment dans des placards, ce n'est pas la panacée non plus.

Ah par ailleurs, je me souviens de cette galerie à Paris où le mec m'a regardé d'un air condescendant quand je demandais le prix d'un tirage d'art. Du coup je me suis barrée. Par la suite je me suis renseignée et 1. le tirage n'a pas été vendu et 2. je l'aurais certainement pris.
En ligne
 
Rask'
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3840
   Âge  :  30
   Localisation  :  JE depuis 2007
   Date d'inscription  :  20/08/2009
    
                         
Rask'  /  ChériJE® de Mitsu


Tu es sûr que les gens n'en achètent pas ? Je pense simplement que c'est une sorte d'élite socio-économique qui le fait la plupart du temps. Ou bien des passionnés qui peuvent se permettre d'acquérir des œuvres d'artistes pas encore accaparé par le milieu du marché de l'art. Mais si on parle de tableaux par exemple, c'est un placement financier. Soit ce sont des grandes fortunes qui font de l'optimisation fiscale avec des fondations (à ne pas confondre avec des musées), soit ce sont des gens qui simplement effectuent un placement comme il pourrait s'agir d'une action boursière. Pour moi c'est aussi simple que ça dans la majorité des cas.

Ensuite, à divers degrés, des gens aiment acheter des tableaux, des photos, des œuvres diverses par plaisir - dans une perspective de collection ou non. Mais je suis convaincu que ce ne sont pas du tout les mêmes œuvres que le premier cas.

À titre perso j'ai juste un tirage photo numéroté d'un photo-reporter dont j'apprécie le travail.
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4315
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


Perso j'en achète. Je commande des commissions et des copies imprimées d'oeuvres d'artistes que j'aime bien au sein des fandom que je fréquente.

Cela dit, je comprends que tout le monde ne le fasse pas, car cela peut représenter un coût très important alors que cela reste une dépense non essentielle (contrairement au fait de s'habiller, manger, et avoir une connexion internet). Pour le reste, comment tu pondères les dépenses ? Est-ce que c'est plus légitime d'avoir des animaux et de dépenser beaucoup pour leur entretien ? D'aller chez l'esthéticienne/acheter des produits de beauté ? Des livres ? D'aller au cinéma ? De voyager ?
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  489
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Kal' a écrit:
Pour le reste, comment tu pondères les dépenses ? Est-ce que c'est plus légitime d'avoir des animaux et de dépenser beaucoup pour leur entretien ? D'aller chez l'esthéticienne/acheter des produits de beauté ? Des livres ? D'aller au cinéma ? De voyager ?

Tout le problème étant que globalement, le budget alloué à l'art est réduit à la portion congrue :mrgreen:

Personnellement, si j'ai attendu d'avoir 38 ans pour franchir le pas, c'est parce que ça ne m'était jamais venu à l'idée auparavant. Nos habitudes de consommation nous poussent probablement vers d'autres dépenses quand on a envie de se faire plaisir (le voyage, le mac, etc.). Et on préfère encore laisser nos maigres économies sur un livret A pourtant à peine rémunéré.

Autre chose : il y a sans doute aussi beaucoup de préjugés sur l'art, son milieu, le budget nécessaire pour se faire plaisir.
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


J'ai acheté mon premier tableau parce qu'en cherchant je ne sais plus quoi à la quincaillerie du BHV, je suis passé devant un coin qui vendait des tableaux et un m'a tapé dans l'oeil. Donc j'y ai passé ma paie de stage. Depuis j'achète des tableaux.
En ligne
 
Le Renard Rouge
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  451
   Âge  :  27
   Localisation  :  Reims
   Date d'inscription  :  29/12/2017
    
                         
Le Renard Rouge  /  Pour qui sonne Lestat


Une question à ajouter :

-> Acheter un livre, une BD, un film, etc... n'est ce pas acheter une œuvre d'art ?

Pas une œuvre d'art originale, certes, mais une œuvre d'art quand même...
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4315
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


absolute a écrit:

Tout le problème étant que globalement, le budget alloué à l'art est réduit à la portion congrue :mrgreen:

Personnellement, si j'ai attendu d'avoir 38 ans pour franchir le pas, c'est parce que ça ne m'était jamais venu à l'idée auparavant. Nos habitudes de consommation nous poussent probablement vers d'autres dépenses quand on a envie de se faire plaisir (le voyage, le mac, etc.). Et on préfère encore laisser nos maigres économies sur un livret A pourtant à peine rémunéré.

Autre chose : il y a sans doute aussi beaucoup de préjugés sur l'art, son milieu, le budget nécessaire pour se faire plaisir.
J'ai une pote qui a un abonnement cinéma, ça compte comme une dépense allouée à l'art ?

Si tu achètes le jeu vidéo Okami : as-tu acheté de l'art ?

Si j'achète un CD de Jaroussky à ma mère pour Noël : Ai-je acheté de l'art ?

Si j'achète à cultura un kit pour faire de l'aquarelle : Aie-je acheté de l'art ?

Dire qu'une personne ne dépense rien pour l'art juste parce qu'elle n'achète pas de tableaux, c'est quant même un peu réducteur.

Et puis au bout d'un moment ça peut s'entendre qu'on ait plus de place sur ses murs.
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Je dirais que c'est aussi une question d'utilité. J'ai payé mon tel 150 euros mais il me sert à téléphoner, à naviguer sur Internet, à me reveiller, il fait gps, appareil photo...Je n'imagine pas le vie sans.

Claquer 150 balles dans ujne oeuvre que je vais accrocher au mur et que je ne verrai même plus à force de passer devant...C'est quelque chose que je ne ferais pas sauf gros coup de coeur et envie de soutenir un artiste sympathique. Je ne critique pas la filière et je comprends que ça vaille cher, c'est une oeuvre originale, pas une reproduction mais ça ne rentre pas dans mes habitudes de consommation et à vrai dire, sans vouloir offenser personne je trouverai indécent de mettre 150 balles dans un truc qui sert à faire beau. Merci néanmoins aux artistes d'exister et d'embellir la vie.


Dernière édition par Grisebouille le Mer 25 Nov 2020 - 14:09, édité 1 fois
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2725
   Âge  :  39
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Déjà, si tu ne vois plus les oeuvres que tu as mises au mur, c'est que tu les as mal choisies.
Ensuite, je ne suis pas sûre que même en donnant tout ce que j'ai dépensé en oeuvre d'art à des oeuvres caritatives, j'aurais sauvé qui que ce soit mais par contre là, je sais que j'aide un artiste à continuer à travailler et à enrichir notre culture commune.
En ligne
 
absolute
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  489
   Âge  :  42
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  28/07/2020
    
                         
absolute  /  Pour qui sonne Lestat


Kal' a écrit:

Dire qu'une personne ne dépense rien pour l'art juste parce qu'elle n'achète pas de tableaux, c'est quant même un peu réducteur.

Bien sûr, je tenais initialement à rester dans le sujet des "œuvres d'art" (et l'initiateur du fil faisait explicitement référence aux tableaux) et je me suis sans doute mal exprimé. Cela dit, je pense que l'art en général est quand même relégué au dernier plan.

Il suffit de voir l'engouement pour le public quand les musées sont gratuits, celui pour les médiathèques, le téléchargement illégal, etc.

Pour ma part, quand j'étais auteur-photographe, on m'a souvent demandé de travailler et/ou de céder des droits gratuitement, comme si le travail artistique ne devait pas d'être rémunéré...

Grisebouille a écrit:
Je trouverai indécent de mettre 150 balles dans un truc qui sert à faire beau alors qu'il y a des gens qui crèvent de faim.

N'est-ce pas plus indécent de mettre 150 € dans une paire de baskets fabriquée dans des conditions douteuses et qui finira à la poubelle quelques mois plus tard ? Wink
https://www.flickr.com/photos/jonathan_martz/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Le connaissant un peu, je ne pense pas prendre le risque de répondre à la place de Pie Rat si je dis qu'il parlait initialement des arts plastiques, aussi appelés arts visuels.

Pour préciser davantage, je dirais même qu'il parlait des œuvres physiques, dont l'achat implique une possession matérielle. Cela exclu donc, d'une certaine façon, la participation à des performances ou à des œuvres interactives, ou encore l'acquisition virtuelle d'œuvres conceptuelles questionnant les limites de l'art. Il s'agirait alors d'un autre débat.

Nous parlons donc concrètement de tableaux, de dessins, de sculpture, de photographies, ce genre de chose...

Le cinéma ou le théâtre sont d’autres types d’œuvres. Sans même parler de l’épineuse question des droits, lorsque nous payons pour voir un film, nous payons pour assister à une projection, nous n’achetons pas les bobines. Si nous allons au théâtre, nous allons à une représentation, pas besoin de posséder le livre.

Inutile de rentrer dans un niveau de détails qui nous engagerait dans un débat de fond s’éternisant en tentatives de définition. Pie Rat veut simplement parler de ce genre d’achat qui nous rend propriétaire d’une œuvre physique affiliée aux arts plastiques.

Une œuvre qu’on ramène chez soi ou qu’on dépose chez un.e proche. Quelque chose qui fera partie de chez nous, de notre environnement, devant laquelle on passe chaque jour ou que l’on sort d’une malle ou d’un carton à dessin pour la montrer à des amis de passage. Une œuvre que l’on porte, que l’on touche, qu'il faut régulièrement protéger de la poussière, du soleil.

C’est de ça que l’on parle. Une œuvre dont on devient responsable.
D'ailleurs c'est peut-être ça aussi, qui fait peur...
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1156
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Si c'est pas urgent, je le fais pas


Tengaar > Tu parles du culture commune mais où est la culture lorsque le cadre est accroché chez un particulier qui la soustrait au regard des autres ? J'ai été voir l'an dernier une super expo sur Berthe Morisot et quand tu vois les trésors que les gens gardent chez eux, bien protégés tout ça parce qu'ils l'ont acheté...Pour moi, de telles œuvres font partie effectivement de notre patrimoine culturel commun, je veux la voir dans une musée, pas chez un grand promoteur immobilier. C'est pas normal d'acheter une œuvre d'art pour que seul toi la voit.

Absolute > D'accord pour les baskets, c'est pour ca que je n'en achète pas non plus. Après je vois cz que tu veux dire et c'est vrai que je peux porter des fringues de peix (après faudrait s'entendre sur ce que signifie "prix" perso, quand je paie plus de 50euros dans une pièce je considère déjà que c'est du prix. Mais outre les considérations environnementales et éthiques (parce qu'on est d'accord que l'industrie textile c'est hyper polluant et que ça fait pas tjrs bosser les gens dans des super conditions) c'est quelque chose que je vais porter chaque jour, dans lequel je serai bien, qui en plus restera dans mon armoire plusieurs années. Un truc con : acheter des bonnes paires de chaussures, quand tu marches beaucoup c'est nécessaire. Un tableau...Ca reste de l'esthétique donc c'est pas ma priorité.

Seb > Je crois que tu as très bien résumé le problème, le fait que tu détiennes le tableau alors que pour un livre, in jeu vidéo, tu achètes le droit de le consulter. Cet aspect propriété exclusive me dérange.

Après, c'est con, mais il y a aussi le regard des proches. C'est con, mais j'aurais honte d'avoir quelque chose de si cher à mon mur et d'inviter à manger des gens qui galèrent à joindre les deux bouts.
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4315
   Âge  :  34
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


Avoir ce genre d’œuvres chez soi c’est malheureusement plus difficile qu’il n’y parait. Au delà du coût il y a celle de la place. Dans mon futur appart j’ai un emplacement qui pourrait accueillir une œuvre donc ce sera vite vu... et vu mon salaire, je ne peux pas monter très haut niveau prix, donc beaucoup d’œuvres originales seront hors de ma portée.

Par contre, les commissions virtuelles, je peux les stocker sur mon ordi et les mettre en fond d’écran. Ce qui m’encourage à aller vers cette solution.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci Seb Smile Tu recentres effectivement le débat correctement, on va rester sur la question de faire l'acquisition d'une œuvre à caractère unique auprès d'un artiste - sinon on risque de partir dans un débat sans fin à coup de "mais qu'est-ce que l'Art au final ?", et la conversation perdra son intérêt.

Par contre, je vois déjà plein de choses auxquelles je pourrais réagir - je ne vais pas faire un post interminable et ennuyeux pour répondre à ces choses une par une, je vais en choisir une à la fois et essayer de déconstruire certaines idées préconçues !

Je vais commencer par celle-ci :

Grisebouille a écrit:
à vrai dire, sans vouloir offenser personne je trouverai indécent de mettre 150 balles dans un truc qui sert à faire beau alors qu'il y a des gens qui crèvent de faim.

Alors, je pense que cette réaction - qui n'a rien d'anormal, je pense que beaucoup de gens raisonnent comme ça, c'est pas un mal en soit - est le témoin d'une méconnaissance globale du statut des artistes. En effet, il y a un aspect de la vie des artistes que beaucoup ignorent totalement : la fiscalité ! On a beaucoup de représentations sur la vie de créateur, et beaucoup de ces représentations sont, j'ai pour habitude de dire "romantiques" : on voit l'artiste dans son atelier, dans sa quête créative, dans sa misère d'incompris, blablabla : plein de clichés un peu dix-neuvièmistes sur les bords quoi Smile Sauf que lol, saviez vous que l'artiste français d'aujourd'hui est un entrepreneur comme les autres ? Saviez vous que, comme n'importe quel travailleur indépendant, ce dernier cotise et reverse une partie non négligeable de ses revenus au profit de l'économie solidaire ? Le statut tend à se simplifier (c'était un véritable enfer administratif il y a quelque années encore) mais chaque artiste (en tout cas : chaque artiste qui respecte la loi... il y en a beaucoup qui vendent au black :/) a son numéro de SIRET, est rattaché à l'URSSAF, il cotise pour la formation professionnelle, l'assurance maladie, l'assurance vieillesse, la cotisation sociale généralisée ("l'infâme" CSG qui fait tant parler d'elle...). C'est ce que l'on appelle le statut des 'Artistes-auteur', d'ailleurs si un jour vous tentez de vous lancer dans des projets d'autoédition, ou que vous êtes publiés et que vous souhaitez percevoir vos droits d'auteur, il se peut que ce statut vous concerne aussi en temps qu'écrivain.

Alors bref, tout ça pour dire : n'en déplaisent à ceux qui la conchient en permanence, nous sommes dans une économie qui se veut solidaire, et donc tout gain est soumis à prélèvement qui est redirigé au profit de l'intérêt collectif. C'est pour ça que je suis toujours extrêmement étonné quand on me parle de "Vente d'œuvres solidaires", quand on demande aux artistes de léguer leurs créations pour qu'elles soient vendues au profit de causes diverses. Pour moi, c'est redondant... Le fruit des ventes artistiques est déjà redirigé en partie vers la solidarité, donc ces "ventes solidaires", je l'avoue, me choquent un peu, car les artistes s'y voient spoliés du fruit de leur vente, et au final c'est vouloir prendre un raccourci pour faire quelque chose qui se fait de toute façon. Et je suis d'autant plus sidéré de voir que les gens achètent plus facilement dans ces ventes solidaires, alors qu'au final il s'y produit la même chose que dans n'importe quelle vente d'œuvre d'art ! Je vois dans ce genre d'évènement un irrespect total de la création artistique, pour moi la véritable indécence est dans ces pratiques qui ne sont pas bien différentes du marché de l'art où l'on spécule dans l'indifférence totale de la qualité ou de l'intérêt plastique des œuvres elles mêmes.

Dans vos achats à l'avenir - sans forcément être dans une posture inquisitrice - tentez d'en savoir un peu plus sur l'artiste auprès duquel vous souhaitez acheter des créations : si ce dernier vous parle de son statut, vous envoie des factures avec numéro de SIRET : c'est qu'il est effectivement déclaré et donc une partie du fruit de cette vente sera soumis à cotisations ! Il n'y a rien d'indécent alors, à investir même de grosses sommes dans une œuvre quand on sait qu'on a affaire à un créateur qui respecte ses obligations (car oui :la vente d'une œuvre non déclarée est, techniquement, totalement illégale...). Mais je vous invite à vous méfier tout de même, là je vous vois beaucoup parler des fameux print : je ne sais pas quel était le statut des artistes auprès desquels vous les avez acheté, mais il est fort probable que c'était soit du black, soit quelqu'un qui n'était pas artiste-auteur (peut-être micro-entrepreneur, c'est encore autre chose) en effet, la vente de copie est actuellement strictement interdite sous le statut d'artiste-auteur qui est légalement réservé à la vente d'œuvre originale. Bon dans les faits il y a beaucoup de contournement et en vendant des copies signées et en les appelant 'série limitée' beaucoup d'artiste font passer leur vente sous le statut AA (mais ils n'ont normalement pas le droit, en fait). Mais en soit, à ce niveau je vous embrouille peut-être avec du charabia légal, charabia qui de toute façon n'aura plus lieu d'être en 2021, année à partir de laquelle les artistes-auteurs seront enfin autorisé à vendre de copies en série non limité de leur travail.

Bref, je vous laisse digérer ce pavé qui est déjà bien assez long en espérant qu'il vous a été instructif ^^

Je continue à observer vos réactions et j'apporterai d'autres éléments - je vois beaucoup de références au marché de l'art : vaste question ! J'y viendrai prochainement Smile
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Acheter des œuvres d'Art : je t'aime moi non plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales :: Agora-