PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

  Un roman en 3 mois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13011
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mokkimy a écrit:
Mais bon, lui, il est professionnel de l'écriture, il a des tas de manuscrits en cours, ou en relecture, ou en préparations éditoriales... Il enchaîne et jongle d'un à l'autre, il ne travaille pas sur un seul manuscrit à la fois. Donc effectivement, quand il en fait reposer un, il peut bosser sur le projet suivant.
Et il ne fait pas ça tout seul !

Avoir plusieurs manuscrits sur le feu : je connais.
Mais... il y a sept ans : tout était en 1° jet; il y a six ans : un texte en correction + deux en écriture;  cinq ans : un en recherche + un en peaufinage + trois en 1° jet, quatre ans : idem. trois ans : un en recherche et en AE envisagée + un en peaufinage avant AE prévue + un en peaufinage + deux en 1° jet, deux ans : deux en recherche + un en peaufinage avant AE-blog + un en peaufinage + deux en 1° jet, un an : un en recherche + un en correction avant AE-livre + un un en AE-blog entamée mais encore peaufinage et correction pour la suite + un en peaufinage avant BL + deux en 1° jet, et à présent : un rangé dans un coin + un en décoquillage avant AE, en peaufinage avant BL + un en AE-blog entamée + correction de la suite + un en peaufinage avant BL + un en 1° jet et peaufinage + un en 1° jet simple. L'an prochain : peut-être un toujours au tiroir + un en AE-livre + un toujours en AE-blog et peaufinage simultanés + un en BL et/ou correction  + un en peaufinage et 1° jet simultanés + un en 1° jet simple (j'espère ne pas l'avoir encore fini dans un an, mais ne peux en être certaine) et dans deux ans : cinq ou six en AE parce que je serai devenue une superstar de l'autédition, dont deux en peaufinage simultané +  de la correction dont je ne m'occuperai pas parce que j'aurai des assistants pour le faire + deux ou trois en 1° jet

Mais contrairement à Stephen King, je n'ai pas d'assistant pour décoquiller et corriger ni d'éditeur pour faire la mise en forme et la publication et encore moins de public qui se ruera sur le livre avant même qu'on lui ait expliqué pourquoi il est génial : pas d'équipe derrière moi pour les tâches secondaires.


Dernière édition par Séléné.C le Mar 17 Nov 2020 - 14:16, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
s.tupido
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  524
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Gloire de son pair


En se fixant comme contrainte 1000 mots quotidiens (un objectif largement atteignable quand on a 1h de libre pour écrire et suffisamment d'inspiration), on arrive à écrire un roman de 80 000 mots en 4 mois (en considérant que l'on n'écrit pas le week-end).
Personnellement mes premiers jets sur un tel format m'ont pris entre 3 et 4 mois, en jonglant avec un travail de 40h par semaine et 1 puis 2 enfants en bas âge à la maison (j'écrivais surtout au boulot, mais chuuuuut).
Donc pour un premier jet l'objectif de 3 mois est tout à fait atteignable, et sans forcer.
Vient ensuite le problème des corrections. Et là, les délais sont incomparables d'une personne à une autre. Mais je dirais qu'il faut compter le même temps de relecture/correction qu'au premier jet pour arriver à une 2e version (en comptant un délai de plusieurs semaines entre écriture et relecture pour avoir l'esprit frais).
https://edewilmer.wordpress.com/
 
mumtaz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  19/10/2019
    
                         
mumtaz  /  Autostoppeur galactique


Allez, un petit message pour rassurer les tortues qui prennent peur sur ce topic où on exhibe des gros chibres chiffres à tout va. D'ailleurs, manifestez vous, les tortues. J'aurais bien besoin d'être rassuré moi aussi.

J'écris 3-4h par jour (roman) à hauteur de 300-400 mots. Ça fait une page de format poche, peut-être un peu plus. C'est probablement plus élaboré qu'un 1er jet "classique". Je veux trouver la bonne formulation, retranscrire fidèlement l'image que j'ai dans la tête, et j'ai peur de perdre l'idée/sentiment en passant à la suite. Ça me briserais le cœur d'abandonner une page que je juge inachevée.
Je reviendrai dessus plus tard, pour l'arrangement final qui harmonisera la matière brute, qui donnera une unité au roman. Donc des retouches en perspectives, évidemment.

Et pour ne pas devenir fou en tombant par hasard sur ce genre de topic, j'essaye de m'auto-persuader que c'est le chemin qui compte, pas la destination  Arrow
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13011
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Rassure-toi, Mumtaz... sur Matoskah, j'écris au ralenti, et sur Martin ça avait aussi été le cas.
Plus proche du 500 mots par semaine que du 2000 mots par jour !
Ça dépend du texte Smile
Et puis... avancer à toute allure, ( 1 ) ça veut dire plus de textes à corriger, avec plus d'étourderies dedans et par conséquent plus longues ( 2 ) c'est plus facile sur certains textes que sur d'autres, selon style recherché, complexité d'univers, etc.
Vu tout ce que j'ai en stock, mon objectif sur Matskah est d'avancer très lentement ! Je fais le Nano sur mon urban fantasy, mais c'est en quelque sorte de la déconnade. Le résultat sera très probablement un 1° jet pourrache qui exigera beaucoup de boulot mais comme ce sont des textes relativement courts, j'en accepte le risque.
Aussi bien en 1° jet qu'en finalisation du texte et en phase autoéditoriale Smile la vitesse n'est pas tout !

Mumtaz a écrit:
Et pour ne pas devenir fou en tombant par hasard sur ce genre de topic, j'essaye de m'auto-persuader que c'est le chemin qui compte, pas la destination
Yep !
Smile on cause de destination parce que le but du topic est de parler autoédition... mais ça ne veut pas dire qu'il faut négliger le chemin
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Koola
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  23
   Localisation  :  Dans un bateau volant
   Date d'inscription  :  22/07/2020
    
                         
Koola  /  Clochard céleste


Alors je suis pas publiée, précisément parce que je mets des années à écrire un premier jet. Je dois en avoir une douzaine en cours sous différents formats (j'écris des scénarios également). Mais écrire un roman en 3 mois me rend admirative. Le seul truc que j'ai réussi à écrire en si peu de temps, ce sont les fanfictions, peut-être justement parce que je me prenais moins la tête scratch J'aimerais retrouver ça.

J'ai l'impression que celleux qui arrivent à écrire si vite ont su se forger une discipline (x mots par jour par exemple) ou suivent des formules scénaristiques. J'ai tendance à aller en freestyle et au fil de mes humeurs et de ma vie perso, donc ça doit jouer sur mon incapacité à écrire si vite. Je voulais tenter le Nano cette année vu qu'on est en confinement mais Master oblige j'ai une montagne de taf et des dossiers à écrire donc :mrgreen: Aucune place mentalement pour l'écriture pour le moment. Encore une fois, j'admire celleux qui savent jongler entre leur vie pro et l'écriture ! d'où leur succès, peut-être.
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Mumtaz, câlin tortue :calien:

J'écris en moyenne 400-500mots/heure. Je bosse à côté, j'écris d'énormes pavés (>100kmots), je réécris souvent de grosses parties de mon premier jet, je procède à plusieurs phases de corrections. Je suis assez laborieuse (au sens ou parfois, il me faut 4 ou 5 versions d'une scène pour que ça fonctionne). Résultat des courses, je sors un roman tous les 2-3 ans, et en touchant à mon texte quasiment tous les jours.

Et je le vis très bien :mrgreen: J'ai fini par accepter que je ne pouvais pas écrire bien si j'écrivais vite. J'envie ceux qui en sont capables, mais moi, il me faut mûrir mon texte, y revenir, tâtonner pour trouver le bon ton, l'équilibre qui fait que la mayonnaise prend.
En ligne
 
mumtaz
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  19/10/2019
    
                         
mumtaz  /  Autostoppeur galactique


Au 3 voisins du dessus:
 
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13011
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


mumtaz a écrit:
Au 3 voisins du dessus:
 
Spoiler:
 
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Guanaco
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  372
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  28/04/2018
    
                         
Guanaco  /  Tapage au bout de la nuit


MUMTAZ a écrit:
D'ailleurs, manifestez vous, les tortues. J'aurais bien besoin d'être rassuré moi aussi.

Je suis une tortue et je le revendique ! et mon allure tortue a encore été plus lente à cause d'un évènement survenu mi-mars, je me suis même complètement arrêté.

J'applique une méthode pour me booster : 3000 mots par semaine (et pas par jour !).
Chacun sa route
http://marie-meyel.fr/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  355
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Tapage au bout de la nuit


Merci à tous pour vos retours, ceci explique cela... il y a bien des gens qui sont capables d'écrire autant et plus que ce que je ne croyais ^^ Je suis assez admirative, mais je pense aussi que cette profusion vient avec l'expérience et que plus on écrit moins on a besoin de réfléchir sur nos phrases, nos mots, notre histoire...

@now@n a écrit:

Cette personne indiquait aussi que la version publiée, c'est la V2. Pas la V3, pas la V5, pas la V12 : elle fait un premier jet, elle le fait relire une fois, et elle publie la deuxième version. Sinon, dit-elle, elle perdrait trop de temps.

Je suis un peu d'accord avec cette idée, car un texte est toujours améliorable et jamais parfait donc il faut savoir choisir la version où on s'arrête !
Personnellement je réécris en ce moment, mais ensuite je ne modifierai plus la trame ce ne sera que des tournures bancales et c'est tout !

mumtaz a écrit:
Allez, un petit message pour rassurer les tortues qui prennent peur sur ce topic où on exhibe des gros chibres chiffres à tout va. D'ailleurs, manifestez vous, les tortues. J'aurais bien besoin d'être rassuré moi aussi.

Je fais moi aussi partie des tortues, c'est d'ailleurs pour ça que j'ouvre ce topic car je cherchais à comprendre comment c'est humainement possible. Moi après une journée de travail, il y a des jours où je n'écris rien. Dans mes meilleurs jours après le travail, je suis capable d'aller jusqu'à 500 mots maximum. Je me rattrape le week-end (là aussi quand je ne suis pas trop fatiguée de la semaine) pour 1000 mots par jour. Mais en ce moment ça m'a mis tellement la pression ce nombre de mots, que je ne compte plus, je me contente de regarder que j'avance semaine par semaine et ça me suffit ^^
https://www.instagram.com/paige_eligia/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  43
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  30/10/2013
    
                         
Eagleye69  /  Petit chose


Arriver à écrire du 30 000/40 000 mots en un mois en travaillant à côté me paraît très très difficile. Mais peut-être certains y arrivent. Je crois qu'il ne faut pas chercher à se comparer en vitesse aux autres.
Il faut voir la qualité aussi: ceux qui écrivent un roman long en trois mois sont-ils publiés à la fin ? Si oui, par quel type d'éditeur ?
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13011
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Paige_eligia a écrit:
@now@n a écrit:

Cette personne indiquait aussi que la version publiée, c'est la V2. Pas la V3, pas la V5, pas la V12 : elle fait un premier jet, elle le fait relire une fois, et elle publie la deuxième version. Sinon, dit-elle, elle perdrait trop de temps.
Je suis un peu d'accord avec cette idée, car un texte est toujours améliorable et jamais parfait donc il faut savoir choisir la version où on s'arrête !
Personnellement je réécris en ce moment, mais ensuite je ne modifierai plus la trame ce ne sera que des tournures bancales et c'est tout !
Mais juste : faire relire puis publier après, c'est peut-être "rapide"...
Ça dépend du niveau du 1° jet, ainsi que du bétalecteur qui lui relit, mais ça me semble tout de même potentiellement "léger".

Paige_eligia a écrit:
Merci à tous pour vos retours, ceci explique cela... il y a bien des gens qui sont capables d'écrire autant et plus que ce que je ne croyais ^^ Je suis assez admirative, mais je pense aussi que cette profusion vient avec l'expérience et que plus on écrit moins on a besoin de réfléchir sur nos phrases, nos mots, notre histoire...
Oui et non... > la quantité de ma production en mai-juin 2014 est restée mon record (et le restera sûrement). > alors qu'en 2016, sur un autre roman, j'ai galéré un max.
L'expérience d'écriture joue, mais le projet de texte aussi

Paige_eligia a écrit:
Je fais moi aussi partie des tortues, c'est d'ailleurs pour ça que j'ouvre ce topic car je cherchais à comprendre comment c'est humainement possible.
Compte tenu de mon texte du camp-Nano d'avril 2020... je ne sais vraiment pas quoi répondre !
Premier jet bien sorti, avec lequel j'ai tout de suite eu assez de distance pour être auto-critique, et par conséquent tout de suite peaufinable et potentiellement rapide à finaliser.
J'ai testé pas mal de cadences de travail, depuis sept ans.

L'écriture à toute vitesse n'est pas forcément mauvaise, mais je ne la recommande pas trop. C'est un moyen de coller un 1° jet sur la feuille, mais il faut le faire en sachant bien qu'ensuite ça devra être retravaillé et que ce sera moins amusant. L'avantage, c'est que ça permet de ne pas être à la fois en train de chercher les idées de scénario et celles de style. L'inconvénient c'est que le peaufinage sera plus long. Et c'est un peu "dur aux tripes", comme une course sportive.

Ecrire par petits bouts réguliers sur une longue durée, c'est plus de la course d'endurance, c'est moins éprouvant. Avantage : ça peut se faire en parallèle avec des taches de correction sur un autre texte. Inconvénient : si l'inspiration a des humeurs de zapping, il est très tentant de laisser tomber et entamer un autre texte. Il y a aussi le danger de se mettre à marasmer devant sa feuille et s’enliser.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  123
   Âge  :  35
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky


Ecrire un roman en 3 mois me paraît vraiment délicat à réaliser... presque une contrainte, vu que je suis assez "lent" dans ma manière d'écrire. Sans compter que je suis sur le déroulé d'un univers qui demande pas mal de structures, de persos à développer. Je suis sur un one-shot type prequel de ma première saga de fantasy.

Après, c'est aussi une question de temps. Il faut en avoir pas mal (même en comptant les nuits !)
En tout cas, je suis d'accord avec toi Séléné quand tu parles de course d'endurance. Je me sens d'ailleurs plus faiblard sur les nouvelles, même si en soi l'exercice me plait. A retenter, qui sait.


 
lili-orionis
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  607
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  08/03/2019
    
                         
lili-orionis  /  Hé ! Makarénine


J'adhère moi aussi au club des tortues à plumes Parchemin
Chaque étape me prend pas mal de temps : mise en place de la structure, documentation, premier jet puis première relecture, deuxième relecture, troisième relecture... puis lecture des bêta-lecteurs et à nouveau relecture...
D'après mes petites prévisions, le roman sur lequel je travaille actuellement devrait m'occuper pendant 1 an et demi, au moins... Surprised
 

  Un roman en 3 mois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-