PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Question sur la documentation in situ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  491
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Comme hier
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour à tout - e -s

Je me pose une question, vous est-il déjà arrivé de vous déplacer sur un site habituellement non ouvert au public pour faire de la doc ? Par exemple vous devez parler de trucs auxquels personne ne s'intéresse, mettons, les petits vieux dans les Ephad (bon mauvais exemple parce que bcp de personnes en parlent en ce moment) est-ce que vous envisageriez de vous déplacer dans les Ephad, échanger un peu avec les résidents, le personnel (s'il n'y avait pas le contexte actuel bien sûr, c'est un exemple) et si oui, comment présenter votre demander ? Se ramener un peu la gueule enfarinée en mode coucou c'est moi, j'écris un bouquin et comme j'y connais que dalle il me faut de la doc donc je viens vous traiter en monstre de foire...Vous pensez qu'une demande du genre 'bonjour, j'écris un livre sur X ou Y et j'aimerais assister au quotidien des résidents" aurait une chance d'être accueilli positivement ? L'avez-vous déjà tenté ?

Merci pour vos réponses, des bisous (non covidés) à toutes et à tous
En ligne
 
Pika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  161
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  07/01/2018
    
                         
Pika  /  Tycho l'homoncule


Je n'envisagerais pas de me deplacer, mais l'occasion ne s'est pas presentee. A ta place, je chercherais des documentaires d'immersion : les brillants documentaires pas du tout biaises genre 90 minutes enquete.
Ce n'est pas 100% realistes mais je pense que les temoignages donnent un appercu des realites que tu pourrais vouloir etudier.

 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  491
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Comme hier
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Pour qui sonne Lestat


J'irais peut-être voir, mais je ne suis pas sûre de trouver ce que je cherche. Je m'interroge sur le quotidien de personnes banales, des personnes sur qui personne ne pensait un jour consacrer un documentaire. Genre les caissières ou les chauffeurs de taxi, les dames pipis...J'ai regardé un tout petit peu la page d'accueil de 90 minutes enquête et le premier c'était "Chômage : travail et profiteurs" donc déjà, je pense que le pt de vue de l'émission va sérieusement me gonfler parce que si j'entends encore que les chômeurs sont des assistés inutiles, je vais me fâcher tout rouge. Je cherche un documentaire sincère qui fasse pas dans le sensas ou dans l'image, un truc vrai où on tend le micro à la personne pour lui demander sans filtre ses états d'âme. Un truc authentique quoi.
En ligne
 
Pika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  161
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  07/01/2018
    
                         
Pika  /  Tycho l'homoncule


Si ce sont des gens banals, ce sont des monsieurs et madame tout le monde non ? du coup pouquoi chercher ces personnes-la en particulier ? Je veux dire, beaucoup ont ete caissiers, femmes de menage, eboueurs, plus ou moins longtemps, mais on a tous touche a des metiers et a des milieux de ces monsieurs et madames tout le monde.

Je suis curieuse de savoir ce que tu veux rechercher comme reponses et avis, tu m'intrigues ^^
 
Kavanaugh
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  471
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  30/03/2020
    
                         
Kavanaugh  /  Pour qui sonne Lestat


Je tiens à défendre 90' enquêtes.
Certes, c'est du journalisme sensationnel, avec toujours les mêmes sujets (drogue, trafic routier, alcool, vol...). Cependant, ça ne cache pas ce que c'est, ça ne prétend pas être ce que ça n'est pas. C'est presque réconfortant, à minuit ou une heure du matin, quand tu ne sais pas quoi faire et que ton cerveau est trop ralenti pour concevoir lire un livre, ou faire quoique ce soit d'autre que de regarder 90' enquêtes.

Maintenant, pour répondre au sujet ! Je ne pense pas que ce soit indispensable de se déplacer dans un endroit pour écrire dessus. Effectivement, il est possible de trouver des documentaires immersifs (pas 90' enquêtes du coup), des images, des enregistrements... je ne sais quoi d'autre. Cependant, ça dépend sur quoi on veut écrire et ça dépend comme on fonctionne. Ça dépend également du niveau de réalisme qu'on souhaite atteindre et à quel point le degré de précision est important pour le récit qu'on écrit.

Si le déplacement est nécessaire, je trouve que la manière de présenter que tu proposes peut fonctionner. Il faut, je pense, prendre le temps d'expliquer un minimum la démarche pour que les personnes se sentent rassurées et ne se "méfient" pas de toi. Si c'est bien fait, je ne vois pas pourquoi elles auraient l'impression d'être traitées comme des monstres de foire. Au contraire, même, ça peut aussi être valorisant de voir que quelqu'un·e s'intéresse suffisamment à toi pour te poser des questions et vouloir découvrir ton quotidien Smile
En ligne
 
Pika
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  161
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  07/01/2018
    
                         
Pika  /  Tycho l'homoncule


J'ai beaucoup de mal a regarder ces enquetes, mais je ne regarde pas la tele donc je suis mauvais juge. J'ai l'impression qu'on essaie de me mettre la misere humaine sous le nez, sans jamais me montrer de positif, montrant de quelle maniere les gens s'echinent a vivre leur vie.

C'est un peu triste de le dire ainsi, mais encore une fois je ne suis pas friande de programmes TV ^^
 
Euphrosyne_
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  39
   Date d'inscription  :  06/08/2020
    
                         
Euphrosyne_  /  Petit chose


Ta question me fait penser au magazine "strip-tease" dans les années 90. C'était des tranches de vie vraiment banales. Je ne sais pas si c'est trouvable ou s'il existe quelque chose de semblable plus récent.

En tout cas, ta démarche me semble très intéressante. Je me suis posée la question sur certains sujets que j'aimerais traiter mais je pense que je n'oserais jamais me lancer...
https://jemedisperse.wordpress.com/
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Mais du coup, ce serait pour écrire une fiction ou un documentaire?

Ceci mis à part, je pense en effet que dans le cas d'une fiction, se déplacer in situ n'est pas forcément nécessaire, et parfois un peu délicat (ça dépend toujours de quel milieu tu veux infiltrer, y en a de plus hermétiques que d'autres). Si j'étais confrontée à cette nécessité, je ferais ça en deux étapes: d'abord, je prendrais contact avec un pro du secteur (par exemple, une infirmière de l'ehpad), je lui présenterais mon projet et je lui poserais mes questions. Et si besoin, et si le contact passe bien, je demanderais une visite guidée ; la personne contactée se sentira plus en confiance, cernera mieux tes intentions, et toi, tu sauras déjà un peu à quoi t'attendre, quelle attitude adopter.

Je n'ai jamais eu aucun refus à mes demandes de discussion et de question (j'ai même papoté avec un agent du FBI de San Francisco pour un de mes romans, le gars a été adorable alors que je l'ai vraiment contactée avec la gueule enfarinée), en général les gens sont ravis qu'on prenne des infos à la source pour ne pas raconter trop de conneries sur leur quotidien.
Pour le déplacement, par contre, je n'ai encore jamais eu besoin de demander... ^^
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  491
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Comme hier
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Pour qui sonne Lestat


Kava > Je vois ce que tu veux dire, moi regarder des émissions de drogue à une heure du matin...Putain je dors pas de la nuit ! Je n'ai pas vu donc je je peux pas critiquer, je ne sais même pas quel traitement ils font de l'info mais dans bcp de bonnes émissions (oui je suis désolée, je suis fan de Cash Investigation que je range dans la catégorie de bonnes émissions parce que travail journalistique conséquent) on fait bcp de sensa et du coup, ça appauvrit le sujet ou du moins, ça le rend moins sérieux. Les fils deviennent vraiment trop évidents et on a vraiment conscience en tant que spectateur d'être manipulé, du coup on s'interroge sur tous les procédés mis en oeuvre dans le doc pour nous manipuler (traitement de l'image, arrangement des scènes, montage, parti pris etc etc...).

Euphro, oryctérope > Non, c'est pas vraiment des tranches de vie. En fait, pour vous faire le truc en bref sans trop raconter ma life : j'écris sur le monde ouvrier et mes mes grands parent étaient fondeurs, j'ai moi-même jamais foutu les pieds dans une fonderie. Mes cousins oui, mais tous sont morts donc personne à qui poser les questions. J'ai envie de rendre hommage à ce milieu que j'ai aussi un peu reçu en héritage donc ça passe pour moi par le fait de pas raconter n'importe quoi. Sauf que, si je suis familière avec la mentalité ouvrière (si tant est qu'une telle chose existe) je ne suis pas familière avec la nature du travail en lui-même. Du coup, j'aimerais voir comment bossent des ouvriers métallurgistes, la vision qu'il ont de leur travail, leur quotidien...Comme ce ne sont pas des cadres ou des profs, personne ne les juge dignes d'un documentaire. Pourtant, ça m'intéresserait bcp de voir comment ils font. Je connais un peu les mécanos, les carrossiers (je bosse avec eux les bougres). Bon, j'ai conscience que c'est très large et que je mets un peu les gens dans des petites cases, tous les métallos voient pas leur métier de la même façon mais il y a tout de même, comme dans toutes les professions, des caractéristiques communes, comme il peut y en avoir dans les métiers que j'ai connus (ex : caissière, on parle souvent des clients qui nous parlent comme à des connes, persuadés qu'on est là parce qu'on sait ni lire ni écrire)
En ligne
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Tu as des entreprises en activité qui organisent des visites parfois. Tu as aussi des entreprises aujourd'hui désaffectées et transformées en espace d'exposition qui peuvent se visiter. Tu as aussi des films et des documentaires qui peuvent traiter le sujet et dont tu peux t'inspirer, et certainement aussi des témoignages trouvables sur internet... (voir même chez des éditeurs à compte d'auteur.)
Après, rien de t'empêche de prendre contact avec des gens du terrain, demander une journée de stage d'observation, contacter les délégués syndicaux, contacter l'administration... pourquoi pas.

Moi ce qui me gênerait avec ça, c'est qu'après les gens s'attendent à apparaître dans ton bouquin et vont le décrypter à la loupe. Et si tu parles de leur milieu en bien, ça va leur plaire, par contre si tu écris un thriller bien sombre avec des personnages très négatifs, tu peux fâcher du monde. Perso, je préfère rester dans le 100% fiction et ne prendre aucun risque avec ça.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  995
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Bile au trésor


Bonjour

Ta question m'interpelle.
Pour la rédaction de mon premier roman, une scène se déroule dans les champs de fleurs à Grasse où la récolte sert à l'élaboration des parfums. Certes, internet m'a appris un tas de choses, mais, en déplacement dans cette région, j'ai poussé la porte d'un musée de la parfumerie, et là, que dire ? Un guide à mon service, ravie de pourvoir répondre à un tas de questions auxquelles je ne trouvais la réponse dans aucun documentaire télé. Elle m'a relaté des anecdotes en pagaille, bref, une mine d'or cette visite. Au retour, j'ai avais plus que nécessaire, mais cela m'a évité de raconter de grosses banalités que tout le monde sait déjà.

Bonne journée.
 
Grisebouille
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  491
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Comme hier
   Date d'inscription  :  01/08/2020
    
                         
Grisebouille  /  Pour qui sonne Lestat


NUIT2CHINE > Oui, rie ne remplace un déplacement pour romancer quelque chose avec nos impressions, ce qu'on a perçu des odeurs...La documentation n'est jamais parfaite.

Moki > Je vois ce que tu veux dire. En même temps c'est pas question de bien ou mal les dépeindre, même si je vois ce que tu dis quand tu évoques le fait qu'ils se chercheront dans mes personnages, c'est surtout pour voir en quoi consiste le métier, les gestes, la technique...Je cherche à m'imprégner d'une atmosphère et aucune documentation ne me permet ça. J'ai déjà regardé quelques documentaires assez intéressants mais dans ce domaine, il n'y a pas grand chose...

Edit : j'ai regardé un peu les musées et à part en Belgique y a pas grand chose et ça fait un peu loin pour qui habite le Grand Ouest ^^ Dommage parce que ça a l'air ouf. J'ai un lycée pro qui fait des filières métallurgie dans ma ville, je vais voir les portes ouvertes je pense.
En ligne
 

 Question sur la documentation in situ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-