PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Agent littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Maya G.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  19/11/2020
    
                         
Maya G.  /  Homme invisible


@Enirtourenef
A mes yeux, les principaux avantages d'avoir un agent étaient que ce soit lui qui se charge de présenter le manuscrit à des ME via ses contacts et qu'il négocie un meilleur contrat. Si on doit se charger de ça de notre côté, je vois moins l'attrait :/ (surtout que la ME est censée nous mettre en relation avec un éditeur pour les corrections du manuscrit sans frais de notre part si je ne m'abuse)
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Non, justement, à ce que j'ai compris l'éditeur indépendant t'aide à démarcher les maisons, etc. En fait, de ce que j'ai compris, il a un rôle d'agent, simplement les modalités de paiements sont différentes.
 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  37
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky


Je viens de tomber sur cet article, si ça peut aider :
https://www.actualitte.com/article/interviews/l-agence-litteraire-britannique-curtis-brown-se-tourne-vers-les-auteurs-francais/103045
 
Maya G.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  19/11/2020
    
                         
Maya G.  /  Homme invisible


Enirtourenef a écrit:
Non, justement, à ce que j'ai compris l'éditeur indépendant t'aide à démarcher les maisons, etc. En fait, de ce que j'ai compris, il a un rôle d'agent, simplement les modalités de paiements sont différentes.
Autant pour moi, j'avais mal compris !

@Pistolero
C'est intéressant de voir une grande agence anglaise s'ouvrir aux auteurs français, ripe for the taking comme on dit. Tant mieux pour nous, plus il y a d'opportunité pour tous, mieux c'est !
 
Markus Charret
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  182
   Âge  :  46
   Localisation  :  Belgique
   Pensée du jour  :  Fumer tue
   Date d'inscription  :  24/09/2020
    
                         
Markus Charret  /  Tycho l'homoncule


Pistolero a écrit:
Je viens de tomber sur cet article, si ça peut aider :
https://www.actualitte.com/article/interviews/l-agence-litteraire-britannique-curtis-brown-se-tourne-vers-les-auteurs-francais/103045
Je leur ai envoyé un mail pour avoir plus d'informations à ce sujet. Je reviendrai ici avec leurs feed-back, si j'en obtiens...
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Roxane Edouard a très bonne réputation ; je sais qu'elle représente des auteurs jeunesse/YA, même des primo romanciers. Je ne sais pas si elle est ouverte à tous les genres, par contre.
 
Maya G.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  19/11/2020
    
                         
Maya G.  /  Homme invisible


Hello,
Je me suis renseignée un peu sur Roxane Edouard, voici un lien qui la présente ainsi que ses goûts :
curtisbrown.co.uk/agent/roxane-edouard
(encore une fois, je n'ai pas pu mettre le lien complet car les nouveaux membres ne peuvent pas mettre de lien, il faut rajouter https suivi de www)

Pour les genres, je cite : "De la littérature générale à l'enquête ou à l'essai, en passant par les littératures de l’imaginaire, la jeunesse et les romans graphiques, mes goûts sont éclectiques."

Par contre, comme vous pouvez voir en fin de page, elle est actuellement fermée aux soumissions car elle va partir en congé maternité.

En ce qui concerne Claire Nozieres, voici le lien :
curtisbrown.co.uk/agent/claire-nozieres
Et pour les genres, je cite : "I am on the lookout for fresh and original voices in fiction and non-fiction. My taste is eclectic, from literary to commercial fiction. I love crime, noir, and narrative and political non-fiction."
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  496
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour
Je poste dans "maisons d'édition" parce que ça me semble le sujet le plus approprié, mais je peux me tromper.
(et en effet, je m'ai trompée : sujet déplacé depuis :mrgreen: )

Voilà, je m'interroge sur la différence d'approche des manuscrits entre la France (je ne dis pas l'Europe car je ne connais pas la façon de faire de nos voisins sauf GB) et le monde anglo-saxon (GB, Australie, USA et sans doute d'autres).
Pour ce que j'en ai compris, dans ces pays, il y a très peu de chances pour qu'un manuscrit soit accepté par un éditeur, même "petit", s'il n'est pas présenté par un agent littéraire, et on voit souvent cette personne citée en tout premier dans la liste des remerciements que fait l'auteur en fin de bouquin.

Bien sûr l'agent n'est pas gratuit, mais quand on voit l'encombrement des maisons d'édition françaises, et les délais faramineux de réponse, voire - et c'est un comble pour un éditeur - leur demande de ne pas envoyer de manuscrits avant une certaine date (fort lointaine, ou carrément non précisée !!!) je me demande s'il n'y aurait pas matière à réflexion sur l'utilité de ce métier pour les manuscrits français (de France).

Je ne me prononce pas, c'est juste une interrogation.

Bien sûr je parle là de vrais agents littéraires, c'est-à-dire non pas d'un vague commercial autoproclamé agent littéraire, mais de gens capables de non seulement "sentir" l'éventuel potentiel commercial d'un texte, mais aussi et surtout de voir sa teneur qualitative en matière d'idées, de langue, d'écriture au sens complet du  terme. Des gens capables de vous faire remanier un texte pour le bonifier, et donc de sérieusement augmenter ses chances de plaire à un éditeur., éditeur vers lequel il nous orientera.
Dès lors, ça évite je suppose à l'éditeur de recevoir quantités de manuscrits qui soit ne correspondent pas à sa ligne éditoriale, soit sont mal écrits ou sont de pâles copies de choses existantes. Enfin bref, une perte de temps et surtout l'encombrement de son service manuscrits.

Quelqu'un hors France est-il passé par ce système et peut-il nous en parler ?


Dernière édition par Emsi le Dim 20 Fév 2022 - 14:22, édité 1 fois
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2440
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Je déplace dans Edition et Autopublication.


Agent littéraire - Page 3 Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il y a un sujet ouvert ici : https://www.jeunesecrivains.com/t56098-agent-litteraire
Ça ne répondra peut-être pas à toutes tes questions mais une partie au moins, je pense Smile
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2440
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Encore mieux, merci Enir, je fusionne.


Agent littéraire - Page 3 Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


De rien, avec plaisir !
(Je passe trop de temps sur ce forum... drunken )
 
fabiend
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  42
   Localisation  :  Lens
   Pensée du jour  :  Ce canard est trop lourd ou corrompu
   Date d'inscription  :  30/09/2014
    
                         
fabiend  /  Hé ! Makarénine


Je ne suis pas fan du rôle d'agent littéraire. C'est un intermédiaire de plus entre l'auteur et le lecteur, et il y en a déjà bien assez comme ça.

Aux États-Unis il y a souvent des problèmes avec les agents, y compris pour les très gros auteurs. Par exemple, Chuck Palahniuk (Fight Club) s'est retrouvé quasiment ruiné il y a quelques années (alors que c'est un auteur qui vend beaucoup). Pendant un moment, il a accusé les internautes et le piratage. Mais la réalité, c'est que c'était son agent qui avait détourné plusieurs millions de dollars aux auteurs qu'il représentait. Au delà de cette anecdote, il semblerait qu'il arrive souvent qu'un agent "oublie" de reverser une partie de leurs droits aux auteurs (lors de ventes à l'étranger, par exemple).

Au-delà de ça, je trouve que la place de l'agent est un peu bancale dans la chaîne du livre. Un agent, c'est quelqu'un qui est au service de l'auteur, mais très souvent dans les forums / blogs anglo-saxons, on sent bien que les rôles sont inversés, que l'agent a tous pouvoirs et qu'il s'attend à ce que les auteurs fassent des pieds et des mains pour le séduire. Des fois on a l'impression que les auteurs en herbe consacrent plus d'énergie à écrire leur fameuse "cover letter" censée "convaincre" un agent qu'à l'écriture de leur livre.
https://fabiendelorme.fr
 
Verowyn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  20/01/2013
    
                         
Verowyn  /  Tapage au bout de la nuit


Tout comme il y a des éditeurs pas honnêtes en France qui ne versent pas leurs droits (ou ne donnent pas les vrais chiffres, etc.) aux auteurs, il y a certainement des agents pas honnêtes aux États-Unis. Je ne pense pas pour autant que ce soit la norme.

Alors, certes, ça fait un intermédiaire en plus, mais si l'auteur empoche plus avec un agent que sans (et d'après les témoignages que je lis, c'est souvent le cas) ce n'est pas un problème. En fait, un agent qui ne permettrait pas à l'auteur de mieux gagner sa vie ne resterait pas employé très longtemps.

Citation :
Des fois on a l'impression que les auteurs en herbe consacrent plus d'énergie à écrire leur fameuse "cover letter" censée "convaincre" un agent qu'à l'écriture de leur livre.

Sûrement... tout comme il y a des auteurs qui se prennent plus la tête sur le synopsis à envoyer à l'éditeur que sur leur roman. Sélectionner une liste de ME qui conviennent, respecter les consignes de soumissions, suivre les envois, lire et comprendre les contrats, etc, tout ça prend un temps non négligeable, probablement autant que le temps d'écriture pure pour un bon nombre d'auteurs français.
Un auteur anglophone fait tout ça en début de carrière pour trouver son agent, ça prend de l'énergie aussi, mais s'il s'est bien renseigné et trouve un bon agent, un agent qui convient à ce qu'il veut faire de sa carrière, eh bien il n'aura à le faire qu'une fois. Ensuite, il peut se concentrer sur ses romans suivants tandis que c'est l'agent qui se charge de leur trouver preneur, de gérer les contrats, etc.

Enfin, qu'on soit "pour" ou "contre" les agents, en l'état des choses, ce n'est pas vraiment un système transposable au marché de l'édition en France. Pour que ce métier soit rentable pour les agents, il faut qu'ils soient capable de négocier de gros montants pour leurs auteurs, puisqu'ils sont payés à la commission. Or, les à-valoir en France étant souvent plus symboliques qu'autre chose, ils auraient dû mal à se faire un salaire.
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  496
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Ah désolée, j'avais ouvert tout à l'heure un fil sur ce sujet,n'ayant abouti à rien via la "Recherche". Du coup je m'explique que mes tentatives de connexion au fil en question débouchent sur un "ce fil n'existe pas " ou quelque chose comme ça). Ce message d'ouverture de discussion a été transféré ici, mais en fait ma question était plus générique car elle comparait les systèmes français et anglo-saxons, et du coup selon moi elle ne s'inscrit pas tout à fait dans ce fil.  Je plaide non coupable : non je n'ai pas floodé, cette fois "c'est pas moi !!! Very Happy
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Agent littéraire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-