PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Structure de Roman - Le Monomythe ou The hero's journey (le voyage du héro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
sieben
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  11
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  13/07/2020
    
                         
sieben  /  Homme invisible


Je travaille depuis plusieurs mois sur mon roman de Heroic Fantasy .
Beaucoup d'idées se bousculent maintenant. Au point où je m'y perds un peu.

Pour m'aider j'ai commandé le deck de carte de Fabula qui est un outil permettant d'organiser, visualiser et de construire une fiction.
Pour que vous puissiez visualiser, ci-joint le lien :
https://fabuladeck.com/

Ca m'a permit de découvrir "The hero's Journey" qui structure énormément de fictions et de mythes depuis toujours (de Homère au Seigner des Anneaux en passant par Matrix) et qui se résume en 14 étapes. Ces 14 étapes sont tout ce qui fait le parcours du héro.

Bien sur ça n'est pas une généralité et les choses peuvent être altérées selon l'œuvre et/ou l'auteur, mais c'est une structure qu'on retrouve depuis toujours.

Je voulais avoir votre avis sur ce schéma. Par exemple je pense au 2 premiers tomes du Sorceleur (Witcher) qui selon moi ne respectent pas ce schéma (mais c'est le cas dans les tomes suivant).

Bref j'espère que vous pourrez me donner votre avis et éventuellement m'aider. L'univers de mon roman grandit de jour en jour et je ne sais plus où vraiment donner de la tête. Cette structure m'ouvre des portes, tout comme elle me pose des problèmes vis à vis de ma narration.

Merci d'avance Smile

 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1751
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Ton post est pas au bon endroit, il devrait aller dans l'écritoire mais je ne doute pas que qqn le déplace.

Concernant le monomythe, outre tout le mal que je pense de la plume de Campbell et sa façon de tordre ses étapes pour que ses mythes entrent dans ses catégories, c'est une structure qui décrit bien ce qu'elle veut décrire à savoir les épopées. Si ton aventure ne rentre pas dans cette catégorie (par exemple point de vue multiples, aventure façon enquête de police, ou autre), il te faudra trouver une autre structure correspondant à ce que tu veux écrire.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4620
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Tengaar a écrit:
Ton post est pas au bon endroit, il devrait aller dans l'écritoire mais je ne doute pas que qqn le déplace.

Tengaar m'a devancée.
Je déplace le sujet !


Structure de Roman - Le Monomythe ou The hero's journey (le voyage du héro) Cde9610Structure de Roman - Le Monomythe ou The hero's journey (le voyage du héro) 1539428768-d-p-boutonStructure de Roman - Le Monomythe ou The hero's journey (le voyage du héro) 1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 96 jusqu'au 18 mars !
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Je n'ai pas lu le bouquin de Campbell, mais des résumés lus un peu partout, le voyage du héros me parait être un brin réducteur et linéaire dans son concept.

Ce qui m'agace aussi, c'est que dans ce schéma, le héros sort "transformé par l'expérience extraordinaire vécue", c'est à dire que ce sont les rencontres diverses et les outils obtenus dans sa quête qui font progresser notre gus. Le mentor, l'arme magique, l’élixir...
Mais, tu as des héros qui restent toute leur vie dans un même univers ordinaire entourés des mêmes personnes et qui progressent quand même, parce qu'ils réfléchissent avec leur propre cerveau et ont des prises de conscience (ou non) sur le monde qui les entoure. Ils n'ont pas besoin de Yoda, ni de sabre laser, ni de galaxie à parcourir. Et leur adversaire est autre chose qu'un bête boss de fin de niveau.

Si tu cherches un autre modèle, le découpage "Truby" donne des possibilités quasi illimitées, car basées sur la progression mentale des personnages et adversaires et non sur l'opposition "monde ordinaire / expérience extraordinaire / transformation"
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Ca n'apporte pas une goutte d'eau au moulin mais... je viens d'effectuer une cogitation sur l'une puis l'autre théorie (Campbell puis Truby), en essayant de voir si mes scénarios y collent... et je n'ai pas l'impression de coller. Peut-être que mes bétalecteurs y arriveraient ? Il est vrai que je n'ai lu de l'une et l'autre que quelques pages web que j'ai vu à leur sujet, et non les livres qui les exposent.

A part ça : est-ce que suivre une méthode n'est pas une façon de se brider ? J'ai l'impression que si on n'y prend pas garde, c'est un premier pas vers le risque de cliché. Pour bâtir un personnage ou les éléments d'une intrigue, pas de souci, mais pour l'ordre du scénario, je m'interroge...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
CorentinL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/05/2020
    
                         
CorentinL  /  Tycho l'homoncule


Il me semble que la différence entre Campbell et Truby, c'est que pour le premier, les douzes étapes sont en elles même le caneva narratif, par lequel le héro doit passer. Alors que les étapes de Truby sont des étapes de réflexion / construction de l'intrigue, qui peuvent aboutir à plusieurs intrigues distinctes.

Le point commun aux deux méthodes, c'est la préoccupation de mettre en avant une transformation du personnage principal. C'est ça que tu dois identifier parmi tes idées. Quelle histoire, de quelle personne, souhaite tu raconter ? Pourquoi ?
Sans cela, le risque est que ton roman ne soit qu'une longue exposition de ton univers fictif, tendance guide du routard...
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Séléné.C a écrit:
A part ça : est-ce que suivre une méthode n'est pas une façon de se brider ? J'ai l'impression que si on n'y prend pas garde, c'est un premier pas vers le risque de cliché. Pour bâtir un personnage ou les éléments d'une intrigue, pas de souci, mais pour l'ordre du scénario, je m'interroge...

Pour Campbell je n'en sais rien, mais pour Truby, je peux te répondre : les 22 étapes Truby ne sont pas à respecter dans l'ordre, tu les intervertis comme tu veux, et certaines sont facultatives. Elles sont là pour te permettre de creuser au maximum ton personnage (puisque l'intrigue découle toujours du personnage) C'est quasi impossible de verser dans le cliché, au final, tu as autant de protagonistes possibles que d'individus dans ce bas monde. ^^

Pour Truby, il y a aussi une distinction entre la manière dont va progresser mentalement un personnage et la manière dont tu vas raconter cette progression. Il préconise un rythme crescendo, c'est à dire que si ta fin est plus lente que le début, rien ne t'empêche de commencer ton roman par la fin.
L'ordre des scènes doit vraiment être malléable afin de servir le récit.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1751
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Alors pour information à tout le monde : le livre de Campbell N'EST PAS une méthode d'écriture.
C'est un bouquin de psychologie/interprétation des rêves qui s'appuie sur un découpage fait d'autorité de mythes antiques (ce que les gens retiennent) pour appuyer son propos.
Absolument rien à voir avec la construction d'un roman donc.
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


merci Tengaar pour l'info, je me posais justement la question! Very Happy

sinon je rejoins Mokkimy: la thèse de Truby n'est pas tant une méthode qu'une théorisation de la dramaturgie moderne, qu'il convient de méditer développer sa propre réflexion sur le sujet. S'en servir aveuglément comme méthode, c'est effectivement s'enfermer dans un schéma sans en comprendre les rouages.

Donc pour répondre à ta question Sieben, je pense que si tu es un peu perdu dans ta construction de récit, le mieux est de lire un peu de théorie d'écriture (Truby, donc, mais aussi La Dramaturgie de Lavandier, par exemple, ou la méthode des flocons, ou autre), de flaner sur le net à la recherche de conseils pour structurer son récit, et de prendre les éléments qui te parlent pour nourrir ta réflexion.

Ce n'est jamais facile de construire son premier roman, je pense que le mieux est de tester des trucs et de voir si ça fonctionne pour toi Wink
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13009
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Mokkimy a écrit:
Pour Campbell je n'en sais rien, mais pour Truby, je peux te répondre : les 22 étapes Truby ne sont pas à respecter dans l'ordre, tu les intervertis comme tu veux, et certaines sont facultatives.

Là, ça va tout de suite mieux Smile Du moment qu'on peut les mettre dans le désordre ou en zapper, ça devient nettement plus souple et "outil de travail"...

Sur mes textes, ce qui bloque n'est pas la même chose partout.

Les Errances sont celui qui aurait le plus de chances de coller, puisque d'inspiration SFFF, mais comme le récit ne suit pas le chemin du héros et qu'on peut même dire qu'il y a plusieurs héros avec chacun leur trajet, la narration du texte ne colle pas avec un concept de suivre le cheminement d'un personnage ou groupe de personnages.

En mettant les étapes Truby dans le désordre, ça va sûrement mieux (pas envie de passer du temps maintenant à réfléchir là-dessus pour évaluer)



Concernant la construction des personnages et de l'histoire à raconter, tout à fait d'accord que ces étapes sont à étudier. Mon doute est sur le fait qu'elles se retrouvent dans la narration finale.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Séléné, à l'occasion, quand tu auras le temps et l'envie, franchement je te le conseille, ce bouquin de Truby.

Il est augmenté quasi chaque année d'annexes de type "questions/réponses", qui reprennent les principales questions et points de blocage de tout le monde. (Ce sont des résumés des échanges eus avec ses stagiaires aux masterclass d'écriture)

Pour moi, c'est un vrai dico de la construction de scénario, je pioche dedans dès que je sens que je bloque sur quelque chose.

(Et pour la construction de dialogues, si quelqu'un a besoin, je conseille le bouquin de McKee.)
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Javert
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  190
   Âge  :  51
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  La vanité est une sorte d'échasses sur lesquelles montent les médiocres pour s'élever à la hauteur de ceux qui ont une grandeur réelle.
   Date d'inscription  :  02/11/2016
    
                         
Javert  /  Tycho l'homoncule


Je passais par là en faisant ma ronde....
J'ai tout lu, j'ai rien compru !
Quoi ? Il y a des cartes fabuleuses pour écrire un plan de roman où le parcours du héros ?
Tout ça ressemble à un tripot clandestin, je vous ai à l'oeil moi, mes gaillards !
Et d'abord qui c'est le sieur Truby ? Un suspect ?

Je vais de ce pas aller consulter les rapports, saperliscrogneupopette !
 
sieben
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  11
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  13/07/2020
    
                         
sieben  /  Homme invisible


Merci à tous pour vos réponses !

Je vais commencer par regarder Truby et si besoin évoluer vers le reste Smile

Le fait est que j'ai le début et la fin de mon roman depuis toujours. Le "milieu" est de plus en plus dense depuis que j'y travaille. Reste à faire des choix et à rendre le tout cohérent et fluide.
 

 Structure de Roman - Le Monomythe ou The hero's journey (le voyage du héro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-