PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Piégé par son propre univers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Salut à tous !

Je viens ici à la recherche de vos précieux conseils !

Ma problématique est la suivante : dans la rédaction mon roman, je commence à arriver vers la fin, où tout s’enchaîne vers le point culminant.
Or, je vois que cette "vitesse" nécessaire aux événements commence à me faire me défaut, dû à la taille de mon monde...

Je me retrouve à devoir multiplier les ellipses pour les déplacements et à force, j'ai finit par me retrouver avec une énorme erreur de "temporalité" comme la série Games of Thrones nous en a donné sur sa fin (désastreuse)...

Mon sentiment est le suivant : je me suis piégé tout seul avec la taille de mon univers.
Au début les déplacements étaient utiles pour développer l'univers, les personnages...
Mais aussi pour des phases de "réflexions" sur les événements, pendant les voyages à cheval.
Un peu comme ce qui s'est fait dans Eragon, pour ceux à qui cela parlera.

Et j'avoue ne pas voir comment je peux corriger cela... sans un grosse refonte.

Je plaide coupable d'avoir tenté d'ajouter à l'arrache une "merde" magique (un griffon sauvage qui sera dompté) pour tenter de réduire mes temps de voyages mais... la rustine est bien trop voyante, et ridicule, j'ai donc abandonné cette idée.

Je ne sais pas si d'autres ont déjà eu ce problème ? Si oui, Comment l'avez-vous surmonté ?
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


J'ai rencontré cette problématique sur mon roman sur une zone géographique bien plus réduite mais qui pouvait quand même poser problème à cause des temps d'acheminement de l'information en un monde où internet et la téléportation n'existent pas. Pour être sûre de pas faire de conneries, j'ai fait une frise chronologiques à deux branches parallèles (qui se rejoignent à la fin) : une ligne pour les personnages qui sont dans la ville A et "produisent" l'information ; et une ligne pour les personnages qui sont dans la ville B et "reçoivent" l'information. Quand les personnages de la ville B se retrouvent dans la A, mes deux lignes se rejoignent (logique).

J'ai fait ça en amont de l'écriture.

Je t'avoue qu'à part une grosse refonte je ne vois pas trop comment tu pourrais t'en sortir... il faudrait retrouver le passage exact où ça a commencé à merder dans la ligne du temps et récupérer à partir de là une chronologie cohérente. Pour une solution clef-en-main, ne connaissant pas ton univers et ce qu'il est possible ou pas d'imaginer en cohérence je ne peux pas te proposer quelque chose.
Malheureusement, le temps est l'un des éléments avec lequel on ne peut pas trop jouer sans prendre des risques et sans être clair là-dessus dès le départ... certains auteurs y arrivent hyper bien (je pense à Olivier Peru et sa trilogie Martyrs, excellente). Je pense que si tu veux t'en sortir, il faut passer par la case refonte... mais peut-être que mes camarades avec plus d'expérience auront une ficelle sympa à te proposer !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Merci pour ton retour !

Je vois l'idée de la frise chronologique. Je ne m'en étais pas préoccupé, jusque-là mais visiblement, j'aurais dû...

Pour ce qui est du détails sur l'univers : je n'ai pas de ficelle pour le moment, dans le sens où ils s'agit d'un univers médiéval-fantasy. Donc déplacement à pied ou a cheval, hors créature fantastique ce qui est rare.
Pas de magie non plus... enfin pas du genre téléportation quoi.

Et cela commence à merder quand les actions des protagonistes mènent à une guerre entre deux pays.
On a un peu (beaucoup) l'impression que les armées apparaissent toute prête sur le champ de bataille...
 
Red-Scarf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2473
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Red-Scarf  /  Guacamole de radis rouges


Pas de possibilités de portails, de téléportation ?
A quel point ton climax dépend d'un calendrier particulier ? Je pense que s'il y a un truc qui pourrait t'aider, c'est de voir si tu peux changer ça d'abord.
EDIT : désolée, j'ai posté en même temps que les messages en haut, je ne les ai pas vus.
En ligne
 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Alors, concernant la magie : non, je n'ai pas ce genre de possibilités.
Ma magie n'est qu'Alchimie, des potions diverses et variées donc.

Tu peux t'imaginer le genre de breuvages dopants que s'enfilent les Sorceleurs, si tu veux pouvoir visualiser ça !

Sinon côté "calendrier", non je n'ai pas de réel impératif de temps.
C'est plus qu'arrivé à un moment, j'ai besoin que la tension se maintienne par l'action.
En l'occurrence, la guerre. Et je n'ai rien pour proprement "meubler" la mise en place des armées...

Je ne vois pas un grosse ellipse sur un tel moment... Et j'en ai déjà fait une pas loin avant.

A la limite, ma seule alternative possible serait d'essayer de séparer l'histoire en deux tomes.
Et de couper à ce moment là... Mais dans ce cas, je vais manquer d'éléments d'après-guerre.

Bref, rien de naturel...
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Peut-être qu'il est possible de "meubler" la mise en place des armées en ajoutant un personnage figurant dont on suivrait le point de vue. Par exemple, dans la trilogie Les Trois Lunes de Tanjor d'Anne et Gérard Guéro, dans le troisième tome, on se retrouve à suivre une recrue de l'armée de Reynes qui meurt tué par l'avant-garde de l'armée ennemie immédiatement : il n'est là que pour montrer l'avancée et la position desdits ennemis et appuyer ensuite ce que les "généraux" vont dire. C'est une technique qui fait très cinéma/BD (et pour cause, les Guéro ont produit et produisent des tonnes de BD !) et ça déroute un peu dans un roman, mais ça peut passer si c'est bien fait.

En fait, je me dis que ton problème est soit un problème de temporalité et dans ce cas faut tout "refaire", soit tu peux bidouiller avec de la technique (changements de points de vue, ellipses, retour en arrière, etc.). Souvent, on peut tricher sur le rythme avec la technique.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Pourquoi tu ne veux pas d'ellipse?

ça ne me choquerait pas qu'il y en ait deux rapprochées, si ton roman se déroule sur une longue période.
Perso, je trouve qu'une ellipse bien narrée est très dynamique. bien plus en tout cas que meubler en rajoutant de l'action qui va diluer le fil principal de l'histoire.

Une ellipse n'est pas forcément une coupure nette, tu peux faire une page où tu narres tout ce qui se passe pendant, disons, les mois de préparation des armées, avant de reboucler sur l'action présente. Avec un style bien travaillé, rythmé et percutant, tu peux mettre beaucoup de tension en utilisant de procédé, je pense. (en fait, tu induis une impression de compte à rebours en faisant ça, ce qui fait que quand le lecteur arrive au moment où tu reboucles sur le jour J, il est déjà dans les starting blocks)
En ligne
 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Merci pour vos réponses vraiment intéressantes ! J'aime ce forum Very Happy

@ Enirtourenef : la technique que tu proposes est vraiment intriguante. Je ne connaissais pas et je sens que ça peut me plaire. Ce personnage inconnu à sacrifier... Je pense que ça doit demander une maitrise parfaite, pour ne pas que ça donne une impression de perte de temps / pages inutiles. Mais ça à la mérite d'être original (pour moi, en tout cas).

A creuser... même si je ne suis pas certain de pouvoir l'éxécuter parfaitement, je ferai sûrement une tentative pour moi !

@ Oryctérope : Je trouve interressant d'avoir un retour me disant que plusieurs ellipses ne sont pas dérangeantes. Je pensais que si, et cela me donne un léger espoir de ne pas tout revoir !
En effet, je peux la développer pour ne pas faire une coupure trop nette...

Je n'y avais pas trop pensé, j'avoue.

Sinon ce n'est pas que je ne veux pas c'est que mon histoire n'avait que peu d'ellipse car mes voyages servaient à densifier l'univers et les personnages, comme dit plus haut. Et plus on avance, plus ces voyages sont ellipsés pour le rythme.

Même si j'ai moi-même écrit cette évolution et qu'elle reste logique, cela me perturbe.
J'ai l'impression d'abandonner en cours de route... C'est étrange, comme sentiment Neutral
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Tu peux aussi choisir de ne pas le sacrifier mais c'est sûr qu'en le sacrifiant tu règles la question de ce qu'il devient et tu ne prends pas le risque de laisser sa temporalité à lui en suspens auprès de lecteurs qui auraient pu être curieux. Donc d'un point de vue de la technique c'est plus avantageux de le tuer.

J'ai envie de dire que c'est en faisant des tentatives qu'on s'améliore !
Par exemple, moi qui saute très rarement des lignes pour passer d'un personnage à l'autre, je me retrouve à écrire un chapitre où j'en saute une toute les 50 lignes à la louche pour changer de point de vue. C'est très inhabituel pour moi, c'est ma première fois, et je tente ça direct sur mon roman et pas sur un projet annexe (#folledingue) xD


Et aussi, rien n'est vraiment dérangeant tant que tu es à l'aise avec et que c'est bien fait. Du coup, on en revient à la question de la technique.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Enirtourenef a écrit:
Tu peux aussi choisir de ne pas le sacrifier mais c'est sûr qu'en le sacrifiant tu règles la question de ce qu'il devient et tu ne prends pas le risque de laisser sa temporalité à lui en suspens auprès de lecteurs qui auraient pu être curieux. Donc d'un point de vue de la technique c'est plus avantageux de le tuer.

Oui, surtout quand tu es déjà en galère niveau temporalité... Laughing
Du coup, si ça se fait : bye bye le figurant ! Twisted Evil

Enirtourenef a écrit:
J'ai envie de dire que c'est en faisant des tentatives qu'on s'améliore !
Par exemple, moi qui saute très rarement des lignes pour passer d'un personnage à l'autre, je me retrouve à écrire un chapitre où j'en saute une toute les 50 lignes à la louche pour changer de point de vue. C'est très inhabituel pour moi, c'est ma première fois, et je tente ça direct sur mon roman et pas sur un projet annexe (#folledingue) xD

Oui, de toute façon, l'idée me plait ! Donc ce qui est sûr, c'est que je vais tenter.
A voir si ça finit coupé au montage ou pas...

Enirtourenef a écrit:
Et aussi, rien n'est vraiment dérangeant tant que tu es à l'aise avec et que c'est bien fait. Du coup, on en revient à la question de la technique.

Oui donc juste à bosser encore un peu plus Smile
 
Mikaroman
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2952
   Âge  :  45
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Sinon tu peux essayer d'introduire ton griffon (ou tout autre artifice de déplacement) plus en amont dans ton histoire de façon à ce que son irruption au moment voulu réponde à des éléments précurseurs dans ton histoire.

Exemple : un paysan demande audience au roi, il lui explique avoir traversé tout le royaume pour se plaindre que des bêtes sont enlevées dans sa contrée. Il a vu les voleurs : il s'agit de griffons, mais personne n'a voulu le croire et quand d'autres disparitions ont eu lieu il a été accusé. Il vient demander justice, qu'on lui rende sa maison qui a été saisie sur ordre du représentant local du roi. Le roi ne croit pas non plus à cette histoire de griffon et comme il s'agit d'un lieu éloigné (genre bled paumé au confin du royaume), il décide d'envoyer un de ses hommes à qui il a envie de donner une leçon enquêter sur place. Le gars s'en va
Un peu plus tard on apprend que le gars revient, s'incline devant le roi et fait son rapport : "c'était bien un griffon". Le roi s'emporte contre ce gars contre lequel il était déjà fâché et lui ordonne de ramener une preuve plus consistante que sa simple parole.
Au moment où le roi en a besoin, le gars revient avec un griffon en disant : " je m'étais dit que si je revenais avec une plume il faudrait que je reparte chercher la bête entière, alors je me suis épargné un aller-retour. Je peu rester maintenant ?"

Tu vois le concept : l'idée est rappelée quelques fois (et tu peux même lancer quelques fausses pistes) de façon à ce que quand tu as besoin qu'elle se concrétise elle ne sorte pas de nulle part.
http://romainmikam.free.fr/
 
Bardak
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  107
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  07/05/2020
    
                         
Bardak  /  Barge de Radetzky


Je rejoins l'idée de garder l'ellipse (ou les ellipses). Bien amené, ça marche bien. Peut-être que si la suite d'ellipses te gêne, tu pourrais adoucir la précédente, la rendre plus discrète, et en faire une plus "violente" pour emmener à ta fin/guerre ?

Ce que tu dis sur "j'ai l'impression d'abandonner en cours de route" me fait rire, c'est ce que j'ai ressenti pour mon précédent manuscrit !
Chez moi aussi le rythme s'accélérait beaucoup pour conduire à une réunion des personnages, dans un monde vaste, avec des ellipses de voyage qui me semblaient un peu violentes. En réalité, tout le roman courait vers ce type de traitement. C'était ce qu'il fallait, je crois : s'attarder davantage n'aurait servi à rien, si ce n'est à casser l'accélération de cette fin justement. J'ai aimé le fait que les choses se précipitent, qu'on ne contrôle plus grand chose !

Mais je me suis posé les mêmes questions que toi (en gros ^^). Je ne regrette pas ce traitement (pour l'instant... j'attends des réponses d'éditeurs Laughing )
 
Red-Scarf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2473
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Red-Scarf  /  Guacamole de radis rouges


J'approuve aussi, j'aime beaucoup les ellipses ! Dans ton cas, elles n'enlèveraient rien du tout à l'histoire.
En ligne
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1751
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Sor'Zath a écrit:
Et cela commence à merder quand les actions des protagonistes mènent à une guerre entre deux pays. On a un peu (beaucoup) l'impression que les armées apparaissent toute prête sur le champ de bataille...
Alors dans la réalité véritable, ce n'est pas possible que les actions isolées d'un groupe de personnes si puissantes soient-elles puissent déclencher une guerre, il y a toujours un contexte extérieur, des motivations multiples. Par exemple, même si le quidam n'avait pas assassiné l'archiduc François Ferdinand, la 1ère guerre mondiale aurait quand même finit par arriver d'une manière ou d'une autre au vu du contexte tendu.
Par conséquent, il n'est pas illogique de penser dans ton cas, que des armées, ou du moins des bout d'armées aient déjà été prépositionnées à des endroits stratégiques en prévision parce que hé, on ne sait jamais ma brave dame vous comprenez, au cas où, il faut bien pouvoir se défendre.

Par ailleurs, si les déplacements antérieurs te servent au développement des personnages, pourquoi tu ne reporte pas l'une de ces conversations sur ce temps de mise en mouvement ? Faire partager l'inquiétude des héros, faire monter la tension etc.
 
Sor'Zath
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  27
   Localisation  :  Orléans (45000)
   Date d'inscription  :  07/05/2018
    
                         
Sor'Zath  /  Petit chose


Hello,

À nouveau, merci pour votre aide ! Je sais qu'on est là pour ça, mais quand-même Smile
Et oui, je vais vous remercier à chaque fois Laughing

@ Mikaroman : ton idée est justement ce que j'avais commencé à faire. Mais même comme cela, on finissait par arriver au moment fatidique et : "Oh bah tiens, un griffon, ça tombe bien on est pressé" !

Alors évidemment, je ne suis pas aussi nul que ça... mais tu saisis l'idée ? Smile
Je n'arrive pas à rendre le moment crucial naturel. Et en plus, je "sens" que ce n'est pas ça, la solution.

Mais je te remercie tout de même !

@ Bardak : super retour, c'est bon de lire quelqu'un qui a connu la même chose !

Je suis d'accord, j'ai besoin de ce rythme.
Et comme tu n'est pas le seul à me dire que les ellipses, même plusieurs, ne sont pas SI gênantes... je vais sûrement les garder mais en les retravaillant.

C'est juste que là, j'avais l'impression de passer d'un film à un diaporama...

@ Red-Scarf : court, mais cool puisque tu confirmes aussi pour les ellipses. Merci !

@ Tengaar : En effet, je n'y avais pas pensé sous cet angle... et tu as parfaitement raison.

Mes deux héros ne décident pas de la guerre en se levant le matin, évidemment.
Ils vont faire des révélations, suite à une enquête, qui vont foutre un bordel monstre... entre trois nations avec un passif tendu.

Donc ton idée est intéressante !
J'avais déjà quelque peu parlé de ces tensions dans mon récit... mais je devrais les aggraver. Pour pouvoir justifier que l'armée soit déjà plus ou moins prête.

À creuser... merci ! Smile
 

 Piégé par son propre univers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-