PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Retravailler son premier roman: Vraie fausse bonne idée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Blanchisseur de campagnes


Hello!

J'aimerais lire vos avis et vos retours d'expérience concernant un sujet qui me tracasse  Rolling Eyes
Je vous raconte un peu Smile

Il y a quelques années, j'ai écrit mon premier roman: 200000 mots, 1er d'une saga de 5 tomes, ainsi que le tiers du 2ème tome de la saga (un mélange de dystopie, de fantasy et de romance, tout ça en YA).
J'ai eu des retours très positifs de mes amis, qui ont tous adoré l'histoire, les personnages et le monde, avec toujours le même bémol: trop complexe, certains passages trop durs à lire.
Hachette m'a fait le même retour: beaucoup de potentiel dans le monde et l'histoire, mais beaucoup de niveaux d'histoire et certaines parties trop lourdes donc roman trop complexe.

Entre-temps, j'ai lu pas mal de bouquins sur l'écriture, vu pas mal de vidéos et reçu des commentaires d'autres écrivains, ce qui m'a confirmé le gros problème du livre: je n'ai pas du tout suivi le principe "Show, don't tell", donc j'ai expliqué sur des pages entières des choses qui auraient dû être suggérées ou comprises depuis le contexte. Après 2 ans de travail, tout était à refaire. Découragée, j'ai mis de côté la saga et j'ai écrit un livre plus court, plus simple et en appliquant tout ce que j'ai appris depuis. Les retours sont meilleurs, plus de problème de complexité.

Je réfléchis désormais à mon prochain livre, et bien que ma saga me tienne à coeur, je ne sais pas si reprendre ce projet est une bonne idée. Outre la complexité et la longueur du livre (sans parler de la saga), je me demande si réécrire un livre me plaira, si le processus sera gratifiant, si le résultat en vaudra la peine. J'ai du mal à rassembler mon courage, sachant que réécrire le livre me prendrait au moins un ou 2 ans. Toutes ces questions et tous ces doutes me freinent.

Avez-vous rencontré la même situation?
Avez-vous réécrit votre 1er roman?
Y avez-vous pris du plaisir?
Etait-ce plus dur ou plus facile qu'écrire en partant de rien?
Avez-vous regretté, perdu du temps?
...
N'hésitez pas à partager vos impressions et votre expérience!
Merci beaucoup
totoro
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Salut!

Je l'ai envisagé un temps pour mon premier roman, mais il y a pas mal à refaire également. Ce qui m'a vraiment empêché de le faire, c'est que je ne me vois pas inventer l'intrigue du tome suivant avec la maturité littéraire que j'ai à ce stade et je crois que je n'arriverais pas à l'inscrire dans la continuité du tome 1 Smile
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Coucou!

Avez-vous rencontré la même situation?
oui! J'ai écrit le premier jet de mon premier roman quand j'étais ado. Je l'ai réécrit jusqu'à avoir un truc à peu près potable (mais pas publiable) en 2014. Je l'ai réécrit en 2016-2018, il est finalement sorti en 2020.

Avez-vous réécrit votre 1er roman?
oui! Moultes fois. c'était une obsession. J'ai écrit d'autres choses entre chaque réécriture, mais j'avais la conviction que je devais réussir à faire quelque chose de ce premier roman pour "devenir" autrice, peu importe le temps que ça me prendrait. Un genre de rite initiatique, quoi...

Y avez-vous pris du plaisir?
Pour la toute dernière réécriture: j'ai adoré, c'était très épanouissant. J'avais l'impression d'enfin réussir à donner à ce texte que j'aimais tant (un premier roman, on l'aime d'amour) ce qu'il méritait, d'avoir acquis assez de maturité pour ça. moment grisant s'il en est. :mrgreen:
(ça ne veut pas dire que je trouve ce roman parfait, hein, loin de là! juste que je l'aime pleinement pour ses qualités et ses défauts, et que je n'ai plus envie de le modifier)

Etait-ce plus dur ou plus facile qu'écrire en partant de rien?
J'ai trouvé ça plus dur que de partir de rien, car il m'a fallu écraser sans états d'âmes certains éléments que je croyais immuables. Cela demande une prise de recul assez énorme, une distance pas toujours évidente à garder avec ce texte qu'on connaît par coeur.

Avez-vous regretté, perdu du temps?
Pas du tout, car comme dit plus haut, c'était pour moi un rite initiatique. Je ne me voyais pas laisser ce roman en plan, il fallait que je le mène au bout pour me construire comme autrice. Et d'un point de vue tout à fait pragmatique, je regrette encore moins: ce roman réécrit m'a permis de décrocher un contrat avec une agence littéraire en 2019, et un contrat dans une super ME en 2020, donc que du positif.

Toutefois, je ne pense pas que réécrire son premier roman soit une bonne chose dans tous les cas de figure ; pour moi ça a marché, mais ça dépend vraiment de chaque auteur, du plaisir qu'il peut y prendre, de la nécessité qu'il y voit, de sa capacité à ne pas se laisser enfermer dans cette chimère du premier roman pour autant.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Je n'en suis pas encore à ce stade, mais je pense un jour réécrire mon premier roman. Ou tout du moins, recycler l'univers et les personnages, tout en changeant l'intrigue et en corrigeant tous les défauts techniques.
Après, c'est une intention qui ne se concrétisera peut-être jamais. J'ai d'autre projets avant ça. =)
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Blanchisseur de campagnes


Bonjour tout le monde,
Merci pour vos retours, c'est intéressant!
Pour l'instant, on a une personne qui a renoncé à le faire, une qui pense le faire un jour et une qui l'a fait avec résultat très positif Smile
Voyons si l'inverse existe aussi Laughing
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  657
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Je pense que c'est le genre de chose qui dépend vraiment de l'auteur, de l'amour en l'histoire, des espoirs nourris, et de sa relation avec ses univers, etc. Je pense que je ne réécrirais jamais les textes achevés (longs mais qui ne peuvent pas prétendre au qualificatif de "roman" vu qu'ils sont très inabouti sur presque tous les points) parce que je considère que c'est le passé, que le passé est dépassé, et je ne prendrais pas de plaisir à le faire. Déjà je trouverais ça atroce de lire tous les défauts et je me dirais "qu'est-ce que j'étais nulle ! mais... est-ce que je suis vraiment meilleure maintenant ?" etc.
Je pense que tu ne pourras savoir qu'en essayant Wink
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Blanchisseur de campagnes


Enirtourenef a écrit:
Déjà je trouverais ça atroce de lire tous les défauts et je me dirais "qu'est-ce que j'étais nulle ! mais... est-ce que je suis vraiment meilleure maintenant ?"
haha j'adore! Je me vois exactement me dire ça Laughing
J'avoue qu'après avoir travaillé dessus pendant 2 ans, rien que de m'imaginer tout relire (après déjà des dizaines de lectures), ça me rebute un peu... Mais je me dis que je pourrais aussi avoir de bonnes surprises, qui sait? Peut-être que me forcer à le relire, déjà, m'aiderait à y voir plus clair :Electricité:
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3332
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


J'ai publié mon 1er roman à compte d'auteur (à l'époque, on ne trouvait rien sur le net à ce sujet...).
Je l'ai ensuite réécrit.
Il a été publié 1 fois sous forme d'épisodes dans une ME qui a ensuite fermé ses portes.
Je l'ai encore réécrit pour en faire 1 tome.
Il est ressorti chez MxM.
J'aimerais le réécrire une 4e fois pour l'allonger et ajouter des éléments (le récit va très - trop ! - vite).
Un jour peut-être.
Un peu folle ? Sans doute... tongue

(Et il n'a plus rien à voir avec la 1re version...)


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Blanchisseur de campagnes


Florence_C a écrit:
J'aimerais le réécrire une 4e fois pour l'allonger et ajouter des éléments (le récit va très - trop ! - vite).
Un jour peut-être.
J'aime beaucoup l'idée :mrgreen:
Rien à voir, mais je ne savais pas qu'on pouvait republier son livre sous une autre forme et surtout que les ME précédentes/suivantes l'acceptent. confused Après, si tu dis qu'il n'a plus rien à voir, elles ne le remarquent peut-être pas...
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3332
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


J'avertis toujours les maisons que le livre a déjà connu une première vie quand je re-soumets un texte.
Cela me paraît important pour construire une relation de confiance.
Et c'est aussi important que ce soit mentionné sur la couverture et sur les sites, afin que les lecteurs ne se sentent pas floués.


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Je n'ai finalisé mon premier roman que l'année dernière. Il a passé une étape de bêta-lecture et je l'ai retravaillé en fonction des commentaires pour le soumettre à un prix.
Je pense le peaufiner encore un peu pour tenter l'aventure éditoriale à petite échelle, mais sans y croire.
Donc techniquement, je suis encore dans la phase de réécriture et reprise de mon premier roman. Laughing

(Bon, si on veut pinailler, mon premier premier roman, je l'ai écrit à six ans, mais là, pour des raisons évidentes, je ne pense pas le reprendre, même si on peut se dire qu'il y a un petit potentiel jeunesse :mrgreen: )

Cela dit, pour faire le parallèle avec ton sujet, j'ai eu des idées et des débuts de trucs quand j'étais plus jeune. Je ne pense pas que je retravaillerai ces idées un jour : en fait, elles ont mûri avec moi, et ce que je voulais à l'époque est devenu plus tangible aujourd'hui. Mon premier roman n'a rien à voir en terme d'histoire avec ce que je voulais écrire quand j'avais quinze ans, mais finalement, les grands thèmes qui me tiennent à cœur sont toujours là. Ils ont pris une autre forme, qui me correspond un peu plus, mais qui manque encore de maturité, je pense. J'ai hâte de progresser pour pouvoir dire ce que j'ai à dire de la manière dont je veux le dire !

Pour ton roman, si le chantier te fait encore un peu peur, laisse-toi peut-être encore un peu de temps. Laisse l'idée mûrir. Tu le sentiras si tu as vraiment envie de te pencher dessus pour lui donner une nouvelle vie. Wink
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :

(Bon, si on veut pinailler, mon premier premier roman, je l'ai écrit à six ans, mais là, pour des raisons évidentes, je ne pense pas le reprendre, même si on peut se dire qu'il y a un petit potentiel jeunesse :mrgreen: )

Moi j'ai commencé à 9 ans, mais je l'ai retravaillé non-stop jusqu'à mes 19 ans et dans ma tête, c'est toujours le même, bien qu'il ait tellement évolué que je dois être la seule à voir la continuité! :mrgreen: Toute mon adolescence est dans ces pages! Je sais que ce roman n'était pas mal, mais je ne suis plus vraiment intéressée par la fantasy Smile

 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  700
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Blanchisseur de campagnes


LEASAURUSREX a écrit:
Pour ton roman, si le chantier te fait encore un peu peur, laisse-toi peut-être encore un peu de temps. Laisse l'idée mûrir. Tu le sentiras si tu as vraiment envie de te pencher dessus pour lui donner une nouvelle vie.
La voix de la sagesse Smile Oui, j'imagine que rien ne sert de me forcer. Peut-être que l'envie viendra, et peut-être pas. Le mien ne date pas de l'enfance ni de l'adolescence, mais je crois que j'ai commencé à noter les idées une dizaine d'année de cela. Si je le réécris un jour, il n'aura plus grand chose à voir avec la 1ère version. Mais peut-être que c'est à ce moment-là qu'il devient intéressant de le retravailler, justement, quand on a assez évolué pour être capable de lui donner cette nouvelle vie Rolling Eyes

Encore merci pour toutes vos réponses, je commence à y voir plus clair Retravailler son premier roman: Vraie fausse bonne idée? 3029968519
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


annajustyna a écrit:
Oui, j'imagine que rien ne sert de me forcer. Peut-être que l'envie viendra, et peut-être pas. Le mien ne date pas de l'enfance ni de l'adolescence, mais je crois que j'ai commencé à noter les idées une dizaine d'année de cela. Si je le réécris un jour, il n'aura plus grand chose à voir avec la 1ère version. Mais peut-être que c'est à ce moment-là qu'il devient intéressant de le retravailler, justement, quand on a assez évolué pour être capable de lui donner cette nouvelle vie Rolling Eyes

Encore merci pour toutes vos réponses, je commence à y voir plus clair Retravailler son premier roman: Vraie fausse bonne idée? 3029968519

C'est exactement ça: il faut se sentir prêt et en avoir très envie.
(je parle bien de réécrire son premier roman, hein :mrgreen: )
 
Emma Sages
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1199
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/02/2018
    
                         
Emma Sages  /  Effleure du mal


Hello,

Me concernant, je pensais n'avoir jamais envie de reprendre un ancien roman pour le travailler. Et puis… l'envie est finalement venue. Ce n'est pas mon tout premier (qui lui, est juste illisible : j'aimerais le reprendre pourtant, surtout qu'il s'adresse à des enfants, qu'au moment où je l'écrivais, je me disais que ce serait pour mes futurs enfants et que ces enfants sont arrivés depuis, mais, bref, je m'égare), mais mon deuxième.
Après avoir écrit ce deuxième, j'ai totalement arrêté l'écriture pendant au moins Pffiiiu 10 ans. Et puis, un jour, d'un coup, je me suis rendu compte que ça me manquait : j'ai repris et, de façon naturelle, j'ai voulu commencer par retravailler ce deuxième roman (plus abouti que le tout premier). En fait, réécrire ce roman m'a permis de remettre le pied à l'étrier, comme on dit (enfin, les doigts au clavier hum ^^).
Bref, je ne regrette pas car ça m'a permis de progresser dans mon écriture, d'affiner mon style, etc. Mais, il y avait eu cette pause de 10 ans qui fait que j'avais complètement oublié l'histoire et que je redécouvrais le plaisir de l'écriture.

Donc, je plussoie Léa (coucou ! Smile ) : Attends d'en avoir vraiment envie. Si c'est le cas, tu ne te poseras même pas la question.
https://www.blablasaurhum.com
 

 Retravailler son premier roman: Vraie fausse bonne idée?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-