PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 Le gérondif, à quelle dose ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Quinzebarre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  25/08/2020
    
                         
Quinzebarre  /  Homme invisible


Bonsoir,

Je suis en panique. Après avoir découvert il y a quelques temps que le participe présent n'était pas le bien venu dans l'écriture d'un roman, je me pose alors la question du gérondif.

J'ai beau chercher, je n'ai rien trouvé de concret. Je sais que je viens d'arriver sur ce forum, mais la réponse à cette question pourrait peut-être aider un grand nombre de jeunes écrivains, dont je fais parti.

Alors la question est claire, le gérondif est-il plutôt bien toléré, malgré sa similitude avec le participe présent ?

Quand je dis que je suis en panique, c'est que je me casse la tête avec mon roman qui vient de dépasser les 60.000 mots et que sans gérondif ou un petit participe présent, la narration devient désagréable à lire.

Merci à vous !
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  38
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Ecris et quand tu auras fini, tu pourras compter le nombre de participes présent et de gérondifs que tu utilises et si si tu trouves que y'en a trop, essayes d'en remplacer la moitié. Dans tous les cas, c'est un problème de relecture pas d'écriture.
 
Quinzebarre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  25/08/2020
    
                         
Quinzebarre  /  Homme invisible


Je te remercie de ta réponse, mais comme dit, je viens de dépasser les 60.000 mots, (j'en suis à 3/4 de la fin) et dans un soucis d'incohérence dans l'histoire j'ai commencé à me relire. Et quitte à faire ça, je me suis dit que j'allais corriger en même temps (orthographe, grammaire, dialogue, narration, scénario). D'un autre côté, ça me remet mieux dans l'histoire aussi et c'est important. J'ai pas envie de réécrire 1/4 du roman parce que j'ai oublié des détails du débuts, de la moitié, etc...

C'est pour ça que je pose cette question du gérondif.
 
Spangle
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  354
   Âge  :  43
   Localisation  :  Besançon
   Pensée du jour  :  Le bon ni le mauvais Ne me feraient de peine Si si si je savais Que j'en aurai l'étrenne.
   Date d'inscription  :  24/07/2020
    
                         
Spangle  /  Tapage au bout de la nuit


Trop de ceci, pas assez de cela... il y a des modes, des gens qui font des fixettes, et puis il y a ton style. Si tu écoutais tous les conseils tu ne pourrais plus écrire du tout. Quant à la quantité de relectures que nécessitera de toute façon ton roman... jette donc un coup d’œil ici, et tu verras que tu n'as pas à t'inquiéter d'économiser ta peine.
https://spangledurac.wordpress.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

Le gérondif comme le participe présent devient rapidement une lourdeur dans l'écriture.
Une prof de français nous avait expliqué que le cerveau de l'auteur a tendance à aimer la régularité et retomber tout le temps sur les mêmes structures, qui lui paraissent plus agréables et naturelles.
En revanche, le cerveau du lecteur déteste la régularité, qui réduit considérablement la concentration et l'intérêt.
Aussi, elle nous invitait à changer le vocabulaire et les structures le plus souvent.
Donc pour répondre à ta question : le gérondif à répétition, c'est souvent synonyme de lourdeur et c'est même une lourdeur archi-fréquente que je corrige dans plein de textes.

Perso, j'ai acquis des réflexes de style et notamment le fait de varier les structures depuis des années, si bien que je gagne du temps et de la qualité en correction (Tu ne trouveras pas dans mes textes plus de deux phrases d'affilée avec la même structure grammaticale. Ou alors, c'est un effet stylistique). Je trouve donc qu'il n'est pas idiot de s'en inquiéter maintenant.

Cela étant, je pense que c'est assez ambitieux de tout corriger dans la partie que tu as écrite à ce stade. Je te conseillerais plutôt une relecture approfondie en pointant ce qui te saute aux yeux, mais sans entrer dans le détail. A ce stade, le plus important est quand même de clôturer ton roman. Smile
 
Cloris
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  31
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  07/10/2018
    
                         
Cloris  /  Barge de Radetzky


Citation :
Après avoir découvert il y a quelques temps que le participe présent n'était pas le bien venu dans l'écriture d'un roman

Lis Claude Simon!
 
Quinzebarre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  25/08/2020
    
                         
Quinzebarre  /  Homme invisible


Merci pour vos réponses, liens, références. Je prends note !
 
snake99
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  241
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  04/08/2020
    
                         
snake99  /  Autostoppeur galactique


fleur-de-lyss a écrit:
Salut!

Le gérondif comme le participe présent devient rapidement une lourdeur dans l'écriture.
Une prof de français nous avait expliqué que le cerveau de l'auteur a tendance à aimer la régularité et retomber tout le temps sur les mêmes structures, qui lui paraissent plus agréables et naturelles.
En revanche, le cerveau du lecteur déteste la régularité, qui réduit considérablement la concentration et l'intérêt.
Aussi, elle nous invitait à changer le vocabulaire et les structures le plus souvent.


Merci d'avoir expliqué la chose. cheers Je trouve qu'un gérondif de temps en temps ça ne mange pas de pain non plus.

j'ai plus de problème avec les structures être ou avoir , mais sur ce coups là Antidote m'aide beaucoup.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Il ne s'agit pas ici de remettre en question le gérondif dans son ensemble, mais sa répétition Smile
C'est un peu pareil pour les verbes faibles. Ils peuvent être très beaux et très puissants utilisés à bon escient.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Le gérondif, à quelle dose ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-