PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Chapitres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Fleur
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  21/08/2020
    
                         
Fleur  /  Début de partie


Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum, alors j’espère que je place le sujet au bon endroit ...

J’aurai aimé échanger sur la découpe d’un roman avec vous. Je sais qu’il n’y a pas de règle. Mais au niveau du rythme, en tant que lecteur ou écrivain vous préférez les chapitres plutôt brefs ou longs ?
Personnellement, j’ai tendance à écrire des chapitres courts. Mais, 35 chapitres pour un manuscrit de 230 pages, n’est-ce pas beaucoup ?

Merci beaucoup pour vos réponses
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Je dirais que ça dépend de l'histoire et de comment tu la tourne. Par exemple, dans le roman que j'écris actuellement (qui a un manuscrit de 200 pages et qui attend encore la rédaction de 30 000 mots, je dirais) je suis allée vérifier et pour le moment j'ai 21 chapitres. Ils sont plutôt longs (la moyenne n'est pas vraiment révélatrice parce que j'ai des chapitres de 2 pages quand je prends un certain point de vue) parce que j'ai besoin d'installer des choses, etc. Mais si ton histoire à toi est pleine de rebondissement, avec un style hyper vivant et qu'il se passe tout le temps plein de choses, du point de vue de personnages différents ou que tu fonctionnes en faisant beaucoup d'ellipses, ça ne me choque pas que les chapitres soient courts.
En plus, un manuscrit de 230 pages en Times taille 12 ça donne grosso merdo du 460 pages de roman publié (300 mots par page à la louche) ce qui fait du 12 pages par chapitre. Pour une lectrice lente comme moi (10 pages à la demi-heure) c'est nickel : je lis un chapitre avant d'aller me coucher ! Wink Mais il y a aussi des lecteurs qui aiment bien les chapitres longs. Encore une fois, ça dépend vraiment de ton histoire et de sa structure, je pense Smile


Dernière édition par Enirtourenef le Ven 21 Aoû 2020 - 19:57, édité 1 fois
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  695
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Hé ! Makarénine


J'aime bien quand ça varie... 1 page ou 20 pages ou 10 pages, selon le sujet du chapitre, le point de vue, etc. Mon premier livre avait des chapitres assez longs et je trouve maintenant que ça peut alourdir le récit et fatiguer le lecteur. D'un autre côté, les chapitres courts peuvent avoir le même effet et essouffler. Donc un mélange me paraît intéressant.
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Je crois que tu es la première personne que je lis ou entend dire bien aimer quand ça varie. J'avais plutôt lu des personnes qui conseillaient de faire des chapitres tous un peu du même volume. Du coup, ça me rassure sur mes chapitres parce que chez moi c'est le bordel ! Very Happy
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Mavis Gary
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  695
   Âge  :  32
   Localisation  :  Aix-Marseille
   Pensée du jour  :  Half agony, Half hope
   Date d'inscription  :  24/03/2019
    
                         
Mavis Gary  /  Hé ! Makarénine


Enirtourenef a écrit:
Je crois que tu es la première personne que je lis ou entend dire bien aimer quand ça varie. J'avais plutôt lu des personnes qui conseillaient de faire des chapitres tous un peu du même volume. Du coup, ça me rassure sur mes chapitres parce que chez moi c'est le bordel ! Very Happy

Ah bon? Peut-être qu'il faut aimer les surprises ou être ouvert... ça me paraît fou de mettre de telles limites ou un cadre aussi strict à la créativité. Mais j'aime aussi les chansons de 15 min, alors je ne dis plus rien.
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  531
   Âge  :  122
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Personnellement, je te conseillerai de faire des chapitres ni trop courts, ni trop longs, je pense que la fourchette la plus correcte tourne aux alentours de 3.000 mots/chapitre. Après les chapitres très courts (à savoir quelques pages) ne me gênent pas trop, cependant les chapitres longs (qui font trente pages par exemple) me dérangent plus car, quand je n'ai pas beaucoup de temps, je ne peux pas lire le chapitre entièrement et je déteste faire une pause en plein milieu du chapitre. Cela peut casser le rythme du livre.

Donc, un chapitre, selon mon humble avis, devrait faire aux alentours de 3.000 mots (ce qui équivaut à 10-15 pages max en roman de poche). Ce qui permet aux lecteurs de pouvoir lire un chapitre d'une seule traite à n'importe quel moment de la journée qui ne nécessite pas une plage horaire énorme (par exemple à la pause déjeuner, un temps libre avant de partir chez pépé et mémé ou bien durant la visite hebdomadaire à la laverie...).
En ligne
 
Irvyn
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1449
   Âge  :  29
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  "When gender is a social construct, but being fat is genetics"
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Irvyn  /  No fun allowed


La longueur d'un chapitre dépend de son contenu.
Aucun problème à avoir un chapitre très long s'il comporte plusieurs mouvements, ce qui évite la monotonie.
C'est un peu comme tout, en fait. Comme les compositions musicales qui dépassent les dix minutes, les films de plus de deux heures ou les séries à dix saisons : tant qu'il y a du contenu, pourquoi se restreindre à un cadre bien défini de forme ? C'est la forme qui s'adapte à l'œuvre, et non l'inverse.
https://auteurnegora.wixsite.com/necrosang
 
CorentinL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/05/2020
    
                         
CorentinL  /  Tycho l'homoncule


Pour abonder dans le sens de TITAN, j'ai déjà lu un livre sans chapitre, le texte étant ininterrompu de la première à la dernière page. Ça a été difficile à lire, car je ne savais jamais quand m'arrêter.
Après, pour moi, l'important c'est qu'il y ait des chapitres, qu'ils soient courts ou longs. C'est juste des jalons idéaux pour planter le marque page...
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


J'ai tendance à aimer quand la taille des chapitres varie. ça rythme la lecture, empêche de tomber dans la monotonie Very Happy

Et si monotonie il y a, je préfère les chapitres longs, voire très longs (parce que je n'arrête jamais ma lecture à cause d'une fin de chapitre, je l'arrête quand j'en ai marre, même si c'est au milieu d'une page :mrgreen: )

chez moi, un chapitre = une scène (ou, plus précisément, un "paquet narratif": une scène longue et morcelée peut faire plusieurs chapitres, à l'inverse, un même propos narratif découpé en deux scènes peut se retrouver dans un seul chapitre. Mais généralement, un chapitre = une scène = une unité narrative)
du coup, j'ai parfois des chapitres très longs (4000 mots), d'autres très courts (moins de 1000), et la plupart font entre 2000 et 3000 je pense.
 
MsTellington
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  29
   Localisation  :  Région parisienne
   Date d'inscription  :  16/04/2020
    
                         
MsTellington  /  Pour qui sonne Lestat


J'aime bien les chapitres courts en tant que lectrice, car j'ai des difficultés de concentration donc si je sais que les chapitres sont courts c'est moins intimidant.

En tant qu'autrice j'ai aussi tendance à faire des chapitres courts car je suis plutôt synthétique (un peu trop, il va falloir que j'arrange ça à la correction). Sur La pirate et l'astronaute, ils sont plutôt homogènes avec une moyenne de 1850-1900 mots.
http://femmesastronautes.fr/
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  468
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Pour qui sonne Lestat


Moi aussi, en tant que lectrice, je préfère les chapitres courts. Si je suis intéressée, je lirai plusieurs chapitres à la suite, par contre dans le cas contraire (par exemple un style trop lourd), les chapitres trop longs me semblent indigestes et alors moi aussi j'ai du mal à me concentrer.

En tant qu'auteure, je peux au contraire écrire des chapitres assez voire très longs, ce qui est plutôt contradictoire avec mon propos ci-dessus... C'est que ces chapitres là contiennent chacun un "thème", un arc narratif que je ne me vois pas découper en plusieurs chapitres. Mais peut-être devrais-je le faire, après tout ? Il me faudrait alors réfléchir au découpage.

Cela dit, cela fait tellement longtemps que le découpage actuel me suit comme les titres de mes romans et de leurs chapitres, que tout changer me ferait vraiment bizarre...
 
Unpuis
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  29
   Âge  :  26
   Localisation  :  Belgique
   Pensée du jour  :  La folie ? C'est juste une manière d'agir imprévisible.
   Date d'inscription  :  07/08/2020
    
                         
Unpuis  /  Petit chose


De mon expérience personnelle, la taille de mes chapitres a beaucoup changé, et surtout augmenté, au fur et à mesure que j'écrivais... Pour ma première fiction, les premiers chapitres étaient très courts, et sont devenus un peu plus long au fur et à mesure.

Finalement, en ce moment, mes chapitres sont très longs, mais toujours centrés sur une action ou un thème particulier. Par contre, ce n'est pas rare que je coupe l'action en plusieurs sous-chapitres de taille variées et qui informent de ce que fait tel ou tel personnage au même moment. Ainsi, un chapitre qui a pour but de raconter le vol d'un bateau pirate alternera entre ce qu'il se passe dans une cabine, sur le pont et sur la digue, avec parfois une information qui vient de l'auberge où attend un personnage...

En tant que lecteur, cette fois, le découpage en chapitre ne m'a jamais empêché de m'arrêter quand je devais faire autre chose... ça ne me gêne donc pas d'avoir des chapitres longs ou courts, c'est comme la drogue, je m'arrête quand je veux! (... Cette analogie était peut-être mal choisie... )
 
Quinzebarre
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  13
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  25/08/2020
    
                         
Quinzebarre  /  Homme invisible


C'est intéressant c'est histoire de longueur de chapitres. Si je fais une moyenne de la longueur conseillée, par plusieurs sites, sur un chapitre, c'est environ 1500 mots. Et il est vrai que c'est absolument subjectif de mon point de vue.

J'écris, par exemple, une moyenne de 3300 à 3600 mots par chapitres, mais chacun d'eux ont un début d'histoire et une fin par rapport au récit. Et je n'arrive pas à m'en détacher, parce qu'à mon goût un chapitre doit ajouter quelque chose dans l'histoire. Alors autant qu'il s'y passe des choses.

Cela dépend de ce que l'on écrit. Le but est d'essayer de garder le lecteur jusqu'au bout.
 
Warim
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  14/08/2020
    
                         
Warim  /  Clochard céleste


J'aime aussi beaucoup quand les chapitres varient en taille, que ça crée un imprévu ! J'y ai adhéré direct en temps que lectrice (Bernard Werber le fait beaucoup), et je m'y mets tout juste en tant qu'auteur car c'est la première fois que ce format est adapté à mon histoire Smile

Le découpage des chapitres peut beaucoup jouer sur le rythme de ton roman, sur l'ambiance que tu souhaites instaurer, sur le suspens que tu imposes au lecteur... c'est un outil qu'il ne faut pas négliger je pense, et surtout ne pas s'interdire de jouer avec !

Et puis n'oublie pas que si tu te rends compte à la relecture que tu as un chapitre trop long/trop court/mal découpé, bah c'est pas grave, tu le corrigeras et voilà :p
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13000
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Fleur a écrit:
J’aurai aimé échanger sur la découpe d’un roman avec vous. Je sais qu’il n’y a pas de règle. Mais au niveau du rythme, en tant que lecteur ou écrivain vous préférez les chapitres plutôt brefs ou longs ?

En tant que lectrice, niveau qualité du texte = sans opinion

En tant que lectrice, niveau plages-horaires consacrées à la lecture = les petits chapitres permettent de s'arrêter et reprendre sans bousiller le rythme du texte.

En tant qu'auteure = pas d'opinion "dans l'absolu", car je pratique différents rythmes selon mes différents textes.

Cependant, mon rythme d'écriture conduit facilement à des "tranches" autour de 1200-1500 mots (mais ça peut être 800 ou 2000). Ces tranches peuvent correspondre à des chapitres, ou bien n'être que des périodes dans mon rythme de création.

- Dans mon premier roman achevé, les "tranches" ont été regroupées en chapitres selon les changements de lieu, date ou action qui s'opèrent dans le texte. Il en résulte des chapitres de taille très inégale. Je n'ai pas en tête leurs tailles, mais ça doit aller de 800 à 3000...
- Dans le deuxième, j'avais défini au départ un rythme très précis, de chapitres comptant environ 3000 mots, composés chacun de trois "sections" autour de 1000 mots, et tous les trois chapitres, un intermède "coupe" le texte.
- Dans celui que je suis en train de peaufiner, la structure générale compte dix grandes parties qui en premier jet comportaient chacune quinze chapitres. Au peaufinage, certains chapitres ont réduit ou allongé (en général, allongé) et il en a résulté un redécoupage, si bien que certaines parties comptent à présent dix-huit chapitres. Redécoupage dicté simplement par l'envie de présenter au lecteur des "paliers" où faire pause dans sa lecture et que ces paliers soient espacés de façon plus ou moins régulière. Un choix purement technique, donc ! Sur ce roman, les chapitre tournent dans les 1000-1500 mots chacun.
- Sur des textes plus petits, où je n'ai pas l'intention de conserver des chapitres à la finition, mon rythme d'écriture (les "tranches" évoquées plus haut) correspondent aux posts que je fais en secteur Romans, et du coup ont des airs de "chapitre".
- Sur un énorme "machin à la con" que je publie sur blog, je m'étais auto-ordonné des chapitres ne dépassant pas deux pages de traitement de texte en premier jet, et deux pages et demi une fois finalisé. Ce qui donne des chapitres entre 1000 et 1500 mots.
- Sur le roman que j'écris en ce moment, je me suis auto-ordonné un premier chapitre de 5000 mots pour un imparable motif de "pari avec moi-même". Les suivants n'ont pas de longueur vraiment définie à l'avance mais je les avais estimés à plus ou moins 3000 mots, et pour le moment, ils sont tous  entre 3000 et 3500.

Fleur a écrit:
Personnellement, j’ai tendance à écrire des chapitres courts. Mais, 35 chapitres pour un manuscrit de 230 pages, n’est-ce pas beaucoup ?
C'est à dire 6 ou 7 pages par chapitre...

Une fois passé du format "page A4 de traitement de texte" au format "page de livre", cela donnera des chapitres d'une douzaine de pages, ce qui ne me semble absolument pas petit.

Le nombre de mots sur une page A4 dépend pour une bonne partie de la présence de dialogues, mais si on compte avec une moyenne de 500 mots par page, tes 6 pages correspondent à un chapitre de 3000 mots.

Ce calcul effectué : non, 35 chapitres pour un manuscrit de 230 page, ce n'est pas énorme
http://scriptorium2.canalblog.com
 

 Chapitres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-