PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Langue-Style] L'opinion des bêta-lecteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


Bonjour,

Ma question est simple : quel crédit apporter à l'opinion des bêta-lecteurs ?

J'ai découvert un tableau sur le site des éditions Humanis

Évidemment, c'est simpliste ; mais à en croire les quelques retours que j'ai eus jusqu'ici, et sur la foi de ce blog qui par ailleurs me semble sérieux, je devrais n'avoir aucun doute sur mes chances d'être édité... Ce qui me semble un peu facile. Et puis, plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui. Autrement dit, les commentaires que je recueille, qui me font évidemment plaisir, ne parviennent pas complètement à me rassurer.

Et vous, quelle importance accordez-vous, ou choisissez-vous d'accorder aux retours que l'on vous fait sur vos écrits ?


 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Déjà, c'est un peu bête à dire, mais la valeur à accorder, selon moi, est différente en fonction du bêta-lecteur. C'est-à-dire qu'entre quelqu'un de ma famille qui est un matheux qui n'aime pas lire ou qui n'aime pas lire le genre que j'écris, et une ancienne prof de français ou une écrivain en herbe qui écrit le même genre que moi (et donc l'aime) il y a un monde. Par exemple, ma sœur lit très peu, et quand elle lit, c'est seulement des livres à la première personne (elle ne supporte pas l'omniscient) et elle lit très peu de fantasy. Autrement dit, elle serait pour moi une exécrable bêta-lectrice. Par contre, pour quelqu'un qui écrit une romance toute mimi (avec un peu d'aventure quand même) et à la première personne, elle aura l’œil du lecteur assidu et rompu aux codes du genre. Donc ma sœur n'est pas en soit une mauvaise bêta-lectrice. Elle le serait juste pour moi.

Ensuite, je dirais aussi que ça dépend de ce que tu veux entendre. Quelqu'un qui est sûr que globalement c'est super et qui n'est passé en bêta-lecture juste pour lever les doutes sur deux, trois points ne réceptionnera pas de la même manière les avis négatifs éventuels que quelqu'un qui a envoyé en bêta-lecture pour faire un vrai travail de fond.

Il y a aussi le problème des bêta-lecteurs pas d'accord sur un même point (c'est encore pire quand ils sont à égalité). C'est ce cas-là le plus intéressant parce qu'il montre comment un même texte peut être reçu de deux ou plus manières différentes. Et du coup ça montre aussi qu'au final le maître du texte, de ses corrections et de ses remaniements, reste l'auteur ! En gros, si tu n'es pas sûr (mais qui est vraiment à 100% sûr que ça va fonctionner en envoyant en maison ?) de la qualité des retours de tes bêta-lecteurs et donc des corrections finales de ton texte, tu peux chercher d'autres bêta-lecteurs, et voir ce qu'ils te disent.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  221
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


J'ai parcouru l'article des éditions Humanis...
Hé bien, je ne suis PAS DU TOUT d'accord avec eux. :mrgreen:
Ni sur ce qu'est un bêta lecteur, ni sur ce qu'il est censé t'apporter. à la limite, je valide leur code de décryptage des retours, et encore...

Pour répondre à ta question: on peut accorder beaucoup, beaucoup de crédit à l'opinion d'un bêta lecteur, si et seulement si:
1) il correspond à peu près à ton lecteur cible (non, ton boucher n'est pas forcément ton lecteur cible, et statistiquement, il est même peu probable qu'il lise de la hard SF ou de la romance homosexuelle) OU s'il est rompu à l'exercice, et donc capable de prendre du recul sur ses goûts
2) il comprend quelle est ta démarche, quelle est ton intention avec ton roman, et cherche uniquement à t'aider dans cette voie. Pas à imposer sa vision du truc. (non, le lecteur qui te dit "j'aurais aimé que ton roman soit comme ci ou comme ça" n'est pas un bon BL. un bon BL c'est celui qui te dit "ok, j'ai l'impression que tu as voulu faire ça/dire ça. tu t'es planté. voici pourquoi, selon moi, ça ne marche pas")
3) il est à peu près compétent en terme d'écriture (non, ta petite soeur qui a lu un harry potter une fois n'est pas apte à juger les ventres-mous de ton roman ou l'arc transformationnel du personnage. Un autre auteur, ou un lecteur très aguerri, en revanche, oui)

Je pense vraiment qu'une bonne BL est une dissection technique de lecteur humble et aguerri, qui te permet de proposer un objet aussi irréprochable que possible à l'éditeur. mais ce n'est jamais la certitude d'être publié: je dirais plutôt que c'est la condition de base pour être étudié sérieusement par l'éditeur qui, ensuite, aura besoin d'un coup de coeur très subjectif pour te dire oui.

Les exemples cités par l'article d'Humanis (ton boucher, ta voisine ou ta mamie), ce sont plutôt ce que j'appellerais des lecteurs "cobaye", à qui tu ne demandes qu'un avis global et émotionnel pour te rassurer. Ces cobayes n'ont qu'un intérêt modéré, à mon avis, car comme tu le dis, le but d'un roman n'est pas de plaire à tout le monde. (hell no! Laughing )

Donc pour te répondre, après avoir pas mal expérimenté la bêta lecture, je dirais que:
- j'accorde une confiance quasi aveugle à l'avis de mes bêta lecteurs (bien sûr, il m'arrive de ne pas tenir compte de leur avis, mais toujours après en avoir débattu avec eux: je pars du principe qu'ils ont de très bonnes raisons de me reprocher tel ou tel point)
- et si je fais ça, c'est parce que j'ai soigneusement choisi mes bêta lecteurs pour leur expérience en écriture, leur regard sur le monde et sur la littérature; je sais qu'ils comprennent ce que je veux faire et sont capable de m'accompagner avec bienveillance sans interférer.

Maintenant, je tourne toujours plus ou moins avec les 2-3 mêmes BL, et je suis convaincue de beaucoup leur devoir I love you (et je fais lire mon roman à mon pépé pour lui faire plaisir, mais quand il me dit que c'était un peu trop violent pour lui et qu'en plus, il a eu du mal à se rappeler des noms des 4 personnages, je lui dis merci mais je ne l'écoute pas)
En ligne
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Salut!

Je ne m'arrête pas tellement sur l'avis général (les lectures pour avoir un avis général, je les appelle des "alpha-lectures" et là je rassemble un groupe hétéroclite de filles, garçons, jeunes, vieux, lecteurs, non lecteurs, proches, inconnus). Pour les bêta-lectures, c'est vraiment le détail que j'exploite. Je note toutes les remarques, avec un code couleur (formulation/ fond/ thématique qui se répercute sur différents passages) et c'est extrêmement rare que je ne prenne pas en compte un commentaire. Par contre, je le traite souvent d'une manière différente de ce qui a été dit par le bêta-lecteur (exemple: il faudrait davantage d'incises, on oublie qui parle => modifier le dialogue, plutôt que rajouter des incises).
Perso, j'adore corriger et modifier mon texte! Je vois ça comme une équation qui devient de plus en plus contrainte au fur et à mesure des retours, si bien qu'au final, je ne trouve qu'une seule formule pour tout intégrer et ça me plaît ! Smile
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5335
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Ah, je l'ai déjà lu cet article, je l'avais trouvé plutôt réaliste.

De mon côté, mes béta-lecteurs proviennent quasiment tous de ce forum... alors, je considère qu'ils ont raison dans 99% des cas. :mrgreen:

J'ai tendance à suivre assez aveuglément leurs conseils, parce que je sais manquer de recul sur mes propres écrits. (C'est pas pour rien que l'on demande à être béta-lu.) Si quelque chose ne leur convient pas, c'est qu'il doit y avoir moyen de faire mieux en reformulant. Je retravaille tous les passages qu'ils m'indiquent, partant du principe que plus on travaille un texte, plus il gagne en qualité.

Chez moi, la phase de correction dure plus longtemps que la phase de rédaction du premier jet.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


@Enirtourenef
Je suis tout à fait d'accord avec toi, chaque livre et chaque genre a son public, et il faut prendre ça en compte. Cela étant je reste persuadé que, comme pour un bon film ou une bonne série, un livre quel que soit son sujet peut être apprécié par n'importe qui s'il est bien écrit. Mais c'est un vaste débat et je projette peut-être mes propres sensibilités sur les comportements d'autrui (je vénère le style : on peut écrire n'importe quoi, si c'est bien amené, j'aimerai).

@Oryctérope
Pour Humanis, je pensais surtout à leur petit décryptage de réactions, que je trouvais amusant Wink
Comme pour Enirtourenef, je suis d'accord avec toi pour dire que ça dépend aussi du public, oui, probablement.

@fleur-de-lyss
Ta distinction entre bêta-lecteurs et alpha-lecteurs est intéressante. Je dois avoir que ce qui m'intéresse le plus sont, pour reprendre ta dichotomie, les alphas. Je suis assez sûr de ma syntaxe et des questions d'orthographe etc., mais il est bien plus difficile, je trouve, de déterminer sans un regard extérieur si son ouvrage est "publiable", c'est-à-dire intéressant (je marche sur des œufs puisqu'il s'agit d'un roman autobiographique).

@Mokkimy
C'est l'avantage d'avoir posté plus de 100 messages en effet ! Tu as accès à un large panel de lecteurs, qui plus est aguerris Wink


Ma difficulté pour l'heure c'est de n'avoir que cinq BL, ce qui m'amène à poser une autre question ou en tout cas à reformuler : statistiquement, à partir de combien de BL convaincus par votre manuscrit considérez-vous ce dernier acceptable ?
 
Kal'
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4050
   Âge  :  31
   Localisation  :  
   Date d'inscription  :  23/04/2008
    
                         
Kal'  /  Der grüne Fennek


ça me rappelle Stoni qui sur son blog disait que les bêta lecteurs ne sont là que pour te dire s'ils ont compris ou pas et que le reste on s'en fout XD
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Hadrienantinoe a écrit:
un livre quel que soit son sujet peut être apprécié par n'importe qui s'il est bien écrit. Mais c'est un vaste débat

Je suis d'accord avec cette nuance que quelqu'un qui n'a pas de fibre littéraire "naturelle" (étant entendu que tout s'apprend dans l'enfance ou presque) aura plus facilement des genres de prédilection et ne s'intéressera pas à autre chose même si c'est bien écrit parce qu'en fait il s'intéressera plus à l'histoire qu'au style.

Sur le nombre... je suis encore à mon premier jet mais j'en ai prévu 5. En fait, je dirais que ce n'est pas le nombre qui compte mais leur qualité. Si tu as 5 personnes avec des regards intéressants, une fibre littéraire, qui ont lus ou vus beaucoup d’œuvres et qui donc savent dire ce qui dans un scénario ou dans un rythme fonctionne ou pas, etc. ça suffit. De toute façon, comme on s'accorde à le dire, on ne peut pas plaire à toute le monde (c'est l'histoire de l'homme, de la femme et de l'âne). Et c'est pour ça qu'il faut choisir ses bêta-lecteurs avec un grand soin. Parce que 5 avis de personnes qui ne lisent jamais ou alors que des fan-fic sur Wattpad (bien que bien entendu il y en a sans doute de très bien) sont différents de 5 avis de personnes dont le regard sur le monde t'intéresse, ou le regard sur la littérature, etc. En plus, je dirais que le rôle d'un bêta-lecteur n'est pas d'être convaincu ou pas, mais de repérer ce qui va et ne va pas, si le roman est bien fait ou pas.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


Kal' a écrit:
ça me rappelle Stoni qui sur son blog disait que les bêta lecteurs ne sont là que pour te dire s'ils ont compris ou pas et que le reste on s'en fout XD

C'est déjà un début, c'est vrai Laughing

Dans les moments de doute, j'ai tendance à me rappeler ce que disait Dalí (je crois, mais à vérifier !) : l'artiste ne doit tenir compte que d'une seule critique, la seule valable : sa conscience d'artiste. Bon, c'est un peu autocratique, et pas vraiment modeste...

 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


Enirtourenef a écrit:
Hadrienantinoe a écrit:
un livre quel que soit son sujet peut être apprécié par n'importe qui s'il est bien écrit. Mais c'est un vaste débat

Je suis d'accord avec cette nuance que quelqu'un qui n'a pas de fibre littéraire "naturelle" (étant entendu que tout s'apprend dans l'enfance ou presque) aura plus facilement des genres de prédilection et ne s'intéressera pas à autre chose même si c'est bien écrit parce qu'en fait il s'intéressera plus à l'histoire qu'au style.

Sur le nombre... je suis encore à mon premier jet mais j'en ai prévu 5. En fait, je dirais que ce n'est pas le nombre qui compte mais leur qualité. Si tu as 5 personnes avec des regards intéressants, une fibre littéraire, qui ont lus ou vus beaucoup d’œuvres et qui donc savent dire ce qui dans un scénario ou dans un rythme fonctionne ou pas, etc. ça suffit. De toute façon, comme on s'accorde à le dire, on ne peut pas plaire à toute le monde (c'est l'histoire de l'homme, de la femme et de l'âne). Et c'est pour ça qu'il faut choisir ses bêta-lecteurs avec un grand soin. Parce que 5 avis de personnes qui ne lisent jamais ou alors que des fan-fic sur Wattpad (bien que bien entendu il y en a sans doute de très bien) sont différents de 5 avis de personnes dont le regard sur le monde t'intéresse, ou le regard sur la littérature, etc. En plus, je dirais que le rôle d'un bêta-lecteur n'est pas d'être convaincu ou pas, mais de repérer ce qui va et ne va pas, si le roman est bien fait ou pas.

On m'a conseillé Wattpad, je ne connaissais pas, je suis allé voir, j'ai été horrifié. Il y a peut-être des exceptions dans toute cette fange, mais le premier coup d'œil m'a en effet refroidi...

Je suis d'accord avec toi et on en revient toujours à la qualité des BL. Seulement, je ne peux m'empêcher, même en ayant des lecteurs de qualité (une prof, une doctorante, deux grandes lectrices notamment), de remettre parfois en cause l'objectivité de ces gens qui malgré tout me connaissent (sauf une, parfaite inconnue, amie d'amie).

Bref, c'est assez compliqué de savoir, une fois le manuscrit achevé, relu... quand envoyer aux ME. Mais je crois que je vais me lancer bientôt, parce que je ne serais réellement rassuré de l'envoyer qu'une fois lu par toute la France... Fichus doutes !
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :
Ta distinction entre bêta-lecteurs et alpha-lecteurs est intéressante. Je dois avoir que ce qui m'intéresse le plus sont, pour reprendre ta dichotomie, les alphas. Je suis assez sûr de ma syntaxe et des questions d'orthographe etc., mais il est bien plus difficile, je trouve, de déterminer sans un regard extérieur si son ouvrage est "publiable", c'est-à-dire intéressant (je marche sur des œufs puisqu'il s'agit d'un roman autobiographique).

Les alpha-lecteurs m'intéressent assez peu, justement. En réalité, j'ai publié mon premier roman sans l'avoir fait lire à personne et j'ai regretté de ne pas avoir été assez en profondeur dans les corrections. Il était publiable, sans doute, mais à ce jour, je vois surtout qu'il aurait pu être meilleur.
Si mes souvenirs sont bons, j'ai eu ici 5 bêta-lecteurs et une trentaine d'alpha-lecteurs (sans doute même davantage: après mon premier roman, tous mes proches étaient au courant que j'écrivais et beaucoup avaient autant envie que moi d'échanger sur ce nouveau texte. J'ai ajouté quelques inconnus complets après chaque phase de corrections, afin d'équilibrer).

Le fait que tu penses ne pas avoir besoin de bêta-lecteurs parce que tu es sûr de ton orthographe m'interpelle. Le passage au peigne fin à la recherche de fautes d'orthographe n'est pas une bêta-lecture: c'est une correction (que je fais également moi-même, avec l'aide d'antidote pour éviter les erreurs de distraction). Mais la bêta-lecture n'est pas du tout limitée à cela. Il s'agit d'une relecture approfondie du fond, du rythme, du style... Tu peux t'en faire une idée en allant poster un extrait dans la section "Romans", ou encore allant commenter les extraits des autres, ce qui est toujours très positif pour développer son esprit critique Smile
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


Perso je pense que c'est un mix de comment on sent la personne et comment la personne l'a senti.

Pour mon dernier bouquin, j'avais tellement peur que personne veuille le bêta-lire que j'ai d'abord demandé, au pif, à un lointain pote compositeur sur discord. À ma grande surprise il a accepté, mais m'a prévenu qu'il ne lisait pas très souvent de ce style et qu'il ne connaissait absolument pas l'histoire de ma région ( ça se passe dans le Languedoc au 13ème, le gars est de Dunkerque. ) Et bah au bout de 3 semaines j'ai reçu une bêta-lecture extrêmement complète, où il me disait honnêtement ce qui marchait et ne marchait pas pour lui. J'étais contente parce qu'il avait compris des concepts vraiment très régionaux juste avec certains détails et il s'est beaucoup intéressé à ma culture par la suite. J'ai honte d'avouer qu'avant ça je le voyais comme quelqu'un de "pas très intellectuel" ( non mais écoutez moi cette connasse ! ) et que je voulais passer avec lui le test de "s'il lit pas beaucoup d'habitude mais que mon roman lui plaît, ce sera bon." Je me suis bien fait prendre à mon propre jeu. Il m'a même culpabilisé sur la façon dont moi même je faisais les bl, tellement c'était bien !

Dans l'autre sens, j'ai reçu certaines bl de gens qui paraissaient sérieux et à fond dans la démarche et qui étaient bien plus superficielles, moins bien construites et objectives.( Après je crache pas dans la soupe, on en retire toujours quelque chose.)

Donc chez moi ça pars vraiment sur du feeling + être bien sûr que la personne ait compris les éléments de l'intrigue ! Et évidemment je recoupe les critiques qui ressortent le plus, tout ça tout ça...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Un débat particulièrement complexe. Je ne vais pas exposer mon point de vue sur la question car ce serait trop long,mais je dirais une chose importante (et même primordiale selon moi) : si un ou plusieurs points sont régulièrement pointés du doigt par tes bêtas-lecteurs,alors c'est à prendre en compte ! Et bien entendu,il ne faut suivre que les conseils qui sont constructifs. Ne jamais écoutez ceux et celles qui te disent " c'est trop nul ce que tu fais "ou quelque chose de ce genre,car cela ne fera que te décourager !
 
Hadrienantinoe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  23/06/2020
    
                         
Hadrienantinoe  /  Tycho l'homoncule


@fleur-de-lyss
Je me suis sans doute mal expliqué, j'imagine en effet que les BL ne s'attachent pas uniquement à l'orthographe, à la grammaire, à la syntaxe (sur lesquelles je ne suis d'ailleurs pas infaillible, bien entendu). Je ne suis pas encore tout à fait familier avec ces notions, mais j'espère en apprendre davantage ici ! Et me soumettre à la critique si j'arrive un jour au sésame des cent messages. Merci de contribuer déjà à mon information Wink

@Comtesse des sources
Difficile exercice que celui d'être BL, je suppose ! Je ne sais pas si je serais très compétent dans ce rôle. C'est pour ça que je n'attends pas beaucoup de mes lecteurs, c'est une tâche difficile.
Oh, et on a tous nos petits préjugés honteux ! Le tout est d'en avoir conscience et de se réformer. Smile

@Saucureuil
Oui, tu as raison. Une amie m'a dit sur une partie de mon roman consacrée au portrait de ma famille qu'elle trouvait ça ennuyeux, sans plus de précision, que tout ça manquait d'action. Je n'ai pas retenu la critique, parce qu'il ne me semble pas que c'est l'action qui fait la qualité d'un livre, et que je devais mettre en place ces descriptions, quel qu'en soit le coût.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Citation :
Et me soumettre à la critique si j'arrive un jour au sésame des cent messages. Merci de contribuer déjà à mon information Wink

Tu peux poster un extrait dès aujourd'hui si tu le souhaites Smile La section bêta-lecture est consacrée à la BL de l'ensemble de l'oeuvre, mais tu peux déjà poster des extraits, recevoir des commentaires et en donner. C'est même plutôt conseillé de commencer par cet exercice si tu ne l'as jamais fait. Smile

Par rapport à l'intérêt de toute critique : pour moi, ce n'est pas au bêta-lecteur de trouver la solution à ma place. S'il me dit que les personnages ne sont pas attachants sans rien justifier, qu'un passage est chiant ou inutile, je prends la critique et comme je l'ai dit plus haut, je chercherai le moyen d'en tenir compte dans ma correction sans pour autant abonder dans le sens du lecteur (un passage qui ne sert à rien n'est pas forcément à supprimer, mais plutôt à remettre en perspective). Pour l'exemple que tu cites, il est probable que le problème ne soit pas tant un manque d'action que le fait que le lecteur ne perçoit pas l'intérêt de l'extrait. Il y a des descriptions que l'on arrive pas à lâcher et des actions à dormir debout Smile
 

 [Langue-Style] L'opinion des bêta-lecteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-