PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Parlons Parfum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


Personnellement j'aime bien utiliser les cinq sens dans mes descriptions. Ainsi j'évite de ne convoquer que le visuel,  j'instaure une atmosphère...

Et dernièrement pour approfondir tout ça  je me suis mis à classer des parfums pour les attribuer à chacun de mes protagonistes. Comme ça je n'ai plus qu'à vérifier avec le nom quelles sont les notes que je peux citer. J'essaie de faire en sorte que les différentes odeurs complètent le caractère du personnage, ou l'enjolivent, vous m'avez comprise. Je trouve que ça permet de fixer une personnalité différemment.  

Je me disais donc qu'on pouvait créer ici une base de données "parfums", qu'on complète au fur et à mesure de nos travaux, en décrivant les notes, les styles de personnages auxquels on les attribue, etc. Le contexte pouvant aider d'autres auteurs à trouver leurs propres signatures olfactives...

On peut aussi décrire un type de personnage ou un type d'odeur pour réclamer de l'aide dans ce domaine !  

Je ne crois pas vraiment en la division parfums pour hommes/parfums pour femme.  Donc n'hésitez pas à lâcher les étiquettes genrées !

Par exemple, pour une dystopie que j'écris en ce moment :

- CHARLES, dandy excentrique et charmant : Eau d'orange verte, Hermès, agrumes, frais et tendre.
- MARIE, dominatrice aux accents gothiques : Vierge de fer, Serge Lutens, violette, encens et  fruits, mystique et sucré.  
- CHLOE, tendre et aimante mais pas sûre d'elle : Flower, Kenzo, coquelicot, rose, violette, vanille, discret mais romantique.
- EUGENE, brute de service, sensuel mais pas subtil : Opium, Yves Saint Laurent, ylang-ylang, vanille, cannelle, patchouli, oriental et puissant.  

J'ai choisi des parfums assez connus pour illustration mais vous pouvez citer des parfums moins célèbres tant que la référence est complète ! Il peut aussi y avoir des contraintes d'époque ( l'odeur d'un fruit tropical ne pouvant pas être attribuée à un personnage vivant en Europe au XIIIème siècle, etc... ) c'est ce qui les rend l'exercice plus fun ! Le but n'est vraiment pas de rattacher un caractère à une marque ou un flacon ( quelle horreur ) mais d'avoir une base de données pour décrire ses facettes, ses couches.  

Après si vous trouvez des flacons se rattachant vraiment bien à l'esthétique de vos personnages, vous pouvez aussi les citer...
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1112
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Très bonne idée je trouve.
Je vais y réfléchir.
Comme ça, instantanément, rien ne me vient à l'esprit, mais je vais creuser. Wink

Avant d'avoir tout lu, je pensais que tu voulais aussi parler des fragrances particulière se rattachant à des personnes ou aux lieus. Comme Noix de Coco pour les Iles, odeur de mousse pour les Bayous, épices pour les marchés orientaux etc... et pas seulement aux parfums en tant que matériel travaillé et commercialisé et plus ou moins connus. Smile
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


On peut aussi faire ça évidemment, je veux que ce soit un sujet ouvert ! L'exemple est juste pour montrer la technique de base qui m'a, personnellement, bien aidée.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1112
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Sous quelle forme envisages-tu la mise en forme de cette base de données ?
Ici dans un post ou sous Word ou Excel en partage ?
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


Pour le moment je pense que présenter les caractères et les parfums comme plus haut ça irait. Une fois qu'on aurait dépassé un certain nombre je ferais un tableau sur un drive... mais faut voir si ça plaît auparavant.
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1112
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Bonne idée.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Comme je n'y connais rien en mode et encore moins en produits d'élégance, je zappe les parfums genrés ou non genrés.

Mais il m'arrive tout de même d'employer des odeurs dans mes textes, et j'ai justement relu (ou plutôt parcouru distraitement) l'autre jour un passage où un personnage analyse l'odeur d'un parfum employé par un autre.
Dans le texte, ça se traduit par une longue suite de noms latins de plantes, par petits morceaux de quelques noms entre lesquels s'intercalent les souvenirs et sensations du personnage dont on suit le point de vue (et qui est plus qu'aux trois-quarts évanoui).
La suite de noms latins n'a pas vocation à être comprise de façon détaillée, mais à faire ressentir l'état d'esprit du personnage (oui, il s'y connait en plantes et parle le latin). Cependant, une personne connaissant bien les plantes ou les huiles essentielles reconnaitra probablement quelques noms.
Avant ce passage, la fragrance évoquée est résumée en "odeur de rose et de bois résineux".

Dans Howahkan, un jeune homme est fasciné par l'odeur de fleurs sauvages dans les cheveux longs et bouclés d'une jeune fille.

Globalement, j'ai l'impression que j'attribue rarement une odeur permanente à tel ou tel personnage (mes odeurs sont assez anecdotiques... et il faudrait d'ailleurs que je travaille ça).
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


Ça doit sentir tellement bon le mélange bois résineux et rose en vrai.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Oui...
Quand j'ai imaginé de donner cette odeur à la vampire, c'était au tout départ pour évoquer à la fois la sensualité (rose) et le danger de mort (sapin),  mais en peaufinant le texte, quand j'ai rédigé ces lignes de détails, j'ai beaucoup rêvassé sur le parfum obtenu Smile

La "litanie" de noms latins de plantes se termine sur d'autres noms latins : ceux que la confrérie de magiciens a attribué à certaines créatures... notamment le vampire (eurêka, il vient de comprendre qu'on est en train de le bouffer et qu'il est temps de se réveiller)
Bien entendu, je n'ai pas choisi les plantes énumérées seulement pour leur place dans la généalogie du vivant végétal. Certaines sont apaisantes, voire narcotiques, d'autres agissent sur la circulation sanguine.


Dans les odeurs permanentes, j'ai Alysa (Errances Galactiques) qui possède une peau à l'odeur sucrée et acidulée (et au goût aussi), mais je n'ai pas détaillé plus, bien que j'aie souvent eu envie de creuser cette odeur plus en détail (mais le roman est déjà bien assez long comme ça).
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1112
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Il est vrai que les odeurs sont en général assez peu présentes dans les récits. Je trouve ça dommage. J'aime bien décrire une atmosphère ou une scène en y incluant des odeurs.
La viande grillée pour une cautérisation (pas poétique, je sais), l'odeur de la mousse dans les sous bois, l'odeur du musc de renard, des volutes odoriférantes (sans dire quelles odeurs précisément pour laisser la part à l'imagination), l'odeur de la pluie, bien sûr et tant d'autres.
Pour moi, les odeurs sont très importantes.
Nous avons tous une bonne part de kinesthésie en nous en plus des dominantes visuelles, auditives et olfactives.
En faisant appel à tous ces modes de perception, je crois qu'on peut donner plus de poids à une écriture.
Alors, encore merci pour cette très bonne idée.
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13018
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Profsamedi a écrit:
Il est vrai que les odeurs sont en général assez peu présentes dans les récits. Je trouve ça dommage.
Oui, c'est dommage... mais la plupart des gens emploient surtout leurs sens de la vue et de l'audition. Ensuite, il y a le toucher, qui est indispensable mais chez beaucoup de gens très machinal. L'odorat et le goût nettement moins.
Dans nos sociétés modernes les odeurs et saveurs ne sont pas des éléments indispensable à la survie comme c'était le cas pour nos ancêtres en contact avec la nature. Question d'éducation et d'habitudes.
Raison de plus pour en parler, afin que les lecteurs se souviennent de leur existence !

Citation :
Nous avons tous une bonne part de kinesthésie en nous en plus des dominantes visuelles, auditives et olfactives.
En faisant appel à tous ces modes de perception, je crois qu'on peut donner plus de poids à une écriture.
Oui...
... et pas seulement un rapport entre les différents sens, mais aussi entre sensations (à des stimuli) et émotions, ainsi qu'aux souvenirs.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  784
   Âge  :  117
   Localisation  :  San Junipero
   Pensée du jour  :  Call the 911
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Blanchisseur de campagnes


Je me fends d'une suggestion : ce topic à T- il sa place dans le bac à sable ? Limite il pourrait être dans une autres section, il vaut mieux que la section flood/pipi caca !
https://antoinedazy.fr
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


J'avoue que je savais pas trop où le mettre.
 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  784
   Âge  :  117
   Localisation  :  San Junipero
   Pensée du jour  :  Call the 911
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Blanchisseur de campagnes


L'écriture je pense !
https://antoinedazy.fr
 
Comtesse des sources
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  444
   Âge  :  22
   Localisation  :  Toulouse
   Pensée du jour  :  Quand on est mort, c'est pour la vie.
   Date d'inscription  :  04/12/2017
    
                         
Comtesse des sources  /  Pour qui sonne Lestat


Je le bougerais quand je serais sur l'ordi.

Mais j'avais l'impression que le sujet frôlait le frivole et risquait de déplaire là bas. Ça a l'air plus... Technique.
 

 Parlons Parfum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-