PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Deux petites questions sur comment mettre le grappin sur l'éditeur et ne pas le lâcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  604
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Hé ! Makarénine


Supprimé


Dernière édition par BoiséeNoire le Dim 9 Aoû 2020 - 3:15, édité 4 fois
En ligne
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  746
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Blanchisseur de campagnes


Je n'ai pas de réponse spécifique à tes questions vu que je n'ai aucune expérience éditoriale. Mais : serait-il envisageable de publier sous pseudo dans l'une des ME pour que l'autre ne sache pas que c'est toi ?
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3441
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Je passe en MP, je crois savoir de qui tu parles...


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  604
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Hé ! Makarénine


Enirtourenef a écrit:
Je n'ai pas de réponse spécifique à tes questions vu que je n'ai aucune expérience éditoriale. Mais : serait-il envisageable de publier sous pseudo dans l'une des ME pour que l'autre ne sache pas que c'est toi ?

Figure-toi que j'y ai pensé, mais ça finira par poser problème vis-à-vis des salons ou pour la photo x)

Puis, je préférerais que toutes mes parutions dans le même genre de niche soient sous le même pseudo, tu vois, pour ne pas embrouiller le lecteur et conserver ma fidélisation.

Florence, merci beaucoup !
En ligne
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  226
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Hello BoiséeNoire,

Je ne sais pas si Florence aura répondu à toutes tes interrogations par MP, mais dans le doute, je me permets d'ajouter mes deux centimes au topic Wink

Citation :
Vendredi arrive et l'éditrice m'écrit pour me dire qu'elle ne m'a pas oublié, mais... elle dit qu'elle aimerait mieux attendre que le manuscrit soit terminé pour signer le contrat. Je pense que l'impulsion du moment a dû passer donc. Je la comprends très bien. Elle veut s'assurer que je finisse le projet, elle ne me connaît pas, c'est compréhensible, mais de mon côté... c'est la même chose ! Pauvre auteure que je suis, ça ne me rassure pas ! Anxieuse que je suis comme tous les auteurs vis-à-vis de leurs manuscrits-chéris, j'aime bien avoir la fameuse signature sur le contrat, gage de publication. Là, j'ai peur qu'elle change d'avis...

Vous croyez que c'est une bonne idée de la relance et de lui demander si on peut quand même signer une entente quelconque ? Vous avez déjà signer ce genre de truc avec un éditeur avant pour un projet à venir ou en cours ?

Comme toi, je comprends que cette éditrice n'ait pas voulu te signer sans avoir le projet complet. En effet, elle ne te connait pas (seras-tu capable de finir le roman, et dans le délai imparti?) et ne connait pas non plus ta plume (le roman fini sera peut-être si différent de ce qu'elle avait imaginé qu'il ne collera en fait pas du tout à ce qu'elle veut: on peut obtenir 50 romans différents à partir d'un seul pitch...)

De plus, elle n'est peut-être pas seule aux commandes. Peut-être que le directeur de collection a refusé de signer un projet sur le pitch uniquement.

Dans les deux cas, insister pour obtenir malgré tout une signature sur un accord quelconque me paraît au mieux vain, au pire contre-productif.
En te signant, c'est elle qui prend un risque (financier, mais pas que: dans une maison éditoriale sérieuse, chaque choix de publication influe sur l'image de la maison, sur son style, sur sa qualité). On ne peut pas lui reprocher de vouloir faire un choix éclairé, avec le texte complet en main Smile

Autant je suis vraiment du genre à défendre le respect du travail des auteurs, autant dans ce cas, je pense qu'on ne peut pas demander plus à cette éditrice. C'est le jeu: on propose à l'éditeur un projet fini et il se prononce dessus. Sauf exceptions (commandes, ou auteur très bien installé), le job de l'auteur est de proposer un roman aussi abouti que possible.

Mais vu le contact que tu as eu avec cette éditrice, je suis assez confiante. Finis ton roman, peaufine-le, et ça devrait le faire, vu qu'elle a flashé sur le pitch I love you

Quant à la deuxième question, je pense en effet que la situation est compliquée vu le délai très court.
J'ai l'impression que dans tous les cas, ça va faire trop court pour la deuxième ME, non? (2 mois de délai = réponse le 27 septembre, sachant qu'il faut envoyer le BAT à l'impression 1 mois avant la publication environ, pour avoir le roman dispo 10-15 jours avant la sortie, ça fait fin octobre/début novembre, ce qui ne laisse qu'un mois pour le retard de réponse commun à toutes les ME + négociation/signature du contrat + corrections... ça me paraît impossible)
(bon, là je me base sur les délais des grosses maisons qui fonctionnent comme des usines à gaz, chez des plus petites le délai est peut-être moins long?)

La ME numéro 1 t'a répondu?
Si elle le fait vite (dans le mois), c'est jouable pour Noël.

Enfin, concernant le fait d'être blacklistée d'une ME si tu signes chez l'autre, euh... Shocked Je ne connais pas les ME dont tu parles et leur bisbille, donc Florence sera plus constructive que moi, mais ça me paraîtrait aberrant que ta signature chez l'une te ferme les portes de l'autre.
Les ME ne sont pas des gamines dans une cour de récré... (enfin, je crois scratch ) J'espère qu'elles sont capables de faire la part des choses. L'auteur n'a pas à être impliqué dans le conflit. Les signatures de contrat ne se font pas à l'affect et à l'orgueil : si tu es une autrice capable de professionnalisme (a minima) et que tu proposes des romans de qualité, j'aime à croire qu'il n'y aura pas de problème.

(qu'on détruise mes illusions si je me goure à ce sujet Laughing )
En ligne
 
Florence_C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3441
   Âge  :  44
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Didon de la farce


Pour ta question no 1, je ne ferais pas le forcing, mais j'essaierais de finir le texte le plus rapidement possible...

Pour la no 2, idem, comme tu dis, il y aura d'autres Noëls. En plus, ça te laissera du temps pour choisir la meilleure stratégie. 😊


A la recherche d'un éditeur ? Quelques infos pratiques ici...
Mes romans ? C'est par ici...
http://fcochet.wix.com/fcochet En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  18/07/2014
    
                         
olknox  /  Petit chose


A ta place, je resterais fidèle à la 1ère maison d'édition, mais en posant certaines exigences sur la promotion.

Ou bien, en leur demandant qu'ils prennent un soin particulier pour la conception de la couverture, par exemple, que tu puisses la créer en collaboration avec un graphiste.

S'ils te refusent ces petits avantages, tu sauras qu'à l'avenir il te faudra trouver une autre maison d'édition.

Tout de même, si j'étais toi je publierais cette romance de Noël chez ton éditeur d'origine, ne serait-ce qu'en raison des délais, et parce que laisser traîner un livre pendant 1 an et demi va t'occuper inutilement l'esprit.
 
BoiséeNoire
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  604
   Âge  :  20
   Localisation  :  Québec
   Date d'inscription  :  22/02/2020
    
                         
BoiséeNoire  /  Hé ! Makarénine


ORYCTÉROPE Oui, elle a flashé sur le pitch, mais elle a aussi eu les 55 000 premiers mots hahah
Donc, elle sait que le projet est déjà bien avancée (voire, plus proche de la fin que du début), donc il n'y a nul doute que je le finirai, croix de bois croix de fer (ou c'est l'inverse ?), mais effectivement... elle ne me connaît pas et c'est normal de ne pas vouloir prendre de chances.

Pour le coup du directeur de coll. vs éditeur, il y a peu de chance, car c'est elle qui ait fondé la maison d'édition avec une collègue il y a près de dix ans de ça maintenant, donc c'est elle qui choisit les manuscrits et gère tout Wink

La dame est partie en vacances pour le moment (donc je n'aurai pas de réponse), mais je l'ai quand même relancée en lui demandant s'il était possible de sceller (oui, oui, je choisis mes mots avec soin) un accord en attendant, très poliment, en disant que ça me rendrait plus à l'aise au sein de notre collaboration. Dans le pire des cas, elle dit non, puis c'est tout. J'ai effectivement eu un très bon contact avec elle, donc je vais essayer de ne pas trop m'inquiéter !

Ça m'a donné une motivation ÉNORME et je pense me faire quelques marathons d'écriture pour pondre ce qu'il me reste du roman. Dans mes rêves les plus fous, j'ai le manuscrit complet d'ici son retour de vacances hahah Comme ça, je pourrai réglé le truc directement. Je pense qu'il doit me rester 10k-20k à écrire, donc c'est jouable (je suis assez productive si je flemmarde pas trop).

Quant à la question de Noël... le fait est que si le manuscrit est pris dans la deuxième ME, je m'en fiche de s'il sort en 2021 ou en 2022 ou même 2023 (même si ça commence à faire vachement long). Mais si c'est la première ME, je préférerais ce Noël-ci au risque de manquer ma chance... Tu comprends ? Hahah Or, je n'ai pas encore soumis mon manuscrit à la ME #1 (même si je sais que l'éditrice est intéressée) parce que j'ai peur de recevoir un oui de la ME #2 et de devoir avouer à la première que je signe chez la seconde (tu sais : comme elles se détestent, c'est délicat) ^^"

J'espère que tu as raison en tous cas ! Mais de ce qu'on m'a raconté lors de mon enquête, ça m'avait tout l'air de deux enfants en cours de récré... Hahah ! :woowoo:

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mes problématiques et de me répondre, c'est très apprécié ! <3

FLORENCE, c'est ce que je vais faire ! Comme je l'ai écrit plus haut : je compte me grouiller le cul sans bon sang pour finir ce satané manuscrit. Je suis prête pour un long marathon d'écriture et à moi ces 20k de mots en une semaine : CAN DO IT ! Pompom girl

*Tend l'oreille pour les acclamations de la foule*

Je serai beaucoup plus saine et calme d'esprit en ayant fini le manuscrit pour pouvoir régler ça. Cette ME, ça me fait trop envie. C'est un petit rêve pour moi, alors je serais dégoûtée de passer à côté de ma chance.

Si je me force vraiment, j'ai peut-être une chance de finir avant que l'éditrice ne revienne de vacances.

Merci d'avoir tout lu !

OLKNOX, ce n'est pas une question de fidélité, mais juste une question d'envies différentes et de ligne éditoriale différente. Les deux ME ne publient pas exactement la même chose et j'aurais très envie de m'ouvrir une porte dans la seconde tout en voulant demeurer autrice chez la première. J'ai des textes et des projets susceptibles de convenir aux deux !

Je suis très satisfaite du travail de ma ME, ce n'est pas ça le problème Smile

Merci pour ton avis !
En ligne
 

 Deux petites questions sur comment mettre le grappin sur l'éditeur et ne pas le lâcher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-