PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Contrat d'édition caduc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
acyp
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  4
   Âge  :  32
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  22/07/2020
    
                         
acyp  /  Début de partie


Bonjour,

Je vous explique mon inquiétude.

Une petite ME indépendante a accepté de publier ma première nouvelle il y a deux mois. Le contrat m'a été envoyé et je l'ai signé. Malgré mes demandes, l'éditeur ne l'a pas signé à son tour, et m'a envoyé tout en ignorant celles-ci une fiche d'argumentaire de vente à remplir (c'est ma première publication, et n'étant pas dans le commerce je n'ai pas compris les termes techniques). Je lui ai donc envoyé un mail dans lequel je ne comprenais pas pourquoi il ne signait pas le contrat lui aussi et en lui demandant des explications pour remplir cette fiche car j'étais complètement dans le flou. Ce à quoi il m'a répondu que si cela me dérangeait je pouvais toujours aller voir une autre ME, qu'il n'aimait pas travailler avec des personnes suspicieuses etc. Je sentais un malaise avec lui depuis le début donc je dois dire que je me suis sentie soulagée qu'il refuse de me publier en fin de compte.

La questions que je me pose maintenant est: il a quand même ma signature sur le contrat et mon manuscrit (que je me suis envoyée en recommandé hier au cas où), qu'est ce que je risque ?

Une amie auteure de bd m'a dit que lors de ses signatures de contrat, ses ME tardaient aussi à signer et ça avait l'air d'être une pratique courante (quitte à dégager des auteur.es de bd avant la publication et à les faire travailler gratuitement). Cette pratique est-elle normale dans l'édition classique? Pour les ME, est-ce un moyen de faire "pression" sur l'auteur.e ?

Si vous avez des témoignages de pratiques hasardeuses de ME ou des réponses, je vous remercie d'avance totoro
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1777
   Âge  :  36
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Je te conseille un courrier recommandé avec accusé réception dans lequel tu signifies à l'éditeur qu'étant donné qu'ils n'ont pas signé par le contrat et malgré ta signature, tu ne t'estimes pas lié à eux, que tu conserves tes droits et que tu leur interdits toute utilisation de ton travail.

Je doute qu'ils aillent s'embêter à avoir des conflits juste pour une nouvelle, donc je pense que ça en restera là.

Je penche plus pour une ME peu réactive que pour vraiment une ME de mauvaise foi, cela dit.

Après, peut-être suis-je trop naïve ?
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  223
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je suis scotchée par la réaction de cet éditeur, qui se vexe et coupe court à la collaboration quand on pose des questions... (tu n'es pas la seule à rapporter ce genre de réactions ici) Shocked

Comme Tengaar, j'aime à penser que ça en restera là, mais en effet, couvre tes arrières en leur envoyant un recommandé (et éventuellement en utilisant aussi un canal plus direct, genre mail ou téléphone, pour clarifier la situation et leur dire que tu ne veux plus bosser avec eux malgré signature, et qu'ils seraient bien sympa de respecter ton souhait? J'aime à croire qu'on peut régler tous les problèmes en communicant avec calme et bienveillance).

Concernant ma petite expérience d'autrice, voici ce que j'ai vécu:
J'ai toujours reçu mes contrats déjà signés par l'éditeur. je n'ai eu qu'à signer et renvoyer.
D'ailleurs, j'ai rencontré le problème inverse du tien, une fois: après avoir reçu un oui, j'ai demandé un exemplaire type d'un contrat de la ME pour pouvoir négocier et me positionner. Le contrat a mis trèèèès longtemps à venir, et quand je l'ai reçu, ce n'était pas du tout un contrat type! c'était le contrat pour mon roman (nominatif et tout), déjà signé par l'éditeur.
Une amie autrice m'a expliqué que c'était un procédé classique (je ne sais pas à quel point il est courant) pour décourager l'auteur de négocier le contrat. Celui-ci est tout prêt, déjà signé, il a mis 3 plombes à arriver, on n'a pas envie de râler et de faire refaire un nouveau contrat, donc on s'assoit sur nos exigences.

Par ailleurs, je n'ai jamais eu de difficultés pour obtenir réponse à mes questions. J'ai bien senti que parfois, certains sujets tendaient un peu l'éditeur (les questions de sous, concrètement), d'autres étaient beaucoup plus simples (la promo, par exemple), mais j'ai toujours eu des interlocuteurs très pros, bienveillants.
 
acyp
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  4
   Âge  :  32
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  22/07/2020
    
                         
acyp  /  Début de partie


Merci Tengaar et Oryctérope, c'est effectivement ce que je vais faire.
Ton témoignage me rassure, il y a donc bien des éditeur.ices bienveillant.es !
 

 Contrat d'édition caduc ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-