PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Je n'aime pas la tournure que prennent mes nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Suzicou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  57
   Âge  :  16
   Pensée du jour  :  Procrastinatrice professionnelle.
   Date d'inscription  :  25/05/2019
    
                         
Suzicou  /  Clochard céleste


Bonjour à tous,

Ça fait déjà un an que j'ai promis à l'un de mes professeurs de lui faire lire mon recueil de nouvelles une fois terminé, mais depuis je me questionne beaucoup sur leur contenu. Je me suis en effet rendu compte que la plupart d'entre-elles sont assez personnelles et traitent des sujets qui me touchent beaucoup. Pour vous donner un exemple, celle que je suis en train d'écrire actuellement parle de la mort d'une amie d'enfance, tandis que le personnage principal d'une autre histoire partage mes pensées et mes réflexions.

Peut-être que c'est juste moi qui vois les choses ainsi, mais j'ai peur d'avoir écrit quelque chose de trop personnel. Enfin, ce n'est pas vraiment ça le problème, mais ce qui me dérange est le fait que toutes mes nouvelles sont horriblement tristes. J'aimerais tellement pouvoir partager des histoires plus agréables avec mon entourage, mais là, j'ai juste l'impression de déprimer tout le monde avec leur contenu... Rolling Eyes
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Bonjour Suzicou

Quel genre de conseil ou aide quelconque aimerais-tu avoir ?
A quel sujet ?
En ligne
 
Suzicou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  57
   Âge  :  16
   Pensée du jour  :  Procrastinatrice professionnelle.
   Date d'inscription  :  25/05/2019
    
                         
Suzicou  /  Clochard céleste


Ah zut, je viens de me rendre compte que je n'ai même pas conclu mon post...

En fait, j'aurais voulu demander si il y avait d'autres qui s'étaient retrouvés dans la même situation, et si ils considéraient qu'une histoire trop sombre pourrait rendre un peu mal à l'aise ceux à qui on la fait lire (enfin, je voudrais des avis, tout simplement Very Happy)
 
Elsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  97
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'ASTÉROÏDE B 612
   Pensée du jour  :  Soyons réaliste, exigeons l'impossible
   Date d'inscription  :  28/06/2017
    
                         
Elsa  /  Pippin le Bref


L'écriture peut avoir un très fort effet cathartique et peut même aidé à soigner des traumatismes. Il est important d'avoir conscience que chaque auteur infuses dans ses écrits une par de lui, on y laisse toujours un fragment d'âme.
Je connais des gens qui aime beaucoup lire des histoires tristes car elle leur font vivre des émotions forte. Quand on commence à poster ses textes on se rencontre que certaine personne adore et d'autre déteste. Tu trouvera ton public.
Si tu as l'impression d'avoir mis trop de toi et que tu as peur de la réaction de tes proches, fait les lires à des inconnue, tu peu en poster quelques une sur le forum si tu en ressens le courage.
Je me suis rendu compte avec le temps que mes proche voyais dans mes textes des choses que je n'avais pas mit et ne voyais pas ce que j'avais voulus mettre. Donc j'ai laisser tomber. ^^
Quand on lit un texte, il ne faut pas confondre l'auteur et le narrateur qui sont deux entité très distinc. Si le narrateur de A la recherche du temps perdue s'appelle Marcel, ce n'est pas pour autant Marcel Prouste. ^^
Si ton prof est près à te lire, c'est qu'il doit considérer que tu as du talent. Tu devrais lui transmettre une seul nouvelle, celle que tu trouve la meilleur, la mieux écrite. Si tu as peur de sa réaction, tu peux lui préciser que le sujet n'est pas drôle. Si c'est un prof de français, il sera capable de faire la différence entre toi et ton narrateur.

Bon courage Suzicou, et lance toi. ^^
https://www.wattpad.com/user/Elsa_Capdevila
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Je suis d'accord avec ce que dit Elsa. C'est très juste. Je rajouterais cependant d'autre précisions.

Selon mon expérience (et j'ai quand même pas mal d'heures de vol... Wink ) tout écrit comporte inévitablement des choses personnelles à un degré ou à un autre.
Que ce soit sombre (beaucoup d'écrit ici le sont), ou pas.
Maintenant tout dépend des relations de confiance que tu as avec ton professeur. Déjà, s'il (ou elle) a envie de te lire, c'est qu'il (ou elle) a de l'estime pour toi. C'est déjà une chose. Je suppose. Je ne le connais pas.
Ensuite, si tu veux lui faire lire tes nouvelles, rien ne t'empêche de lui faire un préambule (en présentiel, c'est mieux de vive voix) en lui expliquant ce que tu nous dis ici. Lui exprimer tes craintes, tes interrogations, et au besoin lui dire que si ces nouvelles sont tristes, c'est qu'il y a une raison. Peut-être sera-t-il de bon conseil.
Maintenant, je ne te connais pas plus que ce que tu as dit dans ton post, ce qui est très peu. Je serais bien prétentieux en te disant que j'ai raison sur tout et que j'ai la science infuse.
Non.
Es-tu dépressive ? Fondamentalement ? Ou bien est-ce juste que les sujets qui t'inspirent sont tristes et puis ça ne va pas plus loin ?  Ou que les choses sur lesquelles tu as envie d'écrire ne sont juste pas gaies ?
Si tu as bien l'âge que tu dis, tu dois certainement rentrer en seconde ou en première je suppose.
Je ne sais pas où tu es (région) Ville ou province, quelles études tu envisages, spécialités, qu'as-tu choisi ? Enseignement public ou privé ? Ta situation familiale (attention, je ne te demande pas de tout étaler en public ni en privé).
Juste pour t'expliquer que l'on peut difficilement conseiller quelqu’un lorsqu'on a si peu de renseignements.
Tu vois ce que je veux dire ?
Quant à la question que tu poses :
Suzicou a écrit:
.../...
En fait, j'aurais voulu demander si il y avait d'autres qui s'étaient retrouvés dans la même situation, et si ils considéraient qu'une histoire trop sombre pourrait rendre un peu mal à l'aise ceux à qui on la fait lire (enfin, je voudrais des avis, tout simplement Very Happy)
Tout le monde a peur de publier ses écrits et de les montrer. De les faire lire en fait. On a tous peur du regard des autres, qu'on soit critiqué sur leur contenu tant sur le fond que sur la forme. Tu n'es pas la seule, loin de là.
Si tu crains cette réaction, parles-en tout simplement à la personne à qui tu as l'intention de faire lire tes nouvelles et avertis la de tes craintes.
En postant ici, tu pourras avoir des avis (peut-être) sur le fond, la forme, l'orthographe (tu as l'air très à l'aise là dessus) mais ça implique de poster en public.
Et ça, ça n'est pas toujours facile. Ni même conseillé quand on est aussi jeune que toi. Les forums et réseaux sociaux sont à la mode, font partie de la vie des Milléniums, mais sont d'immenses pièges à réputation dans la mesure où tout ce qui est posté sur le Net ne peut plus jamais être effacé.
Si d'aventure, tu devenais une personnalité célèbre ou en vue ou politique par la suite, tu risquerais  de voir ressurgir quelque chose que tu as posté dix ou vingt ans plus tôt.  
Je ne saurais trop te recommander d'être très prudente dans ce domaine.

En espérant t'avoir un tout petit peu aidé à y voir plus clair.
En ligne
 
Urkeuse
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  195
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Peau neuve
   Date d'inscription  :  02/07/2015
    
                         
Urkeuse  /  Tycho l'homoncule


C'est parfaitement normal de s'impliquer intimement dans ses écrits, c'est ce qui fait leur âme et leur saveur unique. Comme l'a dit très justement Elsa l'écriture a une fonction cathartique, au même titre que toutes les autres formes d'art. Si tes nouvelles sont tristes, c'est probablement parce que tu es triste, c'est en quelque sorte un reflet de tes états d'âme, et en leur donnant forme tu te libères d'un poids. Quand tu iras mieux cela affectera sensiblement ta manière d'écrire et les thèmes que tu choisis d'aborder. Pour ma part j'écris principalement lorsque j'en ressens le besoin pressant, c'est comme une démangeaison, je ne suis pas tranquille tant que je n'ai pas évacué ce qui me pèse.

Après je comprends ta gêne si ce que tu as écrit est personnel et que tu dois le faire lire à ton prof, c'est toujours délicat de dévoiler son monde intérieur à des personnes que l'on connait.
 
Suzicou
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  57
   Âge  :  16
   Pensée du jour  :  Procrastinatrice professionnelle.
   Date d'inscription  :  25/05/2019
    
                         
Suzicou  /  Clochard céleste


Merci à tous pour vos réponses ! :mrgreen:

Oui, je crois que le mieux serait de lui en parler avant, histoire de le prévenir. Pour l'instant, je vais essayer de terminer mon recueil et voir quelles histoires valent le plus le coup d'être partagées.

Elsa, ta réponse m'a aidé à y voir plus clair Smile. C'est vrai que l'écriture a un grand effet libérateur. Parfois je l'imagine comme un grand placard dans lequel on entrepose tiroir par tiroir une partie de soi, et le fait de pouvoir classer ainsi ces fragments de sa personne aide à passer à autre chose. Pour moi une histoire, qu'elle soit basée sur une personne, une période, ou un souvenir, doit être écrite pour que tout ce qui y est relié puisse enfin être archivé. Ça m'aide en quelque sorte à tourner la page, sans mauvais jeu de mot Laughing

Urkeuse, je ressens la même chose pour ce qui est de la "démangeaison" qui pousse à écrire Very Happy. C'est presque essentiel, car temps que je n'ai pas écrit ce que j'ai à écrire, j'ai toujours l'impression que mes pensées n'arrêtent pas d'affluer. En tout cas, c'est vrai qu'on se sent plus calme après Laughing

Merci encore de ta réponse détaillée, Profsamedi !

Comme l'a fait remarquer Urkeuse, notre état actuel peut déteindre sur ce qu'on écrit. Je ne me considère pas comme quelqu'un d'intrinsèquement pessimiste, mais je crois que mes écrits reflètent ces derniers temps mon état d'esprit. En tout cas, j'espère que cette phase prendra fin bientôt Smile.

Je crois qu'il serait plus judicieux de poster avant quelques textes sur le forum, histoire de me faire une idée de l'impression qu'ils donnent. Comme ce n'est pas mon professeur de français, ce n'est pas vraiment la forme, mais plutôt le fond de l'histoire qui me tracasse. Il est au courant pour mes problèmes d’anxiété d'il y a deux ans qui m'ont causé des problèmes en cours, et maintenant que c'est enfin passé, j'ai peur d'inquiéter de nouveau alors que tout ce que je veux, c'est laisser tout ça derrière moi et ne pas causer d'inquiétudes inutiles. C'est pourquoi je suis un peu embêtée là que je me rends compte que mes histoires pourraient me trahir Laughing. Enfin, on ne se trouve pas sur un forum de psychologie alors je ne vais pas m'attarder là-dessus Very Happy. Merci encore pour les conseils :mrgreen:
 
Profsamedi
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1103
   Âge  :  72
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Celui qui a atteint tous ses objectifs ne les a pas placés assez haut (Herbert Von Karajan). “Show, don’t tell” ou “Montrer au lieu de raconter.”
   Date d'inscription  :  27/01/2020
    
                         
Profsamedi  /  Effleure du mal


Heureux si tout ça a pu t'apporter un peu d'aide. Wink
Compliments pour la qualité de ton écriture Very Happy
C'est rare. Même ici. Smile
En ligne
 
Volte
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3807
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


De toutes manières on ne peut écrire que ce qu'on pense, donc la partie "vision des choses", j'ai parfois envie de dire "politique", reste en général celle de l'auteur.

Je rejoins assez l'avis d'Elsa.

J'ai un peu l'effet inverse : mes nouvelles ne sont pas intimes, elles ne se basent jamais sur quelque chose que j'ai vécu. Mais du coup, j'ai cette crainte que les gens pensent qu'elles le sont Wink Mais ça malheureusement, ça dépend aussi du lecteur et de sa conception propre de la littérature ; en gros, fait-il partie de ceux qui sépare l'humain de l'oeuvre ? Personnellement, je ne déduis jamais quoi que ce soit de l'auteur d'après ses écrits, mais s'il le fait quoi que tu écrives il en concevra une idée sur toi. C'est pour ça que personne de proche de moi ne lit mes écrits, même s'ils n'ont rien à voir avec moi, mais qu'ici je me sens libre de poster, parce qu'on ne me connait pas et contrairement à un réseau social, mon pseudo n'est relié à rien de ma vie IRL.

Sans être tristes, les miennes sont assez sombres, voire cyniques. Et si je suis assez cynique également, ce n'est jamais seulement cette part de moi qu'on retient ; mais dans un écrit il est impossible de mettre toutes les facettes de soi, a fortiori dans une nouvelle ! Dans un recueil où tu as souvent un même thème pour les lier, ça peut donner une image de toi, c'est vrai, et c'est dérangeant de livrer seulement un biais.

Personnellement, je ne dirais rien. Si tu le préviens, il va commencer à lire avec cet a priori, alors que peut-être certaines nouvelles n'auront pas autant cette portée émotionnelle pour lui que pour toi. Tu vas donc créer toi-même l'identification que tu sembles vouloir éviter.


Mes écrits
Mes nouvelles et les commentaires
Les soleils d'hiver
 
Le reste
Revue de presse : des articles Web sur le monde littéraire
Sujet de discussion associé aux news littéraires
Concours de nouvelles 68 : les nouvelles. Votez jusqu'au 13 mars !
En ligne
 
leasaurusrex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1340
   Âge  :  121
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
leasaurusrex  /  Tentatrice chauve


Volte a écrit:
Personnellement, je ne dirais rien. Si tu le préviens, il va commencer à lire avec cet a priori, alors que peut-être certaines nouvelles n'auront pas autant cette portée émotionnelle pour lui que pour toi. Tu vas donc créer toi-même l'identification que tu sembles vouloir éviter.

Totalement d’accord avec Volte.
On peut mettre ses émotions dans son écriture sans que ce soit visible pour l’autre. Et à l’inverse, un moment de pure invention peut être vu comme une preuve de vécu par le lecteur ou la lectrice.
Si tu n’es pas à l’aise avec le fait qu’il sache que tu écris des choses intimes, alors ne lui dis pas. Il n’est pas censé savoir où commence la réalité. Et tu verras que ça passe bien mieux, car même si on a l’impression de se mettre à nu quand on se fait lire les premières fois, ce n’est pas vraiment le cas.
En lui disant, il va forcément se poser la question et chercher à identifier tes « vraies pensées ».
Fais-lui lire celles avec lesquelles tu te sens le plus confortable sans rien lui dire avant, il t’en donnera un avis plus objectif. Ce sont des nouvelles que tu lui proposes, pas un journal intime. Wink
 
Elsa
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  97
   Âge  :  26
   Localisation  :  L'ASTÉROÏDE B 612
   Pensée du jour  :  Soyons réaliste, exigeons l'impossible
   Date d'inscription  :  28/06/2017
    
                         
Elsa  /  Pippin le Bref


Je suis très heureuse d'avoir pu d'aider, bon courage pour ton recueil. Mais n'oublie pas, il ne faut pas confondre auteur et narrateur, la où je ne rejoins pas tout à fait les autres, c'est que je crois pas que nos histoire reflète nos état d'âme.  On peut écrire des choses très triste sans être malheureux. Edgar Allan Poe était loins d'être le poète maudit quand à fait Baudelaire.  Smile
Mes histoires sont souvent violente, pour ne pas dire gore, mes personnage souffre autant physiquement que psychologiquement et pourtant l'idée de faire du mal à une mouche me fend le coeur. Je ne te dis pas dans qu'elle était j'étais quand mon chien c'est casser la patte. :mrgreen:

Bon courage et au plaisir de te lire. Tienne nous au courant de ce qu'en à penser ton profs. ^^
https://www.wattpad.com/user/Elsa_Capdevila
 

 Je n'aime pas la tournure que prennent mes nouvelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-