PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -25%
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent ...
Voir le deal
18 €

Partagez
 

 Avis sur la Société des gens de lettre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  37
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky


Bonjour à tous,

je m'intéresse de plus en plus à la culture de l'édition, aux infos juridiques et la partie "backoffice de l'auteur"...après tout on a pas le choix hein même si ça annonce de la paperasse Smile
Du coup, je me demandais si quelqu'un connait la société des gens de lettres (la fameuse SGDL) et quel avis ou expérience en a t-il ? Pour 50€ à l'année, ça paraît utile mais là encore tout avis est bienvenu.

Merci d'avance pour vos retours !

Belle journée

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  838
   Âge  :  112
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
VivianW  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Vieille maison aussi efficace que respectable, possibilité de protéger son œuvre en ligne. De mémoire la protection est pour 4 ou 5 ans pour une cinquantaine d'euros. Tu peux y  aller les yeux fermés.
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je suis passée par eux pour protéger un projet (pas que je trouve ça nécessaire ni même utile, mais j'en avais besoin pour une demande de bourse) et ce service est en effet irréprochable. Mais je n'ai pas l'impression que ce soit de ça que tu parles?

Si tu penses à te syndiquer (car finalement, la SGDL est un syndicat, non?), j'ai étudié un peu le sujet l'an dernier quand j'ai voulu m'affilier à une société d'auteurs. Bon. C'est tout à fait personnel et subjectif, mais je ne me suis pas sentie proche de cet organisme: j'ai eu l'impression d'une institution pas forcément en accord avec mon profil de "petite autrice de littérature de genre", porteuse d'une vision pas forcément hyper moderne des droits des auteurs, très liée au monde de l'édition et dont les idées ne me parlent pas plus que ça.
Je n'ai pas la science infuse et mon ressenti n'est pas parfaitement étayé: je ne demande qu'à être contredite, et à revoir mon jugement Wink

Et puis il y a eu l'affaire Joan Sfarr qui pour le coup, ne rend pas service à l'image de la SGDL :mrgreen:

J'ai finalement choisi d'adhérer à la Ligue des Auteurs Professionnels l'an dernier. Parce que le discours est clair et me parle beaucoup, que je les trouve très actifs et qu'ils m'ont paru être les seuls à avoir une position tranchée et sans compromis sur les droits des auteurs (dans le sens où oui, même si les éditeurs sont des partenaires professionnels essentiels et précieux, il peut être nécessaire de s'opposer au SNE pour défendre les droits des auteurs...)
Et j'ai l'impression qu'ils sont les seuls à essayer encore de ressusciter le rapport Racine, qui semble être LA clé essentielle du sauvetage de la profession d'artiste-auteur (la seule qu'on a, en tout cas) et qui a été mis sous le tapis d'une façon bien moche cet hiver... Donc c'est à eux que j'apporte mon soutien et mes modestes 5€ annuels (hé oui, c'est 5€ l'adhésion)!
 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  37
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky



Merci pour ces pistes, ça m'aidera à prendre une décision. Il me reste sinon la bonne vieille méthode de tester tout simplement et de voir l'utilité et autres gains réels. Autre question, les maisons d'éditions peuvent s'affilier aussi ou il ne s'agit que d'une démarche personnelle d'auteur ?



 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  838
   Âge  :  112
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
VivianW  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour ma part j'évoquais uniquement celle que je connais : la protection. Pardon pour le HS
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


Bonjour PISTOLERO je suis à la SGDL depuis longtemps, c'est une histoire compliquée car dans le passé la SGDL s'est battue pour les droits des auteurs, par exemple c'est eux qui ont permis que soit mis en place le droit de prêt en bibliothèque, qui permet de récupérer des revenus non négligeables grâce à l'adhésion à la Sofia Very Happy  
J'ai aussi suivi chez eux des formations au statut d'auteur qui peuvent être utiles quand on n'y connaît pas grand-chose.
Mais récemment les choses ont en effet pas mal dérapé avec l'affaire Joan Sfar, et un conflit très net les oppose à la Ligue des auteurs professionnels.  Perso quand il y a eu l'affaire Johann Sfar je leur ai écrit pour leur dire que s'ils ne retiraient pas leur plainte je démissionnais... Mad

Je suis d'accord avec ORYCTEROPE pour dire que la ligue des auteurs professionnels est super active, il y a chez eux des auteurs hyper dynamiques, intelligents, qui se battent en effet pour réanimer le rapport Racine et de façon plus générale pour défendre nos droits, faire bouger les lignes, et dénoncer les choses un peu scandaleuses (notamment le fait que pas mal de sociétés d'auteur vivent très, très très bien et gardent pas mal d'argent pour elles en frais de fonctionnement - ce qui explique sans doute le conflit avec la SGDL :mrgreen: ).

Mais la ligue est évidemment moins "installée" que la SGDL, elle a moins de moyens financiers, et la SGDL a aussi un service d'aide juridique qui peut être très utile, sans parler du fait qu'elle aide régulièrement financièrement les auteurs et il y a des gens super qui y travaillent.

Voilà, ce qui est triste c'est que les représentants des auteurs ne fassent pas tous corps, on a assez de problèmes comme ça, il faudrait rester unis. Mais je pense qu'en effet la façon de voir les relations avec les éditeurs est très différente selon les uns et les autres...
Tout dépend de ce que tu cherches, tu peux tester toutes les sociétés d'auteur une fois puis faire ton choix !
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je ne pense pas que les ME puissent s'y affilier: il s'agit d'une société représentant les auteurs. D'ailleurs, je ne vois pas bien l'intérêt qu'elles y trouveraient...
Les ME ont leur propre syndicat (peut-être même plusieurs, d'ailleurs) : le SNE.

Que cherches-tu en t'affiliant à la SGDL (ou autre, hein)? à quel type de "gains réels" penses-tu?

EDIT: Merci pour ces infos complémentaires, Bactérie! je ne savais pas que la SGDL avait une aide juridique. Et oui, ce serait tellement bien d'avoir un discours unique et une profession qui fait front pour ses droits... (tu m'étonnes qu'on ne fasse peur à personne en face XD )
 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  37
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky


Je vois que le débat est vaste et j'ai l'impression d'avoir levé un lièvre Smile

Merci ORYCTEROPE et BACTERIE pour ces précisions et ces échanges.
Alors, je me doutais un peu que les syndicats n'étaient pas forcément les mêmes, les intérêts étant différents entre auteurs et éditeurs.

En fait, je cherche autant une assistance juridique qu'à être guidé dans mes démarches, que ce soit pour la déclaration d'impôts pour rester concret mais aussi de l'ordre des droits par rapport à l'éditeur ( être armé en cas de litige, quelle liberté, quels droits) et plus généralement avoir des infos sur le milieu de l'édition, les actualités des avancées sociales, prendre le pouls de notre "métier d'écrivain" en somme. Autant pour mieux gérer sa barque que rester informé de ce qui se fait autour de nous.

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  838
   Âge  :  112
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
VivianW  /  Double assassiné dans la rue Morgue


D'un point de vue fiscal, les infos du gouvernement ici
 
Bactérie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  122
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  tout, c'est mieux que rien.
   Date d'inscription  :  26/02/2019
    
                         
Bactérie  /  Gloire de son pair


Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce qui oppose la Ligue des Auteurs Professionnels et le SNE (et donc un peu la SGDL) il y a une vidéo ici par Samantha Bailly de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse (et de la LAP, donc).
Bonne journée !
http://beatrice.hammer.free.fr/pages/simple_indexpag.html
 
Emsi
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  496
   Âge  :  69
   Localisation  :  Entre Bretagne et Sarthe
   Date d'inscription  :  16/02/2020
    
                         
Emsi  /  Pour qui sonne Lestat


Oryctérope a écrit:
J'ai finalement choisi d'adhérer à la Ligue des Auteurs Professionnels l'an dernier. Parce que le discours est clair et me parle beaucoup, que je les trouve très actifs

Je tombe sur ce sujet, et je voudrais mettre un bémol à cet avis :
comme tout organisme un peu "alternatif", ce syndicat fonctionne avec de très petits moyens (ne serait-ce effectivement que le coût de l'adhésion, sympathique mais...) et surtout, tout dépend de sur qui on tombe lors du vidéo entretien où on expose en détail son souci.
Ainsi, pour une lamentable histoire qui m'a opposée à un éditeur qui avait faux sur toute la ligne, j'ai eu un premier échange avec une personne vraiment à l'écoute, qui m'a posé des questions très précises, de façon à vraiment comprendre mon problème. Cette personne a été très claire sur le fait que mon éditeur était entièrement en faute et qu'il y avait d'évidence matière à rupture de contrat. Elle en souriait tellement elle était sûre de son fait (il faut dire que quand on bouquin est dès sa sortie et pendant des mois déclaré  "indisponible" ou "épuisé", voire "inexistant", ça ne témoigne pas exactement de l'engagement de l'éditeur à "tout faire pour  promouvoir...". Et s'il n'y avait que ça !...) Bref, elle en riait tellement pour elle mon affaire était quasiment un cadeau pour un syndicat.

Un autre rendez-vous a donc été fixé  pour un entretien où elle serait cette fois assistée d'un juriste pour bien cadrer l'action à mener.
Hélas, elle n'était pas disponible ce jour-là et a été remplacée par une jeune femme qui visiblement n'avait pas lu le dossier, tout comme le juriste lui-même (d'ailleurs peu impliqué et assez peu aimable) ne l'avait pas lu. Les réponses ont été très basiques, j'aurais trouvé les mêmes sur internet. Pour finir (d'ailleurs très rapidement) on m'a simplement conseillé une lettre de mise en demeure (dont on sait qu'elles sont inutiles). On m'a envoyé un  exemplaire de cette mise en demeure, dont j'ai du corriger les fautes (ça encore je peux le comprendre) mais aussi, plus grave, certains détails qui ne correspondaient pas à ce que j'avais dit.
Comme prévu cette mise en demeure a été totalement inutile, je suis alors retournée vers le syndicat, et là encore la personne que j'ai eue était loin de l'implication de la toute première.

Je n'ai donc pas renouvelé mon adhésion, en leur en disant d'ailleurs très clairement le motif,  à savoir leur peu d'implication, et leur réponse a été plus ou moins qu'ils bossaient avec les moyens du bord (sous-entendu, vous pouvez bien tomber comme moins bien tomber).

Alors moi je préfèrerais payer 50 euros par an et pas 5 euros, mais que cet argent serve à payer des gens impliqués, qui auront bien pris connaissance des dossiers.

Donc gros bémol pour cette structure (tout en, étant consciente que des gens en auront une bonne opinion, s'ils sont tombés sur des personnes efficaces).
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Avis sur la Société des gens de lettre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Édition et Autopublication-