PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Pseudonyme ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  852
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Après avoir déjà changé trois fois d'avis (mon éditrice doit d'ores et déjà me prendre pour une idiote ou une relou), je ne me sens tjs pas à l'aise concernant cette question : pseudonyme ou pas ?
Je n'ai pas à rougir de mon roman actuel, mais je serai médecin dans quelques années (normalement) et si un jours il me prend de vouloir publier de l'érotisme ou un autre genre moins ''accepté''... Devrais-je dès maintenant opter pour un pseudo ?

Avez vous publié sous pseudo de votre côté ? Et pourquoi ?
 
Tobollik
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  27/06/2020
    
                         
Tobollik  /  Magicien d'Oz


Bonjour Yaelle,

Pour ma part, j'ai opté pour "pas de pseudo" après m'être posé la question car j'occupe une fonction relativement exposée en lien avec du public.
Après, tout dépend effectivement du type de publication et de l'impact que tu penses possible sur ta vie professionnelle ou privée. Rien ne t'empêche de publier sans pseudo un premier roman, et un autre avec pseudo (voir jurisprudence Romain Gary/Emile Ajar).
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5341
   Âge  :  121
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Rien ne t'empêche de publier aujourd'hui sous ton vrai nom et demain sous un pseudo. ^^

Ou aujourd'hui sous un pseudo et demain sous un autre pseudo... Enfin, je crois que tout est permis. :mrgreen:

Après, le sujet a déjà été débattu plusieurs fois avec les pour et les contre. Finalement, la question est tellement personnelle... Il faut que tu fasses comme tu le sens, de manière à être à l'aise.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1068
   Âge  :  48
   Pensée du jour  :  achemeneu
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Effleure du mal


Bonjour

J'avais ouvert un sujet similaire, quelques temps plus tôt et j'ai opté pour le pseudo. J'apprécie cet part d'anonymat sur les réseaux sociaux et je ne le regrette pas. D'un côté j'ai ma vie privée où seuls mes vrais amis me connaissent, de l'autre le pseudo où je ne parle que de mon livre et mon actu.
Le plus difficile a été de m'attribuer un nom qui fasse "vrai". Tu as des idées ?

Bonne journée.
 
Tengaar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1904
   Âge  :  37
   Localisation  :  Antichambre de Louis XIV
   Pensée du jour  :  CI-GÎT TENGAAR QUI SUCCOMBA À UNE SURDOSE DE FANFICTION Elle ne l'a pas volé, on l'avait prévenue, déjà que la fantasy c'est pas de la littérature, alors la FF, bon... enfin, c'est triste quand même
   Date d'inscription  :  21/04/2017
    
                         
Tengaar  /  (de Dunkerque)


Il y a plusieurs points à prendre en considération :
- si ton nom est passe-partout ou pas et donc la capacité des gens à te reconnaître en vrai : si je tape le nom de mon chef sur google par exemple je ne trouve que lui donc si un jour il écrit un livre érotique, il va être grillé XD. A contrario, si tu t'appelles Léa Martin, tu auras aussi beaucoup plus de difficulté à faire référencer ton nom dans les moteurs de recherches où il passera derrière 15 autres Léa Martin.
- si tu veux développer "une marque" : la meilleure pub pour un livre est dit-on le livre suivant, donc si tu changes de nom à chaque livre, tu auras du mal à te créer une base de fans (par contre, tu peux changer de nom en changeant de genre).
Personnellement, mes noms et prénoms sont horriblement courants et je n'aime pas mon prénom, j'ai donc sauter sur l'occasion XD
 
idmuse
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  721
   Âge  :  46
   Localisation  :  Montréal
   Date d'inscription  :  12/06/2012
    
                         
idmuse  /  Blanchisseur de campagnes


J'ai les deux, et il y a des jours ou je trouve ça galère de gérer les 2 indépendamment, donc je dirais que c'est un pensez-y bien (mais avec le boulot, c'est plus simple aussi et je ne me vois pas faire autrement, mais ça reste 2 pages fb à gérer, 2 sites web, 2 presque tout).
Sinon, pour les genres, ceux qui te lisent dans l'un n'iront pas forcément te lire dans l'autre, alors... dans tous les cas, il vaut mieux y songer dès le départ.
Mon seul conseil: que ton pseudo ait l'air crédible (pas un pseudo trop bizarre, je dirais), pour qu'il "fonctionne" avec tous les genres que tu comptes endosser.
Bon courage pour cette réflexion!
http://www.suzanneroy.net
 
Scarlet Dream
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  744
   Âge  :  42
   Date d'inscription  :  25/05/2020
    
                         
Scarlet Dream  /  Blanchisseur de campagnes


Pour mes romans, j'avais gardé mes vrais nom et prénom. Par contre, pour mon témoignage sur le harcèlement scolaire (actuellement chez Edilivre), j'ai opté pour un pseudo. C'est avec ce pseudo que je signe mes publications sur ma page FB. Cependant, j'avoue que j'étais partagée : je voulais donner ma version des faits de ce qui m'était arrivé et en donnant mon vrai nom j'aurais eu l'impression de me "laver", de me rendre justice. Mais comme, tout de même, je racontais des choses personnelles, finalement j'ai pris un nom de plume. Par prudence.

Par contre, pour des œuvres imaginaires, là je veux garder mon vrai nom.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

J'ai publié mon roman sans pseudo et je pense que les 3/4 des ventes ont été générées parce que des gens ont reconnu mon nom ou ma photo (surtout qu'il y a eu beaucoup d'interviews) Razz Ca a alimenté le bouche-à-oreille beaucoup plus vite qu'avec un pseudo, je pense. Je suis prof et l'an dernier, aucun élève ni collègue n'a entendu parler de ce livre. Cette année, quelques élèves ont été au courant (1 élève, puis une cinquantaine quelques jours plus tard, vive le bouche à oreille), mais la plupart l'ignorent toujours et aucun ne s'est renseigné pour le lire ou l'acheter.
La durée de vie d'un livre est très courte donc je ne m'en cache pas, mais c'était il y a trois ans et mon livre n'est plus disponible dans aucune librairie, je n'ai qu'un ou deux salons par an et on ne peut pas dire que cette publication ait changé ma vie, donc je n'ai simplement pas beaucoup de raisons d'en parler au quotidien.
Mon collègue a publié sous un pseudo, mais tout le monde est au courant à l'école. J'imagine qu'un élève a dû l'apprendre et le fait de percer à jour un pseudo a engendré encore plus de ragots.
Si ma chance finit par tourner et que je trouve un éditeur pour le suivant, je le publierai à nouveau sous mon vrai nom. Je sais qu'alors, la nouvelle va très vite se répandre dans mon réseau professionnel, mais je suis prête à l'assumer. Par ailleurs, je pense que le fait de pouvoir l'inscrire la continuité du précédent et le fait de pouvoir miser sur mon réseau est à peu près ma seule chance d'avoir un peu de visibilité Razz
 
Azaby
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  570
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  13/09/2015
    
                         
Azaby  /  Gloire de son pair


J'ai été conduite à mener la même réflexion que toi... et j'ai pris un pseudo ! Very Happy

Je ne l'ai jamais regretté. Se trouver un pseudo qui colle bien, dans lequel tu te reconnais, avec des sonorités qui te plaisent, c'est vraiment extra.

L'important, je pense, c'est de réfléchir aux répercussions que ce pseudo peut avoir. Par exemple, si tu prends un nom inventé, à consonance imaginaire, ça pourrait te poser problème, plus tard, si tu veux t'illustrer dans de la littérature plus classique.

Travailler dans le médical a joué sur ma volonté d'en prendre un, mais je pense que je me serais cuisiné un nom de plume de toute façon. Je n'ai pas l'impression d'être tout à fait la même personne en salon qu'avec un bistouri en main : socialement, le regard change. Tes comportements aussi, il y a des choses que tu peux dire ou faire à l'hôpital que tu ne peux pas dire ou faire en salon et vice versa. Le pseudo m'aide à scinder ces deux vies et à les vivre plus intensément sans craindre que l'une ricoche sur l'autre.

En revanche, un pseudo ne doit pas être pris à la légère. Il faut vraiment que tu t'y reconnaisses. Ça m'est arrivé plusieurs fois que mon hôtel soit réservé à mon nom de plume, que des papiers administratifs me désignent par ce nom de plume... il faut vraiment s'y identifier et être à l'aise avec lui ^^

En ligne
 
Oryctérope
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  264
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
Oryctérope  /  Autostoppeur galactique


Je suis également professionnelle de santé (libérale), et à l'inverse d'Azaby, j'ai choisi de publier sous mon vrai nom.

Je me suis pas mal posé la question, mais bizarrement, ce n'était absolument pas pour scinder ces deux parts de moi ; en fait, j'ai à un moment voulu prendre un pseudo mixte (genre Fred Vargas) ou un pseudo qui ne soit pas un nom (genre DOA) parce que pour le coup, j'aspirais à m'effacer complètement derrière mes romans, je voulais ne pas exister aux yeux du lecteur (au sens où je ne voulais pas que mon sexe, la consonance de mon nom, etc. influence sa perception du roman), le laisser parfaitement seul avec mes persos et mon histoire.

Mais finalement, ça ne collait pas avec mon tempérament (ni avec ma phobie administrative, d'ailleurs... :mrgreen: ). Je suis quelqu'un d'assez transparent, qui aspire à la simplicité. Je ne me voyais pas devenir quelqu'un d'autre en écrivant ; puisqu'au final, c'est aussi un peu ça, prendre un pseudo.

cela fait 5 ans que je suis publiée, et 5 ans que je bosse dans le même cabinet, dans un petit village de campagne.
La majorité de mes patients ne savent pas que j'écris.
Certains (très peu) le savent parce que je leur en ai parlé.
D'autres (nettement plus XD) parce que ma collègue leur en a parlé.
D'autres parce qu'ils m'ont stalkée sur les réseaux. (oui oui :mrgreen: )
Certains m'ont lue, et d'autres ont acheté mon roman par fierté ou soutien mais ne le liront jamais (spéciale dédicace à mon adorable Madame L., 85 ans, qui a acheté mon dernier né le jour de la sortie, est venue se le faire dédicacer, et le planque désormais sous une jaquette de roman sentimental, prétendument pour protéger la couverture, probablement parce qu'elle a honte de posséder un roman noir qui parle de putes. je trouve ça assez drôle et beaucoup trop mignon. I love you I love you )

Bref, en cinq ans, je n'ai pas eu une seule expérience négative en relation avec ma casquette d'autrice dans mon milieu pro. la réaction des gens est généralement plutôt "waou, tu écris, c'est trop la classe!" (et vu que la plupart de mes patients ne lisent pas ou très peu, ça ne va pas plus loin)
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Un argument qui n'a pas été donné sur ce fil quant à la publication sous pseudonyme, mais qui te concerne peut-être moins, c'est qu'un pseudonyme permet de te créer une autre facette auctoriale, sans forcément changer de genre. Cela se fait notamment en poésie, comme pour Christophe Manon, pour qui le but est réellement la création d'un personnage-auteur, mais tu peux le faire par souci de dissimulation.

En mon propre cas, je préfère signer de mon nom, mais cela n'engage que moi et c'est un débat que tu dois trancher toi-même - et Dieu sait que ce peut être un débat ardu.
 
Pistolero
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  125
   Âge  :  35
   Localisation  :  Loin
   Pensée du jour  :  "Je ne perds jamais ! Soit je gagne, soit j'apprends"
   Date d'inscription  :  15/11/2017
    
                         
Pistolero  /  Barge de Radetzky


Mon éditeur m'a posé la question du pseudo et j'ai été surpris, je n'y avais tout simplement pas pensé.

C'est vraiment un ressenti propre à chacun. Si on prend un pseudo, c'est qu'il est à notre image pour toutes sortes de raisons, un jeu, un défi au monde littéraire, une manière de se protéger... Le mien est composé d'un prénom que j'aime beaucoup, le nom est un hommage familial et en plus qui se rapproche de mon vrai nom  Very Happy . Après, on peut aussi partir du principe que vendre à ses amis et ses connaissances, c'est bien. Mais penser à élargir et tenter de plaire au grand public, à une sphère inconnue est à mon sens bien mieux et plus enrichissant. Donc j'ai opté pour un pseudonyme.

Sans compter qu'on est déjà un personnage "public", alors pourquoi ne pas jouer cette carte à fond ?

Et au pire, rien n'interdit de publier sous son vrai nom plus tard si le coeur nous en dit.
 
Ancolie
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  266
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  28/02/2018
    
                         
Ancolie  /  Autostoppeur galactique


Bonjour, pour ma part, pas de pseudo. J'ai déjà assez de mal à m'y retrouver entre mon nom de naissance et mon nom marital, alors je compliquons pas les choses! Et puis, ça va peut-être vous paraître vain, mais j'aime bien l'idée d'apposer mon nom sur une (petite) réussite personnelle.
Bizarrement, je ne suis pas à l'aise avec l'idée d'un pseudo : se forger une nouvelle identité, c'est quelque part se dévoiler (dévoiler ce qu'on voudrait être, ce qui compte pour nous...). Je n'étais pas prête à répondre à des questions du type : pourquoi ce pseudo , qu'est ce qu'il représente pour toi, etc...
http://vanessalagarde.eklablog.com/
 
s.tupido
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  555
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
s.tupido  /  Gloire de son pair


Moi, c'est marrant, jusqu'à présent j'étais partisan du pseudo parce que je bossais en contact direct avec des clients et je ne voulais pas mélanger les torchons et les serviettes.
Mais depuis que j'ai appris que je vais perdre mon boulot dans un plan social, je sais que je vais probablement changer de métier et donc je pourrai utiliser mon vrai nom :mrgreen:
https://edewilmer.wordpress.com/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1262
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Tentatrice chauve


En fait, c'est une question hyper personnelle ! Ça dépend du métier que tu fais et du genre que tu écris (si t'écris de l'érotique ou des trucs hyper glauques et que t'es instit' de CE1, on peut comprendre que t'ais pas très envie de prendre le risque que les parents (qui sont déjà assez relous comme ça) viennent t'emmerder). Ça peut aussi dépendre de ta relation avec ton identité réelle (un prénom que tu n'aimes pas, ou comme moi un nom de famille que tu n'aimes pas (ce qui fait que j'ai décomposé mon prénom pour en faire une "identité complète"). Ça peut être pour protéger les autres (Daniel Pennac a choisi le diminutif de son nom de famille pour ne pas emmerder son père (et a appris plus tard que tous ses amis l'appelaient déjà Pennac xD)).

En fait, ça dépend si tu ressens le besoin de te protéger ou pas, de faire le scission public/privé ou de rendre claire ton identité sur internet. Par exemple, si tout se passe bien dans ma vie, je serais préparateur mental et journaliste en radio associative. Ça ferait déjà deux choses hyper différentes pour ne pas rajouter l'écriture par-dessus (si jamais un jour je suis publiée, on croise les doigts). Mais c'est aussi, comme je le disais, parce que je n'ai pas investi mon identité dans mon nom de famille. D'ailleurs pendant longtemps j'ai signé mes mails avec mon seul prénom... je pense que j'ai dû faire un article là-dessus sur mon blog, bref. Tout ça pour dire que c'est hyper personnel comme question et que la décision peut dépendre de plein de choses à la fois.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 

 Pseudonyme ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-