PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Bilan déconfinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Pie Rat
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1048
   Âge  :  31
   Localisation  :  Mont Chauve
   Pensée du jour  :  42
   Date d'inscription  :  19/03/2020
    
                         
Pie Rat  /  Effleure du mal


Hey there !

C'était bien le 11 mai le top départ du déconfinnement non ?

Du coup je vous propose un bilan, un mois plus tard, où en êtes vous de tout ça ?


Moi j'ai l’impression d'avoir fait un syndrome de Stockholm.
En fait j'ai tellement travaillé sur moi pour essayer de supporter l'enfermement qu'une fois sorti du carcan et des attestations, je me suis sentis comme un prisonnier juste après sa libération. Perdu. Et j'ai vite commencé à angoisser et à pas savoir où mettre la tête.

C'est bizarre car finalement cette période a été à la fois longue et est passé rapidement. Et maintenant, il y a un besoin de reconstruction qui est présent, mais une voix dans ma tête me dit "c'était que deux mois, c'est pas la mort !".
https://antoinedazy.fr
 
Séléné.C
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  13338
   Âge  :  46
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Jusque fin mai, j'ai eu l'impression bizarre d'être encore au mois de mars...
... et la météo actuelle ne me donne pas l'impression d'être au moins de juin, mais irait assez bien avec le mois d'avril
http://scriptorium2.canalblog.com
 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1360
   Âge  :  36
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Dans la tête de Doug Marlow
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Tentatrice chauve


Moi aussi j'ai l'impression que tout le confinement n'a duré que 2 semaines... c'est effrayant.
J'ai retenu du positif de tout ça quand même.
Déjà, que le télétravail a pu être instauré hyper facilement dans ma boîte, alors qu'elle rechignait à fond avant. Elle a tellement changé d'avis que je suis toujours assigné à résidence aujourd'hui et à partir de la semaine prochaine, je ne retournerai au bureau que le jeudi Laughing
Autre point, l'impression d'être seul au monde parfois quand je me baladais en forêt. Enfin, seul avec des renards, des buses et autres oiseaux qu'on ne voit jamais en temps normal. Sans parler des insectes deux fois plus nombreux que d'habitude. Pas de bruit d'avion, de tracteur, de voiture... juste des animaux qui kiffent d'être un peu tranquilles.

Le négatif : être coincé autour de chez soi, bien sûr, mais comme je suis un ours je peux me passer de contact social pendant un bon moment. Et puis j'habite avec ma copine dans une maison, ça change tout par rapport à être seul dans un mini appart (seul ou avec 3 enfants, au choix).
Plus étrange, une fois déconfinés, j'ai refait la même balade en forêt plusieurs fois. Plus d'animaux bien sûr... remplacés par des motos, des quads et des hordes de promeneurs. Ça m'a rendu triste à fond.
Les chasseurs qui ont le droit de reprendre du service pendant une époque où c'est interdit d'habitude (et pour de très bonnes raisons), ça me dépasse.
Les gens qui se ruent dans les magasins, dans leur voiture (ou sur leurs quads) pour assouvir des pulsions de consommation dont ils ont été privés pendant deux mois...
Ceux qui parlent du "monde d'après" alors qu'au final, celle pandémie n'aura rien changé à notre comportement global. On produira, consommera, polluera, gaspillera toujours comme avant. Voire même plus. Certaines entreprises ont même demandé la levée des limites aux rejets de gaz à effet de serre pour "rattraper les pertes dues confinement".

Bon, au final je regrette presque le confinement. Je ne m'en étais pas rendu compte à ce point avant d'écrire ce post, tiens. Et encore, je garde pour moi mes réflexions les plus moches :mrgreen:
 
Moïra
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2769
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/10/2016
    
                         
Moïra  /  qui murmure à l'oreille des planctons


[quote="Séléné.C"]Jusque fin mai, j'ai eu l'impression bizarre d'être encore au mois de mars...[quote]

haha pareil ! ça m'arrivait de sortir habillée chaudement et de me dire "ah non mais il fait super chaud en fait"

sinon, j'ai au contraire l'impression que ça a duré une éternité... et d'ailleurs ça dure encore : pas de bibliothèques ouvertes, accès limités partout, etc.
 
A.R Delessart
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  46
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Voir les choses sous un autre angle
   Date d'inscription  :  28/04/2020
    
                         
A.R Delessart  /  Petit chose


Pour ma part c'est surtout du positif !
J'ai bien avancé dans mon projet et je vais me lancé dans la publication de mon roman d'ici deux mois je pense. Plus motivé que jamais je continu d'écrire et de peaufiné.

Sinon quand je regarde la date et que je me dit une demi-année est déjà passée la je fais "Ah ouais 2020 va pas durer longtemps" XD
 
MsTellington
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  482
   Âge  :  29
   Localisation  :  Région parisienne
   Date d'inscription  :  16/04/2020
    
                         
MsTellington  /  Pour qui sonne Lestat


Pas trop de changement pour moi vu que je reste chez mes parents dans le Sud. Si, j'ai quand même pu aller passer un week-end chez une amie et ça c'était très très chouette, donc rien que pour ça le déconfinement vaut le coup.

L'autre truc qui a changé c'est que j'ai commencé à passer mon permis et ça même si c'est utile c'est plutôt chiant.
http://femmesastronautes.fr/
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4760
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


J’ai repris ma vie à cent à l’heure, de mon côté.

Dès le premier week-end post-déconfinement, j’avais une amie chez moi pour aller prendre des photos en robe avec la jument. Les jours précédents, je suis donc allée m’occuper de la bête pour être sûre qu’elle serait coopérative (ce n’était pas l’idée du siècle de la monter sans casque et en robe pseudo-médiévale alors qu’elle n’était pas sortie de son pré depuis deux mois...). J’ai retrouvé ma monture telle que je l’avais laissée, son poil d’hiver en moins, et tout s’est bien passé.
Par la suite, j’ai dû lui donner une cure pendant quinze jours, et quitte à me taper la route, j’en profitais pour la bichonner et la sortir. J’étais donc tous les jours au pré et j’ai recommencé à monter régulièrement. Ajoutez à ça un boulot à plein temps (ma boîte n’a pas arrêté de tourner pendant le confinement, au contraire) et un échange de textes, ça me faisait des journées bien complètes...
Pendant le mois écoulé, j’ai trouvé un nouveau groupe de balade à cheval, j’ai pris presque deux cours d’équitation par semaine et j’ai été en vadrouille tous les week-ends pour (re)voir mes proches : j’étais loin d’être aussi active avant la crise.

J’étais seule en studio pendant le confinement. Je pense que je l’aurais bien vécu si j’avais pu sortir voir ma jument mais je ne pouvais pas... Elle me manquait atrocement et j’avais l’impression de ne faire que bosser, manger, dormir. La nuit, ça m'est arrivé de rêver que je sautais par la fenêtre.
J’avoue qu’à l’heure actuelle, non, ça ne m’enchante pas de voir à nouveau les rues de ma ville (très touristique) blindées de monde, j’étais bien contente d’être débarrassée de cet inconvénient en avril :mrgreen: Ce point mis à part, ç’a été un vrai soulagement quand le déconfinement a été annoncé.


Bilan déconfinement  Cde9810Bilan déconfinement  Ftbout10Bilan déconfinement  Insta11Bilan déconfinement  1539428768-d-p-boutonBilan déconfinement  1537610532-btcommJe lis : Augustine et Matoskah

Participez au concours d'extraits 98 jusqu'au 20 mai !
 
Emma Sages
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1235
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/02/2018
    
                         
Emma Sages  /  Tentatrice chauve


Et ben moi, je culpabilise un peu de le ressentir et de le dire, mais... J'ai apprécié le confinement.
Cette impression de revenir à soi même, de calmer le jeu, de s'écouter, d'avancer à un rythme plus sain, de voir plus sa famille que ses collègues de boulot, de profiter de ses proches, du temps qui passe, d'arrêter de courir. Et de réfléchir. Et d'écrire. Bref, pour moi, c'était un moment à part, une coupure, une respiration.
Et, en même temps, je culpabilise de voir les choses comme ça quand on sait que certains crevaient à côté et que d'autres se tuaient à la tâche pour les sauver...
Du coup, un sentiment en demi teinte.
Et j'avoue avoir du mal à quitter ça et à me deconfiner.
D'autant que j'ai des tendances naturelles à l'hypocondrie, ce qui n'arrange rien ^^
https://www.blablasaurhum.com
 
nicolasdejia
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  21/04/2020
    
                         
nicolasdejia  /  Magicien d'Oz


le confinement m'a vraiment fait réfléchir sur plein de choses..
on remet tout en perspective ..
j'ai ralenti le rythme .. bien que le confinement soit passé très vite en fait .. l’écriture de mon premier roman a accéléré ma perception du temps !! les jours étaient presque des heures haha
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  748
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Blanchisseur de campagnes


@Emma Sage@ je ne pense pas qu'il faille culpabiliser d'avoir profité du confinement pour respirer... Même si je te comprends ! Étant en plus dans le milieu médical, j'étais très gênée de me reposer quand mes collegues se tuaient à la tâche. J'ai fini par comprendre que chacun sa place et qu'il y a un temps pour tout. Je suis donc sacrement contente d'avoir profiter de ce break pour respirer, écrire, étudier sans stress, prendre soin de ma santé, réfléchir... Grandir quoi ! Et repartir plus armée et reposée pour affronter la suite (et qui sait, un jour être à mon tour en première ligne, même si je nous souhaite surtout d'être vite débarrassés de ce virus et de tous ses compères !)

Quant au deconfinement, il a ses côtés agréables et plus difficiles. Le rythme de boulot et le stress sont de retour, mais bon pouvoir aller chercher son pain sans autorisation, c'est quand même vachement bien !
 
PlumeSombre
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1214
   Âge  :  43
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  As I die, I hope I will be gazing inwardly at that glorious patch of sun, gleaming on an old oak floor, a window of light opening into the deep reality of life eternal...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Tentatrice chauve


Perso, le confinement me restera longtemps comme un bon souvenir. Bon, faut dire qu'en Suisse il était un peu moins raide qu'en France (rapport au droit de sortir).

J'ai apprécié de travailler depuis la maison, même si au début c'était un peu le binz pour la mise en place et que le boulot à été multiplié par 5 au moins car je travaille dans le soutien aux entreprises touchées par la crise.
Je suis bien chez moi. Je suis bien avec mon mari. On pourrait rester ainsi 24h/24h 7j/7j. Cela ne nous pose pas de problème. Je vis dans un endroit magnifique dans une maison qui me convient.

J'ai eu vraiment du mal à retourner au travail et en ville. Rien que le bruit. On s'habitue au silence et au calme. Depuis mon retour sur place (juste 3 jours au lieu de 4. Je conserve un jour de télétravail Smile ) j'ai mal aux yeux et au crâne tous les soirs. En journée, mon mari me manque.

Seule chose qui me manquait un peu (et me manque toujours, d'ailleurs): toucher d'autres personnes. Donner la main, faire la bise, prendre dans les bras. Je ne suis pas super sociable de manière générale et ne vois pas grand monde même hors confinement, mais quand tu rencontres des personnes que tu aimes ou apprécies sans pouvoir les toucher... c'est pas top Sad

Pour finir, nous avons profité du confinement pour faire avancer des plans de changement de vie. C'était déjà prévu, cela se concrétise. Wink

 
Paulemile
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1360
   Âge  :  36
   Localisation  :  Esbly (77)
   Pensée du jour  :  Dans la tête de Doug Marlow
   Date d'inscription  :  09/11/2018
    
                         
Paulemile  /  Tentatrice chauve


Ah oui le bruit...
Ca m'a dérangé aussi au début, j'ai eu besoin de me réhabituer à entendre les voitures, les motos et les avions sans me sentir agressé. Surtout que dans certains coins, les automobilistes se sont mis à conduire encore plus comme des dingues et ne se sont pas calmés pour autant après le déconfinement.
 
Emma Sages
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1235
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  13/02/2018
    
                         
Emma Sages  /  Tentatrice chauve


Yaëlle, oui, tu as raison, chacun sa place. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de trouver déplacé d'apprécier une situation qui était signe d'horreur juste à côté de moi...
Mais, comme Plume sombre, je suis bien chez moi, avec ma famille, dans ma maison. C'est là que je me sens le mieux Smile

Et bien d'accord pour le bruit. Qu'est ce que c'était calme et agréable sans toutes ces voitures !
https://www.blablasaurhum.com
 

 Bilan déconfinement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-