PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Machine à café avec broyeur KRUPS ...
Voir le deal
357.99 €

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Personnage]Les dialogues nombreux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Bonjour à vous, c'est encore moi !

Oui quand on écrit un premier roman, on se retrouve toujours avec un tas de question à chaque étape.
Jusque là je n'ai eu à gérer que deux, voir trois personnages en même temps dans un dialogue.
Pour la fin de l'histoire, tout ce beau monde se rassemble chez les rebelles afin de préparer le plan pour attaquer le supposé gros méchant.
Ce qui fait donc 7 personnages.
Ils ont tous leurs caractéristiques propres, mais je ne sais pas comment aborder ce dialogue. J'ai l'impression que la quantité d'incise nécessaire va être bien trop lourde, mais mes personnages n'ont pas un parlé à ce point différent.

Voilà mes énergumènes :
Elie est la meneuse du groupe, nouvellement nommée elle est un peu stressée mais décidée.
Edward est laconique, c'est l'expert en magie.
Zane est un intellectuel rebelle dont les textes ont été censurés, assez vindicatif.
Hollie est aussi intelligente, mais très mal à l'aise face à Elie (elle ne croise pas son regard)
Le Fou est un être dérangé, il ne dit rien de censé mais est le plus puissant d'entre eux et le plus imprévisible.
Joshua est un ours blagueur (même si là il est plutôt ronchon/inquiet car son fils se trouve dans la forteresse), plutôt de force brute.
Kimberley est le bras droit d'Elie, experte en sort défensif, mais très peu vue jusque là dans le récit.

Je me suis placée du point de vue de la meneuse (Elie, la Méritante). Voilà un exemple :

- Nous serons le dernier groupe à entrer, expliqua la Méritante en désignant le point d’accès.
- Ce n’est pas une porte… grogna Joshua.
- Par les égouts ? s’interrogea Zane.
- Ingénieux… souffla Hollie.

Avez-vous des conseils à me donner ? J'ai l'idée d'une facilité scénaristique d'Elie qui s'énerve en leur disant de tous se taire et d'écouter, mais le problème reviendra au moment où le groupe entrera dans la forteresse pour combattre.
Bref je suis, une fois de plus, larguée ^^
https://paigeeligia.com/
 
TITAN
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  539
   Âge  :  123
   Localisation  :  Dans une grotte au sommet de l'Everest
   Pensée du jour  :  L'écriture est la peinture de la voix
   Date d'inscription  :  26/12/2015
    
                         
TITAN  /  Gloire de son pair


Tu peux insérer de temps en temps des petites descriptions du genre :

- Demain, va avoir lieu une mission bien périlleuse... commença X d'une voix mystérieuse. Je proclame le début de la mission Anniversaire Surprise !
X se tourna vers Z et lui pointa son doigt.
- Toi, tu vas t'occuper des ballons.
- Pourquoi moi ?
Z secoua la tête, il ne voulait pas s'occuper des ballons en baudruche mais du gâteau. Il proposa à son frère, W, de s'en occuper.
- Oh non, hors de question, moi je préfère gérer les cadeaux.
- S'il te plait W, tu sais bien que j'ai pas de souffle pour gonfler les ballons.
- Eh ben, frangin, fallait faire plus de sport.
- Oh, stop vous deux !

Voilà un exemple fait à la va-vite, tu peux voir qu'il n'y a pas beaucoup d'incises, tu peux insérer des petites descriptions de temps en temps. Mais aussi permettre au lecteur de repérer qui parle à travers leurs paroles. Ici dans l'exemple, Z et W sont frères, donc ils peuvent s'appeler "frangin", pas besoin de mettre à chaque fois "dit W" ou "répondit Z"...
 
TomasChe
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  31
   Localisation  :  Rennes
   Date d'inscription  :  09/06/2020
    
                         
TomasChe  /  Début de partie


L'exemple de titan est parfait je trouve, cela te permet d'avoir une narration qui amorce les dialogues et qui permet notamment au lecteur de comprendre qui parle.
https://thomascherel.com
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Merci pour vos réponses.

Oui je mets effectivement des descriptions, même s'il n'y a que deux personnages Smile
J'avoue par contre que je ne vois toujours pas comment m'y prendre.
Je vais garder ma version insipide en attendant que ma tête veuille bien comprendre xD
https://paigeeligia.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Petit chose


Mélanger le style direct avec du style indirect libre est une bonne technique pour montrer l'atmosphère, en particulier si c'est le bazar et que tout le monde veut parler en même temps. Du coup on ne sait plus vraiment vers qui se tourner, à qui porter attention. Puis le retour du style direct va marquer une rupture
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Salut!

Je déteste les incises, je trouve ça vraiment pénible à la lecture, donc je m'arrange simplement pour que ça soit clair, notamment grâce
* au contenu (genre "j'ai peur pour mon entretien de lundi" ne devrait jamais avoir d'incise,a priori, on voit de quel personnage on parle)
* aux interpellations ("Tristan, éteins la télé!", "D'accord, maman", tu as deviné qui parlait sans même savoir qui sont ces gens)
* aux indices donnés dans la narration (Amandine lui jeta un regard étrange : "tu ferais mieux d'oublier ça" => pas besoin de dit-elle, puisque c'est sûr elle que tu as braqué "la caméra", le lecteur pensera forcément à elle en premier. Par ailleurs, tu peux toujours dans ces cas utilisés les deux points, qui marquent que c'est forcément elle qui parle au niveau grammatical; autre exemple : Il lui attrapa le bras "Lâche mon bras, tu me fais mal!" => pas besoin d'incise, il n'y a qu'une seule personne dont on vit de prendre le bras).

Ce que j'ai déjà fait, c'est retirer par la suite toutes les incises qui ne sont pas indispensables à la bonne compréhension du texte.
 
Alina L.
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  351
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  15/04/2018
    
                         
Alina L.  /  Tapage au bout de la nuit


On peut aussi déduire après coup qui parle.

Citation :
-Nous sommes tous réunis en ce jour de mariage pour...
-Pas si vite!
-Hein?
-J'ai dit pas si vite! Avant de continuer la cérémonie nous allons régler le problème du balourd qui a couché avec ma femme!
Toute l'assistance tourna les yeux vers Mr.Z qui fusillait du regard Mr.T

Parfois, on a pas besoin de savoir qui parle avec précision. Si tes rebelles font une mission et qu'on lit le dialogue suivant:

Citation :
-Passe moi le tournevis!
-D'accord chef!
-Gardez l'oeil ouvert les gars, les CRS zombifiés font des rondes.
-AZCAB! On les aura les vaches!

On a pas besoin de savoir en détail qui est qui.
 
nuit2chine
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  100HO7+LHO+L100
   Date d'inscription  :  09/03/2019
    
                         
nuit2chine  /  Tentatrice chauve


Bonjour

Alina L. a écrit:
On peut aussi déduire après coup qui parle.

Oui et non. Dans le premier exemple que tu as donné, certes le dialogue est assez court. Mais s'il s'étale sur toute une page et qu'il faille deviner à la fin qui parle, le lecteur se lassera vite de ne pas savoir, sauf si comme tu l'explique dans ton second exemple, il n'est pas nécessaire de savoir qui dit quoi car dans le fond, on s'en fiche.

De manière générale, il est apprécié de rappeler qui prend la parole toutes les trois répliques.

Bonne journée.
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Merci à vous.
Pour moi le style indirect est pratique quand tu n'as pas de grosses informations à donner, par exemple "Ned lui expliqua ce qu'il s'était passé", je vois mal comment l'utiliser pour donner de l'information sans alourdir.

C'est une bonne idée d'enlever les incises en trop après coup. Plus je vous lis, plus je pense écrire une version "bateau" et l'améliorer ensuite pour ôter les lourdeurs.

Toutes les trois répliques ? Là ça devient compliqué avec plus 3 personnages ^^ Tu es obligé de le faire en fait tout le temps. Je vais utiliser les astuces de Fleur de Lys pour mentionner différemment.
https://paigeeligia.com/
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  801
   Âge  :  27
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Double assassiné dans la rue Morgue


On a parfois tendance à imaginer la scène mentalement et vouloir la reproduire telle qu'elle, comme une scène de film. Je pense qu'il faut faire son deuil de transposer en textes ce qu'on a dans la tête. L'écriture a ses propres codes et de nombreuses possibilités, mais on la déforce si on cherche à imiter quelque chose de cinématographique, où cela ne pose aucun problème d'avoir huit personnages dans la même scène qui parlent ensemble.
Du coup, il faut peut-être aussi réfléchir à la construction de ta scène. Pas forcément pour retirer des personnages, mais parfois, c'est plus intéressant d'avoir un échange de répliques entre deux personnages, puis que la parole tourne à d'autres personnages, qu'un échange à 4. Par exemple :
"-Accélère! cria Thomas
-Qu'est-ce que tu crois que je fais?
-On n'ira jamais assez vite de cette façon.
-Parce que tu vois une autre solution?
-Peut-être qu'on peut les semer par le sentier, intervient Anna".
Tu gardes un échange durant quatre répliques, ce qui est plus malin que de faire comme suit :
"-Accélère! cria Thomas (normalement, il n'y a qu'une seule personne qui conduit, pas besoin de dire à qui il parle)
-Qu'est-ce que tu crois que je fais?
-On n'ira jamais assez vite de cette façon, se plaignit Anna.
-Parce que tu vois une autre solution?
-Peut-être qu'on peut les semer par le sentir, proposa-t-elle".

Bon, comme toujours ce sont des exemples fabriqués sur le tas, mais tu vois l'idée générale!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  21
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Petit chose


Effectivement le style indirect est très lourd (même si dans l'exemple que tu prends de Ned, c'est du discours narrativisé. On ne sait pas précisément les paroles que Ned dit, on les devine avec ce que l'on sait déjà de l'histoire). Personnellement, je parlais du style indirect libre qui permet de reprendre la façon de parler des personnages. Ça donne une certaine distance par rapport à la scène, comme si on était spectateur. C'est pour ça que c'est pratique pour les scènes où tout le monde se met sur la figure, on prend de la distance et on se retrouve moins noyé dans un flot de paroles décousues

Un exemple sorti que mon esprit fatigué, ça vaut ce que ça vaut mais c'est juste pour donner une idée :
"Julius n'avait rien d'intelligent à dire mais il voulut tout de même clamer qu'on en avait rien à foutre de leurs problèmes et que si ça leur plaisait pas, et bah ils avaient qu'à se barrer.
Mais Marcus frappa la table de son poing :
-- Hors de question qu'on s'en aille sans la carte !"

Là c'est un mix d'indirect libre, de discours direct et de réplique sans incise
C'est vrai que tu peux toujours revenir dessus à la réécriture, tant que tu sais quelles informations mettre. Pas obligé que ce soit parfait dès le début ^.^ Perso, je trouve qu'écrire des dialogues c'est un exercice très amusant, bien que complexe lorsqu'il y a trop de personnages. En tout cas il vaut mieux éviter de tous les faire intervenir à la suite en discours direct sinon t'auras pas le choix de mettre des incises/phrases de narration lourdes
 
Alina L.
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  351
   Âge  :  31
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  15/04/2018
    
                         
Alina L.  /  Tapage au bout de la nuit


Je suis d'accord. Le DIL c'est le sang.
 
MsTellington
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  595
   Âge  :  30
   Localisation  :  Région parisienne
   Date d'inscription  :  15/04/2020
    
                         
MsTellington  /  Gloire de son pair


J'apprécie beaucoup vos exemples, surtout celui des CRS zombies Laughing

Sinon pour apporter quelque chose : moi j'aime bien savoir qui parle tout le temps et que ce soit dit clairement et ne pas avoir à le deviner. Mais effectivement les incises ça peut devenir lourd, alors j'utilise surtout des descriptions comme l'a expliqué Titan.
http://www.mstellington.fr/
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2170
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Crime et boniment


Je fais pareil, j'ai tendance à utiliser les descriptions pour m'alléger un peu (surtout que j'ai tendance à mettre beaucoup trop d'incises encore...). Je trouve que c'est le meilleur compromis pour savoir qui parle sans avoir à mettre des incises partout.
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Merci pour vos éclaircissements. Je vais tenter d'améliorer tout ça ^^
C'est un exercice difficile le dialogue.
Enfin je devrai dire, c'est un exercice difficile d'écrire !
https://paigeeligia.com/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Personnage]Les dialogues nombreux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-