PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Perte de confiance en son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Tom78995765Z
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  05/06/2020
    
                         
Tom78995765Z  /  Petit chose


Moi aussi avant c'était comme toi, j'écrivais tout les jours et il y avait des fois où je pouvais vraiment écrire beaucoup en peu de temps. Et j'écrivais parce que je voulais finir, parce que mon histoire me passionnait et m'inspirait chaque jours un peu plus et que j'avais l'espoir d'être publié. Mais écrire m'apportais vraiment du plaisir, un moment de pur plaisir où je laissais libre cour à mes envies. Mais là, depuis les deux jours de remise en question c'est plus pareil. Je ne ressens que des doutes vis-à-vis de mon écriture, ça ne m'attires plus comme avant. Mais je persiste chaque jours, mais rien y fait. Comme je l'ai dit je n'ai plus l'étincelle quand j'écris, maintenant tout ça me semble vain, nul. Mais le problème c'est que je veux retrouver cette étincelle, je veux retrouver le plaisir d'écrire car c'est vraiment jouissif, mais je n'y arrive pas, pourtant j'essaye, je me force à écrire, à persister même si je n'aime pas ( ce qui est très frustrant ) mais rien n'y fait et je désespère
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Alors arrête de te forcer, tout simplement.

À côté de mon roman, j'ai commencé beaucoup de projets sans importance (je dois en avoir 5), tous à des états d'avancement plus ou moins importants (le plus gros a 132 pages au compteur, le plus petit, seulement 3), je les arrête et les reprends en fonction de mes envies, et de mes besoins. Je suis parfois un peu frustrée parce que j'ai envie de les avancer et que je ne trouve pas "le truc".

Je pense que se forcer quand on y arrive pas est la meilleure chose à faire pour se dégoûter à tout jamais de faire quelque chose (quelle que soit la discipline). Persévérer ne veut pas dire se faire du mal, persévérer c'est un état d'esprit, ce n'est pas se jeter dans quelque chose qui ne nous fait plus plaisir.

Prends du recul sur ton projet. Peut-être que tu as donné un tour au scénario qui ne te plaît pas ? Ou peut-être que tu l'as commencé comme exutoire à quelque chose et que maintenant que ce que tu avais à dire est sorti, tu es "sec". Peut-être simplement que tu commences à te rendre compte qu'écrire n'est pas si facile, ou des défauts dans ton écriture et que c'est la chose qui se décourage (dans ce cas, arrête de te relire) ?

J'ai repris l'écriture cette année. Avant, ça faisait un an que je n'avais pas écrit une ligne, pas une seule, si dans mes projets à la con, ni dans un projet sérieux. Ça m'a permis de faire une grosse introspection dans mon rapport à l'écriture, et de faire évoluer pas mal de choses. Tout ça pour dire que, comme ça a été dit par mes petits camarades, des fois, ça va, ça vient, il y a des passages à vide et c'est normal. Mais plus tu t’inquiéteras, plus tu stresseras, plus tu te forceras, plus tu chercheras, et plus tu t'éloigneras de ce que tu cherches. Lâche-prise (je sais, facile à dire...), laisse couler. Écoutes-toi. Tu n'arrives à rien ? Arrêtes-toi.

Je pense que tu te tracasses beaucoup pour rien.
Ça ne fait que deux jours, même si ça peut faire peur, c'est un peu tôt pour dire que tu as perdu pour toujours le goût de l'écriture, tu ne penses pas ? Wink
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Red-Scarf
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2495
   Âge  :  24
   Localisation  :  Bureau
   Pensée du jour  :  Pétit coucou
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Red-Scarf  /  Guacamole de radis rouges


Tom, il faut vraiment que tu te présentes à l'Accueil. C'est une étape que tu ne peux pas sauter. C'est Ici et t'as même un petit guide pour t'aider !

Dépêche-toi, sinon je vérouille le topic. Tic toc. Hop hop !
En ligne
 
Tom78995765Z
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  05/06/2020
    
                         
Tom78995765Z  /  Petit chose


Bonsoir RED-SCARF, je ne comprends pas ce que tu veux que je fasse
 
Tom78995765Z
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  05/06/2020
    
                         
Tom78995765Z  /  Petit chose


Voilà je penses que ça devrais être bon pour ce qui est de la présentation couteau sous la gorge
 
Tom78995765Z
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  05/06/2020
    
                         
Tom78995765Z  /  Petit chose


Merci encore aux âmes charitables qui s’intéresse aux soucis et aux doutes des écrivaillons stresser de la vie et pas vraiment sur d'eux dans mon genre.
J'aurais une dernière question qui pour moi nécessite des avis extérieurs
Comme vous le savez peut-être je me suis forcé à écrire cet aprem, c'est bien j'ai écris environ deux pages en une heure et demi environ mais à mon grand désarroi ce n'est plus comme avant, je doutes vraiment de moi, c'est stupide et maladif j'en conviens mais c'est plus fort que moi.
Que pensez vous que je dois-je faire entre :
- me forcer à écrire chaque jour pour espérer retrouver le goût de l'écriture et ma confiance en mes écrits ( sachant que je n'est pas perdu l'envie d'écrire, au contraire je veux toujours écrire mais mes doutes me bloque et aucune phrase ne sort de ma tête et etc ceux qui suive ce topic savent à peu près mes problèmes )
- ou je passe un autre chapitre de mon mini roman en espérant que ce soit peut être la scène que j'essayais d'écrire qui me convenais pas ( ce qui m’étonnerais mais l'espoir fait vivre )
- ou bien faire une pause de quelque jours voir plus pour m'airer et ne plus penser à mon roman ( même si c impossible ) en sachant bien que je n'ai pas perdu la volonté ni même l'envie d'écrire, mais à causes des doutes sur mon style et mon histoire plus rien ne sort et écrire ne me fais plus le même bien qu'avant mais JE VEUX ECRIRE.
Merci
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Effectivement, peut-être qu'écrire une autre partie de ton histoire pourra t'aider. J'ai connu de jeunes écrivains qui écrivaient dans le désordre, selon les parties qui les inspiraient le plus et leur donnaient le plus envie, puis qui reliaient savamment tout ça. C'est peut-être la stratégie qui sera bonne pour toi ! De temps en temps, quand je bloque sur une scène en particulier, j'imagine l'histoire plus loin, juste la scène d'après, et du coup je me retrouve à écrire la scène qui bloquait sans trop de problèmes.

Mais, vraiment, détends-toi et arrête de te prendre la tête !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 
Yaëlle M.
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  692
   Âge  :  23
   Date d'inscription  :  16/06/2019
    
                         
Yaëlle M.  /  Hé ! Makarénine


Hello !

Je pense comme les autres que tu réfléchis un peu trop ! A mon avis, tu devrais te détendre avec cette dead line de prépa. Certes, la prépa c'est super prenant MAIS si tu aimes vraiment écrire tu trouveras tjs le temps d'avancer tes projets. Peut être seulement à raison de 10 min par jour, mais quand même. Donc relativise: préparer un concours ne veut pas forcément dire arrêter d'écrire (je sais de quoi je parle Wink ).

Concernant ton blocage actuel, je pense que sauter une ou deux scènes, ou prendre quelques jours de recul peut te faire du bien. Se forcer à une certaines régularité est important mais se forcer systématiquement alors qu'on n'y prend aucun plaisir me semble plus nuisible qu'autre chose.

Enfin si ton problème est de savoir si ton début est ''bon'', histoire de te rassurer un peu sur ton style etc, le mieux reste de le soumettre à des regards extérieurs, plus objectifs et bienveillants (par exemple dans la section roman). Peut être que retravailler un peu le début avec des conseils pourra faire renaître la petite étincelle, qui sait ? Smile

Bon courage en tous cas !
 
CorentinL
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  164
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  10/05/2020
    
                         
CorentinL  /  Tycho l'homoncule


De mon expérience personnelle, l'un des derniers blocages que j'ai vécu venait du fait que j'essayais d'écrire un chapitre sans intérêt. Pour les personnages, pour l'intrigue. C'était une scène que j'avais imaginée dans mon premier synopsis, mais une fois rendu à l'étape de rédaction, rien ne m'inspirait. J'ai fini par la planter, me reposer les bonnes questions. Que veulent les personnages ? Quels sont les moments charnières qui méritent d'être développés ? Et cette scène est partie à la poubelle.
Pour illustrer mon propos, imagine que tu aies tes personnages qui doivent faire trois mois de voyage long et sans encombre entre deux villes. J'avais prévu de le raconter pour dire combien c'est ennuyeux. Et bien surprise, ça l'est, même pour l'auteur... Mieux vaut prévoir un paragraphe bien léché en début du chapitre d'arrivée dans la deuxième ville, qui dit à quel point ils sont harassés de leur voyage.
 
fleur-de-lyss
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  779
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  11/07/2013
    
                         
fleur-de-lyss  /  Blanchisseur de campagnes


Deux jours de doute et de stress, ce n'est tout de même pas grand-chose...

Moi j'arrêterais quelques jours/semaines. Quand je n'arrive pas à écrire, soit je fais un plan de l'histoire, soit je corrige mon texte, soit je corrige les textes des autres (sections ROMANS du forum). Cette dernière option me paraît intéressante pour toi parce que j'ai l'impression que tu es totalement obnubilé par ton écriture. L'échange est souvent ce qu'il y a de plus stimulant. Poster un extrait pourrait peut-être te permettre de voir ce qui ne va pas dans ton texte (et il vaut mieux le voir maintenant, puisque tu n'avances quand même plus) qu'après avoir écrit le roman complet.
Parce que tu doutes de la qualité de ton texte et c'est compréhensible. Mais malheureusement, comme cela a été dit, c'est probablement pas terrible. Cela dit, un texte, ça se corrige. Un premier jet n'est pas binaire: tout n'est pas à jeter, mais il y a des corrections, et elles prendront du temps. Peut-être que tu as besoin de prendre conscience de cela pour avancer.

Si tu aimes les plannings et objectifs, pourquoi ne pas te laisser tout le mois de juin pour corriger, préparer et échanger avec la communauté, et tenter le Nanowrimo de juillet (tu peux aller te renseigner, toutes les infos sont sur internet). A 18 ans, j'ai fini un roman durant ce Nano, alors que je n'avais écrit qu'un quart.
 
Siegfried
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  332
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  16/04/2020
    
                         
Siegfried  /  Tapage au bout de la nuit


Pline l'Ancien a écrit:
Nulla die sine linea

Zola en a fait sa devise.
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3064
   Âge  :  32
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


C'est peut-être aussi que ce roman, ce n'est pas celui que tu dois écrire maintenant, parce que c'est pour ça que tu n'avances plus, que tu souffres et peines, que tu te tortures.

Même si tu en as envie, tu n'es peut-être pas dans les dispositions pour l'écrire maintenant.

Ca ne veut pas dire que tu dois arrêter l'écriture, tu peux forger ta plume avec des nouvelles, des poèmes, un tout autre projet...
 
shiki-yuki
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  31
   Âge  :  19
   Date d'inscription  :  26/12/2017
    
                         
shiki-yuki  /  Petit chose


J'avais eu exactement ce problème-là il y a quelques semaines, l'envie d'écrire sans vraiment pouvoir se motiver en se disant que ce qu'on écrit est inutile, mauvais etc. Mon problème avait été un manque de concentration, je n'arrivais pas à me mettre réellement dans l'état d'esprit des personnages et de l'univers. Je te conseillerais de te distraire en écoutant de la musique, en dessinant un peu ou simplement en réfléchissant à l'histoire et à des scènes que tu as vraiment envie d'écrire. Se replonger mentalement dans l'univers et ressentir ce qui t'a donné envie d'écrire cette histoire. Parce que si tu as eu envie de l'écrire, c'est qu'elle a eu un potentiel, qu'elle a su t'intéresser et qu'elle a retenu ton attention parmi tant d'autres idées. J'avais décidé ça un matin, de ne pas écrire mais simplement faire vivre les personnages dans ma tête, et le soir même je n'arrivais plus à m'arrêter d'écrire.
C'est sûr que c'est agaçant ce genre de moments que tu vis mais ça arrive à tout le monde et ça arrivera surement encore. Ça ne veut pas forcément dire que tu dois abandonner l'histoire que tu écris. Essaie de trouver ton blocage : si c'est seulement ton état d'esprit actuel ou bien l'intrigue qui a des failles/un personnage mal construit/une scène inutile. Potentiellement passer à un passage qui t'intéresserait davantage aussi
 
Tom78995765Z
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  18
   Date d'inscription  :  05/06/2020
    
                         
Tom78995765Z  /  Petit chose


Bonjour à tous, j'ai pris la décision de faire une pose de quelque jours ( deux en l’occurrence car j'ai eu une inspiration fulgurante le troisième jour et je n'ai pas pu m'empêcher d'écrire ), mais le problème c'est que j'ai beau écrire durant des heures ( environ deux heures ce mercredi ) je n'arrive pas à me mettre vraiment dedans, à me plonger dans mon texte. J'écris un peu machinalement, même si ce que j'écris me plait, je n'éprouve pas vraiment de plaisir à l'écrire, pourtant c'est vraiment bien je suis content de ce que j'ai pu écrire hier mais ça ne me procure pas vraiment de sentiments à part la frustration de ne pas éprouver le plaisir que je pouvais ressentir auparavant.J'ai décidé aujourd'hui de consacrer genre une heure et demi à mon texte mais je n'y suis pas arriver, je ne ressens plus l'attrait de l'écriture et même si ce que j'écris est pas mal du tout et même vraiment bien, ça n'est plus comme avant, même quand je penses à mes personnages, à la suite du récit ça me donne envie mais pas de plaisir, je ne sais vraiment pas comment expliquer cela. J'ai de l'inspiration et des idées, je doutes encore un peu mais c'est moindre maintenant, mais écrire ne m'apportes plus les mêmes sensations qu'avant et ça me frustre vraiment. C'est comme si je ne ressentait plus rien quand j'écris, et c'est dur à expliquer avec des mots je penses même que là je ne dois pas très bien l'expliquer. En tout cas si vous avez des conseils je suis preneur. Merci
 
Enirtourenef
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  656
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Enirtourenef  /  Hé ! Makarénine


Mon conseil serait toujours le même : arrête de te prendre la tête !

La plupart du temps, je suis tellement concentrée sur ce que j'écris que je n'ai pas l'impression de ressentir du plaisir en tant que tel, en tout cas pas sous forme d'une dose de dopamine. Ce que je veux dire c'est que je n'ai pas un immense sourire aux lèvres en me disant que ce que j'écris est génial : je suis concentrée sur ce que j'écris et ce qu'il me reste à écrire, et comment je vais m'y prendre pour rendre à telle scène le peps qu'elle mérite, ou à telle autre une ambiance qui collerait plus au roman en général parce qu'elle dénote un peu trop, etc.
Le plaisir est plutôt un sentiment diffus qu'une immense bouffée de joie. C'est un truc un peu lancinant, qui traîne à l'arrière-fond et fait que j'y reviens tous les matins et que quand je me suis levée trop tard et que j'ai pas le temps je suis frustrée. Ce n'est pas comme prendre sa dose de drogue.

Et puis, parfois, si. Parfois j'adore être "en train d'écrire", juste.
Je pense que ça vient du fait que, quand ça arrive, je suis sur un passage "facile" où je suis sûre de moi, où je ne réfléchis pas autant à la construction du bordel.

J'ignore si c'est comme ça pour tout le monde mais en tout cas c'est comme ça que je décrirais mon sentiment de plaisir dans l'écriture.

C'est pour ça que je te répète d'arrêter de te prendre la tête. Tu as envie d'écrire ? Quand tu écris tu es content du résultat, tu avances, et ensuite tu as envie d'y revenir ? Alors juste écris. Je pense que plus tu te prends la tête et plus le sentiment que tu cherches s'évapore !
https://enirenrekhtoues.blogspot.com/
 

 Perte de confiance en son roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-