PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Ecrire un combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Bonjour à tous,

Jusque là, je n'avais jamais eu besoin d'en écrire. Mais voilà l'histoire m'a rattrapé et je trouve ce "duel" amical particulièrement bancal Neutral

Le combat s'arrête quand ils parviennent à se toucher.

Citation :
Surpris, Joyce attaqua plus vite que lui. Une flèche de terre fondit vers lui et il ne réussit à l’éviter qu’en faisant un pas de côté. Il s’entoura d’une bulle d’air pour prévenir la prochaine attaque qui arriva comme une énorme vague de terre. Elle s’écrasa contre sa bulle et se transforma en poussière. Il était désormais protégé, et pendant qu’elle s’échinerait à l’attaquer il lui suffirait de chercher à l’atteindre. Il invoqua des gouttelettes d’eau et les projeta vers Joyce. La jeune femme para avec un bouclier de terre tenue dans sa main gauche. Elle lui adressa un sourire narquois, heureuse de l’avoir contré. Soudain, Trent sentit la terre trembler sous ses pieds. Elle tentait de l’atteindre par le sol. Il réagit vite pour s’envoler et lévita en surface. Une pointe de terre le suivit comme un serpent. Il envoya de l’humidité à son encontre, et la terre alourdit par l’eau ne put plus le suivre. Il invoqua alors des pointes de glaces de tous les côtés vers Joyce. Elle s’entoura d’un mur de terre autour d’elle pour s’en protéger. La jeune femme était désormais coincée par ses propres protections. Mais elle surgit de son mur, propulsé par de la terre sous ses pieds et fondit sur lui. Ses bras traversèrent son bouclier d’air, et il perdit.

Pouvez-vous m'indiquer quoi rajouter dans l'action pour le rendre plus vivant et compréhensible ? Merci d'avance à ceux qui prendront le temps de m'aider :love:
https://paigeeligia.com/
 
Izuchux
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  340
   Âge  :  122
   Date d'inscription  :  16/04/2020
    
                         
Izuchux  /  Tapage au bout de la nuit


On comprend bien ce passage. la première phrase hors de son contexte est un peu difficile à capter mais sinon je pense avoir tout suivi.

les scènes de combat sont aussi celles qui me faisaient le plus peur au départ. donc j'ai glané des conseils autour de moi :
1. faire des phrases plutôt courte, pour soutenir le sentiment de rapidité de l'action et de suspens.
2. éviter les phrases négatives (comme ta deuxième phrase), qui alourdissent la lecture
3. Ne pas hésiter à faire des pauses dans l'action pour expliquer qui ressent quoi en fonction de la façon dont on traite la narration, mais sans noyer la scène



sinon je dirais fondre sur, pas fondre vers.

Smile
 
Nyumé
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  123
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  11/08/2018
    
                         
Nyumé  /  Barge de Radetzky


Je reprendrai bien les conseils d'Izuchux, c'est les mêmes que j'ai trouvé quand moi-même je me posai la question. Le plus possible de phrases courtes.

Ta narration est compréhensible, à l'exception de la première phrase que je ne comprends pas vraiment, mais peut-être qu'avec l'ensemble de la scène, elle devient compréhensible. Je suppose que le "Surpris" fait référence au héros, mais comme dans la phrase, la personne qui fait l'action est une femme, ça fait étrange.

Je dirais aussi, peut-être, de ne pas utiliser du vocabulaire trop "recherché" pour les scènes de combat/d'action intense : c'est parfois pas toujours facile, même quand c'est bien écrit, de visualiser la scène, alors si on doit buter sur un mot complexe et inhabituel, ça risque de couper l'intensité de l'action. Mais après, ça, c'est juste mon point de vue, certains ne vont pas être d'accord avec.
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Ma première phrase est bancale, il faudra que je modifie cela Smile

Merci pour vos conseils. Ok pour les phrases courtes, le vocabulaire plutôt simple. Enlever les phrases négatives.

Je vais donc ajouter des moments de ressenti à l'intérieur, mon point faible xD
https://paigeeligia.com/
 
Fiction
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  385
   Âge  :  27
   Localisation  :  Lyon
   Pensée du jour  :  Déterminé
   Date d'inscription  :  15/05/2020
    
                         
Fiction  /  Tapage au bout de la nuit


Absolument d'accord avec tout ce qui est dis plus haut. Phrase courte, pas de mots compliqués. Dans ton extrait, je te conseillerai même de couper certaines de tes phrases en deux.
Citation :
Elle s’écrasa contre sa bulle et se transforma en poussière.
Celle-ci, par exemple.
Peut-être essayer d'alterner la ponctuation pour plus de rythme ? Des points d'exclamation, en particulier pour marquer le ressenti des personnages.

Bon courage !

Edit : aussi, les phrases longues ne sont pas forcément à bannir. Au contraire, elles sont très efficaces entre deux phrases courtes pour donner un joli rythme. Ex : "Bim ! Un coup dans les roubignoles. Tant pis pour sa descendance. Il se releva, les yeux encore embués du précédent assaut, et s'approcha de son ennemi pour lui asséner le coup fatal. Bien fait pour sa tronche."
Voilà, j'espère que tu comprends l'idée.
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Si je peux te donner un conseil, essaie de raconter cette scène à voix haute, plutôt que de l'écrire. Regarde comment tu t'exprimes lorsque tu parles, cherche à la rendre vivante comme si tu faisais du théâtre ou comme si tu essayais d'amuser des gones.

Là, perso, je trouve que l'extrait a un style presque télégraphique. Genre :

Citation :
"Surpris, Joyce attaqua plus vite que lui. Stop. Une flèche de terre fondit vers lui et il ne réussit à l’éviter qu’en faisant un pas de côté. Stop. Il s’entoura d’une bulle d’air pour prévenir la prochaine attaque qui arriva comme une énorme vague de terre. Stop. "

En effet, ce n'est pas très vivant ! Tu ne fais que décrire des mouvements de manière assez laconique. N'hésite pas à aller plus dans le détail et à donner de l'ampleur à chaque mouvement. Faire un simple pas de côté, cela peut être carrément épique ! Il peut avoir un caillou dans la chaussure, ne pas regarder dans la bonne direction, avoir de la sueur dans les yeux, le cul qui gratte, sauter comme un cabri, hésiter à se rouler par terre mais en fait non... Il peut avoir eu un traumatisme d'enfance en cours de gym, des os en verre, ou horreur de se salir. Peut-être qu'il va repenser à la quatrième lessive que faisait en râlant sa mère, ou aux concours de pas chassés dans son enfance avec ses frères. Bref. ^^

Je plussoie les conseils déjà donnés avant : variation de la taille des phrases, de la ponctuation, et décrire autre chose que des actions.
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


J'ai essayé d'appliquer vos conseils avec cet extrait.

Citation :
Surpris par le top départ, Trent ne vit pas venir la première attaque de Joyce. Une flèche de terre fondit à toute allure vers lui et seul son instinct lui permit de l’éviter en faisant un pas de côté. Il remercia son enfance passée à élever des cochons gourmands qui le prenaient pour cible dès qu’il tenait un seau de victuailles. Peu enclin à retenter l’expérience qui l’avait fait bondir, le Passeur s’entoura d’une bulle d’air solide. Il espérait que cela serait suffisant, mais doutait pouvoir la tenir longtemps. Joyce attaqua encore et une énorme vague de terre s’arracha du sol. Confiant en ses pouvoirs, il ne bougea pas d’un sourcil, mais frémit à l’impact. Son plan fonctionnait, la terre s’était transformée en poussière, séchée par l’air. Il était temps de passer à l’action au lieu de subir les évènements. L’humidité ambiante suffit à former des gouttelettes d’eau. Il projeta la brume en direction de la jeune femme. Celle-ci para avec un bouclier de terre. Elle lui adressa un air narquois, heureuse de l’avoir contré. Trent intensifia son effort, attendant qu’elle se rende compte de son erreur. Bientôt elle aurait un bouclier de boue inutile. Il n’eut pas le temps de se réjouir que le sol se mit à trembler. Que se passait-il ? Une épine jaillit du sol et faillit l’atteindre. Abandonnant sa brume, il ramena l’air autour de ses pieds pour décoller de la zone dangereuse. Joyce s’était servi de la boue pour entourer ses poings de blocs de terre. Cela avait l’air terriblement solide. Si elle réussissait à porter un coup, il ne donnait pas cher de sa peau. Le flux le porta dans les airs, mais l’épine de terre le pourchassa. Porté par le vent, il lévitait bien plus haut que pendant ses entrainements. La hauteur lui faisait peur et il peinait à garder son équilibre. Mais il n’avait pas le choix. La pointe de terre s’enroulait et le suivait comme un serpent. D’autres jaillirent également du sol et Trent envoya de l’humidité pour les contrer. Alourdie par l’eau, la terre ne parvint pu à le suivre. Avant que Joyce ne choisisse une nouvelle tactique, le Passeur invoqua des pointes de glaces l’entourant de tous les côtés. Il les lâcha tous en même temps et ils fondirent sur elle. Soudain, un large mur de terre jaillit pour protéger la jeune femme. Trent sourit. Elle s’était elle-même bloquée. Il n’avait plus qu’à l’attaquer par l’ouverture supérieure et ce serait gagné. Soudain un coup l’atteint dans le dos, le propulsant au sol. Il avait perdu. Mais comment ? Au sol, les muscles endoloris par la chute, il remarqua un trou dans le sol. Joyce avait creusé un souterrain depuis sa position masquée, s’était élevée grâce à un monticule de terre, et l’avait tranquillement touché alors qu’il s’enorgueillait de sa future victoire.

C'est difficile de faire des phrases courtes tout en n'ayant pas un style télégraphique ^^
Je trouve ça déjà mieux que le premier jet, vous êtes d'accord?
https://paigeeligia.com/
 
Mokkimy
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5411
   Âge  :  122
   Pensée du jour  :  Déifier des prunes.
   Date d'inscription  :  12/12/2006
    
                         
Mokkimy  /  Maîtrise en tropes


Oui c'est déjà mieux !

Certains passages sont inégaux en qualité et il manque encore un peu de respiration par ci par là, mais perso, je préfère cette version. Smile

Voilà quelques micro commentaires si tu veux :

Spoiler:

Attention aussi, ta scène d'action est un peu longue. Si tu veux la rendre plus dynamique, tu peux choisir tes passages préférés et te limiter à un ou deux coups par combattants. Le spectateur aura quand même l'impression de vivre un combat épique, mais n'aura pas de baisse d'attention.

Tu peux aussi utiliser des ellipses temporelles si tu veux que le combat dure dans le temps. Tu n'es pas obligé de tout raconter dans le détail ! Par exemple "alors que toutes ses tentatives de la déstabiliser se soldaient par des échecs, il ..." / "Depuis dix minutes, le combat demeurait sans issue." / "S'ils continuaient à tailler bavette ensemble, le soleil allait finir par tourner et il l'aurait dans les yeux". Etc...
https://lamonstrotheque.home.blog/
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Ah je n'y avais pas pensé a l'ellipse !! Je vais couper des morceaux et ajouter ça alors.
Merci pour tes commentaires ça va bien m'aider Smile
https://paigeeligia.com/
 
Canato
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  22
   Date d'inscription  :  06/05/2020
    
                         
Canato  /  Homme invisible


je sais pas si tu connais Avatar le dernier maitre de l'air, parce que vu les pouvoirs et ceux qu'ils sont capable de faire, ça y ressemble beaucoup ^^ c'est pourquoi, même si tu n'es pas obligé, tu pourrais aussi décrire les mouvements des personnages pour l'exécution des techniques.
"joyce leva brusquement le bras, le poing fermé, pour former un bouclier de terre et tapa l'air de son autre poing pour balancer un caillou sortit tout droit du sol"
c'est un exemple, je ne suis pas non plus un expert malgré que je travaille sur des romans de combat xDD

Aussi, cela pourrait être intéressant d'y mettre de l'émotion dans le combat. tu en as fait un petit peu, je crois, mais peut etre une phrase comme "Joyce n'y allait pas de main morte. le moindre de ses coups pourrait lui être fatal. Il suait à grosse goutte en tentant de ne pas s'imaginer de glisser sur sa propre eau et de s'embrocher bêtement. Il chassa cette pensée de son esprit et accentua sa concentra sur le combat. Qu'il perde en se vidant de son sang ou par abandon, il le fera avec honneur. Il fronça les sourcils et y mit toute sa détermination dans sa prochaine attaque."

peut être que ça peut-être utile, sait on jamais ^^
 
Nicola
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  43
   Âge  :  19
   Pensée du jour  :  Une infirmière m'a dit un jour: "Je panse donc j'essuie"
   Date d'inscription  :  14/05/2020
    
                         
Nicola  /  Petit chose


Bonjour,
Pour décrire un combat, en plus des très bons conseils déjà énoncés, je dirais qu'il ne faut pas hésiter à rechercher un vocabulaire ou bien guerrier (si vous voulez créer un registre épique), ou bien violent (pour faire une description plus réaliste et/ou plus sombre). On peut dans ce second cas imaginer des termes frappants (cingler, éclater, claquer, fracasser, s'acharner, choc, grimace, cri, vif...).
Vous pouvez aussi introduire des exclamations (Ah!)
L'accumulation des verbes d'action est une vieille ruse de Sioux qui marche toujours aussi bien!
Enfin, mais ça c'est valable pour la plupart des descriptions, il faut utiliser tous les sens (contact de l'armure ou du corps adverse, vue du sans ou du soleil en contrejour, bruits des épées, des cris ou des coups de feu, odeur de la poudre, de la sueur, de la peur, goût de la poussière, du sang, de la sueur...) en n'oubliant pas à quels sens on est sensible en premier.
Voilà, j'espère que cela vous aidera un petit peu Very Happy
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  704
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


Merci pour vos conseils supplémentaires Smile
Je continuerai de l'améliorer avec ça !
https://paigeeligia.com/
 
L'autre
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  473
   Âge  :  34
   Localisation  :  Marbella
   Pensée du jour  :  Ode à la bière
   Date d'inscription  :  01/06/2020
    
                         
L'autre  /  Pour qui sonne Lestat


Bonjour,

chat chinois pour chat occidental :

Joyce attaqua la première.
Retenant son souffle, elle se concentra sur sa cible et tendit l’arc avec force. La flèche partit. Elle perça l’air dans un sifflement déchirant.
Comme ci il s’agissait d’un jeu, l’homme (appelons-le Alfred) se retira juste avant que celle-ci ne l’atteigne. Le dard de la flèche continua sa route dans le vide et se perdit au loin.
L’expression amusée, Alfred s’entoura d’un champ d’air. Autour de lui, il créa une bulle aux parois floues. Joyce déglutit mais se ressaisit aussitôt.
Elle invoqua cette fois-ci la terre. Relevant ses bras, elle caressa la surface invisible de l’air. De petits chocs fissurèrent le sol lisse, créant une forme sombre qui ondula sur la surface. La forme naissante gonfla, se gorgeant de terre jusqu’à atteindre des dimensions colossales.
Alfred n’oscilla pas, il se contenta de regarder, semblant se moquer de sa magie.
Joyce retint son souffle puis la jeta de toutes ses forces sur lui. Une explosion assommante retentit, faisant trembler le sol. Joyce protégea ses yeux du brouillard, reliquats de son attaque. Lorsque la tempête s’estompa, elle se redressa pour observer son assaillant.
De légers tremblements lui parcoururent la nuque et son souffle s’accéléra..
Entouré de sa protection aux contours presque invisibles, Alfred se tenait toujours immobile. Son attaque de terre ne l’avait pas anéanti. Il venait de la réduire en poussière.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Ecrire un combat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Ressources :: Écritoire-