PortailAccueilRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Booster et display anglais One Piece OP-02 Paramount War : où les ...
Voir le deal

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Être édité à compte d'éditeur, est-ce votre but principal ?
Oui
Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Vote_lcap58%Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Vote_rcap
 58% [ 15 ]
Non
Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Vote_lcap42%Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Vote_rcap
 42% [ 11 ]
Total des votes : 26
 
Sondage clos

 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1948
   Âge  :  32
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Je copie ce sondage sur Twitter qui a été posté avec presque aussi peu de contexte que le mien, parce que je suis curieuse de savoir ce qu'il en est sur le forum de Jeunes Écrivain·e·s.

Je ne vous cache pas que de mon côté il y a une espèce de tiraillement, donc je suis curieuse de discuter de ce sujet.

Évidemment le sujet est tellement ouvert qu'on peut partir dans plusieurs sens mais c'est pas grave !

(Peut-être que ce sujet serait mieux dans l'Agora ? Je ne me rends pas compte.)
http://anowan.blogspot.com/
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2191
   Âge  :  36
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


Tu veux / préfères qu'on commente, ou tu préfères qu'on laisse le sondage parler de lui-même ?
http://silenceecrit.wordpress.com
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1948
   Âge  :  32
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Le sondage peut nous apprendre quelque chose, mais je suis aussi curieuse de discuter ! Si l'édition à compte d'éditeur n'est pas votre but principal, quel est ce but principal ? Est-ce qu'on a vraiment d'autres voies que la voie professionnelle ? Tout ça m'intéresse. Après il est possible que vous ayez déjà fait le tour de la question dans d'autres topics que j'aurais ratés pour cause de désertion du forum, auquel cas je prends aussi des liens !
http://anowan.blogspot.com/
 
Silence écrit
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2191
   Âge  :  36
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


On peut tout à fait "être professionnel" en auto-édition je crois, de nos jours.

De manière très personnelle, l'édition traditionnelle en ME m'intéresse parce que j'y recherche une forme de consécration / approbation "officielle", institutionnelle. Et aussi parce que j'ai totalement la flemme de faire ma promo et que ça me semble infiniment éloigné de mes possibilités et de mes envies.
http://silenceecrit.wordpress.com
 
k_raf
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  628
   Âge  :  46
   Localisation  :  Entre Aix et Marseille
   Pensée du jour  :  Write with the door closed, rewrite with the door open. - Stephen King
   Date d'inscription  :  02/03/2018
    
                         
k_raf  /  Hé ! Makarénine


But principal par rapport à quoi ?
Si c'est se faire éditer vs s'autopublier, c'est oui
Si c'est se faire éditer vs écrire pour écrire c'est non
 
DC
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3067
   Âge  :  34
   Localisation  :  High Fem Bitch
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Personnellement, dans mon cas, c'est à compte d'éditeur ou rien. (Il faut dire déjà que j'écris de la Blanche, le paysage éditorial n'est pas le même que pour de la SFFF par exemple).

Pour plusieurs aspects:

Parce que ça m'apporte une reconnaissance critique, une reconnaissance par mes pairs. Et ce n'est pas une histoire de signer chez Galligrasseuil, il y a de plus petites maisons qui ont été reconnues pour leur catalogue et leur exigence (Finitude qui monte, José Corti et tout le travail autour de Julien Gracq, Sabine Wespieser; et tout un tas qu'on peut découvrir chaque mois dans Le Matricule des Anges...). Cette reconnaissance, j'ai peu de chance de l'avoir en signant dans une maison à compte d'éditeur, bien diffusée, même si elle est petite, qu'en autoédition, et encore pire que dans des structures à compte d'auteur. C'est malheureusement comme ça que marche le champ littéraire.

Deuxio, je ne veux pas avoir à harceler mes potes, ma famille, mes voisins, mes collègues pour qu'ils achètent mon livre parce que ce serait la seule façon de le faire connaître, espérer qu'il soit pas trop mal placé sur Amazon, je ne veux pas et surtout je ne sais pas me vendre. Je dis peut-être de la merde, mais je ne veux pas galérer à courir de salons en salons sans savoir si je vais rentabiliser mon voyage entre couts du stand et ventes des livres...

La seule possibilité que je me vois aujourd'hui de faire de l'autoédition serait dans le cas où j'ai un lectorat suffisamment fidèle et un nom suffisamment connu qui ferait que je pourrais me passer d'une maison... Et même là franchement... Toute la logistique à gérer... Non laissons tomber.
 
Flora
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5918
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  10/04/2008
    
                         
Flora  /  Serial Constance killer


Question très intéressante.

Si on me l'avait posée il y a deux ans, j'aurais répondu "non" sans hésiter. J'ai commencé à écrire au collège et jusqu'en 2018, j'écrivais presque exclusivement pour le plaisir de partager mes textes avec mes amies et avec les JE. J'étais même plutôt contre l'édition et je voyais d'un assez mauvais œil toute l'attention et toute l'énergie des gens converger vers cette section. J'ai fait quelques envois en 2015 histoire de ne pas mourir idiote, mais sans grande conviction... à tel point que je n'ai pas donné suite quand une maison m'a recontactée pour me prévenir qu'ils avaient eu un problème au moment de télécharger mon manuscrit (c'était un dépôt en ligne) et qu'ils me proposaient de le renvoyer. Je n'avais envoyé qu'à 6 maisons, je n'ai eu aucune réponse positive dans le tas.

J'ai complètement viré de bord en 2018, principalement parce que mes amies se sont toutes mises à écrire et à contacter des maisons d'édition. Je me sentais un peu crétine à être la seule à ne pas le faire, d'autant plus que la tendance s'accentuait aussi sur JE : j'ai très clairement observé une chute du nombre de lecteurs tandis que la section édition continuait à attirer les foules. Pour parler avec des nombres en main, en 2014, j'ai eu 30 commentaires sur le prologue de mon texte de l'époque, je les ai comptés. Le nombre s'était réduit au fur et à mesure des chapitres, mais au moins, les gens venaient, cliquaient, il y avait une chance de les accrocher... Aujourd'hui, d'après ce que j'observe dans ma section, si tu attires 10 personnes sur ton prologue, tu es une star (et par la suite, si tu en gardes 3-4, tu as très bien bossé). En parallèle, mes amies étaient moins enthousiastes pour me lire : en plus d'une vie active très prenante, elles avaient leurs propres projets d'écriture à mener...

Excepté un texte personnel que j'ai gardé secret, pour me créer un souvenir pour mes vieux jours, j'ai toujours fait lire ce que j'écrivais, je n'écris clairement pas pour moi. Du coup, à force de voir mes amies me parler de leurs éditions (souhaitées ou actées), j'ai fini par me dire que c'était peut-être la meilleure solution pour avoir des lecteurs et obtenir une sorte de seal of approval.
J'ai joué, j'ai gagné. Et depuis, très clairement, je n'arrive plus à écrire sans me demander "est-ce que ce sera publiable ?"... ce qui ne me rend pas tellement heureuse, parce que je me mets une pression permanente à ce sujet. Néanmoins, je continue tout de même à écrire en dehors de ce cadre, puisque je commence à avoir une petite collection de fanfictions, qui va continuer à grandir comme j'ai d'autres projets. Pour le coup, mes amies sont généralement très volontaires pour les lire, c'est peut-être pour ça que je suis motivée à les écrire malgré leur caractère "impubliable" Wink

En tout cas, en ce qui concerne l'édition en elle-même, je n'aurai pas le courage d'auto-éditer et j'ai besoin que mon éditeur croit un minimum en mon texte, donc ce sera compte d'éditeur ou rien.


Dernière édition par Flora le Lun 11 Mai 2020 - 18:55, édité 1 fois


Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Insta13Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Ftb12Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Nimbb12Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Jeb12Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? RuslEst-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Dppeti12Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Cde11410

Votez pour le concours d'extraits 114 jusqu'au 28 mars !
Côté lecture, si vous aimez les dragons et O&P, Secondes Empreintes vous attend !
 
Séléné.C
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  14097
   Âge  :  48
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
(Peut-être que ce sujet serait mieux dans l'Agora ? Je ne me rends pas compte.)

Agora, je ne sais pas, mais la Bibliothèque est consacrée à nos lectures pas à nos productions, il me semble... encore qu'en lisant sa description, je me rends compte que ce n'est pas si clair que ça.
Sinon, sans aller jusqu'à l'Agora, il y a Discussions Générales , Edition et Ecritoire...
( en fait, je me dis souvent qu'il manque un secteur "Univers du Livre" pour les actualités et généralité sur le thème)

Ai voté...

Non, ce n'est pas le plus important.
C'est juste une cerise par-dessus, qui vient ponctuer le travail et dire qu'on a pas fait tout ça pour juste enfermer un torchon dans un coin. Une grosse cerise, qui fait envie, mais qui ne doit pas primer sur le gâteau lui-même...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
A.R Delessart
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  48
   Âge  :  33
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Voir les choses sous un autre angle
   Date d'inscription  :  28/04/2020
    
                         
A.R Delessart  /  Petit chose


Hello,

Pour moi c'est oui.
Quand j'étais plus jeune j'écrivais tout et rien sans me poser de question, mais depuis 2018 je me suis lancé dans un immense projet auquel je consacre toute mon imagination et mon temps d'écriture.
Ce projet, je ne le voit se concrétiser que par l'édition à compte d'éditeur, peu importe le temps que cela prendra.
 
Paige_eligia
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  793
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  25/04/2020
    
                         
Paige_eligia  /  Blanchisseur de campagnes


J'écris pour écrire Smile
Mon but est de terminer mon roman.
Ce sera déjà un accomplissement, car le premier !
https://paigeeligia.com/
 
Duvodas
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5431
   Âge  :  27
   Localisation  :  L'Essone résonne, vide de ma Normandie natale...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Coucou @now@n ! :flower:

Pour moi, c'est non.
Je sais que j'ai quelques sujets dans la section édition, mais j'ai relativisé cette tendance que j'ai à proposer mes textes aux maisons d'édition. En gros, j'envoie les textes un peu comme des bouteilles à la mer et l'écrasante majorité du temps, on me dit non. Mais ce n'est pas grave : d'ici qu'on m'ait répondu, j'ai déjà commencé voire fini d'autres textes, et je ne ressens aucune frustration. Donc j'en suis venu à la conclusion que la publication, c'était du bonus par rapport à ce que l'écriture m'apporte en tant qu'expérience.

Ce n'est clairement pas quelque chose qu'il m'importe de rentabiliser matériellement, même si j'avoue qu'il est chouette de tenir entre ses mains un livre avec votre nom dessus. (ça aussi, c'est une réjouissance qui s'avère assez fugace chez moi).

Voilou !
 
Leasaurus Rex
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2625
   Âge  :  123
   Date d'inscription  :  08/04/2019
    
                         
Leasaurus Rex  /  Terrible terreur


Être éditée à compte d’éditeur est effectivement mon but principal, mais ce n’est pas mon but à court ou moyen terme.

Pour l’instant, j’écris, je m’exerce, je m'entraîne, avec dans l’idée de progresser suffisamment pour pouvoir proposer un de mes textes en ME dans quelques années peut-être.


Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ? Captur77
Noxer a écrit:
Gare au modéraptor.
 
MsTellington
   
    Autre / Ne pas divulguer
   Nombre de messages  :  595
   Âge  :  31
   Localisation  :  Région parisienne
   Date d'inscription  :  16/04/2020
    
                         
MsTellington  /  Gloire de son pair


J'ai voté oui, mais je nuancerais.
Je dirais que j'écris essentiellement pour être lue. Et je pense que là où j'aurais le plus de lecteurs ce serait avec une maison d'édition à compte d'éditeur. Après peut-être que je pourrais aussi en avoir beaucoup en publiant mon texte gratuitement, mais alors je n'aurais pas l'étiquette "d'auteur" et le plaisir de tenir d'avoir un livre avec mon nom dessus. L'auto-édition peut être un bon entre-deux (d'ailleurs je l'envisage pour Les pionnières de l'espace si l'illustratrice est d'accord et qu'aucun éditeur ne nous prend, parce que je pense que c'est un vrai beau projet).
http://www.mstellington.fr/
 
@now@n
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1948
   Âge  :  32
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Silence écrit a écrit:
On peut tout à fait "être professionnel" en auto-édition je crois, de nos jours.
K_raf a écrit:
Si c'est se faire éditer vs s'autopublier, c'est oui
Je n'ai pas évoqué l'auto-édition, cependant si vous en parlez aussi rapidement c'est peut-être qu'elle a été présentée par ses adhérents comme une alternative (voire la seule alternative) à l'édition à compte d'éditeur ! (Puisqu'ici nous sommes tous·tes très mali·g·n·es et qu'on ne se ferait pas avoir par du compte d'auteur :mrgreen: )
Mais édition ou autopublication, le résultat reste une sortie publique.
Sauf qu'il manque à l'autre...
Silence écrit a écrit:
une forme de consécration / approbation "officielle", institutionnelle
DC a écrit:
une reconnaissance critique, une reconnaissance par mes pairs
Et la THUNE, mes bon·nes ami·es, la CAILLASSE ? Les 10% de droits d'auteurice ? Non ? Personne ? Bon.
Alors vous m'avez rappelé qu'avant de publier il faut déjà écrire et c'est exact que dans les paramètres de la question il n'a jamais été précisé "en admettant que vous soyez arrivés au bout de votre roman".
Paige_Eligia a écrit:
Ce sera déjà un accomplissement !

Mais du coup, le texte terminé, si l'édition à compte d'éditeur n'est pas au menu... Qu'est-ce qu'on fait ? Moi aussi, quand je termine un texte, je me pose cette question.
Séléné.C a écrit:
on a pas fait tout ça pour juste enfermer un torchon dans un coin
C'est aussi un souci quand on se dit qu'on veut vivre son écriture en-dehors de l'édition à compte d'éditeur et puis aussi en-dehors de l'auto-édition parce que ça ne correspond pas à notre envie : on fait quoi ? Le partage sur Internet était une de ces alternatives à un moment, comme certains d'entre nous proviennent du monde de la fanfiction (que nous en écrivions ou que nous ayons pris des habitudes sur des sites dédiés à la fanfiction parce qu'à l'époque c'était des gros sites qui hébergeaient des textes gratuitement avec un système de commentaires donc tout bénéf). Mais apparemment :
Flora a écrit:
j'ai très clairement observé une chute du nombre de lecteurs tandis que la section édition continuait à attirer les foules
Ce forum-ci, en tout cas, n'est plus aussi orienté par là qu'avant (s'il l'a été un jour. Je crois que oui !)

En fin de compte, on cherche un lectorat. Après, un lectorat à compte d'éditeur sera plus un lectorat de fantôme que vous ne verrez jamais et ce sera déjà le Graal si quelques uns des fantômes laissent des étoiles ou écrivent leurs sentiments sur leur lecture, mais bon, ça, si c'est assez bon pour les auteurices professionnel·les, c'est sûrement assez bon pour nous... pas vrai ?

Voilà c'était pour rebondir sur ce que vous disiez (partiellement, je suis désolée) parce que vous m'aidez aussi à mettre de l'ordre dans mes pensées !

*

Flora, merci pour ton message... qui me fait me rendre compte que je ne suis pas seule !

Flora a écrit:
Si on me l'avait posée il y a deux ans, j'aurais répondu "non" sans hésiter. [...] J'ai complètement viré de bord en 2018 [...] ce qui ne me rend pas tellement heureuse

De mon côté aussi, c'est une sorte de "pression des pairs" ou "d'imitation des pairs" qui m'a fait me poser la question de l'édition à compte d'éditeur. À un moment, pour m'en sortir, j'ai même eu le raisonnement suivant : "Les appels à texte réclament des nouvelles, les ME réclament des romans, je vais donc écrire des novellas, personne n'en voudra et j'aurai la paix." (Sauf Voy'el. VOY'EEEEEEEL !!!)

Et il y a aussi ce truc hypocrite où il m'arrive de souhaiter l'édition à compte d'éditeur à quelqu'un d'autre parce que j'admire son roman !

Je vais devoir arrêter ce message ici parce que j'ai fini de préparer à manger et j'ai faim, bon appétit à tous, j'espère ne pas vous assommer avec un mur de texte et pis j'espère que ce que je dis a au moins un peu de sens ! À force de ne pas désirer l'édition à compte d'éditeur, il m'est arrivé de me demander si j'étais un peu folle ou un peu con.
http://anowan.blogspot.com/
 
Pasiphae
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  9706
   Âge  :  30
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  nique la miette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


La publication Web me convient. A voir comment ce sous-champ du champ littéraire évoluera ; il me donne pour l'instant un (petit) lectorat dont je suis heureuse (JE essentiellement, un peu blog, youtube, RS ; heureuse parce que la relation au lectorat est d'une qualité telle qu'on ne peut jamais en attendre autant dans l'édition tradi), mais la question de la préservation de ce que j'écris finira sans doute par se poser (un forum n'est pas un lieu de publication durable, et n'est pas très accessible non plus).

Par contre, la plupart des ME ne me conviendraient plus aujourd'hui (création de plus en plus multimédiatique, réticences grandissantes avec l'objet livre). En fait ça dépendra sans doute de mes projets ; si je termine mon roman jeunesse, il me semblera normal de l'envoyer à des ME jeunesse pour espérer toucher un lectorat, et parce que c'est un texte de facture relativement classique, qui conviendrait bien au format livre. Pour ma vidéopoésie, Youtube me convient. Par ailleurs, un travail de déconstruction mené dans le cadre de mes lectures sur la constitution et l'histoire du champ littéraire + une meilleure connaissance du paysage éditorial m'ont fait relativiser le prestige énorme qu'on donne aux ME pour s'auto-nommer "auteurice", je suis poétesse et je n'ai pas besoin qu'un·e quidam autre qu'un·e JE me le dise.

La question économique en est une vraie : comment espérer un jour vivoter de l'écriture, si on s'en tient à la publication web ? pas certaine que la publication web ait vraiment trouvé, en littérature, son modèle économique. C'est le principal point noir.

@no@wan, c'est vrai que la section roman s'est beaucoup professionnalisée (beaucoup plus tremplin vers l'édition qu'à une époque, et beaucoup plus d'auteurices édité·es en ME aussi, ou autoédité·es), mais ce n'est pas le cas pour la poésie / les miscellanées dont, au contraire, le lectorat s'est densifié, et qui me semble-t-il n'ont jamais été des sections très tournées vers l'édition (au contraire du forum Le Monde de l'écriture par exemple, où les poéètes·ses publient beaucoup en revue !).


Poésie – Traque – Liquide – Roman – Miettes – Nouvelles – L'heure du thé – Thèse – Ecriture - Journal - ça raconte - Îles
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Est-ce votre but principal d'être édité à compte d'éditeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-